Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 11:10
Diplomatie_Afrique.jpgCher Jean Jacques KOFFI, bonjour,
c'est avec un plaisir indicible que j'accepte votre partenariat et ma contribution n'en sera que plus enthousiaste. Il conviendra d'en définir les modalités et le tour sera joué.
 
Je vous cite  :
"Le but de ce partenariat c'est de créer une rubrique dans diplomatie Afrique ou des  africains de la génération consciente pourront développer et échanger leurs points de vue critiques et constructifs sur la politique des pays économiquement forts vers les pays économiquement faibles : Cas de l'Afrique. Quel avenir pour la diplomatie Africaine? "
 
Avant de parler de l'avenir de la diplomatie africaine car elle en a forcément une,  eu égard à sa dimension administrative et étatique qui peut s'avérer être purément et simplement la reconduite d'un statu quo de relations asymétriques et verticales entre nations riches et nations pauvres ou entre dictatures et peuples blasés, il conviendrait de se demander : "Quelle diplomatie pour l'Afrique ?" Quelles sont les pesanteurs qui empêchent la diplomatie africaine d'évoluer ? Des dictatures peuvent-elles être en phase de défendre correctement les intérêts des pays qu'elles représentent  face à des démocraties, c'est-à-dire, des légitimités politiques plus grandes au plan de la diplomatie internationale ?
En lisant votre premier numéro, j'ai particuièrement été attiré par votre définition de la diplomatie : 

"La diplomatie est la conduite de négociations

entre les personnes, les groupes ou les nations

en réglant un problème sans violence" (page 48)

Nappée dans une onction très idyllique, la diplomatie apparaît comme le contraire de la guerre et de la violence et semble n'avoir qu'une dimension positive. Toute négociation n'est pas forcément diplomatique. Or, l'Occident déploie une autre vision de la diplomatie moins éthique et plus stratégique : 

" La diplomatie est l'art de servir ses propres intérêts en les occultant et en ne présentant à la partie adverse que ses  intérêts ( à elle)." 

 Les choses sont présentées d'une certaine manière qui masque en séduisant. Exemple : un prêt peut devenir en langage diplomatique une "aide", une exploitation des matières premières un "investissement" pour le développement de l'Afrique, etc. Ce qui est masqué, c'est l'objectif poursuivi par la partie adverse (exemple : "l'intérêt de la France" qui n'est pas toujours l'intérêt de tout un pays) et les bénéfices qu'elle compte tirer de cette transaction. Ce qui séduit, c'est la sémantique du profit que va en tirer la partie adverse. Qui ne considérerait pas qu'une "aide" est quelque chose de bon ? Ces aides ne sont que des prêts à des taux préférentiels. Des prêts...

Pourquoi la dernière réunion de l'OMC a mal tourné ? Parce que Wade et de nombreux présidents africains ont refusé de signer un accord qu'on leur présentait comme défendant les intérêts des peuples africains - alors que ce n'était pas le cas. Mbéki a imité Wade et il n'y a eu aucune conclusion. La diplomatie s'infiltre, vous avez raison, dans toutes sortes de négociations - même si dans son acception générale, elle renvoie à des pourparlers parés d'euphémisme entre nations. La question  fondamentale en liaison avec le but du partenariat que vous me proposez serait de se demander comment faire pour mettre en place une diplomatie horizontale entre nations riches et nations pauvres ?  A l'ONU, vous savez que la logique des vetos plombe la diplomatie internationale dans son espace le plus éminent - là où les solutions vers le bonheur planétaire devraient être recherchées...

Il me semble qu'il faut qu'une revue remplisse un certain nombre de critères pour réussir :

1 ) informer sans parti pris  (le fait informationnel comme fait social );

2) apporter plus que l'information en permettant au grand public l'accès à des informations cachées et en expliquer les raisons d'être : le grand public vit dans le monde mais ne connaît généralement pas comment il fonctionne - quelles sont les forces, les ondes de choc qui affectent le vécu,  l'existence. Notre anthropocosme apparaît comme une synergie d'intérêts différents coopérant, se combattant, coexistant de façon à établir un ou des rapports de force dominants ;

3) être un vecteur qui ouvre et favorise la réflexion du grand public dans un monde où la manipulation est de mise : c'est la condition qui peut amener au changement, à l'amélioration des choses - car le but ultime, c'est de hisser la diplomatie africaine à plus de grandeur, plus d'efficacité ;

4) avoir sur le plan formel une clarté qui en facilite la lecture.

Il faut qu'une revue soit plus qu'une revue de plus car avec internet, il y a comme une démocratisation de l'information mais il faut savoir que toutes les informations ne se valent pas. D'autre part, le journalisme ancien où le fait est dépoussiéré de tout son reluisant subjectif est sur le point de s'essouffler face à un journalisme plus axé sur la compréhension du pourquoi des faits. Informer ne suffit plus, il faut expliquer, il faut lire avec une grille originale de lecture, il faut s'armer de valeurs universelles pour une adhésion plus grande, il faut mettre de l'intelligence dans l'information afin qu'elle devienne un factum qui contribue à lire le réel avec plus de profondeur en vue de le transformer.

 
******************************************************************************************************
Bonjour,

Nous sommes une équipe de jeunes cadres d'origine africaine et de nationalité ivoirienne.

Nous sommes sur le point de  paraitre un magazine éditorial nommé Diplomatie Afrique.

Ce magazine traitera de la géopolitique Africaine ; du rôle de l'occident dans la politique du développement durable en Afrique Magazine d'analyse et de réflexion, Diplomatie Afrique couvrira l'actualité Africaine,  internationale et stratégique à travers des analyses d'experts et de personnalités politiques et économiques.


Ensemble nous développerons un forum d'échange et de réflexion, ce forum proposera aux lecteurs de Diplomatie Afrique une vaste gamme de thématiques géopolitiques et stratégiques.
L'une des particularités du magazine Diplomatie Afrique réside dans son indépendance éditoriale.

Salutation cordiale

Jean Jacques KOFFI
  Chef de rédaction

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans Quand nos lecteurs écrivent
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg