Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 15:07

A l'époque où la rationalisation du racisme était encore balbutiante car difficile à réaliser par des arguments scientifiques (1), on s'est tourné vers Dieu pour justifier l'infériorité des Noirs par une malédiction biblique : la malédiction de Canaan par son grand-père Noé parce que son père Cham se serait moqué de lui, Noé, prophète d'avant le déluge qui reçut le salut de l'humanité de Dieu. Cette infériorisation était nécessaire pour ne pas choquer le dogme chrétien puisque ceux qui initièrent l'esclavage furent chrétiens et Juifs mais là n'est pas le sujet - je signale juste au passage que même le Vatican posséda des esclaves noirs.  Nous vous présentons les versets assassins  du chapitre 9 de la Genèse qui ont jeté l'opprobe sur la race noire  :








On s'étonnera que Noé maudisse son petit-fils au lieu de son fils Cham et souhaite que Canaan soit le serviteur des ses oncles Sem de qui naîtront les Sémites et Japheth qui représenterait l'ancêtre des occidentaux.
Tout être rationnel aurait agi sur le présent mais là, la malédiction s'abat sur la postérité comme s'il fallait que cela soit ainsi pour qu'une certaine histoire ait un sens. Cette méprise sera soutenue par les tenants d'une logique divine sans faille dans le fait que Dieu affecte le péché des pères sur les fils jusqu' à la septième génération mais là, il y a un hic. D'abord, s'il est vrai que dans la Bible, c'est un péché de voir la nudité de son père (Lévitique, chapitre 18) :
Cham n'a pas fait exprès de voir son père nu ; il a eu certainement tort de se moquer de lui mais, ici, Noé, le roux, a aussi péché en bibéronant jusqu'à l'ivresse mais nous constatons que ce n'est pas Dieu qui maudit mais Noé, le prophète et d'aucuns disent que c'est à ce moment-là que Cham et ses descendants deviennent noirs, faisant de la couleur noire la couleur de la malédiction, le symbole du mal, Satan lui-même est représenté en noir. Il a fallu se demander comment les Noirs sont devenus noirs au sens biblique car scientifiquement, notre épiderme s'explique par une adaptation climatique.
D'abord, ce texte même si on le dit inspiré, n'est pas de Moïse et l'existence de Noé n'est pas historiquement prouvée : on croit que c'est l'histoire d'UTNAPHISHTIM, le Sumérien, qui est devenue celle de Noé. On a pu lire sur les tables cunéiformes des Sumériens, qu'il y eut un déluge à l'époque de ce prince et son histoire serait devenue dans la Bible celle de Noé. D'ailleurs, Satan, lui-même, ne serait que le prince Enlil, lui qui prit la défense des hommes créés par les Anunakis qui vinrent coloniser la terre en provenance d'Aldébarian, qu'on désigne parfois par le nom de Nabiru, une planète qui devrait revenir dans l'orbite terrestre vers 2012, à ce qu'il paraît. Enlil devint pour ses propres frères, un traître, un serpent qui enseigna le savoir à la race humaine qui était destinée à l'esclavage.
Au bas mot, cette histoire que les hommes pieux prennent pour la vérité crue, n'est pas un récit historique ou scientifique ; nous pensons qu'il relève simplement du mythe. D'autre part, on pense souvent que les cinq livres de la Torah ont été écrits par Moïse mais c'est faux et il y a une preuve indiscutable dans la Bible :

Dans le Deutéronome, comment expliquerez-vous que Moîse puisse décrire sa propre mort ? Il est mort, il ne peut plus bouger, respirer mais il écrit encore ! En tout cas, si ce texte  a été écrit par Moîse, j'aimerais qu'on me dise comment. Ce passage du Deutéronome suffit pour vous convaincre que Moïse n'a pas écrit les textes dont on lui confie la paternité pour leur conférer une valeur religieuse indiscutable. Mais nous n'allons pas nous arrêter là pour démontrer que cette affaire de malédiction ne présage en rien des rapports de force entre les descendants de Sem, de Cham et de Japhet puisque le premier roi puissant de la terre fut un descendant de Cham : Nemrod, fondateur de la Mésopotamie  :

Voici un passage qui exclut l'extension de la malédiction de génération en génération car le premier roi de la terre, l'homme qui fut le premier à être regardé comme un homme puissant fut Nimrod qui descend de Cham par Cush. Il créa la ville de Babel qui deviendra célèbre dans l'histoire de la tour de Babel. Certes, vous me direz que Nimrod descend de Cush et non de Canaan mais si la descendance de Cham a été maudite, c'est de tout le monde qu'il s'agit sinon il eût fallu arrêter cette affaire avec Cham, le seul vraiment concerné. Cela prouve que la malédiction de TOUTE la race noire si tant qu'elle descend de Cham est vraie, alors elle ne s'applique pas à Nimrod et si Nimrod est le roi de Babylone (dont la racine est Babel), vous savez bien que les descendants de Sem, les Juifs seront captifs dans ce pays et n'oublions pas que les Hébreux seront esclaves chez les descendants de Misraïm, l'Egypte, qu'on appelle encore Misr en arabe.
Pourquoi la malédiction de Canaan  - alors que Cham a d'autres fils qui sont Cusch, Mitsraïm et Put ? Parce qu'il fallait justifier plus tard l'occupation de cette terre par les Hébreux qui massacrèrent des populations innocentes, (2) oubliant qu'Abraham, leur ancêtre fut reçu par Mamré, un Cananéen, qui lui apprit sa langue, l'hébreu car l'hébreu était la la langue de Canaan. Terre de Canaan qui deviendra Eretz ISRAEL ! Le prophète Esaïe le savait, lui qui en prophétisant parle de l'hébreu sous une métaphore en évoquant la langue de Canaan :



Comme vous le savez, les Juifs ont beaucoup séjourné en Egypte en dépit de l'interdiction des prophètes car l'Egypte était la puissance mondiale numéro un dans les sciences, la religion, l'occultisme, la magie et je ne pourrais pas citer tous les noms ici des sages et savants de l'antiquité qui y séjournèrent en dehors d'Abraham, Moïse, Jésus, Orphée, Pythagore, Solon. Or, dans son livre "L'enquête", Hérodote nous apprend que les Egyptiens ou Kémétious étaient des Noirs aux cheveux crépus !

On voit la justification d'une colonisation sous le couvert de motifs religieux et ceci conduira plus tard à l'asservissement des Noirs parce que Noé le prophète alcoolique les aurait maudits. La preuve ici est faite qu'il s'agit d'une légitimation erronée de crimes contre l'humanité car rien ne rattache les Noirs à ce mythe - même s'il est biblique...

_____________
(1) le racisme aura une justification philosophique avec Hegel dans son ouvrage : "La raison dans l'histoire", une justification anthropologique avec l'étude de l'angle du crâne et - même une justification pseudo scientifique avec le volume du crâne et de nos jours, on estime que le QI (Quotient Intellectuel) d'un Noir est inférieur à celui d'un Blanc, oubliant que beaucoup d'éléments qui entrent dans le Q.I. sont culturels et ne renvoient pas toujours à l'intelligence pure qui est un concept erroné car nos capacités mentales dépendent de la culture dans laquelle nous sommes immergés.
(2) Pour comprendre l'innocence des peuplades massacrées par les Juifs, il vous suffit de penser à la justice divine qui dit : "Tu ne tueras point". Donc, c'est en pure contradiction avec les préceptes de leur propre Dieu que les Hébreux auraient agi de la sorte.

 

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans Spiritualité - Occultisme & Religions
commenter cet article

commentaires

G.Hervieux 29/01/2011 15:22



Bonjour


Tout d'abord meilleurs voeux.


Pour alimenter vos discussions, voici un nouveau livre de Guillaume Hervieux, "L'ivresse de Noé: histoire d'une malédiction" paru le 27 janvier aux Editions Perrin.


 Il fait le point sur la question de la "dite" malédiction de Cham-Canaan en reprenant 2500 ans de commentaires et d'utilisation du mythe. Ma conclusion, c'est qu'il n'y a jamais
eu de malédiction des Noirs sauf dans l'esprit des conquérants et esclavagistes arabes et européens. Evidemment, ça les arrangeait d'invoquer Dieu pour justifier leurs crimes!


Bonne Lecture



Le Lion de Makanda (LDM) 30/01/2011 10:20



Monsieur Hervieux,


bonjour. Meilleurs voeux 2011 à vous aussi. Je ne manquerai pas d'acheter votre livre.


LDM



Christian LAUDANI 19/01/2010 16:10




Rebonjour cher monsieur,


Certains ont tenté de justifier leurs préjugés en prétendant que Dieu a maudit la race noire. Cependant, la Bible ne fait nulle part mention d’une telle malédiction.
Certes, Genèse 9:25 déclare: “Maudit soit Canaan! Qu’il devienne le dernier des esclaves de ses frères!” Toutefois, ce verset maintes fois cité ne fait aucunement allusion à la couleur de la
peau. Par ailleurs, la race noire descend, semble-t-il, d’un frère de Canaan, nommé Cusch (Genèse 10:6, 7; voir d’Ésaïe 43:3, où le nom Cusch est employé pour désigner l’Éthiopie). Les
descendants de Canaan avaient sans doute la peau claire — et non noire.
 Cordialement,


 


 



Le Lion de Makanda (LDM) 19/01/2010 18:33



Si Cush est fils de Noé, déjà qu'on ignore la couleur de peau de ce monsieur Noé, ses enfants ne peuvent être que comme lui. Vous me direz que Noé avait plusieurs femmes mais personne ne l'a vu
venir prendre épouse en Afrique noire ! C'est une loi de la génétique. Si Cush es fils de Noé et si Noé est blanc, nous ne sommes pas concernés par ce mythe. Le problème est qu'on élude la
question de la race de Noé. Est-il Blanc ? Noir ? Jaune ? Et si nous ne sommes pas concernés nous les Noirs par la malédiction de Canaan, pourquoi a-t-on utilisé ces versets pour asservir les
Noirs ? Monsieur Laudani, vous soulevez à chacun de vos commentaires plus de problèmes que vous n'en résolvez !



Christian LAUDANI 19/01/2010 14:47




Bonjour monsieur,


Toujours dans la rubrique ‘religion’, sous l'image de la
bible page 40, vous posez cette question :  « Pourquoi la malédiction de Canaan  - alors que Cham a d'autres fils qui sont Cusch,
Mitsraïm et Put ? »


Et en effet, puisque le récit dit seulement que “ Cham le père de Canaan vit la nudité de son père et
alla le raconter à ses deux frères au-dehors ”, on peut se demander pourquoi c’est Canaan, et non Cham, qui fut maudit. Commentant Genèse 9:24 où on lit qu’en se réveillant de son vin Noé
“ apprit ce que lui avait fait son plus jeune fils ”, la traduction de Rotherham dit en note : “ Sans aucun
doute Canaan, et non Cham : Sem et Japhet sont bénis pour leur piété ; Canaan, pour quelque bassesse non précisée, est maudit ; Cham, pour sa négligence, est négligé. ”
Pareillement, un ouvrage juif (The Pentateuch and Haftorahs, par J. Hertz, Londres, 1972, p. 34) laisse entendre que ce bref récit “ fait allusion à une action infâme dans laquelle Canaan semble avoir été impliqué ”. Et, après avoir indiqué que le mot hébreu traduit par
“ fils ” au verset 24 peut signifier “ petit-fils ”, le même ouvrage ajoute : “ Il est manifestement question de
Canaan. ” The Soncino Chumash (par A. Cohen, Londres, 1956, p. 47) fait également remarquer que, de l’avis de quelques-uns, Canaan “ s’est livré à un acte de perversion sur [la personne de Noé] ” et que l’expression “ plus jeune fils ” se rapporte à Canaan, fils
cadet de Cham.


Ce ne sont là forcément que des conjectures, puisque le récit biblique ne fournit aucun détail quant à
l’implication de Canaan dans l’offense faite à Noé. Toutefois, il semble bien qu’il y fut impliqué, car juste avant que ne soit relatée l’ivresse de Noé, Canaan est soudainement introduit dans le
récit (Gn 9:18) et, lorsqu’il est question de la conduite de Cham, celui-ci est appelé “ Cham le père de Canaan ”. (Gn 9:22.) Que l’expression “ vit la nudité de son père ”
puisse impliquer un acte immoral ou pervers de la part de Canaan, c’est là une déduction raisonnable. En effet, dans la plupart des cas où la Bible parle de “ découvrir ” ou de
‘ voir la nudité ’ de quelqu’un, elle désigne par là l’inceste ou d’autres péchés d’ordre sexuel (Lv 18:6-19 ; 20:17). Il se peut donc que Canaan ait commis ou tenté de commettre
quelque acte honteux sur la personne de Noé alors inconscient, et que Cham, le sachant, n’ait pas cherché à l’en empêcher ou à le discipliner, mais qu’il ait aggravé le mal en révélant à ses
frères le déshonneur de Noé.


 Cordialement,



Le Lion de Makanda (LDM) 19/01/2010 15:01



Monsieur Laudani,
vos propos pourraient traduire l'influence des écrits talmudistes. Et je trouve fâcheux que vous insinuez un comportement infâmant à Canaan. Ce sont là des propos qui n'ont aucun sens. Canaan se
serait livré en public à un comportement immoral sur son propre grand-père ?  Si vous avez encore de tels anedoctes, gardez-les pour vous car cela signifie que vous n'êtes pas aussi
spirituel que je le croyais. Vous croyez dur comme fer que Canaan est impliqué alors que la Bible parle de Cham. Je crois que vous vous accrochez à une vision qui veut que les noirs soient
maudits et à ce titre, je  suis peiné de votre étroitesse de lecture. Ce sont de tels points de vue qui nous ont valu l'esclavage - alors que les comportements sexuels contre nature ne sont
pas le fait des Noirs, en général...



Christian LAUDANI 19/01/2010 14:31



Bonjour
cher monsieur,


Vous dites,
dans la rubrique religion, à la page 957 : « … l'existence de Noé n'est pas historiquement prouvée : on croit que c'est l'histoire
d'UTNAPHISHTIM, le Sumérien, qui est devenue celle de Noé. »


Il est vrai
que dans l’esprit des critiques modernes, le récit des événements antédiluviens rapporté dans la
Genèse est un mythe patent. Pourtant, des hommes fidèles, tels Ésaïe, Ézéchiel, Jésus Christ, les apôtres Pierre et Paul, tenaient l’histoire de Noé pour authentique. — Ésaïe 54:9; Ézéchiel
14:20; Hébreux 11:7.


En fait, la confirmation la plus probante est le témoignage de Jésus Christ en personne, qui en fut témoin
oculaire dans les cieux (voir Jn 8:58). Il déclara à ce sujet : “ Aux jours de Noé, [...] le déluge est arrivé et les a tous détruits. ” — Lc 17:26, 27.


Le récit du déluge est bien plus qu’une belle histoire. Jésus Christ expliqua qu’il a une signification
prophétique. Dans sa prophétie concernant “ la fin de ce monde ”, il parla précisément des “ jours de Noé ”. Il montra que le déluge est un exemple servant d’avertissement,
préfigurant une destruction plus grande qui doit venir durant “ la présence du Fils de l’homme ”. — Mt 24:3, 37-39.


Amicalement à vous,



Le Lion de Makanda (LDM) 19/01/2010 14:51



Monsieur Laudani,
le Christ parlait souvent en paraboles. Et si la référence à Noé n'était qu'une métaphore ? Je vois que vous croyez que la Bible est vraie dans sa totalité mais pas moi. Le Christ s'est inspiré
du seul livre qu'il avait pour imager ses propos. Une arche aussi gigantesque que celle de Noé n'a jamais été retrouvée nulle part. Si vous croyez en de tels propos, j'ai peur d'en déduire que
vous croyez aussi en la malédiction de Noé... Et comme vous semblez si "religieux", sachez que je n'admets comme religion que la VERITE !



Christian LAUDANI 19/01/2010 11:09


Bonjour monsieur,

À la page 957, rubrique - Religion - malédiction du fils de Cham, vous demandez : " Dans le deutéronome (34:7), comment expliquez-vous que Moïse puisse décrire sa propre mort ?". Voici ce que j'ai
trouvé. En espérant que cela vous satisfasse.   - Cordialement votre,


Le Deutéronome étant le cinquième rouleau ou volume du Pentateuque, son rédacteur doit forcément être le même que celui qui a écrit les quatre livres précédents,
savoir Moïse. La phrase d’introduction présente le Deutéronome comme “ les paroles que Moïse dit à tout Israël ”, et par la suite les expressions “ Moïse écrivit cette loi ” et “ Moïse écrivit
donc ce chant ” attestent clairement que Moïse est bien le rédacteur du Deutéronome. Son nom apparaît une quarantaine de fois dans le livre, généralement pour authentifier les déclarations
faites. La première personne, c’est-à-dire Moïse, est en grande partie utilisée dans le Deutéronome. Les versets de la fin ont été ajoutés après la mort de Moïse, très probablement par Josué ou
par Éléazar, le grand prêtre. — 1:1 ; 31:9, 22, 24-26.



 


Le Lion de Makanda (LDM) 19/01/2010 14:20


Monsieur Christian LAUDANI,

bonjour et bonne année 2010. Merci d'avoir pris le temps d'écrire un commentaire. Sur le plan logique, le fait que le Deutéronome soit le cinquième livre du Pentateuque n'implique pas qu'il soit
forcément écrit par Moïse. Il y a d'abord le problème du matériau : dans quel matériau Moïse a écrit ses livres ? Si on lit bien la Torah, les livres avaient été mis dans l'arche (aron),
l'arche  qui a d'ailleurs disparu... Ce n'est pas parce que l'on regroupe des textes qu'ils sont forcément ceux d'un même auteur et à ce propos, les quatre premiers ne sont pas aussi
forcément ceux de notre grand prophète si humble. D'abord, tous les spécialistes sont d'accord pour affirmer qu'il ne fut pas écrit au XIII è siècle av. J.C. qui serait celui de Moïse (là encore,
il y a un grand débat). La plupart des spécialistes le mettent en rapport avec la réforme religieuse du roi Josias de Juda. (622 av J.C.) C'est pour lui donner le prestige de Moîse qu'on
l'attribue à ce dernier. D'autre part, le Deutéronome semble reprendre inutilement certains épisodes des livres précédents et on voit mal pourquoi Moïse aurait écrit deux fois les mêmes choses.
Quant aux affirmations du début, c'est justement dans la stratégie de faire accepter ce cinquième livre à l'ensemble des enfants d'Israël. Le fait que son nom apparaisse une quarantaine de fois
atteste plutôt du fait qu'il n'ait pas écrit le livre.
Pour finir, les versets de la fin sont du même style que le reste du document. Celui qui a écrit le Deutéronome est un seul et même personnage mais votre point de vue a le mérite d'apporter au
débat - même si j'aurais souhaité que vous interveniez sur le débat proprement dit, à savoir "la malédiction de Cham dans la Bible". En effet, cette histoire a eu et a encore des conséquences
fâcheuses pour les Noirs qu'on dit descendre de Cham et que l'on croit avoir été livrés par Dieu pour être les esclaves des Blancs (Japhet) et des Juifs  (Sem) ! Et nombreux partagent ce
crédo biblique qui a légitimé l'esclavage des fils d'Afrique réduits à du bois d'ébène, une chosification réductrice nécessaire pour légitimer de telles pratiques honteuses et inhumaines. J'ai
écrit cet article pour répondre à de telles insinuations qui circulent sur internet.
Si vous aimez ces questions, nous pouvons en discuter par mail. Vous avez mon adresse mail à droite dans ma description...



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg