Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 11:19
Pour ceux qui comme moi ont vu des extraits du déroulement du scrutin présidentiel sur 3A TELESUD, vous avez dû constater qu'il n'y avait pas foule à se déplacer pour aller voter. Monsieur Henri Ossebi, ministre de son royaume a beau dire que les populations n'ont pas suivi les consignes de vote de la fausse opposition radicale - si contradictoire quant à ses positions, il n'en demeure pas moins que le vote n'a pas été un succès. Certes, à Ouenzé où Sassou Nguesso a voté, il y a eu un peu de monde mais rien qui ressemblerait à une cohue.
Aux dires des premiers messages que je viens de recevoir seule une poignée de la population, environ 7%, serait allée voter. Ce scrutin déjà entaché d'irrégularités frisant à plein nez la fraude électorale est à présent une véritable mascarade car le peuple avait compris que les jeux étaient faits d'avance. Bien sûr que monsieur Sassou et sa CONEL vont prétendre que le scrutin a été un succès mais vous et moi savons que c'est faux parce que le peuple sait bien qu'il est plongé dans une féroce dictature qui ne finira que si la donne politique change radicalement. Or, les personnalités politiques qui sont dans l'arène politique se ressemblent toutes : elles viennent du moule du P.C.T. qui a su formater les esprits pour que l'élite congolaise s'assemble en se ressemblant.
Si l'opposition radicale n'avait pas pris l'argent de l'Etat pour battre campagne, en se retirant massivement ou en présentant un seul candidat, les choses auraient été différentes. On peut donc se demander ce qui leur est passé par la tête pour appeler - le dernier jour de la campagne - la population à ne pas aller voter. En vérité, ils ont pratiquement tous conservé la plus grande partie de l'argent reçu du gouvernement Sassou - comme le prix de l'acceptation de la défaite car on voit mal comment ils pourront contester la victoire de Sassou Nguesso en ayant déprécié une élection à laquelle ils participaient étrangément. Il y a un truc qui ne passe pas et nous ne tarderons pas à connaître la nature de ce comportement qui frise l'irresponsabilité - car il y a quelque chose qui cloche.
C'est donc un échec cuisant pour monsieur Sassou Nguesso que le peuple ne se soit pas déplacé pour aller voter car il a compris que cette élection est une élection pour rien, une farce-scrutin, une diversion démocratique pour masquer l'enfer que fait vivre la dictature Sassou-Nguesso au peuple congolais. Le peuple a compris que cet homme qui incarne le mal en personne, ce tueur professionnel rôdé aux méthodes de la stasi comme l'assiette roumaine ou le maniement de poison, cet incompétent incapable de concevoir un projet salvateur pour le pays, n'est qu'un roturier, un aventurier qui pratique le bricollage politique au quotidien doublé du siphonnage des richesses national et du denier public. Certes, le peuple est encore sous le trauma de la guerre et il sait que se déplacer pour voter contre cet énergumène risque de provoquer une autre guerre civile - car cette sangsue politique de Sassou est venue cette fois-ci pour mourir au pouvoir mais en restant chez lui, les Congolais portent un désaveu massif à cette ordure, à cette canaille, à cette fripouille qui gaspille l'argent public en construisant des palais à coups de centaines de millions ou de milliards qu'il n'habite même pas mais qu'il multiplie à Pointe-Noire, Brazzaville, Impfondo, etc. Quand la majorité des Congolais n'a pas voté, une élection est-elle légitime ? Que non ! Monsieur Sassou Nguesso qui n'est plus président depuis mars 2009 - n'en déplaise à son chien de garde Bruno Ossébi, n'a donc plus de légitimité à représenter le peuple - déjà qu'il ne représente que son clan. Hélas, nous sommes en Afrique et même si 1% de la population seulement honorait un scrutin, cela suffirait pour faire la joie de nos dictateurs qui ne sont en fait que des garde-chiourmes des puissances étrangères comme la France.
Peuple congolais, l'enfer va se poursuivre et tu sais que les promesses de Sassou Nguesso ne sont que des vains maux, des mots creux, des paroles vides de sens car la réalité te dit chaque matin : " TU N'AS DE TRAVAIL, TU N'AS PAS D'EAU A BOIRE, TU N'AS PAS D'ELECTRICITE ET TU VAS MOURIR DE FAIM SI TU SURVIS AU MANQUE DE MEDICAMENT, SANS INSTRUCTION, DANS TA MANSARDE PUISQUE TU ES INCAPACABLE DE TE BATTRE..."


Vous lirez aussi dans le même thème :
Article 1
Article2
Article3
Article4

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg