Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 16:03
Après quelques recherches, nous ne savons toujours pas si Edith Lucie Bongo Ondimba est encore de ce monde. C'est une femme et fille de président de la république - donc, ne vous déplaise, une femme publique. L'esprit se demande s'il faut parler d'elle au passé ou au présent. Nous attendons les informations officielles qui ne viennent toujours pas. Ni de l'Etat congolais, ni de l'Etat gabonais. La rumeur de la mort de la belle et richissime Edith est toujours tenace et ne se dégonfle pas.
Nous allons dans cet jet essayer d'expliquer pourquoi Edith Lucie Bongo Ondimba défraie tant la chronique car il faut tenter de comprendre la raison de la "peopolisation" de la femme la plus puissante de l'Afrique car il n'est aucune autre épouse de président qui cristallise tant l'opinion que la lolita du Congo qui a croisé son coeur avec un Omar Bongo  vieillissant mais à la virilité toujours affirmée car le pouvoir fait bander fort - surtout si on ajoute dans Dry gin une bonne formule stimulante.
Il faut d'abord situer l'origine de la peopolisation d'Edith Sassou Nguesso : cette somptueuse beauté plastique aux yeux de biche est passée au centre de la renommée quand elle a épousé un homme plus vieux que son propre père, un autre président, Albert Bongo, le nain aux talons-dame, devenu Omar Bongo Ondimba - après un passage chez Kadhafi où il était allé quémander un peu d'argent tout comme feu l'empereur Bokassa - qui lui a craché sur son identité musulmane une fois rentré à Bangui. Bongo, Omar, un musulman et un franc-maçon ; c'est dire que la franc-maçonnerie se mitonne à toutes les sauces - le doyen des chefs d'Etat africains est à l'intersection de tous les pouvoirs.
Pour la petite histoire sur Edith, mes articles apportent pas mal de lumière comme le fait qu'elle n'est pas la fille d'Antoinette Sassou Nguesso qui du reste n'a jamais eu d'enfants avec sa ravissante épouse mais on notera que les deux qui manient l'adultère comme les milliards, c'est-à-dire avec légèreté, ont tous deux des enfants - et surtout, Sassou Nguesso continue à forniquer allègrement et à faire des petits ! J'ai donné une explication dans un de mes articles...
Edith en épousant Omar Bongo dont l'épouse venait de se "barrer" aux Etats-Unis soi-disant avec un musicien nommé LITA BEMBO, a cristallisé sur elle la haine que les Gabonais vouent aux immigrés - notamment les Congolais qu'on accuse au Gabon d'avoir assassiné le président Marien Ngouabi (s'ils savaient que c'est son propre frère Sassou qui a zigouillé notre grand orateur de président)... Avec elle, la congolité de Bongo est devenue plus apparente ; ce qui a boosté une opposition jusque-là moribonde et de voir cette femme qui visiblement n'a pas fait un mariage d'amour, tout cela a entraîné une notoriété à l'envers. Sur Youtube, les Gabonais peuvent se rendre compte que le lingala est devenu une langue populaire au palais du bord de mer où viennent chanter des musiciens comme feu Madilu System comme si les Gabonais n'avaient pas de musiciens dignes de ce nom !
Quelle femme n'envierait pas celle qui est fille aînée de président (donc deuxième dame du Congo après Antoinette Sassou Nguesso née Tchibota) et qui au lieu de se contenter de ce coup heureux du sort a encore mieux fait en épousant un autre président en la personne d'omar Bongo, devenant ipso facto première dame du Gabon ? Notre docteur qui n'a jamais tenu une aiguille va étaler sa richesse aux yeux du monde par des bijoux extravagants, des voitures luxueuses, des villas, de multiples sociétés et j'en passe. Il faut aussi relater la rivalité qui l'oppose à l'ex-première dame du Gabon ayant préféré pousser la chansonnette au palais truffé de fétiches tékés de Bongo.  Elle peut tout se permettre, notre Edith nationale : ne pouvant hériter du pouvoir de papa (il faudrait pour ça une greffe de quéquette) ou de son chéri de mari qui a  presque le double de son âge, elle profite pour gérer deux trésoreries nationales et participe allègrement au pillage car elle devient le coffre-fort qui garde deux fortunes colossales. On lui reconnaît aussi le rôle d'arbitre dans la guéguerre qui fait rage entre les neveux Nguesso et les fils Sassou - dans leur pillage éhonté des richesses du Congo. Elle soutient son demi-frère Christel Sassou Nguesso face à Willy Nguesso pour l'après Sassou Nguesso père et oncle...
Cependant, il y a quelques années, elle passe de l'époustouflante beauté grisée de marijuana et de vodka-citron à ... la femme invisible pour cause de maladie aussi terrible que brusque ! Elle bat encore un peu plus le haut du pavé car elle ne vit plus avec son mari mais passe le clair de son temps à naviguer entre la France et le Maroc. Ces temps-ci, c'est qu'on la dit très malade - d'aucuns disent morte et les choses s'emballent car le conte de fée a tourné à la tragédie grecque. Cette jeune femme est reconnue ici et là comme une femme de coeur ; c'est peut-être une survivance du serment d'Hyppocrate qu'elle a prêté. Riche, belle, généreuse mais fragile, elle devient encore plus attractive car on veut savoir ce qu'elle est devenue. Vous n'imaginez même pas le nombre de recherches qui se font sur Google en son nom. Qu'importe qu'elle ait fait un mariage de raison et non de coeur mais ne dit-on pas que les milliards ont l'art de fondre tous les coeurs -même les plus frigides ? En effet, nous avons relaté les raisons qui l'ont poussé à épouser Omar Bongo, le nain téké moustachu à souhait : donner à sa mère ce que son père ne lui a pas donné car sa mère a été la première épouse de Sassou...
En tout cas, Edith Bongo n'a rien à envier à nos petites starlettes américaines car elle vit le rêve gabonais, un rêve Champagne-caviar qui a tourné au vinaigre et au fiel... Comme quoi, il y a des fétiches qui ont la rancune tenace. Au plaisir de vous savoir toujours plus nombreux sur DNCB ! C'est un encouragement qui me va droit au coeur et pour ceux qui ne comprennent pas que nous ne visons que l'amélioration de ce monde en général et de notre petit Congo en particulier, ce n'est pas grave !

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg