Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 09:31
 C'est la première fois qu'une épouse de président africain et son époux meurent dans un espace de temps si court : à peine  trois (3) mois. C'est un phénomène rarissime en Afrique et même dans le monde où les veuves de présidents sont nombreuses (la veuve de Samora Machel, épouse de Mandela vit toujours). Dans cette histoire, tout est si contraire aux événements naturels : c'est la femme, Edith Bongo née Edith Sassou ,qui meurt la première - alors qu'elle est de loin, je dis bien de loin - plus jeune que son mari. Apparaît un nouveau phénomène : "La mort politique" qui est une date politiquement correcte pour annoncer la mort naturelle. Edith Bongo est-elle morte le 7 février 2009 ou le 14 mars ? Un observateur averti qui voulait me joindre n'a pas pu le faire car il avait perdu mon numéro de téléphone. C'est que sa femme est du nord -Congo et il avait surpris la conversation de sa femme avec un de ses parents au Maroc qui disait qu'elle était morte le 7 février 2009. On verra Sassou et Bongo s'installer longuement au Maroc - et il paraît que les deux protocoles avaient ordre de faire en sorte que les deux présidents ne se croisent. Il y a un moment qu'au travers des écrits de nos frères du Gabon, des rumeurs circulaient du genre : "Le torchon brûle entre Sassou et Bongo au point de nécessiter un médiateur". On sait que les plaintes venaient du beau-père qui aurait dit à Bongo selon le site du BDP : "Salaud, tu as tué ma fille !" On aurait retardé la mort d'Edith au 14 mars 2009, le temps que l'on trouve un terrain d'entente sur de nombreuses questions essentielles comme l'héritage ou le lieu de l'enterrement... C'est vrai qu'en public, les deux hommes avaient une tenue irréprochable. Diplomatie oblige. De quoi est-elle morte ? Les médias du monde entier feront un mystère de la cause réelle de sa mort - alors que comme on va le voir, le tabou sera brisé pour le décès d'Omar Bongo. Pour la première fois, les médias du monde entier donneront la cause de la mort d'un chef d'Etat africain - après que nous ayons divulgué les conséquences de sa maladie. En effet, trois plus tard, exactement le dimanche 7 juin 2009, Omar Bongo décèdera en Espagne. Là encore, le phénomène de la mort politique va décaler sa mort d'un jour, le gouvernement du Gabon ayant été vexé que les médias français les premiers annoncent sa mort, laquelle avait été supposée lors d'une émission d'Yves Calvi dans C DANS L'AIR. Vous verrez que ce phénomène deviendra à la mode et qu'on décalera à présent les dates réelles des décès de présidents africains. Ce n'est pas un phénomène nouveau puisque la date de la mort du président Marien Ngouabi avait été décalée à plus tard, le temps de trouver un scénarion à faire avaler au crédule peuple congolais...
Omar Bongo est mort - comme on constate souvent pour nos hommes politiques - à l'étranger, la conséquence d'une absence de construction d'hôpitaux dignes de ce nom, (Edith étant par ailleurs morte à Rabat, au Maroc ) - à l'âge de 73 ans après 41 ans de règne sans partage, un règne froid, un règne qui s'est écoulé lentement parce que trop long, un règne où il s'est employé à corrompre l'opposition au point de la rendre totalement inopérante avec l'argent du pétrole qui coulait alors à flot, une dictature silencieuse, corrosive, une soft dictature. On a annoncé qu'il couvait un cancer de l'intestin qui avait déjà développé des métastases. Pourtant, quand on voyait, le président omar, il dégageait l'illusion d'un homme en bonne santé. Je savais qu'il venait soigner une épaule à Lyon - dans une clinique proche du parc de la Tête d'Or. Nous ne disons pas que l'apparence d'une santé saine ne peut ne pas cacher une grave maladie mais, on a des signes - tout de même même si les présidents sont fortement maquillés pour présenter une physionomie correcte aux médias. On a vu le président François Mitterand quand il a quitté le pouvoir paraître soudainement très vieux.
Nous avons écrit à la mort d'Edith que cette histoire n'était pas terminée et elle n'est pas finie car nous allons assister après les obsèques à des problèmes d'héritage : il faudra partager le patrimoine de Bongo et sa richesse entre tous ses nombreux enfants.  Il reste encore trop de choses en jachère dans la marmite de l'histoire politique africaine si riche en rebondissements.
Dans un article envoyé par le Nouveau Denisien, nous vous avons appris que Bongo aurait dit : "Si ma femme meurt, je meurs aussi". Aurait-il volontairement arrêté de prendre ses traitements comme l'avait fait François Mitterand parce qu'il n'avait plus goût à la vie  après la mort de son épouse ? Etait-il comme certains le prétendent, la cause de la mort de son épouse ? Si tel était le cas, on peut comprendre le tourment dans lequel il a passé ses derniers jours après elle... Certes, une maladie, notamment un cancer peut se développer si vite et  entraîner le trépas mais si on arrête un traitement, les conséquences peuvent aussi être vite dramatique. Une seule chose : Omar Bongo a laissé sa femme vivre loin de lui pendant des années pour raison de maladie entre Paris et Rabat. Des rumeurs font état qu'il se pourrait qu'il ait été la victime d'une vendetta. Sa  mort est-elle liée de près ou de loin au décès de sa femme ?  On aurait ouvert du Champagne dans un pays frontalier à l'annonce de sa mort - sans doute, au Gabon aussi où l'opposition a dû se réjouir de la mort de ce dictateur feutré qui a rendu le concept de soft dictateur presque une réalité car il n'avait pas l'esprit d'un tyran avide de sang, lui qui disait souvent : "Moi au moins, je n'ai pas tué...". Certes, on dénote la mort de quelques opposants mais c'est assez rare ; lui, c'est plus la jalousie : Dindo Yogo et Madilu System en aurait fait les frais (je parle au conditionnel avec l'idée que chez nous, la rumeur est si proche de la vérité au point où les deux mots sont soeurs car au féminin). Omar, le dictateur soft, à l'accent et à l'humour ravageur, Omar, le bon vivant amateur de belles femmes, n'a plus paru en public après la mort de sa femme. Il laisse ses enfants orphelins dont les plus plus jeunes qu'il a eus avec Edith qui doivent être très malheureux car il n'est pas facile de perdre aussi rapidement son père et sa mère. Nous aurons des nouvelles quand le Gabon rouvrira ses frontières car pour l'instant, internet a été bloqué et nos amis du Gabon ne peuvent nous informer de ce qui s'y passe vraiment. Pour l'instant, place aux obsèques. La constitution semble respectée puisque la présidente du Sénat dirige le pays : Rosine Francine Rogombé est l'actuelle présidente du Gabon. Reste donc à organiser les élections si l'on suit le processus normal de la Constitution du Gabon. Nous souhaitons que le Gabon reste en paix en dépit d'un fort clivage nord-sud  : il semble que l'on est prêt à l'union sacrée contre le retour d'un Fang à la tête du pays. Paix à l'âme du soft dictateur gabonais, Bongo Ondimba...

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Devis convention obseques 09/06/2013 16:15


Omar Bongo était mouillé dans des affaires louches avec la politique Française ...


Très bonne article

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg