Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 18:29

COMMENTAIRE : Comme à notre habitude, nous décortiquons le message de voeu du président de la république royale bananière du Congo, monsieur Denis Sassou Nguesso. Il est évident que Sassou s'adresse d'abord à "son Congo" qui a sa capitale à Oyo car il est complètement stupide de parler de responsabilité partagée pour 2009 pour tous les Congolais - alors que seuls quelques individus membres de son clan sont responsables de crimes économiques, politiques, culturels et sociaux. On est responsable face à ses actes et sauf à avoir partagé le profit d'une action quelle qu'elle soit, on voit mal comment partager les responsabilités. C'est Sassou et les membres de son clan qui volent et tuent et c'est tout le Congo qui partagerait la responsabilité ? Voyez-vous, ça ! Quelle ineptie ! Et cet homme, vous dites, a des conseillers en communication ? C'est vrai que Claudia Sassou Nguesso a mieux à faire avec sa société CSN CONSTRUCT que de donner des conseils spéciaux qu'elle n'a pas ! Pour partager une responsabilité, il faut avoir participé a ladite responsabilité : on ne vient pas au pouvoir pour voler mais pour servir son peuple et quand on a volé - sauf à inclure ceux avec qui on a partagé le butin, il est odieux de parler de responsabilité partagée. Les Sassou&Nguesso ont foutu le pays par terre et on devrait partager les responsabilités ? Pour qui Sassou nous prend-il ? C'est celui qui a pris des responsabilités devant le peuple qui doit en rendre compte et non le petit paysan d'Oyo qui n'a rien à voir avec la prédation sans précédent de notre pays. Sassou aurait dû dire : "Année de la responsabilité assumée". Ce sont eux qui volent, tuent, violent, etc, et on doit partager les responsabilités ? Monsieur Sassou, on voit bien que vous ne vous adressez qu'à tous ceux qui comme vous ont volé, pillé, tué car autrement, cette expression idiote n'aurait aucun sens...  2009,  Année de la responsabilité assumée parce que chacun doit assumer ses responsabilités, toi, le premier car tu es le premier des Congolais ! Comme d'habitude, nos commentaires seront en rouge, rouge comme le sang des Congolais sacrifiés...

Vœux à la Nation de Son Excellence Monsieur Denis Sassou Nguesso, Président de la République du Congo à l’occasion du nouvel an 2009

Mes chers compatriotes (ne vous trompez plus : Denis Sassou Nguesso n'est pas un Congolais ; c'est donc un étranger qui parle aux siens, à son clan dont les membres sont aussi des étrangers puisque Sassou a vendu le Congo à des étrangers...),

Le tableau de l’année 2008 pour le Congo met en relief une double teinte. Il nous présente une situation globale faite de satisfaction légitime (satisfaction légitime ? Mais de quoi ? Aucun projet affirmé dans ta Nouvelle Désespérance n'a été mené jusqu'au bout ! A moins que tu parles des milliards que tu as accumulés, toi et les tiens ! Il y a de quoi être satisfait pour tes détournements réussis mais légitime la satisfaction, j'en doute car c'est de l'argent sale, de l'argent mal acquis que les banques occidentales auront fait de camoufler à ta mort comme pour la fortune de Mobutu réduite aujourd'hui à 3 petits millions d'euros, lui qu'on disait plus riche que la reine d'Angleterre) et méritée (méritée ? Non, dérobée), et de contrariété subie.

Notre satisfaction tient au fait que l’élan de rénovation dont notre pays est animé depuis quelques années n’a pas, au cours des douze derniers mois, fléchi (très bien, et comment mesures-tu cet élan de rénovation ? Par des belles paroles ? Tout ce que tu as fait ces derniers temps de façon précipitée et bâclée n'a qu'une visée électorale...).

La paix, la sécurité, l’unité, la stabilité, principales garanties du travail, du progrès, et du développement, ont été préservées et consolidées (non mais tu plaisantes ! Tu t'armes, fais entrer des mercenaires dans le pays, emprisonnes et tues des innocents et tu oses parler de paix, de sécurité ? Quant à l'unité, comment la définis-tu ? Où la vois-tu en oeuvre quand tu laisses mourir des enfants de faim et de maladie ?). Ce qui a permis au Congo de s’offrir des avancées significatives (bla bla bla) qui ont affermi, une fois encore, sa marche déterminée vers l’accomplissement de son destin (Oui, ton "Congo" s'est bien enrichi et l'accomplissement de l'enrichissement par tous les moyens devenu réalité pour toi et les tiens, tu peux parler d'"accomplissement du destin" mais sache que ton destin ne s'est pas encore accompli...).

Mais 2008 n’a pas été, pour notre pays, que cette somme positive d’ambitions et d’actions. 2008 a été aussi, hélas, une année marquée par une série de crises mondiales (tu ne t'occupes pas des crises de ton pays et ce sont les crises mondiales que tu vas évoquer ? Sans blague !):


-en premier lieu, les crises qui courent depuis quelques années : la crise alimentaire (comment ne parviens-tu pas avec tous ces milliards du pétrole qui avait atteint 150 dollars le baril à nourrir 3 millions d'habitants ? Tu as délaissé l'agriculture - alors que le Congo a des terres si fertiles) ,

la crise énergétique (nous avons tout pour prétendre à une indépendance énergétique, alors ne nous divertis pas, s'il te plaît ! ), la crise climatique (Ho, ho ! Qui laisse les Malaysiens et surtout tes amis Chinois détruire nos forêts jusqu'au plus petit arbustre sans reboiser ? );   

-en second lieu, la crise la plus grave, celle qui a explosé au cours de cette année : 

la crise financière internationale, lame de fond qui déferle sur tous les pays (les pays souffrent, les dictateurs rient)  et sur toutes

les économies du monde, indistinctement. Cette crise terrible est accompagnée de

l’effondrement des prix des matières premières, notamment du pétrole (ah non, ne te cache pas derrière la crise car le pétrole a caracolé pendant très longtemps à des sommets avant de subir une baisse spectaculaire et nous savons que tout cela ne va pas durer), la principale

source de financement de notre pays qui représente, à elle seule, 90% des ressources (as-tu pensé à l'après-pétrole ou ne te préoccupes-tu que de voler, piller et assassiner le peuple congolais ?)

de l’Etat (qui a le boulot de diversifier nos sources de revenus ? N'est-ce pas toi puisque l'Etat, tu l'as réduit à ta petite personne ?) .

En dehors de la diminution drastique des recettes pétrolières, la crise mondiale aura sur l’économie congolaise d’autres effets et conséquences, tout aussi nocifs et délétères. Il s’agit en l’occurrence :

-de la chute des valeurs d’exportation dans les secteurs forestier et pétrolier ;

-du ralentissement du rythme d’investissement dans ces deux secteurs ;

-du recul des activités économiques ;

-déjà le gouvernement a adopté pour l’année 2009, un budget d’équilibre et de grande

prudence, en réduction de presque 50% par rapport à celui de 2008. (comme ça si le pétrole remonte, tu fous la différence budgétaire dans tes poches, hein ? Très malin !)

Mes chers compatriotes,

C’est dans ces conditions défavorables et dans ce contexte de crise( la crise, c'est pas pour toi mais pour les pauvres Congolais qui ne savent pas comment joindre les deux bouts d'un mois, pas pour toi, tu es l'un des hommes les plus riches du monde avec plus de 70 milliards de dollars de fortune personnelle) financière internationale aiguë que s’achève l’année 2008, et que commence la nouvelle année 2009.

La conjoncture est certes difficile mais notre volonté et notre détermination sont intactes (alors, là, j'ai peur car ta détermination à piller le Congo est intacte, mon Dieu, sauvez le Congo  car le pire est à venir !) . Parce qu’en temps de crise, le pire ennemi c’est la résignation. Bien sûr, nous n’y céderons pas.

Voilà pourquoi, je prescris que l’année 2009 qui s’ouvre dans quelques heures soit, pour notre pays et pour notre peuple (oui, seul le peuple est concerné, toi tu n'as rien à voir avec tout ça quoi, rien à foutre !) , l’année de l’effort solidaire (ah ouais, effort solidaire ? Parce que pendant 11 ans tu n'as pas été solidaire à tes soi-disant compatriotes pour lesquels tu es né pour commander ? Wouaouh ! C'est un vrai miracle que je tiens à vérifier sur le terrain pour voir quelles modalités manifesteront cette fameuse expression creuse d'effort solidaire) et de la responsabilité partagée (écoute, quand on n'a rien à dire, on se tait...).

2009, année de l’effort solidaire (une solidarité qui attend onze ans de règne, vous y croyez, vous ?), parce qu’il est de notre devoir et de notre intérêt de continuer à porter ensemble, sans désemparer, la grande ambition collective et le grand projet national de construction, de rénovation et de modernisation du Congo (bla bla bla, tes réalisations sont si minces pour 11 ans de règne, mon cher ! Et en plus, rien n'est achevé ! Que du verbiage !).

Pour cela, nous devons, impérieusement, maintenir notre pays dans la dynamique de croissance (oui, bien sûr, puisque c'est toi qui profites d'abord de la croissance du pays) où il est engagé depuis quelques années. Les experts prévoient pour le Congo, en 2009, une croissance de 9,6%.

Par ailleurs, dans l’ordre et l’unité, nous devons poursuivre au cours des douze prochains mois :

Premièrement :

-la mise en œuvre du programme appuyé par la Facilité pour la Réduction de la Pauvreté (arrête ton charabia : tu ne fais rien pour arrêter la pauvreté ; au contraire, tu es le facteur qui l'amplifie !) et pour la Croissance. Il s’agit de réaliser ce programme au plus vite, pour nous permettre de parvenir enfin au Point d’Achèvement de l’Initiative PPTE, avec tous les avantages connus liés à cette opportunité capitale : annulation complète de la dette extérieure, assainissement et relance de l’économie, obtention de capitaux sous forme de dons, etc.(Si le Congo est un pays pauvre très endetté avec toutes ses ressources et  ses richesse, pincez-moi ! Je fais un cauchemar éveillé ! Où sont passés les milliards de dollars du pétrole ? J'ai la réponse : dans tes poches !)

Deuxièmement :

-la nécessaire dotation du pays en infrastructures économiques et sociales de base, à travers la mise en œuvre soutenue de la municipalisation accélérée (il faut arrêter tes conneries : à la vitesse où vont les choses au Congo, l'adjectif "accéléré" n'a pas sa place et en outre, la municipalisation ne se réduit pas à quelques broutilles de maisons construites sur des terrains spoliés aux populations qui n'ont même pas été dédommagées ! Foutaises ! ), celle de Brazzaville notamment, et la réalisation des grands travaux d’équipement et de modernisation du pays dans tous les domaines : routes, chaîne des transports, système des télécommunications, production de l’électricité, accès à l’eau potable, système de santé et d’éducation, logements, etc (et je te joue de la flûte...bla bla bla).

Troisièmement :

-la recherche des solutions aux lancinants problèmes sociaux ( Tiens ! Sassou ne dort plus ! Il vient de se réveiller après onze ans de sommeil ! Il vient de se rendre compte qu'il y a des problèmes sociaux au Congo ! Wouaouh, quel progrès ! On va attendre encore 11 ans pour qu'il se rende compte que les gens ont faim au pays !).

Les temps sont certes ardus (ardus pour qui ? Pour toi et les tiens, ils sont merveilleux ! Alors, arrête, l'ironie, c'est une figure rhétorique qui ne te sied pas !), mais le devoir incombe au Gouvernement d’entretenir et de renforcer la confiance sociale(Alors là, il y a du boulot car en ce qui te concerne, la confiance sociale est en dessous de zéro, largement en dessous ; ne crois pas ce que te disent tes flatteurs de conseillers : personne ne te fais confiance sauf le diable, bien sûr ! Pour ce qui est de la destruction d'un pays, tu es passé expert et tu détruis un pays en quelques années  !). Aussi j’annonce pour 2009 :

-l’octroi à chaque fonctionnaire d’une prime annuelle de transport de 120.000 francs CFA, soit un coût global de neuf milliards six cents millions (9.600.000.000) de francs CFA (chers fonctionnaires, ne vous réjouissez pas si vite car vous avez pour l'instant la bonne parole de Saint Sassou dans votre poche, rien de plus ! Quand Sassou ouvre, la bouche, c'est une promesse automatique qui sort car sa bouche est une fabrique automatique de promesses...);

-la revalorisation de 66% de l’allocation familiale versée pour chaque enfant de fonctionnaire ou de travailleur du secteur privé (pourquoi maintenant ? Pour produire un effet électoral ? Où vas-tu trouver l'argent puisque tu prétends que les recettes pétrolières sont en crise ? Et toc !).

Je prescris également, pour 2009, la poursuite :

-du paiement régulier (régulier ? Tu veux rire ou quoi !) des salaires et des pensions ; -du paiement des arriérés (alors pourquoi parles-tu d'arriérés ? Et toc !) de salaires dus aux fonctionnaires, conformément au plan

d’apurement adopté ; -du paiement des arriérés commerciaux ; -de l’effort de recrutement(les dizaines de milliers d'emploi de la Nouvelle désespérance se font toujours attendre, mec !)   des jeunes diplômés pour les secteurs prioritaires de

l’enseignement (tu l'as foutu par terre et tu prétends y remédier ? Satan détruit mais ne sait pas comment arranger les choses en bien), de la santé (désolé, au Congo, il n'y a plus que la maladie, la santé est un rêve !  Ce n'est pas tout le monde qui peut s'offrir des soins en France et en Thaïlande pour soigner ton cancer du foie !), des affaires sociales, et pour les secteurs porteurs de

croissance : l’agriculture (l'agriculture ? Tu as fait quoi pour la développer en onze ans ? Rien !), la pêche (les Chinois, tes potes, pillent nos côtes - alors que nous pouvons pêcher nos poissons nous-mêmes et nourrir les populations, alors monsieur le Béninois ou l'Ivoirien Sassou, arrête de nous gonfler avec tes salades), les mines, les travaux publics, la construction et

l’habitat.

Maintenant que nous parlons de la préoccupante question sociale, je voudrais, solennellement, dire la reconnaissance de la République aux partenaires sociaux pour la préservation, en 2008, de la paix sociale, comme ils l’ont régulièrement fait depuis 2001, date de la signature de la première trêve sociale (ça été le pacte avec le diable, cette trêve sociale...).

C’est une attitude hautement responsable qui mérite d’être saluée, encouragée et entretenue dans l’intérêt du peuple (tu as dit intérêt du peuple ? C'est la première fois que tu parles d'intérêt dans un discours ; dans l'intérêt du peuple ou dans ton intérêt à toi, monsieur Sassou ?), du pays et de son économie.

Mes chers compatriotes,

J’ai dit de l’année 2009 qu’elle doit être aussi l’année de la responsabilité partagée (nous n'avons rien en commun, non, nous ne partageons plus rien depuis onze ans et tu le sais ! Alors ne nous divertis pas !), parce que le Congo est à la veille d’une consultation politique majeure : l’élection du Président de la République (Fais-nous plaisir pour une fois : suis le conseil des sages mbochis ! Ne te représente pas ! Ca serait le plus beau geste de ton mandat).

Nous savons tous qu’en Afrique, et dans notre pays particulièrement, les élections sont des moments dont rêvent des agitateurs et trublions impénitents pour créer le désordre, semer le trouble et susciter la violence (on a dit violence ? Mais c'est toi Sassou qui te prépares à la guerre et qui les provoques à chaque fois ! Alors, un peu de sérieux dans le choix des mots, merde !) .

Le destin a permis à notre peuple de vivre, il y a à peine dix ans, cette époque où le Congo a traversé la pire épreuve de son histoire (qui en était le principal instigateur ? N'est-ce pas toi, Sassou Nguession, le troublion ? Tu as marché sur 50000 des tes soi-disant compatriotes dans un coup d'Etat pour revenir aux affaires louches de la république royale bananière !). Cette expérience douloureuse devrait nous guérir de l’aveuglement et de l’inconscience (Ah, ah, il ne manque pas d'humour, lui qui se prépare à la guerre en achetant des armes  chez ses potes les Chinois contre du pétrole !).

L’élection du Président de la République, malgré ses enjeux, doit être, pour chacun de nous, l’occasion de consolider l’unité et la réconciliation nationales autour des principes essentiels de la République et de la démocratie (lesquels ? Ceux de ta fausse Constitution ? Oui, il faut une unité pour te virer du pouvoir comme en 1991 !).

La paix (pour Sassou, le mot Paix = Statu quo) et la concorde (clanique) doivent être préservées, impérativement. C’est notre responsabilité partagée (c'est tout ce que nous partageons en tant que peuple ? La paix ? Mince !).

Sous aucun prétexte, le libre choix du peuple ne doit être l’otage ni de l’incivisme ni de la logique du chaos (on verra si ton conseiller avait bu en écrivant cette phrase au mois de juin 2009 ! C'est toi qui dis ça ?).

Garant des lois et règlements de la République, je veillerai personnellement à ce que l’ordre (non, le désordre) public et la sécurité (l'insécurité) de tous soient scrupuleusement assurés (Bravo !).

Voilà, mes chers compatriotes, les vœux que j’ai voulu adresser au Congo, notre cher beau pays, afin que cette année nouvelle lui ouvre des perspectives heureuses et balise durablement son chemin d’avenir.

A chacune et à chacun de vous, à nos frères et sœurs malades, aux victimes des dernières catastrophes, j’offre mes vœux de santé, de bonheur et de prospérité.

Bonne et heureuse année ! Vive la République ! Vive le Congo (Tu veux dire : "Meurs, le Congo" ) !



Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg