Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 09:25
Monsieur Denis Sassou Nguesso est rentré d'Espagne  hier, 9 septembre 2009,  à 7 heures du matin, l'Espagne où il possèderait aussi des Biens Mal Acquis aux dires de certains. La rumeur suscitée par son silence et son invisibilité provisoire est donc à mettre derrière nous car il faudra encore le subir pendant sept longues années - si telle est la décision scellée par le destin. Il faut se dire que le choix de l'Espagne pour des vacances n'est pas anodin : ce qui s'y passe est moins médiatisé que ce qui se passe en France. Le système communicationnel du président a mal assuré, le travail a été mal fait. Ce n'est donc pas la faute des Congolais si une rumeur infondée a été lancée. En effet, si Denis Sassou Nguesso était venu en France, il n'y aurait pas eu de problèmes ! Nos réseaux auraient joué et cette fausse rumeur n'aurait pas couru...
La seule leçon à tirer de ce canular politique orchestré  par des plaisantins est le fait que si l'information laisse du vide, il est rempli derrière par la rumeur. La disparition brutale de monsieur Denis Sassou Nguesso risque de plonger le Congo dans une zone de turbulences bardée d'incertitudes car nul ne peut savoir ce qui se passerait aujourd'hui si ce dictateur venait à disparaître. Dans son propre camp, il risque d'y  avoir une guerre de succession car entre les fils, les neveux, les Katangais qui ont combattu lors des événements de 1997, les généraux ambitieux, les opportunistes, etc, chacun pourrait croire que son heure est arrivée. Du côté du peuple frustré, personne ne sait comment il pourrait réagir. Nous ne savons pas comment les choses tourneront si ce monsieur venait à disparaître. Bien sûr, nous voulons la paix - mais une véritable paix car il n'y a pas de paix dans la faim, la soif, le noir, le chômage,  nous ne lui souhaitons pas la mort car c'est tout simplement indécent mais il faut dire aux journalistes comme monsieur Jean Obambi qu'un président de la république, le peuple a le droit de savoir où il se trouve à chaque instant et dire qu'il part en vacances ne vous fendrait pas la bouche en quatre. Or, dans le cas d'espèce, si le retour a été médiatisé, le départ de Sassou pour l'Espagne ne l'a pas été. En France, à chaque seconde, les Français savent où se trouve le président Sarkozy - même quand il est en vacances car les vacances d'un chef de l'Etat ne signifient aucunément les vacances de l'Etat ; le président doit donc être en parfaite communication avec son peuple. Sauf en temps de guerre, on peut comprendre qu'un chef de l'Etat soit protégé et qu'il ne soit pas divulgué le lieu où il se trouve afin que l'exécutif ait toujours un chef à sa tête. Or, nous sommes en temps de paix. Alors, pourquoi ces cachotteries  - surtout si les vacances sont payées par le peuple congolais ? Personne ne nie le droit de monsieur Denis Sassou Nguesso à prendre des vacances mais pour des raisons de continuité de l'Etat et de droit du peuple à savoir où se trouve le premier des citoyens, il faut annoncer avant son départ qu'il part pour des vacances ou en séjour privé. Or, la presse présidentielle n'a pas communiqué sur le départ de monsieur Denis Sassou Nguesso  - alors que nous avons été habitué à des haies d'honneur à chaque départ du chef de l'Etat.
J'ai décidé de passer à un projet important que j'ai intutilé les grands dossiers du Congo ; il s'agira d'un série d'articles qui traiteront de la gestion des ressources nationales : terre (propriété foncière, administration du territoire, juridiction étatique contre jraditions), l'énergie, l'eau, le pétrole, le bois et la faune, la flore, l'éducation, la santé, le transport, l'urbanisation, la pêche, l'agriculture, l'industrialisation, etc. Il s'agira d'en montrer les lignes de forces, les faiblesses et de faire des propositions originales. J'aurais tant aimé posséder le programme du président Denis Sassou Nguesso son "chemin ..." pour en faire une analyse profonde. Si quelqu'un le possède, qu'il me l'envoie car je n'ai pas pu le trouver sur le site portail du Congo-Brazzaville.
Au moment où j'écris ces lignes, je pense être de ceux qui incarnent une opposition sérieuse au régime du Cobra  royal. En écoutant le journaliste monsieur Jean Obambi, je me suis rendu compte que cet homme n'a pas compris qu'une opposition digne de ce nom est nécessaire  dans un pays car elle permet au pouvoir de corriger sa trajectoire politique, - notamment lorsqu'elle est truffée de trahison, de détournements, de bradage des ressources du Congo aux étrangers - de mieux travailler en faveur du peuple car si tous les Congolais soutenaient monsieur Denis Sassou Nguesso, cela signifierait que tout va bien au Congo - alors que les choses vont mal et même monsieur Denis Sassou Nguesso l'a reconnu lors de son discours d'investiture ! Une opposition véritable agit comme un groupe de pression qui pousse le pouvoir en place à agir pour le mieux-être des Congolais ; ce n'est donc pas une mauvaise chose. Cependant, vous aurez noté que le pouvoir de Brazzaville renvoie comme réponse à l'opposition des intimidations juridiques, des interdictions de quittter le territoire, des emprisonnements illégaux, des assassinats, etc. Si tout allait si bien, pourquoi le président Denis Sassou Nguesso parle de travailler avec des hommes intègres, des hommes à haute valeur éthique ? Cependant, s'il compte nous ramener ses potes comme Rodolphe Adada qui a bien démissionné de son poste onusien selon la Lettre du Continent au gouvernement, c'est que sa conception de l'éthique est quelque peu étriquée...

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg