STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 6.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 4.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 2400 ARTICLES, *** 475 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 1170 COMMENTAIRES... 

 


MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

demain le congo brazzaville

Mardi 22 mai 2012 2 22 /05 /Mai /2012 22:55

Joe Washington EBINA (1)Joe Washington Ebina est en France. Certains disent qu'il était  aux Etats-Unis avant de venir dans l'Hexagone. Président de la Fondation Ebina, l'homme est connu pour son action humanitaire en faveur de populations congolaises en difficulté. Demain, il sera en soirée à Lyon. Nous avons été informés hier de sa venue et de sa volonté de rencontrer la diaspora congolaise du Grand Lyon. Le président de l'association des Congolais du Grand Lyon (ACGL) nous informe que la rencontre aura lieu mercredi 23 mai 2012 à 19 heures dans la salle de l'Eglise Saint Julien de Cusset sise 350 cours Emile Zola 69100 Villeurbanne proche du métro Cusset (direction Laurent Bonnevay). La rencontre sera suivie d'un banquet républicain aux dires du président de l'ACGL.

Certes, il arrive en milleu de semaine mais nous serons bien présents au rendez-vous de demain soir : l'homme mérite d'être connu et le fait pour une fois qu'il commence par la province avant d'entretenir les parisiens nous honore. Nous ne doutons pas que les Congolais viendront nombreux le rencontrer et discuter avec lui : c'est un acteur intérieur de notre pays qui vient nous entretenir ; ça sera l'occasion d'en savoir un peu plus sur ce qui se passe au Congo en ce moment...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 21 mai 2012 1 21 /05 /Mai /2012 11:33

FichierJoelleDolle_230610_EuropeEcologie_459_PascalCanfin_-.jpg Pascal Canfin ou "faut-il rompre avec la Françafrique ?"

Nous n'avons pas eu Eva Joly à la Justice mais Pascal Canfin au Développement, le ministère qui a remplacé celui de la Coopération.
Il est fort à parier que sa nomination a fait sortir quelques boutons sur les visages des résidents et amis de l'Oyocratie.
Un peu d'espoir est permis...

Pascal Canfin est né le 22 août 1974 à Arras en France. Il est diplômé de l’Institut d'études politiques de Bordeaux et de l’Université de Newcastle.

Pascal Canfin est chargé de mission à la Confédération française démocratique du travail (CFDT) du Nord-Pas-de-Calais de 1997 à 1999, puis consultant en ressources humaines de 1999 à 2003[réf.
nécessaire]. Entre 2004 et 2009, il est journaliste au mensuel Alternatives économiques3, spécialiste des questions liées à l’environnement, à l’économie sociale et solidaire, à la responsabilité sociale des entreprises[réf. nécessaire].

Parallèlement à son activité de journaliste, il s'engage en politique au sein des Verts en 20011. Il est responsable de la commission Économie, social et services publics des Verts entre 2005 et 2008.

Aux élections européennes de 2009 en France, il est candidat dans la circonscription Île-de-France sur la liste Europe écologie, en troisième position derrière Daniel Cohn-Bendit et Eva Joly. La liste obtient 20,86 % des voix et quatre sièges, ce qui permet à Pascal Canfin d'être élu député européen.

Au Parlement européen, il est membre de la commission des affaires économiques et monétaires, de la commission spéciale sur la criminalité organisée, la corruption et le blanchiment de capitaux et de la délégation pour les relations avec les États-Unis. Il est membre suppléant de la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs et de la délégation pour les relations avec la République populaire de Chine3. Il est vice-président de l'intergroupe services publics du Parlement européen[réf. nécessaire].

Il est nommé le 16 mai 2012 ministre délégué au développement auprès du Ministre des Affaires étrangères en France, dans le gouvernement Jean-Marc Ayrault..

Par Correspondance reçue - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 19 mai 2012 6 19 /05 /Mai /2012 17:37

C'est un texte aseptisé trouvé sur le site officieux du pouvoir de Brazzaville qui nous permet de prouver que le gouvernement congolais sait que notre bois est pillé  depuis des années et dans quelles proportions puisque les contrôles sont permanents mais les contrôleurs corrompus : quotas non respectés, taux de 85% de bois transfomés sur place non tenu. Et cela dure depuis des années.  

Certains dépassements de quotas sont tout simplement hallucinants (plus de 400 ou 500 fois le quota autorisé voire bien plus). Et avec ça, Denis Sassou Nguesso prétend protéger les forêts du bassin du Congo - alors qu'il les livre à l'appétit des exploitants nationaux et surtout étrangers ! EN FAIT, IL VEUT JUSTE AVOIR SA PART DE FRIC QUI VIENDRAIT DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE DESIREUSE DE PROTEGER LES FORETS DES BASSINS DU CONGO TOUT EN POURSUIVANT LE PILLAGE DE NOS FORETS.

Une simple suspension ne suffit pas - alors qu'il fallait tout simplement interdire de telles sociétés non respectueuses du code forestier congolais. Tous ces pilleurs de forêts vont reprendre leurs activités l'année prochaine : la suspension ne court que jusqu'au 31 décembre 2012 et d'ailleurs, s'ils ne respectent pas notre code forestier, qu'est-ce qui nous faire croire qu'ils vont respecter la suspension ?

NOUS AVONS  DES DOUTES QUANT AU RESPECT DE CETTE SUSPENSION PAR LES TREIZE SOCIETES MISES EN CAUSE : IL NE SUFFIT PAS DE DECRETER UNE SUSPENSION  - ENCORE FAILLE-T-IL S'ASSURER QUE LA DECISION DE JUSTICE SERA RESPECTEE. OR, DANS UN PAYS PASSOIRE COMME LE CONGO QUI POSSEDE LE MINISTRE DE L'INJUSTICE LE PLUS INCOMPETENT DE LA PLANETE, JE VOUS PARIE QUE CES SOCIETES CONTINUENT A COUPER DU BOIS A L'HEURE OU J'ECRIS CES MOTS. EN FAIT, AU CONGO, VOILA BELLE LURETTE QUE SASSOU A REMPLACE LES VALEURS  PAR LES ANTIVALEURS - SINON, POURQUOI TOUT VA SI MAL DANS CE RICHE PAYS PARADOXALEMENT SI PAUVRE ?...

Vous avez remarqué que Denis Sassou Nguesso s'empresse de bitumer une route en direction du cameroun ; ce qui facilitera l'exportation clandestine du bois par le Cameroun - si ce n'est déjà  le cas.

Quand le ministre de tutelle (économie forestière) DJOMBO se fait appeler "tonton" par des Chinoises et des Chinois, on comprend que de telles pratiques perdurent depuis des années. C'est peut-être la raison pour laquelle on le maintient à son poste depuis des années : on ne change pas un ministre qui trahit si bien son propre pays en s'enrichissant au passage, c'est un travail de pro de la démolition qu'on encourage en le maintenant à son poste !

Nous sommes pour l'exploitation de nos richesses par nous-mêmes, pour la production sur place en vue de l'exportation pour diminuer le degré de dépendance comme le fait un pays comme l'Algérie qui produit ses propres véhicules utilitaires.


PillageBOIS.jpg


Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 17 mai 2012 4 17 /05 /Mai /2012 11:20

article_nimes.jpg Après un nouveau président, un nouveau gouvernement. Nous attendions de voir qui serait ministre de la justice car il y va des affaires en cours comme celle des Biens Mal Acquis qui concernent les Congolais et que nous suivons attentivement. On pourrait ajouter celle des disparus du Beach qui n'a pas été prescrite puisqu'il s'agit d'un crime contre l'humanité donc imprescriptible.

François Hollande a inscrit son mandat présidentiel sous le règne de la justice et de l'égalité entre autres. Or, dans l'affaire des Biens Mal Acquis, il n'y a pas égalité de traitement  puisque seul le fils du président équato-guinéeen, Teodorino Obiang Nguéma, est inquiété pour l'instant et on se demande bien pourquoi les Sassou & Nguesso sont laissés tranquilles - alors qu'ils continuent à amasser des biens de par le monde. S'il n'y a pas égalité de traitement devant la justice, il y a INJUSTICE.

la-deputee-de-guyane-christiane-taubira-prg.jpgNous avons milité pour la nomination de madame Eva Joly au poste de ministre de la justice. Avec Christiane Taubira comme garde des sceaux, nous n'avons pas été mal servis. Nous gagnons au change car Taubira est une femme de caractère au franc parler reconnu, une indépendante proche de Montebourg et nous n'avons aucun doute qu'elle saura se montrer inflexible, intraitable face à des dictateurs qui ont l'habitude de jouer sur leurs réseaux - notamment celui de la franc-maçonnerie qui possède de nombreux juges "tripointés" pour échapper aux "griffes d'Artémis".

Troisième dans l'ordre protocolaire, elle a un rôle central à jouer car la justice doit garantir l'égalité voire même le changement annoncé. La députée de Guyane sait ce qu'elle a à faire, elle qui a fait de l'esclavage un crime contre l'humanité en France. Nous savons qu'elle comprend qu'un dictateur comme Denis Sassou Nguesso traite son peuple en esclave et nous attendons d'elle comme premier signe L'ACCELERATION DU PROCES DES BIENS MAL ACQUIS DANS L'EGALITE DE TRAITEMENT.

 

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 17 mai 2012 4 17 /05 /Mai /2012 10:06

Cette affaire s'est déroulée peu avant les événements du 4 mars 2012. Un jeune homme partait pour le Congo au départ de la France avec juste un petit bagage à main quand une de ses connaissances qui prenait le même vol pour le Congo l'interpella :

 

"Cher  X, je suis en excédent de bagages. Je vois que tu n'as pas de bagage. Peux-tu m'enregistrer ces deux bagages comme les tiens  ?

-Bien sûr !"

Il fit donc enregistrer les bagages qui normalement allaient se retrouver en soute et monta tranquillement dans l'avion après les vérifications d'usage. Tous les passagers constatèrent que l'heure de départ était passée mais que l'avion ne décollait pas. Peut-être des problèmes techniques pensa le jeune homme qui fut surpris d'entendre le commandant de bord le prier de le suivre, ce qu'il fit prestement. Il se retrouva devant des policiers qui lui montrèrent les deux bagages en lui demandant :

"Monsieur  X,  reconnaissez-vous ces deux bagages comme les vôtres ?

-Oui, c'est moi qui les ai enregistrés pour une connaissance qui était en excédent de bagages. Pourquoi ?

-Savez-vous ce qu'ils contiennent ?

-Non, je ne sais pas ; je n'ai pas pris la peine de regarder leur contenu. "

On ouvrit les deux bagages et quelle ne fut la surprise du jeune homme de constater qu'ils étaient remplis d'armes ! On fit venir le monsieur qui les lui avait confiés. Ce dernier reconnut que ces armes étaient bien à lui.

Il semble que ces armes aient bien fait le voyage en direction du Congo et nous nous demandons combien ont pu réussir à faire entrer des armes dans un pays qui est une véritable passoire. Ceci accrédite assez  l'idée d'un coup d'Etat qui se préparait.

Vous savez, lorsqu'on donne des informations au Lion de Makanda, on ne lui dit pas tout car on sait qu'il va informer  ses compatriotes mais ce que je vous dis dans cet article, vous pouvez certainement le vérifier. Dans tous les cas, même si je connaissais les noms des intéressés, vous comprendriez que j'omette de les communiquer pour leur sécurité comme je le fais à mon habitude.

Des événements graves sont certainement à redouter dans l'avenir proche du Congo car la fin de règne et la succession de monsieur Denis Sassou Nguesso risquent d'être violentes. Souvenez-vous de ce que disait monsieur Boukadia, "l'homme qui prétend toujours tenir ses promesses",  évoquant le mois de juillet 2012 dans une vidéo que j'ai mise en ligne et on peut se demander pourquoi...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 17 mai 2012 4 17 /05 /Mai /2012 00:03

C'est une rumeur qui circule et qui démontre que la démesure des membres du clan au pouvoir dépasse l'entendement. Au sein du clan Sassou & Nguesso, on a perdu les repères qui font l'ordre de l'importance des choses. MBONGO, MAKASSA PAMBA. AYIBA, A TALA TE PO APESSA ATALA TE... L'argent n'est rien pour eux, c'est une denrée gratuite, abondante et ils vous l'ont prouvé récemment en augmentant le budget de 400 milliards de francs cfa afin d'indemniser les sinistrés du 4 mars 2012 et profiter pour en mettre plein les poches.  

Et nous parlons bien du Congo, un pays producteur de pétrole qui appartient paradoxalement aux PPTE, un pays qui n'a pas d'ambulances, pas de médicaments dans ses hôpitaux parce que ce pouvoir utilise la faim, la maladie, le chômage,  l'illetrisme comme des armes de guerre, des armes de destruction massive.

Nous allons  vous le prouver dans cette rumeur qui concerne Jean-Jacques Bouya, le Directeur Délégué aux Grands Travaux avec obligation de petits résultats.

Quand madame X  reçut une convocation de la police, elle s'en étonna, se demandant ce qui lui arrivait et pourquoi la police voulait l'entendre. La peur dans l'âme, elle prit son courage à deux mains et se rendit à son rendez-vous. Elle fut accueillie par la brigade financière française.

"- Madame X ?

- Oui, c'est bien moi.

- Quelle est la source de vos revenus ? Travaillez-vous ou exercez-vous une quelconque activité lucrative ?

- Non, je ne travaille pas.

- Comment vivez-vous ?

- Je n'ai que le RSA ( qui a remplacé le RMI).

- Comment se fait-il qu'il y ait autant d'argent sur votre compte si vous n'avez que le RSA pour vivre ?

- De l'argent ?  Quel argent ? Combien ?

- Cinq millions d'euros...

La femme s'en étonna et protesta :

- Non, je pense que vous faites erreur ; il y a peut-être 500 euros ou quelque chose comme ça mais de là à parler de cinq millions d'euros, ça me paraît exagéré.

- Madame, nous ne plaisantons pas ; il y a bien cinq millions d'euros sur votre compte et légalement, nous sommes dans l'obligation de vous convoquer et de vous entendre.

En fait la pauvre dame ignorait que dès qu'un virement atteignait un certain montant, la banque était obligée par la loi d'en référer à la brigade financière.

- Franchement, messieurs, je n'ai aucune idée de la provenance d'une telle somme...

- Connaissez-vous  Jean-Jacques Bouya, chère madame ?

- Oui, je le connais ; c'est mon petit ami, mon copain...

- Qui est-il ?

- Le directeur des Grands Travaux du Congo-Brazzaville.

- C'est-à-dire ?

- Il travaille avec le chef de l'Etat à la présidence de la république et s'occupe des grands travaux : ponts, routes, etc. Rien d'important ne se fait au Congo sans passer par lui..

- Très bien, madame ; nous n'allons rien vous faire mais sachez que nous bloquons cet argent..."

Chers compatriotes, cette rumeur n'est pas une invention de ma part mais une histoire que l'on m'a racontée hier et quelque chose me dit que ce pourrait être plus qu'une rumeur. Jean-Jacques Bouya est l'homme qui a déclaré qu'il n'y avait pas de riches au Congo. Franchement, qui peut croire qu'un homme qui vire cinq millions d'euros soit 3.279.785.000 francs cfa (plus de 3 milliards de francs cfa) sur le compte bancaire d'une maîtresse respire la pauvreté  ?


.

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 16 mai 2012 3 16 /05 /Mai /2012 23:17

Cher Makotipoko, en réponse à votre commentaire, vous trouverez utilement ici la constitution du Congo de 2002. A propos de la sûreté de l'Etat, seul l'article 45 en parle. En voici les termes :


ART_45_SURETE_ETAT.jpg

 

Il faut donc aller chercher des précisions dans le code civil ou le code pénal puisqu'il n'y a qu'une indication liminaire à ce propos. Dans la catastrophe du 4 mars 2012, on ne note pas de trahison, d'espionnage ou de passage à l'ennemi en temps de guerre ; ce qui par ailleurs n'aurait aucun sens puisque le Congo n'est pas en guerre. Donc, si on parle d'atteinte de sûreté de l'Etat, il faut l'appréhender comme "toute autre forme d'atteinte de la sûreté de l'Etat" et à ce propos, la loi ne peut se permettre d'être vague ; il y a forcément plus de précision ou dans le code civil congolais ou dans le code pénal, en tout cas quelque part dans un code sinon ça tombe sous le coup du vide juridique...


Il y a un article qui se rapproche de l'article 45, c'est l'article 84 qui donne sous conditions des pouvoirs exceptionnels au président de la république si les institutions de la république sont menacées entre autres. A mon avis, Sassou n'en a pas besoin pour se donner des pouvoirs exceptionnels :

 

MenacesInstitutions.jpg

 

Cet article 84 garantit aussi le caractère indivisible du territoire national en parlant d'"intégrité du territoire national". Dans la catastrophe du 4 mars 2012 par exemple, il n'y a pas eu de menace sur les institutions, sur l'indépendance de la nation, etc. A mon humble avis, lorsqu'on laisse des étrangers venir piller notre pays, on viole cet article 84 car l'indépendance peut et doit aussi inclure l'indépendance économique. IL EST EVIDENT QUE DENIS SASSOU NGUESSO NE PEUT PRENDRE OMBRAGE DE LADITE CONSTITUTION POUR AGIR A SA GUISE ! C'EST DONC UNE CONSTITUTION MORIBONDE DU FAIT QU'ELLE N'EXISTE QU'A TITRE ILLUSTRATIF ET DE PUR ORNEMENT...


Pendant que j'y suis, je peux aussi mettre en ligne quelques articles qui sont sans cesse violés par le régime de Brazzaville  :


Detention_Arbitraire.jpg

 

Avant toute détention qui n'est pas synonyme d'arrestation, la justice doit être avisée et doit donner son aval. Ici, nous notons que la justice n'a pas été consulté quand Tsourou a été détenu arbitrairement pendant deux mois ; ce n'est qu'après que des motifs ont été bricolés - alors qu'avant sa détention, il eût fallu d'abord que la justice en décide. Lorsque le ministre de l'injustice Aimé Emmanuel Yoka parle de l'enquête administrative, notre constitution ne parle que d'enquête parlementaire (article 89). Notons que dans le cas des deux avocats Malonga et Hombessa, la loi a été violée puisque leur arrestation ne s'est pas faite devant le bâtonnier de l'ordre et sur décision de justice...

 

Liberte_Opinion_Constitution.jpg

 

L'article 19 nous donne le droit de l'ouvrir et nous pouvons donc sans craindre quoi que ce soit donner notre opinion sur les questions d'ordre national mais en réalité, il y a des prisonniers d'opinion comme le jeune Loemba arbitrairement détenu sans jugement. La Liberté de l'information ? elle existe sur DNCB ; c'est peut-être la raison pour laquelle on y vient. Quant à la censure, lisez les articles sur les journaux et revues censurés par le pouvoir. Talassa en sait quelque chose.

J'aimerais faire remarquer quelque chose d'important à propos de la révision constitutionnelle qui est du ressort du chef de l'Etat ou du parlement. Que dit la constitution de 2002 si c'est le président qui initie la révision - en dépit que certaines dispositions ne peuvent être révisées ?

 

REV_CONST_REFERENDUM.jpg

Normalement, la cour constitutionnelle doit vérifier que ce que chef de l'Etat veut réviser est bien révisable - ensuite on passe au referendum. Donc si Sassou ne consulte pas le peuple pour réviser ladite constitution, celle-ci sera nulle et non avenue...

 

Milices_Crime.jpg

 

L'article 173  permettrait de traduire monsieur Denis Sassou Nguesso en justice SI LA  MILICE DE TSAMBITSO EXISTE VRAIMENT CAR NOUS N'AVONS A CE SUJET QUE DES RUMEURS. Vous qui êtes au pays, faites des efforts pour nous fournir des preuves de son existence et nous saisirons la justice. Tsambitso est un espace national donc les Congolais ont le droit de s'y rendre. Tout le monde parle de cette milicie sans nous en donner les preuves.

 

TOUS CEUX QUI N'ONT JAMAIS LU LA FAMEUSE CONSTITUTION PEUVENT LA TELECHARGER EN CLIQUANT SUR CE LIEN ICI


 


Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 16 mai 2012 3 16 /05 /Mai /2012 11:20

PLACCA.jpgJean-Baptiste Placca  est un journaliste éditorialiste à RFI qui animait l'émission "LES AUDITEURS S'OPPOSENT" depuis novembre 2007. Le vendredi 16 mars 2012, il s'est vu notifier au téléphone par un responsable Afrique de RFI que son éditorial du samedi allait être supprimé - en raison de l'instauration d'une grille unique de programme, grille qui ne supprime pourtant pas les tranches d'information sur l'Afrique dans lesquelles l'éditorial de trois minutes de Jean-Baptiste Placca était inséré.


LE TEXTE QUI A OFFENSE DENIS SASSOU NGUESSO


Qu'a donc écrit ou dit Jean-Baptiste Placca pour soulever l'ire de "l'irréprochable" Denis Sassou Nguesso pour qu'il puisse menacer de fermer   l’émetteur de RFI à Brazzaville après une chronique de Jean-Baptiste Placca consacrée à l’explosion meurtrière, le 4 mars, d’un dépôt de munitions dans la capitale congolaise ?  Y a-t-il un lien entre cette menace non voilée du pouvoir de Brazzaville et l'éviction de Jean-Baptiste Placca ? En tout cas, la coïncidence est suspecte. Voici le texte de Placca qui a plaqué le moral de Sassou au sol :

Le général Denis SASSOU NGUESSO est chef de l’Etat congolais depuis 1979 (trente-trois ans !). Congédié par les urnes en 1992, il a repris le pouvoir par les armes, en 1997. Quinze ans plus tard, il a encore manifestement toujours besoin d’un arsenal conséquent au cœur de la capitale, pour protéger son pouvoir. Le scandale, ici, ne réside pas uniquement dans le fait que l’on investisse des centaines de milliards dans l’armement, dans un pays qui n’a jamais été en guerre avec personne. Le scandale, c’est qu’un Etat pétrolier de ce rang, peuplé d’à peine 4 millions d’habitants, ne puisse pas investir quelques dizaines de millions dans les pansements, compresses et autre Bétadine dont ont cruellement besoin les hôpitaux du Congo Brazzaville",

Comme nous, Placca a dû se rendre compte que la catastrophe du 4 mars 2012 met à nu la misère du système de santé d'un pays producteur de pétrole comme le Congo. Dans la mesure où Denis Sassou Nguesso utilise la faim, la maladie, le chômage, l'analphabétisme comme des armes de destruction massive, cela ne nous étonne plus depuis longtemps puisqu'il y a de l'argent : la monstruosité de cet homme a été banalisée car les Congolais ont complètement perdu espoir et surtout, il n'existe au niveau politique intérieur aucune opposition crédible capable de pousser cette dictature vers la sortie et nous avons peu d'espoir que les choses changent parce qu'il y a désormais un président de gauche au pouvoir en France. Le principe de non-ingérence sera probablement évoqué - alors que Nicolas Sarkozy n'a pas hésité à ordonner le bombardement du palais présidentiel à Abidjan en Côte-d'Ivoire  pour faire tomber le président Laurent Gbagbo !

 

LA PETITION

 

 Une pétition en faveur de Jean-Baptiste Placca  afin que son éditorial soit rétabli a été mise en ligne. Nous vous prions de la signer afin que la pertinence des propos de Jean-Baptiste Placca ne nous soit pas enlevée par la volonté criminelle de Denis Sassou Nguesso.  Si rien n'y fait, nous irons jusqu'à demander aux Africains de ne plus écouter RFI.

 

Cliquez sur le lien en dessous :


 http://www.gopetition.com/petitions/p%C3%A9tititon-en-faveur-de-la-chronique-de-jean-baptiste-p.html

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 15 mai 2012 2 15 /05 /Mai /2012 15:43

HOLLANDE_ENTRE_SARKO_DEGAGE.jpg

C'est l'image du jour : il n'y a qu'un fauteuil pour un et non pour deux donc l'un entre et l'autre sort. Tenant sa femme à la main, un sourire en coin, l'ancien locataire de l'Elysée, Nicolas Sarkozy, s'en va, laissant François Hollande prendre la suite - notamment la gestion de la cellule africaine de l'Elysée et c'est à ce niveau que l'Afrique attend des changements. MAINTENANT ! Nous verrons qui sera le premier président africain à être reçu ; tout un symbole. Nous souhaitons que les affaires africaines cessent de dépendre d'une manière régalienne de l'Elysée et qu'il y ait un peu plus de transparence. Hollande hérite des secrets de la république qui se trouvent dans les coffres-forts de la présidence et nous savons que certaines ruptures sont difficiles, grandeur de la France oblige...

UN PRESIDENT NORMAL APPELLE LA NORMALITE ENTRE LA FRANCE ET L'AFRIQUE ET CETTE NORMALITE IMPLIQUE LA DECHEANCE DES  DICTATURES AFRICAINES. MITTERRAND A CHANGE L'AFRIQUE PAR SA CONFERENCE DE LA BAULE ; FRANCOIS HOLLANDE SE DEVRA DE FAIRE MIEUX  EN CESSANT TOUT INTERVENTIONNISME MILITARO-POLITIQUE SUR LE CONTINENT AFRICAIN ET EN OEUVRANT POUR L'ANCRAGE D'UNE VERITABLE DEMOCRATIE DURABLE SUR LE CONTINENT DE NELSON MANDELA. LES ECHANGES FRANCO-AFRICAINS DOIVENT QUITTER LA VERTICALITE POUR UN PEU PLUS D'HORIZONTALITE...

Nous regarderons à la loupe le traitement que François Hollande fera des dictatures africaines comme celle de Brazzaville.

Cette image n'est pas seulement la rencontre et le croisement de deux hommes, de deux univers politiques, de deux mondes ; il y a à la fois continuité et rupture : continuité de l'Etat avec toutes ses conséquences distendues par la crise et rupture dans la façon de brider le pouvoir. D'un côté, le bling bling, la politique décomplexée et de l'autre, la sobriété, la normalité. D'un côté,  une idéologie de droite qui s'est durcie au fil des deux tours se rapprochant de son extrême, de l'autre,  les idées de centre gauche avec une tendance pour le rassemblement.

En politique, les espoirs sont faits pour être déçus. Nous souhaitons que le président normal François Hollande soit l'exception qui infirme la règle.

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 15 mai 2012 2 15 /05 /Mai /2012 11:18

Nous avons en effet l'impression que ce petit caporal-chef tombe à point nommé pour payer le plus grand prix parce qu'iil faut bien une victime expiatoire pour les péchés d'un autre comme le Christ l'a été pour les péchés de tous. Ce qui me fait défaut, c'est l'accès au dossier lui-même pour voir comment les faits ont été établis et surtout pour juger de la validité des pièces jointes comme preuves : le feu a pour conséquence de faire disparaître avec lui lesdites preuves et vu le souffle de l'explosion qui a tout rasé,

IL NE PEUT Y AVOIR DE TEMOINS OCULAIRES. JE SUIS ETONNE QUE CELUI QUI AURA PROVOQUE L'INCENDIE INVOLONTAIRE SOIT TOUJOUS EN VIE ! EN EFFET, INCENDIE EST UN EUPHEMISME PUISQU'IL S'AGIT EN FAIT D'UNE EXPLOSION ! A MOINS QU'IL N'Y AIT EU UN DEBUT D'INCENDIE QUI AURA DECLENCHE L'APOCALYPSE ET LA-DESSUS, JE VEUX TOUT SAVOIR ET DEMANDE AU GOUVERNEMENT DE NOUS DIRE CE QUI S'EST REELLEMENT PASSE.

Nous ignorons tout de même comment a été déclenché le premier incendie INVOLONTAIRE à partir duquel les autres incidents se sont enchaînés. Et le fait que la justice reconnaisse le caractère involontaire de l'incendie a pour incidence que tout ce qui suit rentre dans un criterium d'involontariatOR, IL N'Y A PAS D'ASSASSIN INVOLONTAIRE PUISQUE LE MEURTRE EST TOUJOURS INTENTIONNEL, AUTREMENT, ON PARLE D'HOMICIDE INVOLONTAIRE ; CE QUI DONNE L'IMPRESSION QUE CETTE AFFAIRE A ETE L'OCCASION POUR LE POUVOIR DE REGLER QUELQUES CONTENTIEUX ANTERIEURS, DE SOLDER CERTAINES RIVALITES, D'ECARTER DES PARTENAIRES AMBITIEUX OU GENANTS COMME LE REVENDICATIF COLONEL MARCEL TSOUROU QUI ASPIRE A DEVENIR GENERAL POUR SERVICES RENDUS A SASSOU.

Le caporal-chef BLOOD porte deux croix : celle de l'assassinat qui fait de lui un assassin, un meurtrier intentionnel, un tueur peut-être de masse  comme l'est Denis Sassou Nguesso lui-même en tant que fauteur de guerres, de troubles, d'intrigues, d'assassinat de masse, etc ; ce qui au  pénal (peut-être aux assises) - s'il en est convaincu - lui vaudra la plus grosse condamnation ; la seconde est celle de la destruction immobilière de biens d'autrui sujette à d'extravagants dommages et intérêts et nous savons que le maigre salaire de monsieur BLOOD (un prénom ensanganté puisque BLOOD veut dire "SANG" in english) ne fera pas le poids. Je me demande pourquoi l'Etat construit des logements aux sinistrés en remplacement des disparus si KAKOME KOUVACK est le seul coupable ?

Certes ce caporal-chef qui n'aura peut-être pas les moyens de se payer un avocat ne peut pas s'acquitter des dommages et intérêts aussi énormes en biens et en vies mais n'y a-t-il pas lieu de se demander si cet incendie est survenu dans l'exercice de ses fonctions puisqu'il est involontaire ? Et surtout, qu'a-t-il fait pour déclencher un incendie qu'on ne pouvait pas éteindre  comme s'il y avait eu un embrasement soudain et rapide ? NOUS AVONS BESOIN D'ETABLIR NETTEMENT LA CHAINE DES RESPONSABILITES.

Tout ceci me donne l'impression que le pouvoir essaie de maquiller un coup d'Etat en incendie involontaire ayant provoqué une catastrophe nationale - dans l'intérêt de continuer à agir en sourdine jusqu'à l'arrestation du commanditaire...

En tout cas, je parie que ce procès fera briller la défense car si le pouvoir avait obtenu facilement des preuves tangibles, il n'aurait pas eu besoin de deux mois pour déférer les prévenus devant la justice. Connaissant les méthodes du pouvoir, il se peut que des aveux aient été obtenus sous la torture ou sous l'intimidation et nous nous délectons d'avance à l'audience que nous espérons publique car LES CONGOLAIS ONT LE DROIT DE SAVOIR - PUISQUE MEME LES MILITAIRES NE SONT PA PASSIBLES DE LA COUR MARTIALE...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Recommander

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : cuisine Santé France Société bébé Politique
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Archives

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg

W3C

  • Flux RSS des articles

Images aléatoires

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés