Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 11:18
NOTA BENE : VOICI LA PREUVE EN IMAGE QUE CET ARTICLE A ETE PUBLIE PAR LE FIGARO ! IL ME VIENDRAIT JAMAIS A L'IDEE DE MENTIR DEVANT LE MONDE ENTIER ! IL SE PEUT QUE MES IDEES NE CORRESPONDENT PAS TOUJOURS A LA VERITE MAIS JE CROIS QUE MON COMBAT EST JUSTE. C'EST SUR UN SITE DE MES AMIS GABONAIS QUE J'AI TROUVE CET ARTICLE PUBLIE LE 14 AVRIL 2001 PAR LE FIGARO. LA PREUVE EN IMAGE !
PreuveArticlePrisSurNet2.jpg

 

 ArmoiriesFrancmacon.jpgUn article écrit par un franc-maçon qui vous permettra de comprendre pas mal de choses...
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La guerre que se livrent les frères trouve aussi son terrain d'expression hors de nos frontières et en particulier en Afrique, où l'influence des francs-maçons est incontournable. Avec l'indépendance acquise dans les années 60, de très nombreux chefs d'Etats africains se sont initiés à la maçonnerie.

Accéder à la lumière s'impose rapidement comme une nécessité pour ces leaders promus subitement aux plus hautes responsabilités, mais qui disposent d'une légitimité politique incertaine et souvent contestée. Devenir maçon et, si possible, grand maître, est une opportunité à ne pas négliger pour renforcer son autorité au-delà des clivages traditionnels (familles, ethnies) qui régissent les rapports en Afrique.

L'initiation des responsables politiques africains s'est faite d'autant plus facilement que la franc-maçonnerie était déjà très fortement implantée dans l'administration coloniale.

Peut-être faut-il voir là la raison pour laquelle le poste de ministre de la Coopération ou celui de conseiller aux affaires africaines est régulièrement attribué à un franc-maçon, comme le rappelait notre confrère Le Monde diplomatique de septembre 1997, qui cite les exemples de Fernand Wibaux, conseiller aux affaires africaines du président Chirac et «initié au Grand Orient», de Jacques Godfrain, ministre de la Coopération et membre de la la Grande Loge nationale de France (GLNF), ou encore de Guy Penne, conseiller de François Mitterrand.

Christian Nucci, frère affilié au Grand Orient, a défrayé la chronique dans l'affaire du Carrefour du développement. La révélation d'un important système de fausses factures émises à l'occasion du sommet franco-africain de Bujumbura venait mettre en lumière l'importance du continent noir dans le financement de la vie politique française. L'affaire a connu de nombreux rebondissements, dont le plus fameux est celui du vrai-faux passeport délivré, sur ordre du ministre de l'Intérieur de l'époque, à Yves Chalier, alors chef de cabinet du ministre de la Coopération, Christian Bucci. Yves Chalier fut donc ainsi exfiltré discrètement en Amérique du Sud et hébergé quelque temps chez un certain André Noël Fillipeddu. Une affaire dans l'affaire qui devait mettre en évidence l'efficacité outre-mer d'un réseau au moins aussi influent que celui des frères-: le réseau corse.

Pour se persuader de l'intérêt porté par les frères - toutes obédiences confondues - à la terre de mission africaine, il faut se reporter à la date du 5 février 1987, jour de l'accident d'avion au cours duquel Michel Baroin, PDG de la Fnac et de la GMF (Garantie mutuelle des fonctionnaires), trouva la mort peu après son décollage de Brazzaville, au Congo, où il venait de rencontrer le président congolais Denis Sassou NGuesso. L'avion qui transportait Michel Baroin s'est écrasé sur le mont Cameroun dans des conditions qui n'ont jamais réellement été élucidées. En qualité de PDG d'une mutuelle de fonctionnaires français, aussi importante soit-elle, l'accident n'aurait guère suscité de commentaires. Mais Michel Baroin, qui présente la particularité d'avoir occupé un poste de commissaire des Renseignements généraux, est surtout grand maître du Grand Orient de France et, plus que la défense des intérêts des fonctionnaires, c'est bien cette dernière qualité qui motive ses fréquents déplacements en Afrique, où il est traité comme un chef d'Etat. Quatorze ans après sa disparition, l'hypothèse fut émise que Michel Baroin envisageait de se présenter à la présidence de la République.

Mais le plus célèbre des frères africains est gabonais. Nombreux sont ceux qui attribuent à ses relations maçonniques l'influence considérable d'Omar Bongo, qui fut, à 32 ans, le plus jeune chef d'Etat de sa génération en Afrique. Dans ses mémoires, Blanc comme nègre, le président Bongo ne cherche d'ailleurs pas à dissimuler l'importance de son initiation sur sa carrière politique, alors qu'il était encore un tout jeune homme : «Tout est venu de la rencontre d'un homme, comme souvent lorsque l'on sort de l'adolescence et que l'on se cherche. Cet homme admirable qui a fait basculer ma vie s'appelait Naudy. (...) Il était inspecteur général des PTT, socialiste et franc-maçon. (..) C'est lui qui m'a pris en charge et qui m'a formé politiquement. (...) Mon ami Naudy ne m'a pas seulement initié à la franc-maçonnerie, c'est lui qui m'a fait entrer aux Jeunesses socialistes, c'est-à-dire à la SFIO.» En revanche, lorsqu'il est question du Gabon, l'histoire passe sous silence la manne d'argent noir qui est réputée fuir de l'Etat pétrolier. On sait seulement que Omar Bongo, qui est aujourd'hui grand maître et qui a fondé son propre ordre maçonnique, est l'interlocuteur incontournable des affaires pétrolières en Afrique. Une influence qui ne se limite pas à sa seule personne puisque le deuxième personnage du pays, Georges Rawiri, président du Sénat du Gabon, est également initié. Pour la petite histoire, c'est avec M. Rawiri que François de Grossouvre avait prévu de dîner le 7 avril 1994 avant de brutalement se raviser. Peu avant 20 heures ce jour-là, l'ex-confident du président Mitterrand se tirait une balle dans la tête, dans son bureau de l'Elysée.

En épousant Edith, la fille de Sassou Nguesso, président du Congo-Brazzaville, où se trouve l'un des plus gros gisements de la société Elf Aquitaine, Omar Bongo ne pouvait pas éviter de prendre parti dans la terrible guerre civile qui allait opposer Sassou Nguesso à son rival depuis toujours, Pascal Lissouba. Une guerre qui verra tour à tour les deux hommes s'emparer du pouvoir et dans laquelle, fatalement, la franc-maçonnerie allait se trouver impliquée et, parfois même, exporter ses querelles hexagonales.

Sassou Nguesso, beau-père d'Omar Bongo, est en effet également franc-maçon. Sassou Nguesso aurait adhéré à une loge sénégalaise affiliée à la GLNF, selon La Lettre du continent du 3 juillet 1997, tandis que son rival Pascal Lissouba appartient, lui, au GO.

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

LOLAMA 29/01/2008 11:39

L’auteur de cet article est-il alors maçon ? Je réitère mes propos : « Je peux vous certifier que l’auteur de votre article n’est pas maçon. A la lecture de celui-ci, il n’en dégage rien de tel. Il se peut que celui-ci suppose ou vous fait croire qu’il est franc-maçon ! ». Confère ma précédente intervention. Or, Monsieur Makanda vous aviez pensé le contraire en écrivant que  « cet article  a été écrit par un franc-maçon. Peut-être êtes-vous de ceux-là. L'article a été publié dans un grand journal français. Alors, à qui vous en prenez-vous ? »  Je viens encore de le parcourir, l’auteur ne mentionne à aucun moment son appartenance à la maçonnerie. Pour tirer une leçon de cette difficulté, nous devons prendre suffisamment de recul lorsque nous lisons,  enquêtons, ou recherchons diverses informations. Je suis faillible  au même titre  que vous Monsieur Makanda ou encore Monsieur Tout le Monde.   PS : Mes meilleurs vœux pour 2008. 

Le lion de Makanda mwan Mizumba 29/01/2008 14:52

Mon cher Lolama,permettez que je m'adresse à vous comme à un ami et que je vous souhaite également vos voeux les meilleurs pour cette année commençante si pleine de promesses. C'est curieux, l'audience de cet article vient en deuxième position des articles les plus lus.J'ai indiqué l'origine de l'article paru dans le journal le "Figaro". L'auteur parle de "frères", jusqu'à présent, je croyais que c'est ainsi que les francs-maçons se désignent entre eux. Si tel n'est pas le cas, alors ausssi contradictoire qu'il puisse le paraître, les francs-maçons auraient des "frères" non francs-maçons. Je pourrais à ce titre être votre "frère". Et dans la famille humaine, on ne se querelle pas pour si peu ! En tout cas, l'article n'est pas de moi - même si j'en connais un petit rayon sur la franc-maçonnerie politique. Je dis bien politique ; ce qui est contradictoire car seule la franc-maçonnerie spirituelle aurait dû exister. Il faut à présent écrire au Figaro pour tirer cette affaire au clair. Quand j'ai lu l'article, il était signé. On peut savoir si l'auteur de cet article est un maçon ou pas : il n'y a pas dix mille loges en France. Comme c'est vous qui niez l'appartenance de l'auteur de l'article à la franc-maçonnerie, c'est à vous de faire des recherches. Apportez-moi les preuves et je rectifierai mes propos. En disant cela, j'affirme être faillible. Nous pouvons faire la lumière. Puisse la Lumière (AWOR)  nous apporter la Paix (SHALOM).

Kainto 02/01/2008 12:49

Pour être complet je viens de voir que Lolama mettait en doute l'origine maçonique de l'auteur du texte que vous avez présenté et ne sous entendait pas que je sois ou non maçon.Kainto,

Kainto 02/01/2008 12:44

Bonjour Lion de Makanda,    Et permettez moi avant tout de vous présenter mes voeux de bonne année pour 2008. J'ai eu beaucoup d'occupations professionnelles et je n'ai pas suivi les avancées de vos publications. Je prends le temps avec quelques jours de répit pour reprendre le cours de vos écrits.    A mon tour de me sentir obligé de répondre aux suites de mon commentaire : - Vous avez compris que mon intervention n'était pas volontairement en opposition à vos écrits mais une façon de porter une pierre de plus à la reflexion- Je ne défends pas la franc-maçonnerie dans ma démarche et n'est pas voulu faire croire quoique ce soit comme le sous-entend Lolama. Je vous rejoins sur le fait que cette information ne se donne pas au détour d'un blog mais dans une conversation personnelle aprés avoir appris à s'apprécier- Nous nous rejoignons sur le fait que tout n'est pas aussi simple que de dire les franc-maçons sont tous mauvais ou tous bons. J'aurais eu la même prise de position si vous aviez tenu des discours sur les notaires ou les médecins- Pour finir je m'interroge aussi sur la perrenité d'une franc-maçonnerie politique qui n'est pas sa finalité principale du moins à ce que j'en ai compris.Kainto,

Le lion de Makanda mwan Mizumba 02/01/2008 14:35

Monsieur Kainto,bonjour et merci pour les voeux que je vous retourne évidemment. Regardez à nouveau l'Article : j'ai mis une image de la source que j'ai omise de citer en publiant l'article : il s'agit du site des opposants gabonais bdp (Bongo Doit Partir) qui eux-mêmes reprenaient un article écrit par un franc-maçon dans le figaro du 14 avril 2001. Je n'ai pas pu retrouver l'article sur le sit de BDP.Vous n'avez pas idée du nombre de lecteurs qui lisent cet article tous les jours ! Vous pouvez croire que la franc-maçonnerie suscite beaucoup d'intérêt.Quels sont les objectifs que poursuit désormais la franc-maçonnerie ? L'objectif spirituel et intellectuel est louable et j'ai de nombreux amis francs-maçons avec qui j'ai plaisir à discuter. Je sais que la France doit beaucoup à la franc-maçonnerie question institutions officielles mais moi je ne regarde pas cette part de lumière car elle brille par elle-même ; c'est la part d'ombre que je critique. Croyez-vous que Sassou qui a créé une loge franc-maçonnique au Congo poursuit des buts spirituels au travers de celle-ci ? Pour ma spiritualité, je n'en parle qu'en privé. Croyez que je n'ai rien contre les vrais francs-maçons mais dans l'échiquier où l'on se trouve dans la franc-maçonnerie d'en-bas, l'on ne saisit pas les objectifs poursuivis désormais par la franc-maçonnerie. Mais ceci n'est pas propre à la franc-maçonnerie : les chrétiens poursuivent-ils le même objectif que le Christ ? Les Juifs que Moïse ? Les musulmans que Mahomet ? Les institutions spirituelles sont comme des pierres précieuses qui ternissent au fur et à mesure que l'on avance dans le temps car l'on dévie facilement de l'enseignement du maître. En exemple, le christianisme actuel a été institué par Paul, citoyen romain d'origine juive, lui qui n'a pas connu physiquement le Christ, en terre d'islam, vous savez que l'on a massacré les descendants du prophète pour prendre possession de l'islam. Quant au judaïsme, le talmud a pris la place de la Torah et j'en passe. Si vous le désirez, collaborez avec moi pour la création d'un blog spirituel ! Nos frères au pays sont victimes de la mauvaise connaissance spirituelle. C'est le travail que je ferai quand je rentrerai au Congo que de combattre la mauvaise graine spirituelle...

LOLAMA 12/11/2007 17:01

Bonjour Mr Lion de Makanda, Je peux vous certifier que l’auteur de votre article n’est pas maçon. A la lecture de celui-ci, il n’en dégage rien de tel. Il se peut que celui-ci suppose ou vous fait croire qu’il est franc-maçon !Etre franc-maçon n’est pas une maladie et j’en suis fier de l’être.L’intervention de Mr Kainto est très intéressante. La franc-maçonnerie n’est pas la cause de la débande économique africaine. Sachez déjà que « vous pouviez être déçu par un  franc-maçon mais la franc-maçonnerie ne vous décevra jamais ». Trop grave, dans votre commentaire, tous les hommes paraissent mauvais sauf vous : vous êtes alors un Dieu garni d’excellence et pureté.Que nos loges nous manipulent…. Voilas, vous dévoilez,  sauf erreur de ma part, un esprit de rancœur qui ne vous aidera pas à disséquer le problème économique africain. Albert Pike, vous l’aviez lu ? Saviez-vous  lire un écrit maçon entre les lignes, contrario ?C’est la mauvaise interprétation des profanes car Albert Pike n’a rien mentionné sur son fameux livre. Pourriez-vous aussi citer Léo Taxil ? Enfin, si vous connaissez la franc-maçonnerie comme vous le pensiez : alors c’est une bonne chose car pour mieux la connaitre, il faut y être. Dois-je déduire que vous un maçon ? Ma réponse est NON car si vous l’étiez, j’allais m’apercevoir de votre AURA. « Que ma sainteté en prenne la graine… », Soyons courtois Monsieur Lion de Makanda car l’Art royal me rend cartésien. LOLAMA      

Kainto 03/11/2007 10:06

Bonjour,Que certains des hommes qui ont dégradé les évolutions des pays africains soient des franc maçons veut il dire que tous les franc maçons n'ont d'autres objectifs que de piller le continent africains et de magouiller à tout va ?Dénoncer les manipulations et les malversations et toujours une bonne chose mais il ne faut tomber dans des raccourcis qui desserviraient votre cause. A vous lire seuls les franc maçons sont responsables de la situation, c'est la faiblesse de votre blog pourtant riche de questions et d'une vision interessante des choses. Je ne vous ferez pas l'affront d'attaquer les populations de pays africains mais je pensais plutot aux industriels et aux magnats du pétrole. Je ne pense pas que ces affairistes qui ont tout à gagner de la dépendance du continent africain soient tous franc maçons.Vous évoquez la vraie spiritualité donc vous avez une réponse sur cela je serais intéressé de la connaitre. Kainto,

Le lion de Makanda mwan Minzumba 03/11/2007 14:18

Je me vois obligé de donner une réponse à monsieur Kainto car je constate que la "franc-maçonnerie" réagit au travers de vos écrits - même s'il ne s'agit pas de réactions officielles et je n'en attendais pas moins. Commençons par la question spirituelle. Monsieur Lolama a introduit l'attribut "profane" en parlant de nous autres qui n'avons pas embrassé la franc-maçonnerie. Monsieur Ndeng Mpili Kigni, un ami d'enfance, a écrit car il m'a dit que je devrais répondre à monsieur Lolama. Je n'en ressentais pas le besoin. Pour discuter de questions spirituelles, il faudrait créer un autre blog car celui-ci est politique. D'autre part, la franc-maçonnerie ne distillant sa "spiritualité" qu'à ses ouailles,  je garderai la mienne pour moi et ne pourrais vous en parler que si nous nous rencontrons personnellement. Je ne condamne pas la franc-maçonnerie spirituelle mais la franc-maçonnerie politique car s'il existe ceux qui y vont pour rechercher une certaine spiritualité, ce n'est pas le cas de certains qui y vont pour trouver la puissance du relationnel qui gravite autour du système franc-maçonnique. Si Sassou, le vénérable, le grand-maître d'une loge d'Afrique centrale avait la spiritualité d'un Dalaï Lama ou d'un Jean-Paul II, ce blog n'existerait certainement pas !  Le système franc-maçonnique tient les présidents africains et constitue un d'un réseau au travers desquels les présidents africains sont tenus par la France. Miterrand, Chirac, voire Sarkozy, se sont rendus compte qu'il y a un pouvoir qui en imposait, le même qui a protégé Tarallo dans l'affaire ELF, le même qui fait que Le Floch Prigent travaille au Congo aujourd'hui. Nombre de ceux qui y vont le font pour y trouver des relations afin de devenir ministre ou simplement président en Afrique - pas pour ressembler à un saint, à un Hiram ou à un Salomon. Le côté spirituel prévaut certainement à côté de la dimension politique mais qu'est-ce qui prime sinon la dimension politique ? Le Christ était pour la séparation du spirituel et du politique (rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu) et il était bien le seul car ni Moïse, ni Mahomet n'ont eu la même doctrine, eux qui ont étroitement imbriqués politique et religion (c'est sur la base d'une idéologie politique Herzl voulait rebâtir l'Israël spirituel). Non, tous ceux qui pillent l'Africain ne sont pas tous francs-maçons mais nierez-vous l'impact de la franc-maçonnerie sur le jeu de l'influence continentale française en Afrique ? L'article tant décrié a été publié par un franc-maçon. Sachez que toute spiritualité qui place la matérialité au-dessus de l'esprit, l'invention humaine (comme l'argent) au-dessus de la vie, n'est pas une vraie spiritualité mais une fausse doctrine et nous savons de qui sont les fausses doctrines... Je n'ai rien contre les francs-maçons car j'ai de nombreux amis francs-maçons qui ont pour certains une bonne culture spirituelles mais je condamne la franc-maçonnerie politique qui ne vise qu'à pérenniser l'asservissement du continent africain. Dans tous les cas, je loue la hauteur de vos commentaires qui n'ont rien de vulgaires.M.I.L., Le lion de Makanda Mwan Minzumba

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg