Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 00:38
Lors de ma dernière rédaction, j’ai évoqué quelques sujets et questionnements concernant la mort d'Édith Lucie Bongo OndimBa, cette première dame de la république du Gabon, née d'un père Congolais, de surcroît, président de son pays, la république du Congo.
Cette dame battante qui a pendant toute sa vie œuvré pour des actions de charité et qui était  parmi les enfants Sassou Nguesso la plus aimée, pour ne pas  dire vénérée car beaucoup vous diront qu’elle était au front de tous les combats dont elle pouvait faire face que ce soit au Congo ou au Gabon là où elle résidait auprès de son mari Président.

Du Maroc, du Gabon et du Congo, tous peuples de ses trois différentes nations ont pu témoigner de la grande ampleur qu'a pu avoir ses obsèques, et le monde entier a pu constater que les gens sont venus des 4 coins du monde pour rendre un dernier hommage à cette dame qui était vraiment connue dans plusieurs pays de la planète : certains chef d'Etats africains étaient là pour présenter en personne leurs condoléances à nos deux Présidents ,d'autres ont été même du voyage jusqu'à Edou, même de  grands artistes musicaux avec lesquels elle entretenait de bonnes relations étaient pratiquement tous présents.

Cette dame souffrait voilà plus de 3 ans exactement d'une maladie qui a toujours été gardée secrète au Congo et au Gabon dans un pays où elle occupait même une place assez importante aux yeux de la population de ce pays. Bizarrement les peuples de ces deux nations se sont toujours posés la question de savoir pourquoi un tel silence avait été mis en place afin de pouvoir éviter tout soupçon  et pourquoi ? Nul ne saurait répondre, voilà pourquoi pendant toutes ces années, plusieurs rumeurs ont été dites sur la maladie dont souffrait cette dame, certains disaient qu'elle était souffrante de la maladie du Sida, d'autres de la maladie de Parkinson (dont a souffert le Pape Jean-paul 2 avant sa mort), des crises de folie après avoir voulu touché au fétiches de son Mari Bongo, d'un sort de sorcellerie lancé par son Mari ou son père.......
mais Edith Lucie Bongo souffrait exactement de la maladie du Cancer qui  provoquait une tumeur au cerveau, un cancer très dangereux, voilà ce que disent les médecins concernant ses symptômes: « Les cellules cancéreuses augmentent la pression dans la boîte crânienne et repoussent les cellules du cerveau, ce qui peut provoquer la destruction des structures cérébrales vitales. Selon l'emplacement de la tumeur, divers troubles peuvent apparaître, tels que, par exemple, des lésions de la vision ou des troubles de la motricité. L'augmentation de la pression dans la boite crânienne peut provoquer des maux de tête ou des crises d'épilepsie. »

Tout le monde a pu le constater, surtout ceux qui ont été sur place à Rabat, Libreville, Brazzaville et Edou, les villes où est passée la dépouille d'Edith Bongo, que son cercueil n'a pas été ouvert, personne n'a vu son visage, ni de quoi elle avait réellement maintenant l'air après que cette maladie lui ait tant fait souffrir, mais pourquoi cacher son visage? Y a-t-il un reproche à se faire à ce sujet ? La tête d'Edith Bongo avait doublé de volume ! C’est le matin, à 3h le jour même de sa mort qu'avait commencé son calvaire, les médecins qui veillaient ce jour là avaient lancé la première réanimation qui avait entièrement marché car son cœur s'était remis à battre, hélas vers les 12-13h la situation avait rechuté, l'on avait pu remarquer que sa peau avait changé de couleur en devenant plus blanche ; on aurait cru qu'elle était blonde de naissance. Durant toute l'après-midi, les docteurs expatriés ainsi que marocains avaient tout essayé jusqu'à la réanimation  mais la mort seule avait eu le dernier mot.

De Rabat où elle était et a rendu l'âme jusqu'à Edou où  elle  a été enterrée, tout le monde n'a pas cessé d'entendre les paroles qu'avait sa sœur cadette Ninelle Nguesso qui disait ceci: « Edith, la pièce unique de maman, toi qui étais notre grand soutien, qui parlera pour nous désormais pour nous ? »

Edith était exactement un grand soutien pour les Gabonais et Congolais en particulier comme le disent certaines autorités pour les œuvres dont elle était  à l'origine mais nous, nous savons qu'elle l’était surtout pour la famille Dira surtout et Nguesso, pour ses frères et sœurs, car elle les défendait étant l'aînée de tous les Sassou Nguesso, elle était la seule à faire face aux chefs de la famille paternelle ; Okemba Jean-Dominique, Yoka Emmanuel, Ntsiba Florent, Olessengo Ondaye.....et autres qui sont des membres cadres du pouvoir et qui prennent des décisions importantes tant bien que dans la famille Nguesso mais aussi celles de la nation congolaise car le Cobra Royal à pour conseillers non pas des intellectuels ou des spécialistes dans divers domaines mais plutôt des membres de sa famille et quelques amis de longue date peu connaisseurs dans la gérance et le bon fonctionnement d'un Etat. Voilà pourquoi le constat est clair dans le mauvais fonctionnement du pays.

Depuis que cette Dame est tombée malade, on s’est même rendu compte du mal dont souffrait le pays de jour en jour depuis 2006, eh oui, c'est comme on dit lorsque le chat n'est pas là,  les souris dansent.


Devenant un pion, un obstacle car le père Sassou n'a pas très souvent la parole lorsqu'elle débattait avec les vautours qui sont autour du Cobra Royal, son dernier mot pour vite conclure un débat était très souvent : « Je suis l'enfant, la première fille de Denis Sassou Nguesso et vous, des simples membres de la famille ou amis de papa », face à des débats tendus de fois qui se déroulaient très souvent sous haute tension son père très aimant de sa fille et très attentif aux dires de ses neveux car en pratique ce sont eux qui veillent au bon déroulement des plans diaboliques que le pouvoir met en place afin de consolider leur pouvoir, ne tranchait qu'en faveur de sa fille car faudrait que le monde entier le sache, surtout les Congolais en général qu'Edith Lucie Bongo a joué de beaucoup pour le retour au pouvoir de son père : cette fille et dame de deux chefs d'Etat a  l'une des plus grandes fortunes que ne détient même pas son père (les étudiants congolais et gabonais présents dans différentes ville du Maroc et qui ont fait le déplacement à Rabat où se déroulait la veillée  sont de grands témoins de là où va l'argent du pétrole du Gabon et du Congo). Denis Sassou Nguesso  préférait qu'une grande partie de l'argent volé du pétrole soit déposé dans les comptes de sa fille afin de blanchir tout soupçon au plan international (car les gens se diront qu'étant docteur et grande femme d'affaires, cela est normal qu'elle soit aussi riche et détienne tant d'argent dans ses comptes, chose que les gens disent souvent de la famille Bemba de la RDC). Elle a financé et fait passer un grand nombres d'armes et de mercenaires via le Gabon durant les événements de la guerre civile qu'à vécue le Congo en Juin 1997, et pour son papa cela a toujours été comme un dette morale, ce grand geste que lui avait offert sa fille en guise de cadeau afin de revenir sur le fauteuil présidentiel, voilà pourquoi son père tranchait toujours en sa faveur lorsqu'elle débattait avec ses oncles, cousins, neveux Nguesso, et l'on retiendra que l'une des rares fois où elle a eu à tenir une même vision des faits avec Okemba Jean-dominique, c'était pendant la fin des obsèques de son oncle Ambedet Nguesso : ils se sont tous opposés afin que Denis Sassou Nguesso ne prenne pas la femme de son frère aîné, chose que demandait la tradition au sein de la famille de Mama Mouebara et que voulaient appliquer les doyens de cette même famille mais que le Cobra royal ne voulait en aucun cas appliquer afin de respecter la mémoire de son frère aîné, le seul qui était de même père et mère que lui. La femme de son frère avait été remise à Maurice Nguesso et les enfants sont jusqu'à nos jours pris en charge par le Cobra royal.

L'opération devait être vite lancée  afin de pouvoir éliminer celle qui devenait un pion très gênant (plus même que les opposants au pouvoir) pour l'entourage du Président, car ils n'arrivaient plus à concrétiser certaines envies et actions que le Cobra Royal était le seul à donner l'OK à cause du  droit de veto qu'appliquait sa fille Edith. Toutefois, lors d'une relation secrète qu'elle entretenait avec le ministre du transport maintenant ministre du tourisme en la personne d'Okombi Salissa André, celui-ci mis en grâce à cause de cette même Edith qui a dû être obliger de faire face directement à son père pour qu'il lui épargne non pas seulement la vie mais aussi son rang de ministre au sein du gouvernement car une fois qu'Omar Bongo avait reçu l'information concernant la relation amoureuse que sa femme entretenait avec Okombi Salissa, le président gabonais avait demandé au Cobra Royal de faire disparaître cet homme qui lui marchait sous les pieds, toutefois, tous les Congolais savent ce que Okombi a réalisé pendant les événements de 1997 au péril même de sa vie car il était souvent au front avec le défunt maire de Poto-Poto, Bienvenu Faignond (tué très mystérieusement après que le Cobra Royal avait su qu'il entretenait une relation amoureuse avec sa femme Antoinette) et a des guerriers jusqu'à nos jours dans les quartiers nord de Brazzaville qui sont prêts à réagir une fois si leur chef arrive à disparaître comme le fut Faignond. Alors le Cobra royal savait déjà bien avant que son beau fils lui demande ce service à quoi il devait s'en tenir, car la mission était trop risquée, et Edith arrivant jusqu'à menacer son père, en lui promettant qu'elle risquerait de dévoiler les informations les plus secrètes du Cobra Royal allant de son coups d'état de 1997, à la gérance du pays ainsi que de ses biens mal acquis et de leur emplacement s'il arrivait à nuire à Okembi Salissa ou à mettre fin à ses jours (ce qui prouve l'intense relation amoureuse toutefois cachée qu'avaient ces deux personnalités), à partir de là son père, n'a pas supporté les menaces que lui avait tendues sa fille, étant matérialiste et homme accro au pouvoir, il avait su qu'un jour ou un autre sa fille était la seule le connaissant exactement en dehors de Dieu, et la seule capable, plus que Lissouba, Kolélas, Yhombi, Dzon Mathias, Poungui et autres cadres de l'opposition à lui nuire directement et faire en sorte qu'il quitte à jamais son trône royal......Il fallait donc agir pour le pouvoir mais aussi pour certains sacrifices diaboliques que leur demandent leurs loges afin de consolider leur pouvoir car son mari Bongo fait aussi partie des coupables directs à l'élimination de cette Dame.

 Cela ne pouvait qu'être une joie intense du côté des vautours qui sont autour du Cobra Royal, car certaines pistes laissent entendre que la relation qu’avait entretenue Edith et Okombi était un plan monté afin de détourner l'amour que le Cobra Royal avait pour sa fille et le pousser à se rendre compte que sa propre fille pouvait faire tomber tout leur régime et qu'après cela ils seraient obligés une fois de plus à goûter la misère de l'exil comme cela était le cas après les élections de 1992.


Toute la famille Dira (la famille de la mère d’Edith) ne pourra dire le contraire car cela ne dépendait en aucun cas de moyens financiers, ni même de prière ou occultisme. Que n’ont-ils pas fait afin de rétablir la santé d'Edith Bongo, la question se posait même pourquoi autant dépenser sachant que vous ne voulez pas du tout voir une personne vivre mais il fallait le faire  pour éviter que des mauvaises langues soupçonnent quoi que ce soit.  L'on a vu des clans se former durant son dernier séjour, l'on en a compté 4 au total, ceux des Gabonais (délégation présidentielle, plus celle de la famille Bongo), de la famille Nguesso, enfants Nguesso et leur papa le Cobra Royal et celle de la famille Dira, famille de la maman d'Edith Bongo. Même au sein de la famille Dira, il y a des personnes qui ont le sang d'Edith Bongo dans les mains notamment les sœurs  et frères même de Marie-Claire Dira, mère d'Edith Bongo car certains ne se sentaient pas trop privilégiés par cette dame ; pour eux,  elle se devait d'équilibrer l'équation dans ses partages au sein de la famille, au lieuu de s'occuper de certains et non d'autres. Cela lui a coûté très chèr ; on l'a vu au niveau des enfants Nguesso surtout du côté de Ninelle et Issongo, ses deux soeurs qui ont fait voir de toutes les couleurs à la famille de leur maman Marie-Claire durant toute la veillée allant du Maroc au Congo.

Nombreux se sont posés la question de savoir pourquoi les deux présidents n'ont pas attendu quelques jours de plus afin de passer l'anniversaire d'Edith ensemble, d'autant plus qu'ils ne manquaient jamais l'occasion afin de la réconforter, d'autres se sont même dits pourquoi  s’en vont-ils tandis qu'à ce moment là sa santé s'était de plus bel déteriorée, alors qu’ on savait déjà que le père qui avait pris la fuite le 4 mars matin tandis que son beau fils Omar Bongo l'a fait 6 heures plus tard, tous les deux s'étaient lancés la concurrence afin qu'aucun d es deux ne vive sur place la mort d'Edith ; ils pensaient qu'elle n'arriverait pas au 10 mars date de son anniversaire, le mieux était de partir puis de revenir après.  Voilà pourquoi 10 jours juste se sont passés  entre leurs départ et retour au Maroc, leurs devins leur avaient tous deux prédit et que peut-être le danger devait y être s'ils étaient sur place .Toutefois, Marie-Claire Dira, sa famille et les enfants Nguesso sont tous des responsables de sa mort car sachant la vérité, ils étaient en droit de boycotter l'accueil des deux Présidents le dimanche 15 mars matin 10h et 17h lors de l'arrivée d'Omar Bongo et Sassou Denis afin  de passer le message de mécontentement aux deux assassins et leurs complices d'Okemba Jean-Dominique, Florent Ntsiba et autres, voir des cadres comme Henry Lopès de voyage pour Rabat avec le Président qui s’est mouillé dans ce genre d'affaire familliale, en arrangeant certains problèmes et accomplissant des tâches que le Cobra Royal lui avait demandées, le Lundi 16 mars devant tout le monde à la veillée à Rabat. Voir un intellectuel comme notre frère Henri Lopès, même s'il est membre du clan indirectement, s’abaisser comme il l'a fait durant toute la veillée jusqu'à Edou, j'avais même eu honte pour lui comme qui dirait qu'avec l'argent on peut rendre même les plus grands génies de ce monde des imbéciles.

L'église catholique même l'a prouvé au lieu célébrer l'anniversaire du Cardinal Emile Biayenda que ce même assassin à éliminé, elle a préféré être derrière lui pour pleurer ensemble avec Sassou Nguesso,  lui qui a mis fin aux jours de sa propre fille pour ses fins ; car rien que de voir le semblant de sagesse qu'à voulu jouer Bongo en acceptant qu'Edith soit enterrée au Congo que chez lui, même le plus idiot de tous n'arrive pas à le comprendre : imaginez qu'Antoinette aujourd'hui madame la Présidente si elle arrivait à mourir soit enterrée auprès de sa Mama Poto à Kinshasa, ou au Kouilou auprès de ses ancêtres paternels, Bongo l'a toujours prouvé en gardant silencieux la maladie de sa femme, en l’éloignant du Gabon, tandis que l'équipement de la clinique de sa femme répond aux normes médicales et pouvait recueillir Edith sa femme en déplaçant uniquement les médecins qui la suivaient à Libreville.

Le totem était que cette dame soit enterrée auprès de ses ancêtres comme Mama Mouebara, une dame qui n'est pas simple, voyant toute la vénération que lui accorde son fils ainsi que tous les membres du gouvernement, politiciens et amis du pouvoir deux fois par an le 10 mai et le 1 novembre de chaque année : rappelez-vous Yhombi a fait de même lors de son retour en exil après les festivités du 15 Août 2007, le Cobra Royal et lui s'étaient inclinés sur la tombe de cette Mama Mouébara, Yhombi avait eu même à lui adresser des mots devant sa tombe, tout le monde l'avait vu sur TV Congo, sur l'émission le Flat Lux de Jean-Michel Obambi, toutes ces vénérations d'hommes politiques les connaissant idôlatres prouvent que cette dame est un esprit vivant de nos jours et démoniaque d’où tirent les politiciens des sources diaboliques et il le fallait l'esprit, l'âme, le corps d'Edith Lucie Bongo pour qui sait........sans doute la continuité et le règne du pouvoir de ces Présidents que sont Sassou et Bongo.

Toutefois, l'ignorance des hommes les rend tellement aveugles, hier c'était un grand nombre de présidents africains aujourd'hui morts en prison, en exil, gravement malades ou étant mourants. Malgré cela leurs vies ne donnent aucune leçon aux autres car l'on dit que seules les conséquences éduquent mieux que les conseils.
Peuple Congolais et Gabonais,  aujourd'hui vous avez la preuve que vous êtes gouvernés par des gens qui sont capables de sacrifier non pas seulement leurs populations mais aussi les membres de leurs familles et enfants. Rien que pour vous dire que ce ne sont  pas des êtres humains à la tête de nos Etats mais des démons, nous sommes tous appelés à nous lever et nous battre afin de sauver notre pays des griffes de cet envoyé de Satan ; n'attendons pas juillet 2009 ni les années à venir. Si cela a été le cas en Gunée, à Madagascar et ailleurs, cela peut être le cas au Congo

Seuls vous mêmes pouvez vous libérer de ce dictateur démoniaque qu'est Sassou Nguesso Denis.


 

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Le cauchemar de sassou 02/03/2016 17:08

Du n'importe quoi!
Tres fatiguant votre article. Sans tete ni queue.
C'est une legende ca!
N'importe quoi!
Qui ecrit des choses comme ca?
Vous voulez redorer son image ou quoi? Elle aimait le Congo....Ensuite, elle a lutte pour ramener son pere au pouvoir, ensuite.....n'importe quoi!
C'est qui est sur, c'est que son pere finira pire que sa fille.
C'est un lisapo!

Le Lion de Makanda (LDM) 03/03/2016 01:19

C'est un texte reçu qui n'est pas du tout de moi. Le rôle D'Edith comme appui de son père est stigmatisé dans le texte. C'est vrai que certaines révélations sont difficiles à croire...

machakado 02/03/2016 16:33

God is good jesus is love you

Merlin 10/09/2016 18:36

Merci de cet éclaircissement, car vous l'avez bien détaillé comme si vous étiez membre de cette famille.

karlos 24/09/2015 10:12

Tres bien

LINETTE 27/03/2009 09:18

Dernieres news de Brazza : toutes les parties se sont retenues pendant les funérailles, en tant que personnes de la haute société en presence de nombreuses personnalités, ensuite visite de sarko, qui oblige tout un chacun à encore se contenir , mais dans les prochains jours les torchons vont brûler à brazza autour de la mort prématurée de Edith ... A SUIVRE

Okiélé Odzemba 26/03/2009 20:41

Monsieur Christ Roi,seul un sorcier peut vous donner une réponse car je ne pense pas que le lion de Makanda soit à mesure de vous donner une réponse scientifique car les ndokis ont une science occulte et non une science tout court. 

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg