Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 13:47

Voici un document qui atteste de la preuve du détournement du pétrole brut congolais par le clan Sassou et nous défions quiconque de nous démontrer le contraire que Sassou n'est pas partie prenante dans cette arnaque. L'analyse d'un document est très importante pour tirer la conclusion du véritable sens du papier que l'on tient entre les doigts. Si vous ne possédez pas la capacité de faire une telle analyse, vous ne serez pas capables de tirer profit du plus riche document que vous avez entre les mains. La première des choses à savoir est :

1) LA NATURE DU DOCUMENT : ici, il s'agit d'un contrat, pour préciser, d'un contrat dit de Consulting,  non pas entre un individu et une société mais entre trois sociétés dont les représentants sont tous parties prenantes dans la SNPC qui gère et vend le pétrole congolais - en théorie. C'est donc un contrat de société assez curieux que nous mettons en ligne et il est à peu près certain que ce contrat a été conçu par Blaise Elenga car il est le plus intelligent des parties prenantes avec une maîtrise en droit. Très brillant, ce garçon avait de quoi largement revenir de France avec un doctorat. Voici le document que nous allons analyser  :

Dans ce contrat de consulting, nous notons que le nom de la société de Christel Sassou Nguesso est flouté mais nous savons qu'il s'agit de Long Beach LTD (pour LimiTeD) mais là n'est pas le propos car nous savons que c'est véritablement Blaise Elenga, ami de Christel qui travaillera pour deux, la preuve ? Les deux sociétés sont domiciliées à la même adresse ! Cela s'explique par un ajout de dernière minute : il est probable que Christel ait proposé le topo à son ami et celui-ci a demandé d'y prendre toute sa part d'ombre et de dollars. Dans contrat, le donneur d'ordre est la société SPHYNX BERMUDA représenté par Denis Gokana mais nous ignorons qui en est le véritable gérant car Denis Gokana ne pourrait être qu'un prête-nom de Denis Sassou Nguesso. L'hypothèse est que Sassou Nguesso, le président de la république royale bananière du Congo en est le véritable propriétaire.  Vous devez savoir que dans le cadre d'une société anynome, l'actionnaire majoritaire n'est pas obligé de révéler son identité ! Vous vous rendez compte de cette disposition - somme toute légale quoique inique du Droit des Affaires ? Sassou peut être l'actionnaire majoritaire d'une société sans jamais apparaître dans l'organigramme de celle-ci...  Cette société a pour objet principal de vendre du pétrole brut qu'elle ne produit pas ! C'est là que l'on comprend qu'il s'agit ici d'une société criminelle qui trouvera ce brut auprès de la SPNC qui a exactement le même objectif mais au bénéfice de l'ETAT ET DU PEUPLE CONGOLAIS...CAR C'EST UNE SOCIETE PUBLIQUE ! Vous pouvez déjà entrevoir qu'il s'agira de détourner le pétrole congolais pour en faire un usage privé au profit d'un petit nombre d'individus au détriment du peuple congolais. C'est la définition même d'une activité criminelle en matière de droit. Vous imaginez les conséquences ? Notre budget de 3000 milliards de francs cfa est tout simplement faussé car 80% de la richesse nationale sont détournées par le clan au pouvoir, notre famille royale Sassou&Nguesso.

On notera qu'il s'agit de sociétés toutes avec la dimension de LIMITED qui me fait croire que c'est Blaise Elenga, le juriste, brillant en anglais (il a un bac en Lettres Vivantes obtenu au Lycée Karl Marx de Pointe-Noire qui est redevenu victor Augagneur) qui en a rédigé les statuts car ni Christel, ni Gokana n'ont les compétences pour en créer une ; ce qui fait qu'il veut sa part du gâteau et c'est peut-être aussi pour tout cela qu'il a été recruté à la SNPC car il est le cerveau du système, l'esprit qui a conçu ce maquiavélique système de choses corrompues et iniques...

2) L'OBJECTIF DE CE CONTRAT : Les deux sociétés consultantes ont pour mission (page 3) de trouver des clients pour SPHYNX, doit pour vendre ou acheter du pétrole ; nous pensons que c'est pour vendre car le pétrole, ils peuvent le trouver au Congo dans les 33% qui échoient au peuple congolais et que Sassou Nguesso gère pour son propre profit. Or, le pétrole est une ressource stratégique du pays et il est interdit légalement interdit qu'une société autre que la SNPC en fasse la commercialisation. Ces trois sociétés devraient être poursuivies au niveau international pour savoir d'où vient le pétrole qu'elles commercialisent. Il y a très longtemps que l'on a appris que ELF et le gouvernement affrétaient des tankers clandestins de pétrole. On pourrait peut-être découvrir une collusion qui impliquerait la multinationale Total-Elf-Fina...

Concernant la SNPC, voici ce qu'en dit monsieur Koula : "Dans son fonctionnement, « la SNPC est, excusez le terme, un véritable ‘’bor­del’’. Mais, ce bordel, sciemment entretenu, est une ruse qui vise deux objectifs principaux : Premièrement, dissimuler au FMI et aux éventuels audi­teurs, KPMG en l’oc­cur­rence, les détournements des revenus pé­tro­­liers, opérés par Go­kana et d’autres, pour l’enrichissement du clan et d’amis français du pré­­­si­dent : environ, un tiers des revenus pé­tro­liers congolais disparaît chaque année… Elle vise aussi à protéger de la justice française les bénéficiaires français de l’argent détourné du pétrole congolais… ; deuxièmement, et tout à fait accessoirement, éviter d’éventuelles saisies de cargaisons de pé­­tro­­le ou actifs de la SNPC par des créanciers étrangers désespé­rés d’un Congo qui ne rembourse plus ses dettes depuis 1997, pour les léguer aux générations futures, comme ce fut le cas sous Sas­sou I. » 

on peut encore lire : Denis Christel Sassou-Nguesso, le fils du président, commer­cia­­­lise le pétrole congolais que l’Etat dirigé par papa a confié à la SNPC, via La Co­­tra­de SA (La Congolaise de Trading), société unipersonnelle dont il est le PDG ou « administrateur général » depuis janvier 2005. 

Le ministre des Hydrocarbures n’a aucune autorité sur le PDG de la SNPC (Denis Gokana) qui, lui-même, n’a pas non plus d’autorité sur Christel Denis Sassou-Nguesso. (…) De même, le ministre des Finances se contente des som­­mes versées au coup par coup au budget.

 

« Au lieu de vendre l’intégralité du pétrole directement à des clients – c’est la mission confiée par l’Etat –, la SNPC en vend une partie, à très bon mar­ché, à des sociétés privées de re­ven­te, in­con­­nues du public et même du parlement. Seulement, les do­cu­ments of­­fi­­ciels de ces sociétés occultes font apparaître les noms de : De­nis Chris­tel, fils de Sassou-Nguesso, Denis Goka­na, son con­­­­seil­ler spé­cial et PDG de la SNPC, Serge N’Déko, le di­rec­teur gé­néral du ministère des Hydrocarbures, Blaise Elenga, ex-di­rec­­teur de l’ex-SNCP-UK, etc. ; mais aussi, des comptes dé­bap­ti­sés Elenga in­ves­ment, Ri­val­ton finance, ITMS, Cowell tra­ding, Sap­­phirus, etc. Sur­prise, Go­kana avoue être le propriétaire – ac­tion­­nai­re quasi-unique – de trois de ces sociétés privées « écrans » : Africa oil & gas cor­po­ration (AOGC),   de Sphinx Ber­mu­da li­mi­ted et de Sphinx UK li­mi­ted.  (…).

« A leur tour, ces sociétés « écrans » familiales revendent le pé­tro­le con­go­lais aux clients avec une plus-value, tout en détournant l’argent des ven­tes. Par exem­ple, le 29 juin 2005, le Nikator, un su­per­­tanker en­­re­­­gistré en Grèce, quitte Djeno (Congo) pour Phila­del­phie (USA), avec une cargaison de 950.677 barils de brut High-gra­­de. Le ven­deur est une compagnie privée, Africa oil & gas corp., ap­­par­tenant au PDG de la compagnie nationale SNPC, Go­ka­na. L’intermé­diai­re, basé à Genève Vitol S.A., socié­té de cour­ta­ge en ma­­­tières pre­miè­res, achète la cargaison pour 53,46 millions de dol­lars environ, se­lon son directeur général Da­vid Fransen, qui trans­­fert la somme du compte Vitol à JP Morgan Cha­se à Londres vers ce­lui de l’AOGC à la BGFI Bank Gabon. Sur ce montant, le gou­­­­ver­nement congolais aurait reçu 48,8 mil­lions de $, soit une com­­­mis­sion sur vente de 4,66 M$ c’est-à-dire 9,5% au lieu de 1,6%. Afri­­ca oil & gas corp. a acheté la car­gai­son auprès de la SNPC pour 49,73 millions de dollars. Une fois pa­yés les 0,1 M$ de taxes maritimes et les 0,3 M$ d’intérêts du pré­financement  ac­cor­­dé par Vitol, pour avoir versé 95% du prix d’achat cinq jours avant la livraison, la petite société congolaise (AOGC) bénéficie de 3,3 mil­lions de $ » 

 

« Selon le jugement de Londres, cité ci-dessus, c’est Gokana, lui-mê­me, avoue­-t-il, qui négo­cie auprès de Denis Christel Sassou-Ngues­so les cargai­sons de pé­tro­le pour ses propres sociétés pri­vées. Mais, tou­tes les car­gai­sons pri­vées de Sphinx et AOGC, de mê­me que cel­les de l’Etat de la Co­trade S.A. sont toutes vendues aux clients par un seul et même em­­ployé, Dr Ike Nwobodo, ex-con­­sul­tant de la SNPC-UK et ex-employé du Ni­ge­rian National Pe­­tro­leum com­pa­­ny (NNPC). Plus gra­ve, pour pa­yer leur cargai­son, ces so­ciétés prê­­­tent de l’ar­gent frais à la SNPC, pour quelques jours ; à la li­vrai­­son, le prix de la car­­gaison achetée est déduit du prêt et le reste est remboursé à des taux d’intérêt très éle­vés, jus­qu’à 80% : une sorte de  préfi­nan­ce­ment déguisé. »

 

« Il est clair que Gokana n’est bien qu’un exécutant, obéissant aux ordres du chef du gouvernement et président Sassou-Nguesso. » "

 

3) LES PARTIES PRENANTES : Neveu du président, Denis Gokana préside à la société SNPC (Société Nationale Pétrolière du Congo). Il représente la SOCIETE SPHYNX. Dans un pays démocratique, Denis Gokana n'aurait pas le droit de diriger une société nationale qui vend du pétrole et en avoir une autre à titre privé qui fait la même chose car c'est une collusion juridiquement illégale mais on parle bien d'une dictature ! Ensuite Denis Christel Sassou Nguesso, fils du président, qui représente la société Long Beach. Né à Pointe-Noire au début des années 60, Blaise Elenga est entré dans le sérail doré par son amitié avec Christel Sassou Nguesso qui a dû se rendre à l'évidence que son ami était un homme très intelligent qui a su par la suite se rendre indispensable. Il est Mbochi ; ce qui a facilité le rapprochement. Son bac obtenu en 1979, sa soeur qui travaillait à la D.O.B. (Direction de l'Orientation et de Bourses) a vite fait de lui trouver une bourse pour la France d'où il reviendra des années plus tard avec une maîtrise en Droit. En créant les sociétés SPHYNX et LONG BEACH pour le neveu et le fils du président, il s'est positionné en vue de prendre sa part de cette magouille noire couleur goudron car il est le concepteur du système; on s'en rend compte en lisant le contrat. Il a donc créé sa propre société pour prendre part au festin. Ya Belezo aurait pu seul signer avec SPHYNX mais il fallait que son amitié avec Denis Christel Sassou Nguesso transparaisse dans le contrat. Evidemment, notre Slou Lengi Lenga de quartier affectueusement surnommé "Ya Lengos" a ses entrées au palais de Mpila grâce à son amitié avec Christel. Il appelle Sassou affectueusement "papa". Ce jeune premier qui aimait la bonne ambiance, les bakento, la sape et la musique a réussi mais en s'acoquinant avec ceux qui truandent le pays. Charmeur, parlant toujours avec des gestes drôles des deux mains, Ya Lengos avait tout pour pénétrer au coeur de l'élite. Son intelligence et le fait d'être du nord ont fait le reste. Il est évident qu'à l'heure de solder cette criminalité économique, il aura sa part comptable à rendre. Et pas des moindres car il est au courant de toutes les magouilles qui se déroulent au sommet du pouvoir. YA LENGOS, GARE A TES FESSES !...

REMARQUES : Les trois sociétés sont domiciliées à l'étranger (les Congolais peuvent donc vérifier si ces sociétés sont bien domiciliées à ces adresses)  et un fait important, Long Beach et Elenga Investment ont la même représentante en la personne d'Eliza Wu (les deux amis font le même business et leur amitié transparaît dans le contrat mais on sait que Ya Lengos qui fera tout le boulot) - pour que le peuple congolais ne sache pas ce qui se mange comme cacahuètes dans son dos. Il est à noter que Gokana, Christel Sassou Nguesso et Blaise Elenga vivent tous les trois au Congo ! Il n'y a donc aucune explication à ce que leurs sociétés soient domiciliées à l'étranger... Donc il y a dissimulation des activités et ceci est plus que suspect. SPHYNX demande de l'aide dans le montage des dossiers juridico-finaciers et seul Elenga peut le faire. Il est rare qu'un contrat de société soit de durée indéterminée, celui-ci l'est ! C'est une magouille pour le meilleur et le meilleur et pour l'éternité (page 3). Elenga est représenté par une certaine Eliza Wu ; ce qui signifie que notre pétrole est revendu en Chine - principalement et non sur le marché international trop regardant sur les origines du pétrole. Blaise Elenga peut ainsi savoir ce que rapportent les transactions et demander sa part car, chose curieuse, ce contrat est opaque sur les questions de rémunération car celle-ci dépend de l'importance du dossier. Etrange ! Votre serviteur possède un DEA de droit et  n'a jamais vu un contrat aussi flou mais cela s'explique par le fait que celui qui fait la vraie distribution n'apparaît pas dans ce contrat : le troisième Denis ou Denis Sassou Nguesso, la plus grosse partie prenante, le commanditaire de toute cette arnaque nationale qui n'en est qu'une parmi tant d'autres...

Voilà comment notre pétrole est détourné et vous savez à présent ce qui se passe et quels sont les acteurs qui sont au coeur de cette magouille très lucrative. Ils appartiennent tous au clan Sassou Nguesso. Il faudrait un meilleur contrôle sur nos ressources stratégiques (pétrole, bois, etc) pour éviter qu'on soit volé au nez et à la barbe de tous !


Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg