Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 10:23
L'affaire Maurice Nguesso contre Lion de Makanda est une affaire congolo-congolaise qui va être jugée par la justice française. Encore heureux qu'il  (Maurice Nguesso) n'ait pas porté plainte dans  leur royaume où les juges sont acquis à leur cause ! Cela suppose qu'elle (la justice française) est compétente et ne peut plus tergiverser quand les Congolais portent plainte comme dans l'affaire des Biens Mal Acquis ou dans  celle des disparus du Beach (plus de 300 personnes massacrées).  Nous pouvons désormais réclamer justice ici en France contre les tenants du régime dictatorial Sassou & Nguesso car vous remarquez qu'ils n'hésiteront plus à nous attaquer sur le sol français pour réclamer justice - alors même qu'ils refusent la justice à nos concitoyens au Congo. Dois-je vous rappeler l'arrestation arbitraire de Mbahou Ferdinand, la violation de la liberté de circuler des candidats à l'élection présidentielle membre du Front ? A cela, il faut ajouter les meurtres, les spoliations, les dénis de justice, et j'en passe...
Je suis le premier Congolais depuis l'indépendance à être poursuivi par l'Etat congolais sur le sol français - donc à l'étranger ; ce qui est une première. C'est que je dérange beaucoup et je vais encore plus déranger car moi aussi, je vais initier des actions en justice... D'ordinaire, le clan Sassou & Nguesso sévit dans son royaume pour imposer une fausse justice. Vous savez bien que c'est le chef de l'Etat lui-même qui est l'instigateur de cette plainte car parmi les espions qui sont venus au tribunal, certains sont connus pour travailler à la présidence de la république avec monsieur Denis Sassou Nguesso. Surtout, monsieur Maurice Nguesso est à la retraite ; ce n'est pas avec son niveau de retraite qu'il a pu payer un cabinet d'avocats et embarquer dans un avion avec douze gardes du corps, sa femme, la jeune Miss Oyo, sa cadette de près de quarante ans car il est né en 1939 et a aujourd'hui 70 ans et que son épouse ne semble pas dépasser les 30 ans. Ils se disent qu'il faut désormais aller bousculer les opposants à l'étranger pour passer le message suivant : "Vous n'êtes plus en sécurité là où vous êtes car nous pouvons vous poursuivre en justice - partout où bon nous semble."

Cependant, il vaut mieux qu'ils nous poursuivent sur le sol français où la justice ressemble encore à quelque chose car elle est indépendante des politiques - même si dans le cas de l'arrestation du Général Ndenguet, nous avons vu le pouvoir français céder à la pression du clan Sassou & Nguesso (Dominique de Villepin a forcé les juges sous la demande de Chirac alors président de la république française à libérer cet énergumène un dimanche !).  Par cet acte éminemment politique, le clan Sassou & Nguesso déclare une guerre totale aux citoyens congolais qui ont pris le parti de dénoncer cette dictature qui joue au jeu de la république royale bananière au nom d'une démocratie élective de façade.

Partager cet article

commentaires

Kongo Diéto 04/10/2009 21:00



L'hameçon était gros mais le pauvre nguesso, visiblement trop sot, a tout avalé. Désormais, la justice française ne pourra plus se défiler pour juger et incarcérer le serpent de mpila auto
proclammé président au Congo. Ce simplet des frères nguesso vient d'ouvrire les vannes qui vont les conduire tout droit vers leur unique chemin d'avenir qu'est le T.P.I.






makuntu ma mboua 30/09/2009 23:43


merci maurice nguesso,tout congolais pourra porter plainte contre les membres de votre camps.
Vous venez de montrer le chemin,la justice française à beaucoup de failles.
DOMMAGE pour les enfants et petits enfants qui commetront des bourdes a autruits.


JEAN AKOUBA 30/09/2009 23:37


arretez la censure des commentaires.


Nkossi lundu 01/10/2009 00:10



Monsieur Akouba,
votre commentaire est bien publié...



Lionel gamba 30/09/2009 15:10


Maurice nguesso tu as tout faux et ta diversion n a de cours que dans ton clan, car les congolais savent pertinemment le role que tu joues aux cotes de ton frere denis le diable sassou pour piller
le pays, en portant plainte contre notre Lion emirite tu viens de valider sans le savoir la competence de la justice francaise dans les affaires des 350 disparus du beach,les biens mal acquis.Alors
pauvre con attends toi que portons plaintes en retour contre vous tous et du sacre demon de mpila.Est ce la faute du Lion de makanda si tu as un gout immodere pour les petites filles.Peux tu
me dire ici de quoi est morte la fielle du pasteur ndoundou avec qui tu es sorti des annes durant?


Maurice NGUESSO 30/09/2009 09:51



Vous avez publié un article le 30 avril 2009 sur le blog hébergé à l’adresse URL http.//demainlecongobrazzaville-over-blog.com
sous le titre « CONGO/FRANCE/JUSTICE : MAURICE NGUESSO ECROUE EN FRANCE » indiquant :


 


« le chef de famille du clan royal NGUESSO, l’aîné de Monsieur Sassou NGUESSO est sous les verrous à Paris depuis ce
mercredi 29 avril 2009 à Paris ». Et ceci n’est pas un poisson d’avril puisque l’information a été révélée par la chaîne de télévision BFM. Maurice NGUESSO croupille dans une geôle de la
prison de la Santé à PARIS. Maurice NGUESSO aurait été arrêté pour fraude et escroquerie (reste à savoir qui est la victime et ce pourrait qu’il s’agisse de l’affaire de l’argent détourné des
retraités français ayant travaillé au CONGO)… »


 


Ces informations sont radicalement fausses puisque je n’ai jamais fait l’objet de poursuites quelles qu’elles soient, ni
d’une quelconque arrestation en France et à plus forte raison je n’ai jamais été écroué dans une prison. La diffusion de ces fausses informations sur votre blog est d’autant plus grave
et préjudiciable à mon encontre que vous avez tenté de la justifier en faisant accroire qu’elle avait été relayée par la chaîne de télévision BFM TV notoirement connue.


 


Je proteste formellement contre ces atteintes à mon honneur et à ma réputation.


 


Maurice NGUESSO


 



Le Lion de Makanda 30/09/2009 11:36



Monsieur Maurice Nguesso,
internet n'est pas un espace où ne circule que la vérité ! Il y a aussi ldes rumeurs, de la désinformation et toutes sortes d'informations reçues ici et là - envoyées par exemple par des
Congolais qui n'ont pas la liberté dans le pays où votre frère est président de la république. Si la liberté d'expression existait au Congo, il y aurait certainement moyen de laisser nos frères
sur place critiquer le pouvoir en place depuis douze ans qui laisse mourir des enfants dans des hôpitaux - tandis que certains d'entre eux mendient dans les rues. Si vous aimez le Congo, nous
n'aurez aucune difficulté à comprendre le sentiment qui nous anime.
En ce qui concerne l'information à laquelle vous faites allusion, beaucoup de sites internet l'ont reprise et le fait que l'on a fait croire qu'elle était passée à la télévision a donné du crédit
à quelque  chose qui n'était pas fondé. Il vous suffisait d'écrire pour démentir. Une rumeur a couru qui nous voulait nous faire croire que votre frère était mort ; il a suffi d'apporter un
démenti pour que la rumeur s'arrête ! Alors, arrêtez de vouloir croire qu'on a écrit des choses fausses en connaissance de cause. Nous combattons un système politique mis en place par votre frère
cadet qui viole la liberté du peuple congolais, empêche aux citoyens de circuler librement, entre autres choses. Le régime n'accorde pas de justice au Congolais dans leur pays mais vous venez
réclamez justice en France. Je trouve étrange que vous ayez attendu tout ce temps pour apporter un démenti à une rumeur qui a couru depuis cinq mois. Comportement étrange. A présent, les
Congolais vont savoir que vous n'avez pas été emprisonné. Nous, notre combat, c'est la liberté, la démocratie et le bien-être que le pouvoir incarné par votre frère cadet refuse au peuple
congolais. Nous combattons un système  hélas composé en partie par des humains. Il y aura toujours des éclaboussures du système aux hommes qui l'incarnent... Je n'ai personnellement aucun
problème avec l'homme que vous êtes. Moi, je combats un système. Peu importe qui empêche mon peuple d'être libre. Je n'ai que des mots ; vous, vous avez l'argent. Vous pouvez prendre des cabinets
d'avocats pour m'attaquer. Je viendrai avec mes mots. Je le répète, je n'ai rien contre votre personne.



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg