STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 6.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 4.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 2400 ARTICLES, *** 475 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 1170 COMMENTAIRES... 

 


MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

Mercredi 1 avril 2009 3 01 /04 /Avr /2009 14:09


COMMENTAIRE : Dans cet article envoyé par le Grand Mutéké, l'information la plus importante - à mon humble avis - semble qu'Edith Bongo aurait gardé les fétiches tékés volés à la reine tékée Ngalifourou par Florent Tsiba pour son père, des fétiches qui concourent à faire durer son pouvoir.
On apprend également que la mère de monsieur Denis Sassou Nguesso aurait été tékée d'Abala. Nous avons enlevé toutes les assignations éthiquement complexes et laissé tout ce qui apporte un plus à la compréhension des dessous politiques car notre but est de vous aider à mieux comprendre les gens qui vous gouvernent illégalement pour que vous, nos compatriotes, votiez en connaissance même si tout le monde n'a pas internet.
La rumeur des fétiches courait mais dans le sens où Sassou aurait demandé à Edith de voler ceux de son époux qui lui assure une longévité politique sans nuage. Nous mettons tout ça au conditionnel car nous ne pouvons le prouver mais en Afrique, la rumeur est comme une fumée et quand on voit une fumée, on se dit que le feu de la vérité n'est peut-être pas loin.
Nous ignorons comment s'est débridé l'héritage d'Edith. IL Y A EN  EFFET UN HERITAGE LAISSE PAR EDITH BONGO ENTRE COMPTES BANCAIRES, MAISONS, CLINIQUES ET SOCIETES ; LE PROBLEME EST QUE LA RICHESSE D'EDITH PROVENAIT DE DEUX TRESORS NATIONAUX !  Eh oui ! Bongo a le droit d'hériter de sa femme et tous les comptes qu'elle a laissés lui reviennent ! Vous imaginez si Omar Bongo, le mutéké à talonettes doit hériter des milliards congolais que Denis Sassou a mis dans les comptes de sa fille à Monaco ? En effet, pour la France, Sassou n'y a pas droit car le père ne peut hériter de sa fille en tant qu'ascendant qu'en l'absence de mari et d'enfants. Le cobra royal ne va tout de même pas assassiner Bongo et ses petits-enfants ! Donc l'hypothèse que la mort ait pu être différée pour résoudre des problèmes d'héritage a un sens pour résoudre un certain nombre de problèmes car celle qui gardait le butin volé de deux trésors nationaux disparue, l'équation n'était pas simple.
Parlons un peu de Florent Tsiba. On peut prouver qu'il est le préposé aux fétiches de Sassou ; une vidéo sur Youtube en parle et l'on voit Sassou et Tsiba pieds nus chez un féticheur téké. Sassou détient de nombreux fétiches puissants pris à des gens vivants ou morts ; vous avez là par cette tendance fétichiste, que cet homme possède le kundu, l'entité qui permet aux sorciers d'agir dans le monde occulte. Les Tékés ont parlé d'un fétiche appelé nkini que Denis Sassou Nguesso aurait enterré sous la tombe de Savorgnan de Brazza : il fallait l'enterrer sous un illustre personnage pour que le peuple congolais soit soumis à jamais. Quel personnage pouvait le mieux servir cette cause sinon celui qui avait colonisé le Congo lui-même ? Il aurait paru déplacé d'associer Iloo le makoko batéké car les Tékés n'auraient pas apprécié. Denis Sassou Nguesso n'avait plus que le choix de Pietro Savorgnan Di Brazza.
Une chose est vraie : Sassou ferait tout et n'importe quoi pour conserver le pouvoir mais irait-il jusqu'à sacrifier sa propre fille qu'il écoutait ? Tsaty-Mabiala nous a feint d'avoir compris que Sassou ne règnait qu'en écoutant sa famille lors de l'oraison funèbre d'Edou car Sassou aurait dit : " Tu m'as dit de faire d'Oyo une ville ; je l'ai fait et tout ce que tu m'as dit d'autre, je le ferai - même si tu n'es plus de ce monde". Nous avons déjà évoqué que la vraie municipalisation accélérée se déroule au nord, à Oyo, Edou, Ollombo, un peu Owando. Tsaty-Mabiala ne le savait-il pas ?
S'il faut comme le dit le grand mutéké une femme pour garder les fétiches tékés, Sassou n'aura pas du mal à la trouver car il est père d'une multitude.  A notre avis, le décès d'Edith Bongo n'est qu'un début et il se pourrait, si les choses se passent mal, que les secrets soient jetés de part et d'autre en pâture à la presse : imaginez que l'Etat gabonais balance les secrets de Sassou et que l'Etat congolais balance ceux de Bongo ! Sassou doit en connaître un rayon sur Bongo et Bongo idem sur Sassou - et cela, par la même personne, la même gardienne des secrets : feue Edith Bongo. Certes, il y a des enfants dedans mais personne ne sait de quoi l'avenir sera fait.
Les Tékés se seraient-ils vengés ? Edith Bongo a-t-elle été sacrifiée comme le prétend le Grand Mutéké ? Nous ne le saurons que plus tard dans ce conte de fée qui a tourné au conte d'enfer pour l'une des femmes les plus puissantes du monde. On nous dit qu'il ne faut pas avoir d'esprit de vengeance et nous ne l'avons pas car nous savons que nous allons vaincre car pour vaincre, il faut commencer par convaincre et nous sommes sur le point d'y parvenir à force de tenacité, de foi, de volonté, d'énergie. Cela prendra du temps ; il faudra en face une vraie opposition car quand Sassou Nguesso va dégaîner le 11 avril 2009 avec ses milliards de francs cfa, nous verrons si le Congo a de vrais fils pour s'opposer à Sassou car on peut prendre l'argent du Congo et l'utiliser contre Sassou car l'argent que Sassou distribue, ce n'est pas son argent et nous comprenons mal que nos hommes politiques ne le conçoivent pas. On verra s'il y a un seul qui ne ressemble pas à Sassou car nos opposants sont ou pingres ou pauvres et ils ne donnent rien au peuple mais on n'achète pas des voix car personne ne peut obliger quiconque à voter pour lui dans l'isoloir car aucun nom n'est écrit sur un bulletin de vote. Vous voyez ? On peut prendre l'argent de Sassou Nguesso qui est en fait l'argent du Congo et ne pas voter pour lui car il ne peut pas prouver que vous n'avez pas voté pour lui. Alors, on verra si les fétiches tékés sont plus puissants que la volonté de tout un peuple car il n'y a pas des fétiches que chez les Tékés !
Nous, nous travaillons tous les jours pour que l'opinion nationale change. Derrière Demain Le Congo-Brazzaville, votre blog, des petits sont nés et on ne devrait pas se faire concurrence mais aller dans le même sens. Nous avons montré le chemin et vous avez la preuve que nous travaillons non pas pour l'intérêt d'un individu mais pour l'intérêt du Congo.
Si Denis Sassou Nguesso utilise tous les moyens pour rester au pouvoir, pourquoi ne ferions-nous pas autant - peut-être pas avec les mêmes moyens ? Lui pense fétiches, argent (corruption), armes, empoisonnement, intimidation. Nous, nous pouvons ne pas utiliser ces moyens mais en trouver d'autres car le peuple congolais, qui, nous disons qui dans le monde, peut lui reprocher de renverser Sassou Nguesso ? Personne ! Il y a le soulèvement populaire que nous n'avons pas encore essayé ! Mais pourquoi pas le battre tout simplement par les urnes ? Aucun fétiche téké ne peut vous obliger de voter pour Sassou ; seule la peur peut le faire car les militaires qui seront l pour garder les points de vote essayeront de vous intimider - mais ils ne peuvent rien contre vous ! Il reste à savoir qui a vraiment le droit de voter et là, nous insistons pour que l'opposition ne se laisse pas faire... Le vrai combat politique est à venir car il va y avoir forcément une confrontation politique...
_____________________________________________________________ 


Tout se dit. Qui dit mieux ? Qui dit vrai ? De Paris à Londres ce qui se dit, est-ce vrai ? Toutefois il faut retenir qu'on est proche de la vérité. 

 

Acte 1
Pour justifier l’escroquerie du Siècle, le Président du Congo Brazzaville Denis Sassou Nguesso réinvente les mœurs mbochies. Qui l’aurait cru ? On dirait une histoire sortie d’un roman de Guy des Cars, et pourtant c’est la vérité toute crue. Pour comprendre du fil en aiguille ce mélodrame aux allures de Cassius belli qui porte un grand coup aux relations gabono -congolaises (Congo Brazzaville), remontons au début des faits. Nous sommes en 1990 : Le chef d’Etat du Gabon qui depuis longtemps était devenu sans femme, vient de convoler en noces pour la 3ème fois, Cette nouvelle fois, l’épouse choisie a déjà un nom. En effet, non seulement elle est la fille de son voisin de Chef d’Etat du Congo Brazzaville mais elle vient de soutenir une thèse de doctorat en médecine, option pédiatrie. 
De quoi faire bander comme un chimpanzé le plus vieil homme d’état au pouvoir depuis le 2 Décembre 1967. Feu Président Mobutu Sese Seko du Zaïre (Paix à son âme) protesta et pria à Denis Sassou Nguesso de ne pas encourager cette union incestueuse. Mais c’était oublier que lorsque Sassou sent l’odeur d’argent, il dresse ses oreilles qui deviennent aussi longues que celles d’un lapin et n’entend plus rien. Ou plutôt il prétend de ne plus rien entendre.

 

 Acte 2
Pour la petite histoire quelques précisions importantes s’imposent :

 (1) Albertine Nkama n’était jamais la première femme de Bongo. Avant celle-ci, il avait pour épouse sa sœur ainée avec qui le nouveau président avait passé les jours de disette au Congo Brazzaville où il travaillait en tant que postier à la Poste des Etats d’Afrique Equatoriale Française (AEF).

(2) Mademoiselle Edith Sassou Nguesso n’était pas une inconnue au grand palais du bord de mer, situé en plein centre-ville de Libreville (la capitale politique du Gabon), puisqu’elle aurait été (conditionnel - à vérifier) la petite amie d’Alain Bernard Bongo, devenu Ali Ben Bongo à la faveur de l’arabisation des noms chez les Bongo et encore plus tard Ali Ben Bongo Ondimba.

(3) Pour se faire pardonner par son petit ami Rizet (pas loin de Risée) avec qui elle étudia à la fac de médecine du Congo Brazzaville, Bongo lui acheta une BMW toute flambante.

(4) Maman Mouébara, mère de Denis Sassou Nguesso était une Téké d’Abala (que les Congolais confirment si c'est vrai), même s’il ne le dit jamais. Ceci expliquerait qu’il ne fait épouser ses filles en majorité que par les Tékés qu’il châtie pourtant bien !

(5) Montant de la dot : 3.000.000.000 de francs cfa versés cash par Omar Bongo Ondimba qui avait fait pour l’occasion le déplacement d'Oyo en compagnie de ses parents et amis. Une bagatelle d’argent pour les uns puisque c’est presque le budget du Burkina ou du Mali ou des deux pays réunis, mais pour Omar Bongo, c’est rien. Le journal parisien Jeune Afrique et son édition féminine Afrique Magazine consacrèrent à l’événement des numéros spéciaux dans lesquels le griot de la maison, François Soudan, époux de Nono, cousine de Denis Sassou Nguesso ..., montra sa plus belle plume. Plus tard, lorsque Denis Sassou Nguesso Ondimba revint au pouvoir par les armes qui transitèrent par le Gabon où Edith jouait les bons offices, François Soudan écrivit dans Jeune Afrique de «Denis Sassou Nguesso était un De Gaule pour le Congo Brazzaville » -
Un De Gaule tropical  ! C’est donc une passoire qui arriva chez le vieux sage d’Afrique, téké de son ethnie (les tékés forment la plus grande ethnie d’Afrique qui s’étend du Congo Brazzaville où elle est majoritaire en République Démocratique du Congo [anciennement Zaïre], en passant par le Gabon et l’Angola.)

 

Acte 3
Et comme Denis Sassou Nguesso rêvait pour sa fille aînée des noces de princesse, il encouragea la relation avec son voisin Omar Bongo qui depuis le départ de Joséphine Nkama aux Etats Unis où elle s’est investie dans la musique, passait tout son temps à importer des prostituées européennes de Paris, Rome, Milan, Londres, Washington, Moscou, Bruxelles, Rabat, Casablanca, pour ne citer que ceux-ci. De cette relation, le couple a
eu 2 enfants : Jasmine et Omar Denis, qui ont tous deux été éloignés du Gabon pour ne pas qu’ils soient perturbés par l’état de santé de leur maman. En effet, ils étudient à Londres dans des établissements chics de la capitale anglaise. En 19 ans de vie commune, le couple n’a connu que des scènes de vie courante qui ont même coûté leur vie à beaucoup d’amoureux de la Première Dame. Pour ne citer que 2 : les musiciens zaïrois Dindo Yogo et Madilu Système se sont tous les 2 faits empoisonnés par les services secrets gabonais payant ainsi de leur vie leur amour pour l’épouse de Bongo. N’oublions pas que Denis Sassou Nguesso a donné Edith à Omar Bongo par ce qui apparaissait comme un pacte maçonnique... 


Acte 4
Que de maisons construites aussi bien au Congo qu’au Gabon ! Et celles qui sont achetées à l’étranger, en Occident et au Maroc ? Les parents maternels d'Edith (oncles, cousins, etc.) ne vivent plus qu’au Gabon.
Edith morte le 7 Février, la nouvelle n’a pu être publiée parce que entre Denis Sassou Nguesso et son beau fils, le torchon brûlait pour le partage des biens laissés par la défunte. Autant dire qu’Edith n’est pas morte le 14 Mars comme on le prétend. Et comme si Denis Sassou Nguesso n’en avait pas fait assez, pour ridiculiser Bongo ondimba qui pourtant a réussi l’exploit en le ramenant au pouvoir, voilà que lui Denis Sassou Nguesso arrache le corps de sa fille à son mari pour aller l’enterrer dans son cimetière familial à Edou. Et pour cause ? « Pour respecter les us et coutumes mbochis ».

 

Acte 5
Lesquelles ? 
De quelles mœurs ou « us et coutumes mbochis » Denis Sassou Nguesso nous parle t-il ? Les mbochis ne sont t-ils pas des Bantous ? Même au temps des pharaons, lorsqu’une femme mariée mourait, on l’enterrait chez son mari. Plus encore pour Omar Bongo Ondimba qui est un chef d’Etat. Pourquoi humilier ainsi l’homme qui lui a tant et tout donné ?
Grace au mariage de Edith et Bongo, aujourd’hui presque toutes les parentes par alliance de Sassou sont mariées aux gabonais : de Helena Louembé en passant par Lydie Kouma. La mort d’Edith est une rétribution juste voulue par les rois tékés, eux dont Florent Ntsiba qui couche avec la reine Ngalifourou avait volé les fétiches qu’il était allé donner à Denis Sassou Nguesso pour consolider son pouvoir.
Et comme ceux-ci ne pouvaient qu’être conservés par une femme, qui fut choisie pour ceux-ci, eh bien ce fut Edith que Denis Sassou Nguesso préparait à devenir un jour Présidente du Congo. C’est incroyable, mais vrai.
 
Acte 6
N’est-ce pas ce qui justifie que, se rendant à Rabat où sa fille est morte, Denis Sassou Nguesso a choisi de se faire accompagner par son inséparable Florent Ntsiba (les deux hommes étaient ensemble pour faire couper la carotide à Marien Ngouabi [ancien Président marxiste léniniste du Congo contre qui Denis Sassou Nguesso monta un complot qui eut raison de sa vie]. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard que le corps d’Edith arrive à Libreville le jour du 32ème anniversaire de l’assassinat par Pierre Anga de son chef, le Commandant Marien Ngouabi. Inventif, Florent NTSIBA trouva bon de mettre l’affaire sur le dos de Ontsou. Non, c’est un travesti ou une parodie de justice.
Celui qui a tué Marien Ngouabi est bien Pierre Anga et celui qui a percé les yeux de Alphonse Massamba Débat vivant est bien Raymond Damase Ngollo. Tout ceci sur injonction du Capitaine Denis Sassou (A l’époque, il n’avait pas encore ajouté Ngesso). Quant au Président Alphonse Massamba Debat, Sassou le fit enterrer à la sauvette dans les herbes d'Etatolo. 
Plus tard, il choisit d’y bâtir une académie militaire, avec une maison sur la tombe de fortune du 2ème chef d’état du Congo Brazzaville après l’Abbé Fulbert Youlou. Sassou, tu es impardonnable ! Pour ton pouvoir, qu’est-ce que tu n’as pas fait ?
NB : Comme chez tous les dictateurs, chaque fois qu’on se rend compte qu’on en a fait assez, on s’ajoute un nom afin qu’on se blanchisse légalement, et Denis Sassou n’est pas exactement Denis Sassou Nguesso.

 

Acte 7
D’ailleurs Albert Bernard Mboungou, ne devint t-il pas Albert Bernard Bongo avant de le changer en Omar Bongo et tout récemment par Omar Bongo Ondimba ? Comme on le voit bien Denis Sassou Nguesso est un homme ingrat qui crache sur la main qui l’a nourri. Ce problème pourtant privé a vite pris les allures d’une affaire d’Etat opposant les deux pays voisins qui jusque là entretenaient des relations excellentes. Celles-ci vont elles sortir indemnes de ce mélodrame ?
Et que fera Denis Sassou Nguesso de Jasmine et de Omar Denis ?  Ah Sassou, yo ndé molo mobé !!!! Et puis...voyons Denis Sassou Nguesso. On ne dit pas « mbochi » mais «mbossi » [ba mbossi et non ba mbochi]. Entre le Gabon et le Congo Brazzaville c’est une querelle digne d’un Cassius belli. Qui vivra verra. Car les hommes passent et les Etats restent. On ne choisit pas ses voisins, qu’ils soient des individus ou des Etats. Ah Sassou, mbongo éloko pamba, ékoki ko sumba liwa tè ! Edith Sassou meurt richissime, mais malheureuse de n’avoir pas joui de tous ses biens qu’elle laisse derrière elle. Même ses pauvres enfants sont trop jeunes pour en jouir. Edith est morte dans la pure tradition des sacrifices des pratiques fétichistes, immolée pour que Denis Sassou Nguesso reste indémontable au pouvoir. A qui le tour demain, puisque ces fameux fétiches des rois tékés volés chez la reine Ngalifourou, il faut bien une femme pour les garder ? Sala Kéba ! Tout ce qui brille n’est pas or, disaient les latins.

 

 

Par Le Grand Mutéké publié et corrigé par Le Lion de Makanda - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : TOP CONGO
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Recommander

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : cuisine Santé France Société bébé Politique
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Archives

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg

W3C

  • Flux RSS des articles

Images aléatoires

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés