Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 16:47

Voici un article trouvé sur Bakchich.info, un site internet qui nous apprend que Sassou a un hôtel particulier qu'il fait passer pour un immeuble appartenant à son beau-fils Omar Bongo, alors même que c'est son beau-fils (à Sassou) Guy Johnson, un Togolais marié à l'une de ses filles, un homme connu comme un prête-nom de Sassou Nguesso qui y habite ! La valeur du bien est estimée à 18,8 millions d'euros ; ce qui fait la coquette somme de plus de 10 milliards de francs cfa !
En vérité, vous finirez par me donner raison un jour, c'est dix-huit biens immobiliers que monsieur Denis Sassou Nguesso possède en France ! On finira par tous les trouver. J'ai eu cette information quand j'étais au Congo d'une femme très très proche du pouvoir....
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Visé par une plainte pour recel de détournement de fonds publics, le président congolais fait tout pour passer pour un gagne-petit. C’est raté.

Denis Sassou Nguesso respire. La doyenne des juges d’instruction du pôle financier de Paris a certes décidé d’ouvrir une enquête pour « recel de détournement de biens publics » le visant, lui et ses collègues présidents du Gabon et de la Guinée Equatoriale. Mais le parquet, comprenez, l’Elysée, a fait appel. L’enquête sur sa fortune immobilière en France n’est donc pas prête de démarrer.

Et le richissime président congolais peut continuer à se faire passer pour un pauvre gagne-petit.

C’est l’image qu’il peaufine depuis plusieurs mois.

En mars dernier, dans un entretien avec Etienne Mougeotte, le patron du Figaro, l’homme fort de Brazzaville soutenait mordicus être un quasi-sdf avec «  un petit appartement de deux chambres avenue Rapp » et « une maison au Vésinet jouxtant une voie ferrée » (sic).

Trop modeste le bon Sassou ! Le premier logement est en effet un luxueux hôtel particulier dans le VIIème arrondissement et le second une villa dans la banlieue chic. C’est du moins la conclusion d’une première enquête policière réalisée il y a deux ans par les hommes de la plate-forme d’identification des avoirs criminels du très sérieux Office central pour la Répression de la Grande Délinquance (OCRGDF).

 

Et encore : les flics français sont sans doute passés à coté de la plus belle pièce de la fortune parisienne du président congolais : un hôtel particulier de trois étages, avenue de la Baume dans le triangle d’or de la capitale d’une valeur de 18,8 millions d’euros.

Officiellement, la demeure a été acquise à ce prix en juin 2007 par le couple Bongo. Omar indéboulonnable président du Gabon et Edith, première dame du Gabon et fille de Sassou, aujourd’hui décédée.

C’est du moins ce qui transparaît dans les actes de la SCI créée pour l’occasion. Problème : les statuts enregistrés devant notaire ont toutes les apparences d’un faux grossier ! Des étrangetés que La Lettre du continent avait révélées dans son édition du 12 février 2009.

L’étrange identité présentée par feue Dame Bongo

Première curiosité : la société aurait été créée en présence d’Edith Bongo en personne le 27 avril 2007. Or à cette époque, selon les meilleurs connaisseurs de la famille régnante à Libreville, la première dame était déjà trop malade pour sortir de son lit.

Deuxième incohérence : les statuts sont émaillés de lourdes erreurs grossières sur l’identité d’Edith, présenté dans les documents officiels notamment comme Madame Edith Lucie Sassou Guesseau alors que son patronyme de jeune fille est Sassou Nguesso et son nom de femme mariée, Bongo Ondimba. La « présidente » avait-elle perdu sa tête au point d’oublier sa véritable identité ? Ou les statuts de la société ont-ils été rédigés par d’autres qu’elle ?

Dernier indice : alors que la belle demeure est censée avoir été acquise par les parents Bongo pour en donner la jouissance aux enfants Bongo, la SCI propriétaire est gérée par un proche de Sassou à savoir son gendre Guy Johnson.

Ce résident togolais, marié à l’une des filles du président congolais est connu pour servir de prête-nom à son beau-père. Voilà donc une nouvelle piste d’investigation pour l’enquête judiciaire sur « les biens mal acquis » des potentats africains. Si jamais elle commence un jour…

 

 

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

congolais 14/05/2009 02:36

essaie d'etre un peu intelligent et un raisonnement logique pa rceque VOUS rabaissez le niveau du debat ne soit pas un eternel opposant ;et j'aimerai ajouter  VOUS DEVEZ SAVOIR QUE LA GALERE Cé partou au congo téké ,mbochi,vili tous sont congolais et souffrent cé ce genre de raisonnement qui a detruit le congo .parceque une armé est fait pourkoi pour defendre la patrie et une milice cé pourkoi alor j n t aprend rien sache que ce ki est arivé en 97 etai inévitable;mais merci pour ton blog soit un peu plu concret stp

Le lion de Makanda mwan Mizumba 14/05/2009 13:33



Mon cher Congolais,
bonjour.
Non, nous ne rabaissons pas le niveau du débat mais nous l'élevons par la vérité ; c'est un article d'un site français sérieux : bakchich.info. Oui, il y a la galère partout mais c'est parce que
l'on détourne l'argent du pays pour acheter un hôtel particulier à  plus de 10 milliards de francs (18,8 millions d'euros) que les gens souffrent. Avec 3 millions d'habitants et toutes les
richesses du pays, il y a de quoi être heureux, non ? Regarde un peu les autres pays producteurs de pétrole, notamment chez les Arabes - même chez Kadhafi, c'est mieux que chez nous - alors que
le Congo est troisième pays producteur de pétrole africain.
Ce qui est arrivé en 1997 aurait pu être évité au contraire ! Il suffisait que Lissouba ne donne pas un prétexte à Sassou de déclencher la guerre en organisant les élections au lieu de chercher à
arrêter des gens pour faire plaisir à Yhombi Opango qui aujourd'hui mange avec Sassou !
Pour être un peu plus concret, je vais faire des efforts puisque par tes commentaires tu prouves que tu fréquentes notre blog. Tu peux même y publier un article. Sache qu'il risque encore d'avoir
la guerre au Congo si Sassou Nguesso cherche à passer en force. Et tu dis qu'on ne peut rien éviter ? Si ! Au contraire !



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg