Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 10:26
COMMENTAIRE : Voici un article que nous avons reçu d'El Hadj Soumah qui n'engage que lui, un texte qu'il nous a demandé de publier. Il connaît mieux les problèmes de la Guinée que votre serviteur et nous n'avons pas à en rajouter - sauf si des événements se déroulaient dans ce pays qui feraient que nous donnions notre point de vue. Ceci est une tribune où tous les Africains peuvent librement s'exprimer - surtout qu'il n'est pas facile de trouver une audience à partir de l'Afrique pour des raisons de censure et de difficulté technique. Le texte est bien écrit et très correct (nous n'avions modifié qu'une proposition car on dit oui à quelque chose et non oui pour quelque chose...) En tout cas, la situation en Guinée avec l'arrivée au pouvoir de la junte militaire porté par Moussa Dadis Camara est très complexe et nécessite de sérieuses réflexions depuis la mort de feu le président Lansana Conté ; celle d'El Hadj Soumah nous paraît intéressante. Les Guinéens apprécieront...
________________________________________________________________

                              OUI A UNE TRANSITION DE 2 ANNEES EN GUINEE

 

Le CNDD, par la voix du Président de la République, vient d’annoncer des mesures qui précisent les contours de la nouvelle donne politique, même si certaines modalités pratiques restent encore à définir.

A analyser de plus près cet accord obtenu au forceps, par calcul politicien et sous la pression internationale, l’on est en droit de se poser certaines questions :

- Pourquoi ce changement de cap alors qu’il avait été prévu un délai raisonnable et nécessaire avant que l’armée ne recouvre sa fonction régalienne qui est la protection du territoire principalement ?

- Pourquoi précipiter des élections imposées par/pour les mêmes acteurs politiques désavoués qui souhaiteraient obtenir en quelques mois ce qu’ils n’ont pas pu arracher depuis si longtemps ?

- Que ferait le prochain Président face à une assemblée nationale qui n’appuierait pas le projet de société pour lequel il aurait été élu par la majorité des guinéens ?

- Dans quelle mesure nos compatriotes de l’étranger qui contribuent largement à la paix sociale et au développement du pays pourraient voter et être représentés à l’Assemblée Nationale ?

- Disposons-nous des moyens techniques et financiers pour organiser des élections successives en l’espace de quelques mois alors que nous tendons déjà la main pour le 1er scrutin prévu à cet effet ?

- Comment imaginer un comité quelconque chargé de la transition respectant ledit chronogramme prédéterminé en 4 points par le CNDD ainsi que les éléments « off » avant la fin de cette année ?

- La commission relative aux événements tragiques qui ont entraîné le changement avorté ne devrait-elle pas faire un inventaire depuis la 1ère République afin de boucler la boucle et solder tous les comptes ? 

- A y regarder de plus près, où sont les garanties réelles d’un fichier électoral fiable en dehors des vœux pieux, de la combine programmée et de la contestation certaine à venir ?

- La refonte de la Loi Fondamentale qui semblerait se focaliser en priorité sur la constitutionalité du poste de 1er ministre est un vaste chantier qui devrait accoucher d’un système parlementaire sans en prendre tous les attributs. C’est celui qui s’adapterait le mieux à notre volonté de démocratie participative et de proximité. En matière d’exemple à importer, le copié-collé ne fonctionne pas automatiquement. A l’époque, comme bon nombre de nos compatriotes, j’avais fait des propositions dans ce sens pour appuyer toutes les formules qui seraient en phase avec notre culture africaine, nos moyens propres et nos aspirations profondes.   

Bref, au risque de soumettre notre souveraineté et de tenter le diable, ce processus programmé en l’état pour aboutir à des législatives bâclées selon un timing serré ne présagerait rien de bon.  

La première des questions à se poser à l’heure actuelle devrait être : où sont les priorités ? Elles sont multiples. Elles sont partout ; d’où la nécessité de procéder par ordre et par étape.

En ce moment le CNDD s’est impliqué dans des audits opaques où nous apprenons que l’Etat aurait récupéré des milliards au fil de l’eau mais sans aucune condamnation ! Il y a des tentatives de corruption dénoncées au plus haut niveau mais sans coupables ! Tout compte fait, les fonds extorqués/récoltés sembleraient provenir d’un arrangement inadmissible afin de récupérer une partie des sommes supposées être détournées par des individus ou impayées par certaines entreprises. Au final, le recouvrement ainsi opéré serait très loin des sommes réellement dues et chaque Guinéen pourrait continuer/oser contourner la loi et rembourser en partie s’il se faisait prendre. Ce n’est pas judicieux ! Il faudrait prendre le temps d’étudier les dossiers afin de confondre quiconque car nous disposons des textes de lois et des compétences pour ce faire. En somme, l’impact réel de ce 1er acte posé par le CNDD me parait essentiel si nous ne voulons pas verser dans la rumeur, le saupoudrage, les règlements de compte et les effets d’annonces.  

Ces audits ne devraient pas avoir la saveur de déjà-vu ou donner des résultats connus d’avance comme par le passé. Ils devraient déteindre sur les mentalités afin d’être le point d’ancrage de la justification de toute propriété  en fonction du salaire ou des activités déclarées. Il est temps que l’on demande à tout individu suspecté de s’être enrichi illicitement de justifier ses biens. De plus, le moment est venu d’avoir une photographie réelle des richesses de toute personne nouvellement installée à un poste sensible. Un point c’est tout.

Les priorités, disais-je, seraient à baliser sur une transition qui finaliserait les élections législatives à la fin de l’année 2010. Avant ce terme, nous pourrions commencer par les élections locales et municipales dès que le préalable énoncé par le CNDD serait figé. A partir de là, tout futur représentant du peuple serait choisi par la voie des urnes. Ce serait un frein aux nominations tous azimuts comme le copinage, le clanisme et le régionalisme, pour enfin privilégier le mérite, la compétence et le libre choix des populations.

De plus, cette 1ère élection serait un test grandeur nature pour corriger les imperfections décelées et obtenir la neutralité des élus lors des votes à venir.

Enfin, nous pourrions accorder la primauté à la Présidentielle dès l’entame du dernier trimestre 2010 et utiliser les mêmes structures, le personnel étatique, les représentants des partis politiques, les forces de l’ordre et les observateurs étrangers pour les élections législatives juste après.

Certes, j’ai toujours été réfractaire à la gouvernance de la chose publique par des militaires, mais j’admets que leur présence à la tête de l’Etat est ce qui pouvait nous arriver de mieux pour effectuer ce que l’actuel Président de la République appelle le « nettoyage » que je qualifierai de « repères » et de soubassement pour l’ordre nouveau.

Aujourd’hui, l’armée est la seule autorité à pouvoir réaliser ce travail indispensable qui mettrait les Guinéens au pas et au travail. Je préfère croire aux intentions du CNDD qui vont dans le bon sens que de laisser le pays plonger dans une instabilité qui pourrait nous conduire à une insurrection populaire, des dégâts collatéraux ou  une rébellion armée à nos frontières.

In fine, une fois le consensus obtenu autour de la création et de la mise en place d’un conseil national de la transition intégrant le CNDD, il est clair que nous n’accepterions aucune désolidarisation ultérieure au sein de l’armée, encore moins l’échange d’un treillis par un costume, fut-il aux couleurs nationales.

C’est de ce postulat que nous pourrions espérer une régénérescence de la classe politique avec une nouvelle génération de politiques et de citoyens qui mettraient le patriotisme et la Nation au dessus de l’égoïsme primaire, des intérêts partisans et des calculs politicards.

Encore une fois, nous pourrions nous accorder sur ce point capital et mettre le CNDD face à ses engagements de retourner dans les casernes dès la fin de la transition, et ceci sous le contrôle du peuple tout entier et de l’opinion internationale.

Il ne sert à rien de rechercher le clash avec l’Union Africaine et les instances internationales. Ce serait suicidaire.

Tout le monde reconnait la profondeur du drame socio-économique guinéen. Il suffirait de lever les équivoques pour les convaincre du bien-fondé d’une transition qui ne pourrait se faire selon leur bon-vouloir et au nom de la « légalité constitutionnelle » dans un Etat où les institutions ne fonctionnaient plus.

Pour l’heure, nous avons un CNDD et un gouvernement qui travaillent et nous devrions leur laisser le temps de poser les jalons d’une démocratie pérenne dans une République digne de ce nom.

Depuis quelques années, les Guinéens croulent sous des vocables conjugués à tous les temps : le changement, le renouveau, la bonne gouvernance, l’ordre constitutionnel, l’autorité de l’Etat, la société civile, les syndicats et bien d’autres superlatifs. J’aimerais y rajouter celui qui me semblerait le plus cadrer avec la réalité du moment et l’espoir d’une Guinée nouvelle : la RENAISSANCE.

                                         EL HADJ SOUMAH

Partager cet article

Repost 0
Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg