Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 22:39

cat293.gifLe stade municipal de Pointe-Noire retrouve son ambulance

Il y a trois semaines, on évoquait, dans notre «Coup d’oeil en biais», le détournement, à des fins d’utilisation personnelle, de l’ambulance affectée au stade municipal de Pointe-Noire, lors de la Coupe d’Afrique des nations juniors, au début de cette année. Il semble que la réaction des autorités ne s’est pas fait attendre. Le ministre des sports, Marcel Mbani, aurait prié les autorités municipales et préfectorales de tout faire pour remettre ce véhicule à son usage initial. C’est ainsi que le directeur départemental des sports, qui avait fait de cette ambulance sa voiture personnelle, l’a rétrocédée. La direction du stade municipal a retrouvé, ainsi, son patrimoine. Les biens publics doivent être respectés et nul n’a le droit d’en faire sa propriété privée, comme on le constate si souvent, depuis l’avènement de la démocratie dans notre pays. Des biens mobiliers et immobiliers de l’Etat, tout comme des véhicules, sont détournés, par des procédés illégaux, à des fins privées.

Que se passe-t-il au lycée Savorgnan De Brazza?

À Savorgnan De Brazza, le plus grand lycée de la République du Congo, il se passe de l’inédit. Tous les élèves échoués au baccalauréat 2007 et qui manifestent le désir de reprendre la classe de Terminale sont, étonnamment, astreints à payer la somme de 14.000 francs Cfa! C’est une première, depuis que cet établissement existe. N’a-t-on, donc, plus le droit de répéter cette classe d’examen? Et à quoi sert cet argent? A la constitution du dossier de l’élève, nous rétorquera-t-on. Mais, pourquoi, diantre, ne pas exiger cette somme même aux élèves qui viennent de la Première? L’opinion a besoin d’être éclairée.

Le démenti de Thystère Tchicaya à propos de sa prétendue disparition!

Une folle rumeur sur le supposé décès, à Paris, de Jean-Pierre Thystère Tchicaya, ancien président de l’assemblée nationale et président fondateur du R.d.p.s (Rassemblement pour la démocratie et le progrès social), s’était répandue, à Brazzaville, la semaine dernière. Un site Internet congolais, activé dans la capitale, aurait même amplifié cette rumeur qui a circulé dans le monde. C’est pour tordre le cou à cette fausse information que Jean-Pierre Thystère Tchicaya a réagi, lui-même, mardi 30 octobre dernier, sur les ondes d’Africa n°1, la radio panafricaine émettant de Libreville au Gabon et dans la région parisienne, en France. Il a porté «un démenti formel sur ces inanités sans fondement», pour le paraphraser. «Ce qui me désole, c’est de constater qu’un site Internet, qui prétend être sérieux, puisse se permettre de publier des inanités de ce genre, en donnant, en plus, un bref aperçu de mon C.v truffé, d’ailleurs, d’erreurs. Je trouve ça malheureux. La mort de quelqu’un, ça ne se cache pas. Je suis vivant et bien vivant! N’en déplaise à ce monsieur, je ne sais qui... (…)», a conclu Jean-Pierre Thystère Tchicaya, interrogé par des confrères gabonais.

Un 19 octobre dramatique à Pointe-Noire!

Depuis le début du mois d’octobre, on est entré dans la période de la saison des pluies au Congo. Une saison qui apporte son lot de malheurs, comme toujours. A Pointe-Noire, la pluie torrentielle qui est tombée, vendredi 19 octobre 2007, a tourné au drame pour deux élèves du cycle primaire, à Tchali, un quartier de Loandjili, le quatrième arrondissement de la capitale économique du pays. Ces deux enfants ont été emportés par les eaux de la rivière Tchinouka, qui ont débordé et englouti, également, des maisons situées aux abords de son lit. Les cadavres de ces deux enfants ont été repêchés dans la mer. Une maison qui s’est écroulée au quartier Culotte, à Loandjili, le quatrième arrondissement de Pointe-Noire, a occasionné la mort d’un jeune homme. Par ailleurs, plusieurs familles n’ont plus d’abris, les toitures de leurs maisons ayant été emportées par la bourrasque. Dans leur désarroi, elles ont le regard tourné vers les pouvoirs publics. Des chaussées sont, aussi, coupées. C’est le cas de la route nationale n°5, au niveau du pont du Bas-Kouilou. D’autres chaussées d’avenues sont défoncées. Du coup, la circulation automobile et piétonne est devenue un casse-tête chinois, à Pointe-Noire. Comme il pleut presque tous les jours, les populations de Pointe-Noire ne sont pas au bout de leurs peines. Elles craignent d’autres dégâts. Il faut dire que ces dégâts sont aussi la conséquence de l’inexistence de canalisation dans beaucoup d’avenues et des constructions anarchiques.

Les populations des quartiers Moukondo et La Base privées d’eau potable!

Malgré les multiples professions de foi des pouvoirs publics sur l’amélioration des conditions de vie, des populations continuent de payer un lourd tribut au déficit d’énergie électrique et d’adduction d’eau potable dans le pays. C’est le cas, entre autres, des habitants de Moukondo, un quartier de Moungali, le quatrième arrondissement de Brazzaville, et de La Base, un quartier de Mfilou, le septième arrondissement. Ils sont privés d’eau potable, depuis plus de deux semaines. Aucune goutte d’eau n’a coulé, depuis, de leurs robinets. Interrogés, les agents de la S.n.d.e (Société nationale de distribution d’eau), société qui a le monopole de l’adduction d’eau potable au

Congo, évoquent des difficultés d’approvisionnement en gasoil, pour faire fonctionner le générateur du forage qui fournit l’eau à ces populations. Il n’empêche, malgré cette privation, la S.n.d.e s’empressera de distribuer les factures de consommation d’eau à ces abonnés dont le montant se chiffre toujours à 12.500 francs Cfa. Evidemment, tout comme dans les autres quartiers de la capitale, il n’y a aucun recours pour obtenir le rabais de ce montant. C’est comme cela que cette société déficitaire dans sa gestion, fonctionne. Qu’en pensent les associations de défense des droits des consommateurs?

 

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg