Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 12:16
undefinedDans l'affaire qui opposait des associations comme Survie aux gouvernements congolais et gabonais, suite à une plainte déposée en France, l'affaire s'est curieusement soldée par un non-lieu pour infraction pas assez caractérisée - alors même que la police et la justice françaises ont fait la preuve du contraire. Nous avons tous vu au journal de France 2 que Bongo et sa famille possédaient plus de 150 millions d'euros en biens immobiliers, en voitures de luxe et biens divers tandis que Sassou Nguesso et les siens possédaient 18 biens immobiliers à côté des 30 propriétés immobilières pour le clan Bongo. Or, via Edith Lucie Bongo, ces deux clans sont désormais liés par le sang et les mariages entre les deux familles royales se sont multipliés depuis...
Comment comprendre après que la justice ait établi que pour l'achat de biens privés et non publics payés par la paierie du Gabon, qu'il n'y avait rien à voir avec une infraction caractérisée ? Circulez, il y a non-lieu ! Il y a bien eu recel. Comment la justice française est-elle arrivée à un constat d'infraction pas assez caractérisée ? Le détournement n'est donc pas une infraction caractérisée en France ? Depuis quand ? L'abus de biens sociaux est-il une infraction non caractérisée sur le sol français ? Depuis quand ?
C'est que la décision de justice s'est muée en décision politique : c'est la seule explication plausible. Il y a un viol de la Constitution française qui nous garantit l'indépendance de la justice. Pourquoi ? Au nom des intérêts de la France qui sont énormes au Congo et au Gabon et tant que Bongo et Sassou seront au pouvoir, ils ne seront jamais des justiciables comme le commun des mortels - même dans une affaire où il s'est révélé que l'immunité présidentielle ne jouait pas.
undefinedSarkozy, grand rabbin de la rupture par la parole incantatoire n'a pas pu braver les forces en face qui servaient depuis trop longtemps la françafrique. Il brouille les pistes en orientant la rupture sur le plan des accords militaires - alors que la vraie rupture avec l'Afrique doit d'abord être économique et politique. Il faut que les Affaires Africaines cessent d'appartenir au champ régalien du président de la république pour apparaître au grand jour à l'Assemblée Nationale française. 
On a estimé que c'était aux Etats congolais et gabonais de gérer cette affaire. Mais bon sang, de qui se fout-on ? L'Etat au Congo, c'est Sassou ; l'Etat au Gabon, c'est Bongo ! Or, ce sont ces deux monstres froids de la politique africaine qui sont en cause ! Peuvent-ils se faire hara kiri  ? Bien sûr que non ! "Il faut que les citoyens portent plainte". Merde, mais auprès de qui ? Au Congo ou au Gabon, ça n'a aucun undefinedsens car personne n'aura assez de cran pour ça. Reste la France où la plainte a bel et bien été recevable.
La France dévoile au monde son lot quotidien de scandales financiers quand il s'agit de gros sous et de nababs bien puissants comme dans cette affaire de l'UIMM. Les crimes qui sont commis sur le sol français sont recevables devant la justice française sinon pourquoi la police et la justice françaises répertorient tous les biens de Bongo et Sassou ? En fait, elle attend que Sassou et Bongo perdent le pouvoir pour ensuite faire échec et mat comme pour les châteaux de Bokassa. Réfléchissez : tous ces immeubles cossus de plus de 1500 mètres carrés sont en France et ne pourront jamais être déterrés. Donc le temps et l'histoire jouent pour la France. Déjà qu'il s'agit de bâtisses que nos milliardaires n'occupent que quelques jours sinon pas du tout par an, la nouvelle Gaulle peut attendre car le temps viendra où elle récupérera ce qui est à César et non à l'esclave de César parce que ce que l'esclave achète au maître reste au maître...

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg