Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2007 2 14 /08 /août /2007 15:02

 

(Dialogue surréaliste entre François Soudan et Denis Sassou Nguesso, respectivement rédacteur en chef de Jeune Afrique et président du Congo Brazzaville, Jeune Afrique du 25/02/2007).

 

 

F. S. :  "Ils vous traquent partout. Ils sont allés jusqu’à se procurer, à deux reprises en 2006, vos notes d’hôtel du Waldorf Astoria de New York, lesquelles ont été publiées dans la presse britannique sous des titres ravageurs..... "

 


D. S. Nguesso : Nous ne volons rien à personne. [...] Si nous mangeons du caviar et que nous buvons du champagne, où est leur problème ? [...] À la limite, seuls les Congolais pourraient nous en faire la remarque, mais ils ne le font pas. [...] Comme les présidents Bush, Kabila et bien d’autres chefs d’État, le président du Congo, président en exercice de l’UA, a fréquenté en 2006 le Waldorf Astoria.

 

Cela les gêne qu’un africain y descende ? [...] Et je n’ai pas à m’excuser d’aller au Crillon, au Meurice, au Bristol, au Plazza Athénée ou au Georges V quand je vais à Paris. Ce serait un comble

 

 

 

Il est évident que le président d’un pays de 3 millions d’habitants, où 70 % de la population vivent avec moins de un dollar par jour, soit environ 450 Fcfa, avec un revenu par habitant de l’ordre de 700 dollars par an, se comporte en gansgter et en voleur quand il fait de telles dépenses. Les chiffres parlent d’eux- mêmes. Les Congolais voyant à y redire se retrouvent en prison.

 

Se comparer à Bush c’est aussi faire un délire de grandeur, visible également quand Sassou parle de lui à la troisième personne.

 

En plus il a un complexe d’infériorité manifeste, qui explique l’appétence pour le luxe, seul capable de faire de lui quelqu’un.......

 

 

 

La biographie du gangster de Brazzaville sur le site de la cemac
 

Avis aux amateurs pour insérer cette biographie sur wikipedia et dans le who’s who

 

 

 

http://www.icicemac.com/news/index.php3?nid=8242&pid=46&cid=1

 

Denis Sassou Nguesso: Le plus grand bandit du Congo

 

[Brazzaville - ] - 13-08-2007 (Justice Memo)

 

Président de la République du Congo-Brazzaville Plusieurs plaintes ont été déposées contre lui en France, après les rafles de mai 1999 à l'embarcadère de Brazzaville.

 

 

 

Président de la République du Congo-Brazzaville

Plusieurs plaintes ont été déposées contre lui en France, après les rafles de mai 1999 à l'embarcadère de Brazzaville.

 

Identité

  •  
  • Denis Sassou Nguesso est né en 1943 à Edou. Entré dans les forces armées congolaises en 1960, il devient, à 25 ans, chef des troupes aéroportées congolaises.
  • En 1975, il est nommé ministre de la défense après avoir adhéré au parti congolais du travail (PCT).
  • En 1979, il est élu président du PCT et devient le nouveau Chef de l'Etat.
  • En 1992, il arrive troisième à l'élection présidentielle derrière Pascal Lissouba et Bernard Kolelas. Il se retire de la présidence le 31 août.

La guerre civile éclate en novembre 1993. Elle oppose les milices de Bernard Kolelas et celles

  •  
  • Après le retour de Denis Sassou Nguesso en janvier 1997, avant l'élection présidentielle prévue en juillet, les affrontements reprennent entre ses milices Cobra de Sassou Nguesso, les milices Ninja de Bernard Kolelas et l'armée régulière de Pascal Lissouba. En juin, la guerre civile se généralise. En octobre, les fidèles de Sassou Nguesso s'emparent de Brazzaville.
  • Le 15 octobre 1997, Denis Sassou Nguesso est investi président de la République. Il a été réélu en mars 2002.

En décembre 1998, les milices Ninjas de Bernard Kolélas tentent de renverser le régime alors que Denis Sassou Nguesso s'est absenté du Congo. En réaction, le pouvoir déclenche une contre-offensive de l'armée dans les quartiers sud de Brazzaville.
Faits

  •  
  • Au cours des violents combats de décembre 1998 opposant les miliciens Ninjas de l'ancien premier ministre Bernard Kolelas et celles de Pascal Lissouba à l'armée gouvernementale, des milliers de Congolais originaires du Pool, région du sud du pays, et des quartiers sud de Brazzaville, fuient vers la République démocratique du Congo (RDC). 
  •  
  • Après l'appel à la réconciliation lancé par le président congolais, un accord tripartite est signé le 10 avril 1999 entre les deux Congo et le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) des Nations Unies pour organiser le rapatriement des réfugiés. Ceux- ci commencent à revenir de Kinshasa vers Brazzaville, par bateau.

Le 5 mai 1999, une lettre du HCR au ministère des affaires étrangères congolais fait état  des premières disparitions. Selon l'Observatoire congolais des droits de l'Homme (OCDH) et l'Association des parents des disparus du Beach, 353 personnes auraient disparu au total, dont 200 pour la seule journée du 14 mai 1999. Elles auraient été assassinées par les forces armées congolaises.

 

  

 

Procédure

  •  
  • Le 5 décembre 2001, une première plainte pour torture, crimes contre l'humanité et disparitions forcées est déposée par un rescapé des rafles, ainsi que par la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), l'Observatoire congolais des droits de l'Homme (OCDH) et la Ligue des droits de l'Homme (LDH) contre le président  congolais et contre le ministre de l'Intérieur, Pierre Oba, le chef de la garde présidentielle, Blaise Adoua, et l'Inspecteur général des armées, Norbert Dabira. 
  • La plainte est déposée à Meaux, en région parisienne, où le général Dabira possède une résidence. Elle se fonde sur la Convention de 1984 sur la torture, ratifiée par la France , donnant compétence universelle à ses juridictions dès lors que l'auteur présumé à été localisé sur le territoire.
  • En janvier 2002, le parquet de Meaux ouvre une information judiciaire. 
  • En mai 2002, une seconde plainte est déposée par un autre rescapé.
  • En juin, les parents d'une victime se constituent partie civile.
  • Fin juillet, une nouvelle plainte est déposée par un troisième rescapé.
  • Le 8 juillet, le général Dabira est auditionné par les juges de Meaux. 
  • Il doit être entendu à nouveau le 11 septembre. Mais, le 10 septembre, le gouvernement congolais annonce qu'il n'autorisera pas sa comparution.
Tout Sauf Sassou !
Pour que Vive le Congo !


Patrick Eric Mampouya

Partager cet article

Published by Le lion de Makanda mwan Mizumba - dans Quand nos lecteurs écrivent
commenter cet article

commentaires

ompouya 24/10/2016 23:16

cc bonsoir j'aime cette par ce que xa mon courage a bien suivre mon chemain et respecte les droit civile malgre la galer tous va bien au congo que Dieu benis les habitn du pool. Amen je t'aime congo pron courage tu va tes merge 25 annee car c'est une promais donner par !

RELEVER LA TETE 25/03/2016 09:21

TALANGAÏ quartier de Brazzaville compte (tenez-vous bien !!!) 189 452 VOTANTS (chiffres du PCT Parti au pouvoir) c’est-à-dire les inscrits pour voter… si on y rajoute les enfants de moins de 18 ans… les vieillards et les étrangers et tous les autres non-inscrits et non votants on frôlera bien les 190 000 à 200 000 habitants.
Quand on pense qu’en métropole les habitants des moyennes villes ci-avant citées sont en majorité logés dans des immeubles, donc répartis en hauteur ce qui peut expliquer les densités de populations.
Alors que chez nous et TALANGAÏ ne fait pas exception les gens ne sont pas logés en hauteur, mais plutôt en maison (R0), allez-y comprendre la densité d’un tel quartier et le fourmillement indescriptible qui doit y régné… c’est risible.
TALANGAÏ Son nombre de Votants est = 189 452 A LUI TOUT SEUL

RELEVER LA TETE 25/03/2016 09:19

Le seul quartier de TALANGAÏ SERAIT PLUS PEUPLE QUE TOUTES Les VILLES QUI SUIVENT :
VILLE DE DIJON (Moins de 160 000 HABITANTS chiffres de 2015) …
QUE TOUTE LA
VILLE DE TOURS (Moins de 140 000 HABITANTS chiffres de 2015) …
QUE TOUTE LA
VILLE DE ANGERS (Moins de 160 000 HABITANTS chiffres de 2015) …
QUE TOUTE LA
VILLE DE ROUEN (Moins de 120 000 HABITANTS chiffres de 2015) …
QUE TOUTE LA
VILLE DE LIEGE en BLEGIQUE (Moins de 180 000 HABITANTS chiffres de 2015) …
QUE TOUTE LA
VILLE DE MAASTRICHT en HOLLANDE (Moins de 120 000 HABITANTS chiffres de 2015) … QUE TOUTE LA
VILLE DE GENEVE en SUISSE (Moins de 200 000 HABITANTS chiffres de 2014) …
QUE TOUTE LA
VILLE DE LAUSANNE en SUISSE (Moins de 140 000 HABITANTS chiffres de 2015) …
INFORMATION pour Mr AYRAULT… Le SEUL QUARTIER de TALANGAÏ (près de 200 000 Habitants) n’est pas loin d’être aussi peuplée que votre Belle Ville de NANTES qui comptait près de………… 285 000 Habitants en 2010.

Alors plus croustillant :……… Député de TALANGAÏ élue en 2012…. Mlle Claudia SASSOU NGUESSO …. Avec combien de voix ? sur une base de combien de votants alors ? Ces chiffres de 2012 peuvent être d’une utilité capitale.

yvan poungui 06/02/2016 16:16

Vive la paix au congo brazzaville avec le batisseur denis sassou nguesso

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg