Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 13:05
C'est la nouvelle la plus triste que je viens de recevoir car des nouvelles tristes, nous en sommes habitués mais là, ce qui se prépare, c'est la mort des paysans du sud car Sassou Nguesso, fils d'un Béninois, vend actuellement les terres du Congo aux fermiers sud-africains pour une durée de 99 ans ! Si vous n'en mesurez pas la gravité, vous n'avez qu'à comprendre que les terres qui permettent actuellement aux paysans de survivre vont appartenir désormais à des étrangers, déjà que nos forêts sont vendues aux Chinois et aux Malaysiens - ainsi que l'exploitation de nos côtes maritimes riches en poissons. En détruisant les forêts, c'est l'habitat du gibier qu'on détruit et la gazelle court allègrement se refugier au Gabon qui a une meilleure politique de préservation des forêts, en vendant les hectares de terres arables aux fermiers sud-africains, ce sont nos paysans qui n'auront plus d'espace pour planter leur manioc et nourrir leurs familles.
En agissant comme un rentier, l'étranger Sassou Nguesso vend tout le Congo et nous ne pouvons tolérer ce dernier forfait.
"Ba mpangui ya munu, kana ba sud-Africains kuiza na buala ya béto, béno kufua bahu ! Béno binguissa bahu ! " N'ont-ils pas agi de même avec des ressortissants d'un autre pays africain accusés de venir voler leur travail en Afrique du Sud - eux qui viennent nous voler nos terres  ?
Il est évident que Denis Sassou Nguesso va vendre les terres les pls riches du Cono du point de vue agricole et on imagine qu'il va leur céder les terres du Niari pour faire un autre pied de nez au président Pascal Lissouba. Je crois que même les sceptiques vont finit par comprendre que cet homme ne se comporte pas comme un digne fils du Congo et du haut de ma colère, je crois que je suis désormais prêt à tenter le diable pour sauver le Congo. Si vous laissez faire cet acte suicidaire, personne ne pourra vous excuser, mes frères, car la terre, c'est NOUS, c'est la vie et laisser ce Béninois qui organise des messes d'actions de grâce quotidiennes à l'église Sainte-Thérèse de Godomey vendre ainsi tout notre pays, c'est un acte de non-assistance de peuple en danger. Le lion de Makanda fait son travail d'information - pour que vous qui manquez d'information au pays puissiez être au courant de ce qui se passe dans votre dos.
Denis Sassou Nguesso a mis au point un plan machiavélique : décimer les populations du sud trop nombreuses par tous les moyens et qu'y a-t-il de mieux que de céder leur terre à des étrangers car le boeuf qui sera élevé par les Sud-Africains, croyez-moi, ne sera pas vendu au Congo.
A propos de ces terres proposées aux sud-Africains, on peut lire sur le site Mwinda ce qui suit :
"Dix millions d’hectares (soit deux fois le territoire de la Suisse) de terres agricoles ont été proposés par le Congo à 1 300 agriculteurs sud-africains pour cultiver du maïs et du soja, élever de la volaille et des vaches laitières dans le pays, a annoncé Theo De Jager, vice-président d’Agriculture South Africa (Agrisa), lors d’une conférence sur l’agriculture à Durban. 

« Ils nous ont donné 10 millions d’hectares, et c’est beaucoup si vous considérez qu’en Afrique du Sud, nous disposons d’environ six millions d’hectares de terres arables », a dit De Jager à l’agence Reuters, précisant que des sud africains ont été au Congo pour traiter cette affaire au mois de mars dernier. Promesse de rapatrier les bénéfices pendant 99 ans leur aurait été faite. Ils ne paieraient rien également pour les engrais et le matériel qu’ils apporteraient. « Ils ont des élections en juillet et ils veulent que le projet aille vite de sorte qu’on procède aux semis juste après » a précisé Theo De Jager. "
Et à 50  euros l'hectare ou même gratos comme le prétend le gouvernement (ce qui veut  dire que tout l'argent est entré dans les poches de Sassou et de son clan), ce sont des terres bradées et si l'on y ajoute quel l'on va détruire les forêts, c'est un vrai scandale écologique et à ce rythme-là, le Congo ne tardera pas à devenir une zone désertique ; ce que les spécialistes prévoient déjà dans un temps voisinant les 50 ans. 
Les Chinois pillent nos forêts, nos côtes et personne ne protège nos pêcheurs, Sassou brade notre pétrole en le gageant et en le détournant. Je crois, peuple congolais, que bientôt, tu n'auras plus le choix qu'entre mourir ou te révolter...
 

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

LOEMBA 17/04/2009 18:26

Le peuple congolais ne demande qu'à vivre en paix! je n'adhère pas à la politique actuelle menée par ceux qui nous gouvernent, je n'ai aucune foi en l'opposition car pour moi le congo sera meilleur quand tous ces voleurs s'éteindront! Mais je ne suis pas du même avis que vous lorsque vous parlez de révolte car nous avons assez pleuré nos pères, nos mères, nos frères et soeurs et nos enfants!!! il ya eu déjà trop d'effusion de sang comme ça pour qu'il en coule encore une goutte! alors arrêtez svp d'inciter à la violence!! quelqu'un qui prétend aimer son pays et ses compatriotes ne ferait pas ça!Faites votre devoir d'information mais arrêtez vous à cela!Merci.

Le lion de Makanda mwan Mizumba 18/04/2009 12:55



Mon cher Loemba, bonjour.
A l'approche des élections présidentielles, Sassou Nguesso cultive le mot "paix" comme on plante un champignon vénéneux. Il y a une prolifération de Ghandi au Congo et les apôtres de la paix sont
légion. Vous pouvez croire ou laisser croire que je suis un violent - ce n'est pas ce que l'histoire retiendra quand à la place du manioc on élevera un boeuf qu'on ira vendre en Afrique du sud,
un homme qui stigmatise le peuple congolais à chasser celui qui vient lui voler une terre qu'il utilise depuis des millénaires sans titre de propriété si celui qui arrive de loin ne comprend pas
cela. Je réponds OUI ! Oui comme les Indiens de l'Amazonie qui chassent avec des flèches au curare ceux qui viennent polluer l'eau qu'ils boivent avec du mercure et qui détruisent leurs forêts.
Pensez-vous que si les sud-Africains munis de titre de propriété arrivaient et disaient aux paysans du Kouilou : "Please go out of my lands" et que le Vili réponde : "C'est la terre de mes
ancêtres ", que va-t-il se passer ? Le sud-Africain qui aura certainement au passage corrompu Djombo, Sassou, aura recours à la police et le pauvre Vili sera manu militari chassé ! Là, il y a
force et si le Vili porte plainte, le jue lui dira : "Pouvez-vous sortir un titre de propriété ?" Il répondra : "Ca fait des générations que nous cultivons ces terres sans qu'on nous demande des
bouts de papier.". Je te laisse deviner la suite : le paysan vili va être débouté ! Et si toutes les terres fertiles de Loango et compagnie sont prises, les Vilis n'auront-ils plus que l'option
de mourir de faim ? Ici, je parle de Vilis parce que vous avez pour nom Loemba, j'aurais pu dans le même registre parler de Kugnis, de Tékés, de Punus mais pas de Mbochis car Sassou Nguesso ne
vendra pas les terres de ses parents mais celles des populations du sud (on peut prendre le pari). Ce commentaire, je vais le copier et en faire un article pour qu'il soit visible de tous.
Par delà la douleur qu'a subie le peuple congolais et que je ne souhaite pas, quand je vois la violence aveugle du pouvoir car spolier des paysans est pour moi une violence ; la violence n'est
pas forcément un coup de poing sur un visage car même une insulte peut être vécue comme une violence ou le fait d'assassiner Bruno Ossébi, ou de massacrer les innocents du Beach (plus de 300), je
vous pose une question : si vous êtes contre la violence, parrainez-vous celle de Sassou  qui fait des manoeuvres militaires dans le sud, qui tue nos enfants en les privant de soins,
d'éducation, de soif ou avec une eau polluée à la typhoïde, de faim ? Tout ça c'est de la violence puisqu'au final, c'est le corps et l'esprit qui sont meurtris encore que le coup de poing ne
fait mal qu'un moment et n'affecte pas forcément l'esprit mais la faim empêche les organes et le cerveau de nos enfants de se développer correctement donc de manifester toute leur puissance
ontologique. Il y a des violences brutales, latentes, des violences de masses, des violences psychologiques, des violences gratuites mais là, dans le cas de votre cousin de Londélékaye, là,
n'a-t-il pas le droit de se battre pour la terre et si ku kufua mopaya reste la seule solution pour qu'il s'en aille, souvenez-vous que les Angolais ont combattu les Portugais, que les Français
ont résisté contre l'occupation allemande. C'est dans le monde dit civilisé qu'il y a eu le plus de violence  et pourquoi ? Parce qu'il y a ceux qui défendaient leurs droits et leur liberté
d'un côté face à ceux qui venaient de loin pour les prendre ! D'accord, la guerre de Troie est exagérée ; que deux peuples se massacrent pour une nana qui a quitté son mari, un roi qui peut avoir
autant de femmes qu'il le désire, c'est un peu osé mais n'a-t-on pas le droit de se battre pour chaque parcelle de terre nôtre  quand on veut nous la voler et quand le droit est injustement
contre nous ?
Maintenant, dissertons : Existe-t-il un violence légitime ? Dans quelle circonstance s'exerce-t-elle ? Je ne parle pas ici de la violence légitime qu'on accorde aux Etats mais je parle d'un
peuple. Quand les Visigoths affrontent les Romains qui tentent de leur priver de leur liberté, violence légitime  ou pas ? Quand le Texan (du Texas) obtient de la loi le droit de trucider
celui qui s'introduit frauduleusement dans sa propriété, violence légitime ou pas ? Quand l'indien tue avec la flèche empoisonnée le chercheur d'or qui empoisonne l'eau qu'il boit, violence
légitime ou illégitime ? Et dans tous ces cas, on a parlé, on a fait des grimaces, des sommations, on a porté plainte mais rien n'y a fait ! Alors, que les apôtres de paix  se multiplient
parce que nous avons subi une guerre qui n'était qu'un coup d'Etat, laissez-moi pleurer ! Ce n'est pas pour défendre le Congo que le sang de nos frère est tombé mais pour la mégalomanie et la
folie d'un seul homme ! Avez-vous peur de mourir d'une balle mais n'avez-pas peur que votre frère à Kakamouéka meurt de faim ? Mais en fait, la mort, qu'il s'agisse d'une balle ou de la faim,
c'est du pareil au même ! Cependant, celui qui sera mort en défendant sa terre, celui-là ne sera pas mort pour rien !
Je crois qu'il existe une violence légitime qui a le droit d'outrepasser les petites lois mesquines de ce monde et Hugo avait raison quand il disait : "Ceux qui vivent sont ceux qui luttent" car
la lutte pour la survie est engagée et vous ne vous en rendez pas compte ? Sassou prend tout l'argent du Congo, vend le pays aux étrangers et vous pensez que la lutte pour la survie de tout un
peuple n'est pas engagé ? Appellez-moi barbare, violent quand je parle de défendre la survie de mon peuple mais la vraie liberté n'est-elle pas à ce prix ? Vergintorix a  combattu César mais
avant il l'a salué. Qui était le barbare, César ou le roi de Gaule ? Si le paysan sud-africain prend son arme pour tirer sur le paysan vili pour défendre sa propriété,  que diriez-vous ?
Quand Mugabé redonne les terres prises par les fermiers blancs aux Nègres, qu'en pensez-vous ? On doit être raisonnable dans une situation raisonnable. Pensez-vous que c'en est une ? La terre,
c'est nous et nous la prendre, c'est comme si on nous réduisait en esclavage. Ceux qui viennent, ce ne sont pas des Noirs mais des Blancs qui hier ont pratiqué l'Apartheid, ont massacré les Noirs
et moi, qui n'ai tué personne - même pas une mouche parce que je demande à mes frères de défendre la terre de nos ancêtres, je serai un incitateur à la violence ? Qui arrache ce qui appartient à
l'autre ? Qui trahit son pays en vendant les bijoux de famille aux étrangers ? Il y a un incitateur à la violence au Congo et ce n'est pas celui que l'on croit... 



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg