Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 22:39
Depuis les indépendances, il est un personnage haut en couleur qui a marqué l'histoire du Congo car il est celui qui a le règne politique le plus long, celui qui a manipulé plus de 300 milliards de dollars et qui sentant une fin de règne proche, s'efforce de nous divertir avec quelques réalisations comme des routes - toujours tournées vers le nord ou des barrages hydroélectriques, entre autres.
Ce n'est pas tout de goudronner ou de bitumer une route ; dans les pays pétroliers comme la Lybie, ce sont TOUTES les routes qui sont goudronnées - même des routes de campagne, il y a de l'eau potable même dans le désert et les Lybiens ne s'en sortent pas mal. Pourtant, Kadhafi est un dictateur comme notre Sassou National. De tous les pays pétroliers, le spectacle que livre le Congo est pitoyable par sa misère accrue, par l'absence d'espoir, par le fait que les politiciens sont totalement déconnectés du peuple. Et tout ceci atteint son paroxysme sous un homme, un grand flambeur qui confond les caisses de l'Etat avec ses propres poches, un homme qui ne travaille que sur l'illusion pour donner des impressions d'actes mais au final, rien ne change ou presque. Le bien-être collectif qu'il promet se fait toujours attendre et nombreux ont compris que SASSOU 2 = SASSOU 1, qu'il y a même du pire en Sassou 2. Au final, SASSOU RESTE SASSOU CAR UN DICTATEUR NE CHANGE PAS.
Permettez-nous de faire le bilan d'un règne finissant afin que le peuple comprenne que l'ON NE PEUT APPRECIER L'ACTION D'UN HOMME QU'A LA HAUTEUR DES MOYENS QU'IL A MANIPULES. On ne peut demander à celui qui n'a que mille francs cfa les mêmes résultats qu'à celui qui a un milliards de francs cfa. OR, SASSOU, C'EST PLUS DE 300 MILLIARDS DE DOLLARS QUI SONT PASSES ENTRE SES MAINS. POUR QUEL RESULTAT ? DES BROUTILLES : quelques routes, quelques édifices et en fin de règne quelques oeuvres qui somme toute profitent d'abord au nord de la république car le tribalisme, le clanisme et le régionalisme sont au coeur du règne de ce monstre qui a décidé de décimer tout un peuple pour son bon plaisir.
Il aurait pu, s'il avait aimé le Congo, rendre ce pays prospère. 300 milliards de dollars convertis en francs cfa donnent le tournis car il y a de nombreux zéros. Quand vous convertissez 300 milliards de dollars en francs cfa, voici le nombre que vous obtenez :
  • 152.806.066.323.610 francs cfa ! 152. 806 milliards de francs cfa, une somme énorme, gigantesque qui aurait pu faire qu'aucun enfant du Congo ne meurt de faim, de maladie, que tous les Congolais aient du travail, qu'on ait des écoles, des universités dignes de ce nom, du courant et de l'eau potable pour tous. Au lieu de ça, les Congolais croupissent dans la poussière, vivent dans des taudis - alors qu'on peut construire des HLM pour tous avec des matériaux à portée de main. C'est le bilan le plus négatif de tous les hommes politiques congolais car  à celui qui a beaucoup reçu, on demandera de plus grands comptes.
Sassou est en scène politique depuis le règne de Marien Ngouabi car il était ministre de la défense. Et nous sommes avant les années 70 !  Sur les 48 ans d'indépendance, il faut ôter les cinq ans de Lissouba, les deux règnes de Youlou et Massambat-Débat et vous obtenez la longueur du règne de Sassou qui est bien entendu à annexer avec celui de Marien Ngouabi - puisqu'il en faisait partie...
D'où viennent les 300 millards ? Du pétrole, du bois, des autres minérais, de l'économie congolaise globale, des différentes aides que l'on a consenties au Congo depuis que Sassou est aux affaires louches de la république royale bananière du Congo. Ce chiffre devrait même être revu à la hausse. Nous attendons des données plus détaillées car un ami nous suggère d'adjoindre (ajouter) l'argent reçu au titre de la dette. Tout simplement gigantesque ! 
Sur le plan humain, combien de gens sont morts et meurent encore aujourd'hui par sa faute ? Des milliers par jour, des centaines de milliers depuis qu'il est arrivé aux affaires louches de la république. La vie de Sassou Nguesso en tant qu'homme politique  est une vraie insulte au peuple congolais.
Sur le plan culturel, nos valeurs ont reculé vaincues par la faim, la corruption, la lâcheté de nos hommes politiques qui en fait imitent tous le président Sassou Nguesso : " Il faut comme le président, quand on a des moyens, avoir des femmes du nord et du sud et disséminer sa semence à travers toutes les ethnies nationales car on ne sait jamais". C'est donc une géopolitique à variable sexuelle sur fond ethnique. Même feu Thystère Tchicaya avait une épouse blanche et une épouse congolaise, une femme bembée. Si on cherche bien, on trouverait la femme du nord...
Sur le plan de la santé, le seul hôpital que Sassou construit, c'est chez lui à Oyo qu'il le construit car les autres comme celui de Loandjili, c'est tout bonnement un hôpital privé où ne peut se soigner que ceux qui ont de l'argent. Les charlatans de tous bords se frottent les mains car les affaires prospèrent quand Sassou est au pouvoir : le petit peuple ne peut se soigner dans les cliniques privées ; c'est tout pour eux, une clientèle toute résignée.
Sur le plan de l'éducation nationale, nos écoles ne valent plus rien car les maîtres et professeurs sont des jeunes du nord qu'on envoie dans les écoles, les collèges et les lycées quand on ne peut faire plus pour eux. Et nous ne parlons même pas de la profusion des écoles privées qui foisonnent et qui ne sont encadrées par rien du tout ! Celles qui obtiennent des agréments sont toutes proches du pouvoir ou appartiennent à des membres de la caste royale ou à sa périphérie courtisane.
Sur le plan du coût de la vie, tout est devenu horriblement cher au Congo (le petit morceau de mosséka est à 600 francs cfa) et il est très dur d'avoir un seul repas dans la journée. Nombreux sont ceux qui se nourrissent de patates douces car c'est tout ce qu'ils peuvent manger de la journée. Les Congolais ont perdu de leur pouvoir d'achat et le chômage atteint des proportions alarmantes ; la jeunesse désoeuvrée se livre à la drogue et au crime.
Sur le plan de l'hygiène, les grandes villes et les centres urbains sont des dépotoirs en plein air depuis que la voirie nationale a été liquidée. Sur le plan sanitaire, on vit à la portée du typhus et du choléra, du moustique et toutes les bestioles qui foisonnent quand les organismes sont si affaiblis par la faim.
Le peuple meurt de faim tandis que Sassou mange gros avec ses enfants et tous ses sbires qui ont tous l'embonpoint comme le chargé des grands travaux, le sieur Bouya qui a pris du ventre et des milliards de cfa depuis qu'il broute directement dans la caisse de l'Etat. Le peuple décline tandis que Sassou continue à faire des gosses qu'il ensemence à la volée dans tous les recoins de la république pour que sa protection viennent de partout si jamais il en a besoin car ses beaux-parents de toutes les ethnies avec lesquels il a mêlé son sang de cobra royal ne peuvent ne pas le défendre. En fait au Congo, le peuple n'a aucun droit car les Sassou Nguesso ont tous les pouvoirs et distribuent les miettent à qui veut bien leur lécher la main.
Sur le plan économique, un pays aussi riche que le Congo est à présent le plus endetté et croupit dans les indices internationaux aux bafonds des dernières places. Voici le résumé du Congo : une poignée de riches immensément nantis face à des millions de souffreteux qui se sont refugiés dans la Bible oubliant que Dieu a fermé le ciel depuis que son fils a été assassiné ! Nous sommes des créatures abandonnées par le créateur qui est jaloux et péremptoire. Or, dans cette sphère terrestre où le péché prospère comme la gangrène, Dieu vous a lâché, chrétiens de toutes les sectes ! Les pasteurs ne vivent pas de la parole mais du pain qu'ils achètent avec la dîme du croyant.
Justement, sur le plan spirituel, le Congo est à genoux et prie un Dieu sourd qui a cessé d'entendre depuis qu'il n'est pas venu au secours de son propre fils sur le mont Golgotha. Le péché prospère en rampant, en pénétrant tous les milieux, la souillure du diable est là, triomphante comme la mort et ce refuge idéal où l'on espère être un jour sauvé n'épargne pas que le ventre gargouille de faim car la manne n'est tombée du ciel que pour les Hébreux et Sassou n'est pas Moïse ; loin de là !
Mais où sont donc passés nos 300 milliards de dollars ? Ils ne sont pas perdus pour tout le monde : on les retrouve dans les 25 villas parisiennes de Sassou, dans ses 70 entreprises, dans sa banque la BGFI, dans les poches de ses neveux tantes, oncles, enfants qui ont tous un patrimoine immense à l'étranger et dès qu'un femme est enceinte de Sassou, le président achète déjà une nouvelle villa pour celui qui n'est même pas encore né ! On lui ouvre même un compte en banque. C'est que le Congo est une bonne vache laitière qu'on peut traire à satiété mais jusqu'à quand ? On se préoccupe plus de ce que l'on va manger que de politique au Congo ; c'est la raison pour laquelle Sassou affame le peuple pour qu'il arrête de réfléchir car ventre afffamé n'a point de cerveau mais votre serviteur est là. Heureusement !
On pourrait s'étendre et écrire tout un livre sur la glissade périlleuse d'un peuple vers une situation qui finira par exploser un jour car ceux qui n'ont rien finissent par sortir du bois comme des loups affamés et les heures sont comptées où ce peuple famélique va enfin se révolter. Et cette révolte-là, rien ne saura l'arrêter quand elle surviendra.
Non, rien de bon n'est sorti de Sassou Nguesso pour le peuple congolais, un peuple envahi par des étrangers qui font la loi dans leur propre pays car le mal c'est installé au pinacle du pouvoir et le mal vient d'ailleurs et invite désormais les démons qui sont légions dans ce monde à venir se repaître de la dépouille d'un pays car le Congo notre pays agonise, il est meurtri et étouffe pris à la gorge par un monstre sans pitié qui se sert de ses propres richesses pour le détruire....
 

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg