Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 14:48

 COMMENTAIRE : Le président de la république en voyant désormais son décret secret   du 09 octobre 2008 sur la place publique doit se dire : " Mon système royal est vraiment pourri jusqu'à l'os ! Comment un document de cette importance peut-il se retrouver dans la rue ? " Il est évident qu'en interrogeant enfants, neveux, oncles et tantes tout autour de lui, il ne trouvera aucun responsable. Chacun se dédouanera sur son voisin le plus proche. Dans notre royaume bananier, il n'y a plus de secret ! Plus rien ne peut se conserver un mois sans tomber dans le domaine de la rumeur publique ! Il faut croire qu'entre Sassou et ses collaborateurs, la confiance règne. Tout est-il que Sassou a ressenti le besoin de retoquer sa loi électorale. La question est : 

  • POURQUOI ? 
  • QUE REPROCHAIT-IL A LA PREMIERE  QU'IL A LUI-MÊME CONCUE ?

Il faudra celle-ci et les changements dûment apportés pour en mesurer l'importance. En tout cas, notre cobra royal a ressenti la nécessité de revisser les boulons, de resserrer l'étau car l'emprise sur la future élection présidentielle ne lui paraissait pas assez prégnante. Il faut comme un boa bien étouffer sa proie, bien sentir que les côtes explosent, qu'elle ne respire plus, qu'elle est bien immobile et sent la mort à des kilomètres. Comme vous le savez, ce n'est pas en faveur du peuple congolais qui réclame transparence et indépendance lors des prochaines échéances que ce décret royal a été pris.
Il semble bien que le président Denis Sassou Nguesso veuille bien organiser les élections dont nous ignorons de nombreux paramètres :

  • de dates (inscription des candidatures, tenue, proclamation des résultats, ouverture de la campagne, de premier et deuxième tour )
  • de conditions effectives de réalisation 
  • de centres de vote
  •  de transparence
  • d'indépendance

Bref, comme à son habitude de roi du Congo, l'enfant terrible d'Oyo va prendre son temps et tout précipiter au dernier moment - pour ne laisser à ses adversaires aucune chance car il a la puissance de l'argent de l'Etat pour lui, les médias pour lui et l'administration pour lui. Et si tout ceci s'avère insuffisant pour se maintenir au pouvoir, il est déjà prêt à créer un précédent militaire en prenant le peuple une fois encore en otage dans une guerre civile sanglante au prétexte tout trouvé. En fait, nous avons oublié de vous dire qu'il avait la puissance de feu, l'armée et la police pour lui - sans plus être sûr dans ce climat de confiance délétère dans quelle direction sera tirée la balle... Dans cet univers ubuesque où tous les coeurs sont aussi noirs les uns que les autres, que ça doit être terrible de faire confiance aux siens !  C'est un monde qui se tient et se soutient grâce aux ficelles tenues de l'argent, au sentiment de culpabilité bien entretenu par le président qui dans son chantage dit aux siens : " Si vous me lâchez, vous êtes morts comme moi car après moi, vous ne serez plus rien !", c'est le monde enivrant du pouvoir où tout semble si facile, où les moyens sont énormes et à portée, où il n'est point besoin d'être excellent pour devenir riche et prospère, un monde  qui manie le fétiche, la perversion, l'intimidation, le chantage, la corruption, l'assassinat, le harcèlement, la sexualité amorale, la magie noire, la politique dictatoriale, et j'en passe, pour se maintenir dans cette position hautement privilégiée qui leur est tombée du ciel depuis qu'un petit nain appelé Marien Ngouabi - par son habileté syntaxique - leur a donné le pouvoir en héritage, une fois que son propre entourage l'ait assassiné au petit matin quand le peuple congolais dormait, ne sachant pas où trouver la cacahuète qu'il mangerait le lendemain... Un monde sous influence d'un Sassou Nguesso lui-même sous influence étrangère.
La sûreté du pouvoir est néanmoins en cause car un pouvoir qui est incapable de garder un aussi  important document dans un tiroir est tout simplement chaotique et exhale l'haleine pestilencielle de la fin de règne - sauf si c'est Sassou lui-même  qui a demandé à ses sbires et matamores de balancer le décret dans le tord-boyau populaire pour en mesurer l'acceptabilité. Eh oui, notre spécialiste des plans loufoques est capable de tout ; il n'a pas été formé par les communistes pour rien. Ils sont trois à avoir apposé leur signature sur cette mascarade officielle, lui, le roi SASSOU 1er, Raymond Mboulou et Pierre MOUSSA ; il ne paraît pas très difficile - même à une police aussi médiocre que la nôtre de remonter la chaîne des responsabilités ! C'est dans l'antre même du palais de Mpila que la farce a été cuisinée autour du Champagne, du ngoki et de tout l'establishment - avec un arrosoir de billets de banques qui arrosait abondemment l'assistance, tous les marabouts présidentiels ayant été invités pour envoûter la conscience collective du peuple congolais. Si ce document parvient jusqu'à des petits poissons comme nous autres, c'est qu'il y a péril dans la demeure. C'est un univers où la confiance doit être plus rare que l'eau potable au Congo ; on se croirait au palais de Néron où les traîtres étaient légion - jusque dans le lit de l'empereur... SASSOU devrait avoir peur de tourner le dos à ses propres ouailles. JUDAS ISCARIOTE MBOCHI N'EST PAS LOIN. ET IL N'Y AURA PAS LE BAISER DE LA RECONNAISSANCE CAR LA JOUE OPHIDIENNE DE SASSOU EST VENIMEUSE ; ON AGIRA TOUJOURS DANS SON PROPRE CAMP QUAND IL AURA LE DOS TOURNE. Comme on dit in english : "it sucks" (Ca craint)...

________________________________________________________________ 

 

Le décret présidentiel du 09 octobre 2008, signé mais non publié, porte sur la création, attributions et organisation des commissions administratives puis sur la révision des listes électorales.

Le chef de l’état, a signé ce décret avant de s’envoler pour le Canada, mais, a demandé qu’il soit gardé sous le coude, surtout pas publié en son absence du fait du caractère particulier d’un certain nombre d’informations.

Mais, voilà le décret  est maintenant dans la rue !

Le pouvoir ne sait plus sur quel pied danser, la méfiance  règne dans tous les recoins du système patiemment et méticuleusement mis en place, c’est ainsi que l’intouchable CONEL qui a supervisé les dernières élections législatives et locales, est vidée de son pouvoir, laissant place à un cercle restreint interne de garçons bien élevés et érudits très proches de MPILA.

Mais, même décidé au grand secret, tout finit dans la rue. C’est vous dire l’état de panique qui règne dans le camp du pouvoir ; un pouvoir qui ne vit plus qu’à travers la menace, l’intimidation et la ruse !

Comme vous le constatez, il y a ici, comme à travers d’autres documents déjà publiés ou à venir, illustration et confirmation d’une tricherie programmée, aux présidentielles de 2009.

 

 

A PROPOS d’ERA INTERNATIONAL


Il y a quelques jours nous vous avons fait parvenir les listes électorales dûment toiletté qui vont permettre au Général dictateur de remporter les élections présidentielles en 2009 dès le premier tour.

Ce nouveau fichier électoral a été mis en place avec les services de la société ERA International

Il se trouve que nos recherches nous ont permis d’identifier plusieurs sociétés nommée ERA dont celle d’un courtisan de notre NGUESSO national à l’adresse suivante : http://www.era-ed.com/  et dont le gérant n’est autre que Monsieur Basile BOLI le fameux footballeur converti spontanément en homme d’affaires talentueux depuis le coup de pouce du Président Nicolas SARKOZY à qui il avait apporté son soutien lors de la campagne présidentielle française...

 

Dans les prestations qu’offre la société ERA de monsieur Basile BOLI, on peut lire des choses creuses et alambiquées qui ne veulent rien dire du genre : Accompagnement d’institutions au sud…

En outre, nous savons qu’après avoir berné Mme Adélaïde MOUNDELE NGOLO ex Mme Adelaïde Ange DIAWARA lors de son dernier passage à Paris et s’être joué de monsieur Thierry MOUNGALA en septembre dernier, notre homme d’affaires émérite Basile BOLI a l’intention d’organiser à Brazzaville avant la fin de l’année 2008 un forum pour aider les Congolais de la diaspora à retourner créer des entreprises dans leur propre pays avec l’aide et le soutien de monsieur Brice HORTEFEUX, ministre français de l’immigration choisie qui lui verse des subventions substantielles...

Qui avait dit que le football ne mène  pas à tout ?

 

Question à deux balles :

Est-ce la société ERA de monsieur Basile BOLI qui aurait aidé l’administration Congolaise à toiletter le nouveau fichier électoral qui va servir au Général Dénis SASSOU NGUESSO de tricher en 2009 ?

Voici le décret que nous avons reçu transformé en images  :  


    

                  
 

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans Quand nos lecteurs écrivent
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg