Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 12:55
SassouMoukou-k-.jpgLe 19 mars 2008, Christophe Moukouéké est reçu au palais royal de Mpila, une réception qui aurait pu avoir toutes les significations voulues si seulement la présidence voulait se montrer prudente pour ne par être taxée de vouloir diviser l'UPADS. Or, c'est en qualité de secrétaire général de l'UPADS qu'il est reçu. même pas en tant qu'ex-secrétaire général ; ce qui signifie que Sassou a d'avance choisi le camp de Christophe Moukouéké - ce qui est tout à fait anormal pour un président de la république qui doit être impartial et au-dessus de la mêlée. Sassou tient peu compte de la liberté de l'UPADS à nommer ses propres instances et s'emploie à donner la légitimité à qui il veut : d'abord Tsaty-Mabiala en lui permettant d'organiser son congrès puis Moukouéké en niant tout simplement le secrétaire général qui est sorti de ce congrès. Car Moukouéké, vous l'aurez compris, se déclare président de la seule et véritable UPADS issue du congrès de 1995, un parti qui lui a permis de ce présenter aux élections législatives ; ce qui montre que "la politique de la porte ouverte" laisse entrer les scorpions et les serpents dans la maison...
Une inconnue : nous ne savons pas qui de Sassou ou de Moukouéké est à l'origine de la rencontre car le geste n'est pas anodin : Si c'est Sassou qui invite Moukouéké, il a visiblement l'intention de déstabiliser le parti aux trois palmiers mais si c'est Moukouéké, il est plausible qu'il soit en quête d'une légitimité qui lui ouvrirait le chemin d'une candidature à la présidence de la république, une candidature qui renflouerait ses poches car Sassou qui trouverait opportun une telle candidature n'hésiterait pas à lui verser des milliards. La plus sérieuse hypothèse étayée par l'élection par nomination de Moukouéké par rajout d'un communiqué de dernière minute est que Moukouéké serait de mèche depuis très longtemps avec Sassou pour faciliter la réélection de ce dernier.
Il fallait que Sassou attende avant de recevoir Moukouéké pour éviter les soupçons mais vu que l'élection présidentielle approche, il fallait commencer une certaine procédure de déstabilisation de l'UPADS qui crie à qui veut l'entendre que son candidat battrait Sassou si les élections présidentielles se déroulaient de façon transparente. En jetant Christophe Moukouéké dans l'arène, Sassou qui s'est déjà mis Kolélas dans la poche divise les voix de l'UPADS car il espère que la Bouenza se liguera en parti pour l'enfant terrible de Mouyondzi. D'abord, il a fallu écarter de la course le troublion Paulin Makita en lui empêchant de présenter des candidats au nom de l'UPADS ; ce qui l'a forcément affaibli, ensuite on a joué la carte Tsaty Mabiala en espérant que celui-ci trahirait son parti. Et là, Sassou constate que Tsaty Mabiala n'est pas le bon cheval car il tient à une certaine ligne du parti proche du professeur Lissouba. Ayant éliminé Makita de la course, Sassou n'a plus que le choix de Christophe Moukouéké dont il exploite l'ambition politique. Il faut avouer que Moukouéké après avoir utilisé l'aile de Tsaty Mabiala pour retrouver un fauteuil de député avec l'aide de Sassou, rend la monnaie de sa pièce au chef des cobras en l'aidant à déstabiliser l'UPADS.
Moukouéké s'en fiche si le pays vit dans la pauvreté, dans la saleté ou dans la pollution ; il s'est rapproché de Sassou par la famille, précisément par Antoinette Sassou Nguesso qui est l'amie intime de la copine de Moukouéké... Il manque dans nos partis une logique de profiling pour détecter les hommes qui ont une grandeur d'âme pour servir les causes nationnales. Seules les petites âmes sont mises en avant parce que tous ceux qui ont de l'ambition au Congo se ressemble : ils pensent avant tout à leur estomac, la politique n'étant que le moyen d'accéder à l'argent facile... Ce fils de la Bouenza va aider Sassou l'étranger à asseoir son pouvoir sur le peuple congolais.
L'interview de Moukouéké est très révélatrice car Moukouéké semble avoir pris le parti de transformer l'amnistie sélective de Sassou Nguesso en amnistie générale. Est-ce lui le mieux placé pour en parler ? A-t-il la légitimité suffisante pour en parler ou assez d'influence pour que le bourreau de Mpila lui prête la moindre attention ? Pendant une heure, nous imaginons que ce n'est pas le seul sujet de conversation que nos deux roublards ont eu mais quand vous verrez Moukouéké ou le camp qu'il représente se présenter aux élections présidentielles et quel meilleur choix que lui-même ? Sassou ne pourra pas prononcer une amnistie générale avant d'organiser les élections car une massive rentrée de personnalités de l'UPADS avant l'élection présidentielle de 2009 serait une erreur que le diabolique Sassou n'est pas prêt de faire. Nous pensons plus que Sassou organisera sa prochaine amnistie générale après sa grande braderie électorale de 2009. Afin de distraire le peuple de sa fraude par une réconciliation générale sanctionnée par une amnistie générale. Sassou sait qu'en 2009, selon sa propre Constitution, il aura son dernier mandat. Il lui faudra modifier ses propres textes qu'il n'a jamais respectés et cet acte va lui exploser à la figure car toute la communauté internationale verra qu'il n'est pas pour l'alternance qui est le signe de toute vraie démocratie. En modifiant la Constitution, ce que les opposants ne refuseront pas si Sassou ramène l'ancienne Constitution qu'il a bafouée, Sassou sera alors de nouveau éligible et dans sept ans, seul Dieu sait si Sassou et Lissouba seront encore de ce monde. Sassou, tu es vraiment très fort !

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg