Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 20:59
Nous avons été au Congo au mois d'août 2008. Nous n'avons absolument pas entendu parler des élections présidentielles, un aussi important événement, un rendez-vous aussi décisif pour tout un peuple, un moment qui s'inscrira pendant sept longues années dans les annales de la vie politique congolaise. Ni la radio, ni les journaux, ni les télévisions, rien ! Tout se passe comme si tout était joué d'avance, comme si le peuple était las et résigné, comme si ce face-à-face entre le peuple et celui-ci qui conduira sa destinée pendant sept ans, ne comptait pas. A quelques mois seulement de cette échéance importante, la campagne devrait être lancée ; or, il n'est rien !
Il est souvent coutume d'entendre ici et là que nous ne proposons rien. Ce qui est bien entendu erroné et les Echos de DCB sont assez considérables - même si vous ne l'imaginez pas... Nous sommes lus et nos lecteurs n'en sont pas des moindres. Certaines de nos idées sont mêmes reprises mais là n'est pas notre propos.
Nous allons montrer que les élections à venir seront faussées et dans ce propos vous ne tarderez pas à comprendre pourquoi.
  • Sur quelle base ont été établies les précédentes listes électorales qui ont posé tant de problèmes lors des précédentes échéances électorales ?
Cette question peut sembler anodine mais elle ne l'est point du tout ! Nous sommes d'avis et ceci est une propostion - que nos détracteurs en prennent de la graine - que des importantes échéances politiques doivent s'appuyer au préalable sur un recensement général de la population. Ce n'est pas l'informatisation de la carte d'identité qui garantit le succès d'une élection mais le sentiment que tout a été fait pour que les ayant droit électoraux aient tous eu la possibilité de voter car le vote un droit civil que Sassou ne peut gommer par envie puisque chaque Congolais majeur a le droit de s'exprimer par son vote (déjà qu'il ne voit pas la couleur de l'argent de l'Etat qui n'arrive pas dans sa poche, il faut au moins qu'il puisse voter !) : on peut choisir à qui on donne la carte nationale congolaise et on peut même la donner à des étrangers !
  • Le président soutient qu'il suffit de réviser les listes électroales, listes dont on ignore tout sur la façon dont elles ont été constituées pour des élections aussi importantes. nous rappelons ici que la CONEL a pris l'eau de toutes parts car elle n'a pas été à la hauteur et pour cause ! De nombreuses personnes ont tout simplement été éjectées de ces listes tandis que certains avaient trois ou quatre cartes d'électeurs !!!
Ce qu'il eut fallu faire c'est un recensement de la population car c'est le seul outil qui permette correctement d'avoir une vision panoramique de la démographie nationale. Ceux qui avaient sept, il y a onze ans, ont aujourd'hui l'âge de voter et ils ne sont pourtant pas sur les listes électorales et rien n'appellent ceux qui sont majeures et en âge de voter d'aller s'inscrire sur les listes ! On va simplement par paresse et par calcul reprendre les anciennes pour reconstituer des listes non épurées de ceux qui sont morts, de ceux qui ont quitté le pays ou de ceux qui sont sur les listes mais qui simplement des étrangers ! Par paresse, parce que l'on n'est pas capable d'organiser une telle opération coûteuse en hommes et en argent, par calcul car on veut laisser de côté de nombreux électeurs hostiles au président Sassou...
  • Onze longues années, onze pendant lesquelles le président aurait pu organiser un recensement général de la population, un instrument puissant qui permet aussi de voir et de lire l'état de la nation ; ce qui peut permettre une orientation objective de la politique nationale comme savoir qu'ici dans telle ou telle concentration démographique, il y a nécessité d'une école, d'un dispensaire, d'un réseau d'adduction d'eau car le recensement mesure aussi certains indices de développement. Onze ans ! Il y a largement le temps, non ? Et en plus, on aurait pu informatiser tout ça dans de bases de données sécurisées car trois millions d'habitants peuvent tenir dans 3 millions d'enregistrements sur une base de données et on aurait pu l'exploiter pour réviser les listes électorales ! Rien ne prélude que les listes électorales soient correctement révisées car la révision ici est totalement infondée et ne repose sur aucune base solide...
Ceci n'est qu'une partie qui explique pourquoi les élections présidentielles seront faussées mais ce n'est pas tout ! Venons-en aux concurrents du président qui ne savent même pas quand les listes électorales seront ouvertes et quand débutera la campagne électorale car il y a quand même un pays de 342000 kilomètres carrés à parcourir ! Et ils n'ont pas tous les moyens d'un Sassou Nguesso qui a pour lui la puissance d'Etat. Et Sassou peut ne pas vous inscrire sur les listes si ça lui chante ! Où iriez-vous vous plaindre puisqu'il n'y a aucune Commission Electorale indépendante ?
Il ne faut pas oublier les médias qui sont tous acquis à la cause de notre Général président car il n'y aura pas de visibilité médiatique pour les autres. Pour le moment, même Sassou Nguesso ne bat pas campagne car il faut faire les choses au plus près de l'échéance pour que les autres candidats n'aient  pas le moyen de battre campagne d'une façon régulière. Parailleurs, les fameux candidats déclarés qui ne savent même pas quand commencera l'inscription officielle sur   les listes et   quand sera ouverte la campagne semblent être des parfaits inconnus qui sont lancés en orbite par  le pouvoir sassouiste pour donner l'impression d'échéances démocratiques.
Pour terminer, rien n'est prêt  du côté matériel : on n'a pas encore mis en place les listes électorales, les bureaux de vote, les dates de clôture de candidature - déjà que la date d'ouverture de candidature n'est pas connue. Nous connaissons les conditions légales de candidature selon la loi présidentielle sur les partis avec l'élimination par l'âge par la limite de 70 ans que Sassou ne tardera pasà atteindre lors de son prochain mandat.  Quelles sont les chances d'ilustres inconnus face à la puissance étatique du président de la république ?  Zéro. Ayant écarté tous les "gros poissons", Sassou n'a plus rien à craindre car il a le soutien affiché de Bernaed Kolélas - seul candidat du sud qui aurait pu l'inquiéter. Au sud, il n'y a plus un seul leader de taille pour Sassou et au nord, il n'y aura que des pantins qui se montront facilement dans le sillage du RMP  (Rassemblement pour  la Mouvance Présidentielle).
Ne rêvez donc pas : SASSOU SERA ENCORE PRESIDENT DANS SEPT CAR IL N'Y A AUCUNE DES CONDITIONS EQUITABLES REQUISES A UNE ELECTION DIGNE DE CE NOM QUI EST EN PLACE - QUE LE PEUPLE LE VEUILLE OU NON ET CECI EST LA PARFAITE DEFINITION D'UNE DICTATURE...

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg