STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 7.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 5.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 2400 ARTICLES, *** 493 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 1200 COMMENTAIRES... 

 


MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

RECTIFICATIF PROGRAMME DE LA JOURNÉE DU 1er NOVEMBRE 2014 à Lyon

Le samedi 1er Novembre 2014, se tiendra l’HÔTEL IBIS LYON PART DIEU à Lyon, la convention pour la dynamique du Rassemblement, le respect de la constitution le dialogue et la paix.

Y sont conviés :

Les représentants de la société civile congolaise, les chefs d'entreprises, les artistes, les universitaires, les politiques engagés pour la restauration de la démocratie au Congo.

------------------------------------------

MATIN

09h –09h45 : Réception des invités et participants autour d’un café

-------------------------------------------

10h –10 h10 : Mot de Bienvenue, Jean-Claude BERI, Président du DAC

10h15–10h30 : Pourquoi  la Convention pour la dynamique du Rassemblement, le respect de la constitution le dialogue et la paix. Orientation et buts Gertrude MALALOU KOUMBA  (Modératrice)

 

10h40- 10h 55 : Sans rassemblement la société civile congolaise peut-elle avoir son destin en main : MaitreSilvère IDOURAH, Individualité

 

11h 00 –11h 15 : L’esprit de KI-MUNTU de Jean Pierre IBOUANGA (LION DE MAKANDA)

 

11h 20 – 11h 30 : Le rassemblement entre unité ou unicité : Joseph LOUFOUA Individualité

 

11h 35- 11h45 : Le rassemblement vu par le panafricanisme UMOJA

 

11h 50- 12 h 00 : L’esprit des Etats généraux : Sanellie Tamba-Tamba.

 

12 h 05 –12h15 : Le sens de l’unité au sein de la diaspora : le CODICORD

12 h 20  12 h 30 : L’esprit du dialogue et de paix :  Les assises Nationales

 

12 h  35- 12 h 45 : Pourquoi les jeunes se détournent de la politique : Jean-Pierre Godefroy Karanda

----------------------------------------------------------------------------------------------

PAUSE DEJEUNER (à ceux qui ont réservé le repas à midi) 

----------------------------------------------------------------------------------------------

APRES-MIDI :

 

--------------------------------------------------------------------------


14 h00 - 14 h 15 : L’éthique, la morale et la politique: Maître Tony MOUDILOU

 

14 h 20 –14 35 : Dans un contexte de crise congolaise, quelle est la place du rassemblement politique ? : MBIKI de NANITELAMIO Individualité

 

14 h 40 – 14 h 50 : Lisanga 2016 : Vivien Manangou

 

14h 55- 15 h 10 : Quel est l’état constitutionnel du Congo-Brazzaville à ce jour et que faire ? : Raoul Ludovic LOUBELOIndividualité.

 

15h10–15h20 : L’enjeu du dialogue politique dans le contexte congolaisOUABARI Mariotti

 

15 h 25- 15h 35 : Faut-il changer la constitution congolaise ? F. B.M

 

15h 40– 15h 50 : Comment réussir le Changement et imposer l’alternative au Congo ? Le Congrès de Genève

15h 55 - 16 h 10 : La nouvelle républiqueAdrien HOUABALOUKOU individualité.

16h 15 –16 h 30 Contribution de la jeunesse au rassemblement : Evrard NANGHO et KEVIN DIAFOUKA

 

16 h 35 – 16 h 45 : Le rassemblement pour le dialogue ou soumission ?  : MCCD,   Bruno MOUELE

 

16 h 50 : 17h 00 : Les forces vives face  au  rassemblement et le dialogue. Jean-Sylvestre ITOUA

17 h 05 : Lecture de l’appel de LYON (C’est une  invitation au rassemblement,  une incitation  à une réflexion responsable devant  conduire  la diaspora vers   l'élaboration d' un projet de large consensus pour un retour à la démocratie véritable) Celle-ci n’est plus soumise à la discussion des participants. Libre à vous d’adhérer ou pas. ( Après avoir pris connaissance)

PS : La notion de respect de l’heure est scrupuleusement recommandée. Aussi,  nous vous invitons à nous faire parvenir vos communications qui seront lues le 1er Novembre à Lyon, au plus tard le 27 Octobre 2014., afin de préparer le document ( rassemblant toutes ces interventions)  final qui sera distribué le jour de la rencontre.

developperautrementlecongo@gmail.com

contact@dac-presse.com

La liste des participants est close.

--------------------------------------------------------------------------------------

18H : REPAS CONVIVIAL DANS UN RESTAURENT AFRICAIN

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                                                                    Le comité d'Organisation

demain le congo brazzaville

Lundi 10 septembre 2012 1 10 /09 /Sep /2012 13:20

COMMENTAIRE : C'est une vidéo tirée d'un reportage sur ARTE que je mets en ligne car certains n'ont peut-être pas eu l'occasion de le voir. C'est important que le citoyen lambda comprenne comment fonctionne ce monde dans toute sa noirceur et son machiavélisme symbolisés par l'esprit des banques ; c'est ainsi que nous pourrons changer les mentalités. Goldam-Sachs, la banque qui dirige le monde et qui impose ses banquiers à la tête des institutions monétaires et politiques européennes et mondiales. Je vous invite à regarder ce reportage qui vous permet de réaliser qu'une banque peut éliminer ses concurrents comme Lehman-Brothers, escroquer ses propres clients jusqu'à les couler en spéculant en plus sur ce fait et ce sont les hommes de Goldman-Sachs, ces pyromanes qui jouent encore aux pompiers du monde, ceux-là mêmes qui ont maquillé les vrais chiffres de la dette grecque en se sucrant au passage. Les hommes qui dirigent les institutions bancaires mondiales sortent de Goldam-Sachs et restent bien entendu en contact avec la maison qui les a formés - tout en respectant son esprit.  

Mario Draghi sort de chez Goldman-Sachs et a pris la direction de la BCE ; Goldman-Sachs dirige cette institution au travers de cet homme qui a déjà commencé à prêter l'argent du contribuable européen aux banques. Et nous avons la preuve que ces banques n'ont pas reversé cet argent dans l'économie réelle. Voici ce que l'on peut lire :


"Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a convenu mercredi qu'il avait espéré que les prêts massifs consentis ces derniers mois par l'institution aux banques européennes profiteraient plus rapidement à l'économie réelle. "


Au lieu de casser cette banque en banques plus petites, on laisse le monstre exister, c'est-à-dire ruiner des millions de gens par jour. Vous n'avez qu'à penser à l'affaire des subprimes pour vous en convaincre. Ils recrutent les hommes les plus brillants, notamment des mathématiciens et les enrôlent à travailler selon l'esprit Goldman-Sachs qui est composé d'arrogance, de perfidie et de cupidité, cupidité qui deviendra leur car ils gagneront de gros salaires et de gros bonus et deviendront vite des requins.En plaçant ses hommes au sommet des institutions mondiales, Goldman-Sachs garantit son immunité et sait qu'elle peut compter sur eux en cas de problème...

Pour la finance, le monde est une proie et comme la proie est incapable de se défendre, elle va prendre protection chez....le prédateur comme dans les fables  ! Si les choses continuent à l'identique, et c'est ce qui arrive parce que les hommes de Goldam-Sachs dirigent le monde en servant les intérêts de cette banque arrogante, vous pouvez être sûrs que les crises succèderont aux crises et le gagnant ne sera toujours et toujours Goldam-Sachs et non les peuples... Nous avons pris la précaution de l'enregistrer au cas où elle disparaîtrait en ligne pour la remettre en selle.


Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 7 septembre 2012 5 07 /09 /Sep /2012 20:44

Pour informer les Congolais, nous faisons de la veille informationnelle. Ne sont retenues que des informations stratégiques. Nous y consacrons une à trois heures par jour en moyenne. De toute façon, il n'y a pas de nombreux sites capables de fournir une information de qualité sur le Congo. il y a d'un côté le point de vue des Congolais usant de leur liberté d'expression et de l'autre des informations factuelles qu'on se doit d'analyser en recherchant le facteur qui détermine l'action politique - notamment l'action du gouvernement congolais qui est orientée nord parce que le gangster en chef au sommet de l'Etat pratique l'ethnodiscrimination la plus éhontée qui soit.

Nous nous demandons si le fait de détruire les quartiers nord par un petit Hiroshima n'était pas volontaire pour permettre à Sassou de faire un don de quartiers modernes à ses parents du nord. En effet, bien avant le drame du 4 mars 2012, l'information circulait déjà que Sassou allait raser les quartiers nord pour en faire des quartiers modernes ; ce que l'on ignorait, c'est qu'il allait le faire à la Néron en foutant le feu par des explosions programmées. Rien d'étonnant que l'enquête sur le drame du 4 mars 2012 n'aboutisse pas et qu'il s'acharne sur des innocents comme le colonel Marcel Tsourou...

Après avoir assassiné cinq mille de ses frères du nord, peut-être était-ce le prix à payer - pour justifier son action politique, le grand éléphant sanguinaire va consacrer un milliard de dollars (je vous laisse faire les conversions en francs cfa) pour donner aux survivants du drame du 4 mars 2012 des villas modernes qui resteront dans les mémoires comme le plus grand chantier public du Congo et nous savons que ce n'est pour pour Bacongo qu'il aurait pu y consacrer tout cet argent public - encore moins pour Pointe-Noire : Bacongo a 50 logements qui peinent à trouver preneurs à cause du coût exorbitant de 50 millions de francs cfa.

Tandis que le barrage de Chollet dans la Sangha  a déjà été budgétisé à hauteur de 700 milliards de dollars, le barrage de Sounda demeure à l'état de préprojet et nécessitera un an et demi d'études de faisabilité - alors que les études existent déjà et on se demande déjà pourquoi une durée d'étude si longue. Question d'endormir les tenants de la SCISSION ?

Sassou suit le conseil que lui donné sa défunte fille : développer le nord du pays grâce à l'argent du pétrole afin qu'à sa mort, les siens se souviennent de lui. Oyo est une ville moderne, les quartiers rasés du nord de Brazzaville vont créer un vrai contraste avec le reste de la capitale et nous savons que lors de la distribution de ces logements, la pagaille habituelle viendra mettre son grain de sel. L'argent de la république qu'on le prenne dans la caisse ou qu'on gage le pétrole - ce qui revient au même - sert avant tout à améliorer le nord et les conditions de vie des orginaires du nord. Si Sassou met un milliard de dollars pour reloger ses frères du nord, il peut mettre autant pour créer des écoles, des hôpitaux, des universités mais d'abord au nord et tant pis si les populations du sud meurent de faim, de soif, de maladie, dans l'ignorance et l'obscurité.

Nous savons pourquoi les populations du nord ne peuvent se rebeller face à Sassou - malgré le massacre qu'ils ont subi le 4 mars 2012.  Un Mbochi m'a exprimé ce qui est le point de vue de tous les nordistes en général et des Mbochis en particulier : "Mon cher LDM, oui, nous aurions pu nous soulever jusqu'à faire tomber Sassou au vu de la catastrophe du 4 mars 2012 mais nous avons peur que le pouvoir revienne au sud ; nous savons que nous vous avons fait beaucoup de mal et nous redoutons la vendetta, votre vengeance et c'est là tout notre problème..." A ce propos, je tiens à rassurer les populations du nord qu'il n'y aura ps de vendetta mais seuls les coupables  répondront de leurs crimes devant la justice car tel est le sens d'une véritable république et d'une véritable démocratie.

UNMILLIARD_DE_DOLLARS.jpg

Ne croyez pas à la générosité chinoise ; il n'y a pas de "dons" mais une sorte de troc car en politique, il n'y a pas d'amis mais seulement des intérêts : la Chine est à la recherche de terres arables, d'essences rares, de pétrole entre autres matières premières - donc, l'Afrique est la proie idéale. L'académie d'agriculture va servir ce dessein sur le plan agricole car ce n'est pas pour le Congo que la Chine va planter des courges mais d'abord pour elle-même. Croyez-vous que les Chinois peuvent nous apprendre à planter du manioc que nous cultivons depuis des lustres ? Sans blague ! Pour exemple, les Chinois font pousser des légumes dans une espèce de ferme expérimentale à Kombé ; on doit se demander où vont les légumes puisqu'ils ne sont pas vendus sur les marchés congolais : on les retrouve en Chine car la désertification et la pollution gagnent du terrain dans ce pays. Il y a à Kombé, des milliers de poules mais tout ça, vous ne le verrez pas sur nos marchés car il faut nourrir le milliard 600 millions de Chinois. Vous voulez la preuve que la vie est chère au Congo ? Ce sont les griots du pouvoir qui en parlent le mieux ! Alors, pourquoi les Chinois viennent-ils planter des choux qui ne nourrissent pas nos enfants au Congo ? Lisez ce qui suit que j'ai trouvé sur le site officieux du pouvoir :

PRIX_DENREES.jpg

 Sassou endette et vend le pays aux Chinois qui font de la COLONISATION ECONOMIQUE ET UN JOUR, SI ON N'Y PREND GARDE, TOUT LE CONGO APPARTIENDRA AUX CHINOIS. PRENEZ DATE  ! ET avec ça, Sassou va jusqu'à donner un milliard de francs cfa à la Chine pour reconstruire des écoles détruites par un tremblement de terre - comme si la riche Chine avait besoin de ça - alors qu'il est incapable de mettre une somme pareille dans la construction des écoles dans son propre pays. Cherchez l'erreur ! SASSOU EST UN HOMME SOUS INFLUENCE ET LES CHINOIS FONT PARTIE DESORMAIS DES DONNEURS D'ORDRE. DANS PEU DE TEMPS, LE CONGO DEVIENDRA LA PREMIERE PROVINCE NOIRE DE CHINE...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Vendredi 7 septembre 2012 5 07 /09 /Sep /2012 16:08

C'est une information qui pour l'instant concerne les officiers de la police nationale au Congo ; on parle même de cent-quatre (104) officiers qui ont été mutés. "Ce sont des fonctionnaires ; ils doivent s'attendre à ça", me dit un officier de police. On espère par une telle mesure atténuer l'impact de la corruption - sauf qu'on oublie que les corrupteurs, les commerçants et autres, auront vite fait de corrompre les nouveaux venus qui ont déjà goûté aux fruits de la construction ailleurs car autrement, on ne saurait expliquer leurs énormes villas et leur train de vie exorbitant. Ce qui recréera l'équilibre corruptrice dans lequel patauge le pays depuis le retour aux affaires du reptile à tête et à estomac d'éléphant.

En fait, si Sassou voulait que les choses changent vraiment au niveau de la police, il aurait suffi de virer  Jean-François Ndenguet mais comme vous le savez, Sassou ne touche pas aux membres du clan et vous en verrez l'illustration dans le prochain gouvernement qui pourrait être chapeauté à nouveau par un "FAUX PREMIER MINISTRE", faux car SA constitution ne prévoit pas de premier ministre : Sassou n'est pas seulement le gangster en chef de l'Etat mais aussi le chef du gouvernement (premier ministre) et le ministre de la défense. C'est la preuve que Sassou ne supporte aucune compétition, aucun partage d'autorité mais il peut déléguer en se gardant de prendre lui-même les décisions importantes, dictature oblige.

Revenons à nos officiers de police. S'il ne tenait qu'à ça, il n'y aurait pas de vagues : là où les superflics se plaignent, c'est que les moyens ne suivent pas car il faut voyager avec biens et familles, c'est-à-dire, femmes et enfants. Encore qu'à l'arrivée, rien n'est prévu pour les recevoir comme des baraquements de fonction. Ensuite viendra le tour des sous-officiers et des policiers ordinaires.

Nous nous demandons s'il n'y a pas une décision politique derrière cette manoeuvre - parce que Sassou ne fait rien sans arrière-pensée et surtout, nous savons que ce n'est pas pour lutter contre la corruption que certains officiers vont aller titiller le moustique à Ouesso. Non, il doit y avoir une autre raison et nous essaierons de savoir ce qui se manigance derrière cette opération qui si elle était ordinaire devrait être menée tous les quatre à cinq ans.

Sassou est à Brazzaville et lundi il ira à Oyo où il se sent en paix au milieu de ses vaches, de ses autruches et de ses poissons-chats sans oublier les crocodiles de l'Alima. Oyo aurait dû être la capitale du Congo selon une indiscrétion qui nous a été confiée ; il semble que ce soit les habitants de la ville qui aient refusé ce transfert de la capitale de Brazzaville à Oyo. En effet, Sassou aimerait y demeurer officiellement sans avoir à se déplacer. Après tout, il y a un aéroport international à Ollombo qui ne sert presque pas et qui peut recevoir les hôtes de marque. Pour les sceptiques, qu'il vous souvienne que le président Fulbert Youlou a déplacé la capitale politique de Pointe-noire à Brazzaville en pleine nuit grâce à un décret secret et Sassou en admirateur avoué d'Houphouet peut faire d'Oyo son Yamoussoukro. Nous avons aussi appris que la sécurité présidentielle est désormais assurée par des intérimaires qui ne peuvent pas faire plus de trois mois. Comme qui dirait une sécurité jetable mais cette information reste à confirmer...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 7 septembre 2012 5 07 /09 /Sep /2012 14:59

COMMENTAIRE : Le contexte planétaire est au réchauffement climatique, à la diminution des ressources naturelles au point de mettre en péril le renouvellement de certaines espèces ou de provoquer la disparition d'autres, à l'augmentation de la population mondiale à près de 9 milliards de personnes accentuant la consommation énergétique et la dégradation des ressources naturelles. Un véritable cercle vicieux. Au niveau mondial, nous n'arrêtons pas d'entendre parler de "CRISE" et très peu d'Etats en Europe et dans le monde vont bien tandis que les riches sont de plus en plus riches - parce qu'ils sucent en fait les Etats et les peuples. En France, nous attendons toujours la mesure phare de François Hollande de taxer les hauts revenusà hauteur de 75% et il se murmure que les revenus financiers pourraient être épargnés. Cette mesure est attaquée, on l'imagine, de toutes parts, par les lobbies financiers qui veulent défendre les maîtres du monde, ceux de la finance, de la banque dont le but est l'argent pour l'argent.

Quel est le sens de ce monde ?  Qui tient cette planète entre ses mains au point où les esclaves ne peuvent se passer de lui ? Telle est la problématique que tout être sensé devrait soulever car dans ce monde où les adorateurs de l'argent règnent, si on les laisse faire, ils finiront par détruire la planète jusqu'à ce qu'elle ne soit plus qu'une planète vide où la race humaine aura disparu.

Vous doutez que ce monde est esclave des banques ? Eh bien, lorsque les maîtres ont été en danger, les nations esclaves se sont endettées à hauteur de 16 trillions de dollars soit 16000 milliards de dollars pour les tirer du trou ! C'est que les esclaves ne peuvent se passer des maîtres au point où ce sont les nations dites démocratiques qui héritent des dettes. IL N'Y A PAS DE DEMOCRATIE DANS L'UNIVERS DE L'ARGENT - SEULEMENT L'INEGALITE FACE A L'ARGENT. Aujourd'hui, comble de l'ironie, les banques essaient de noyer les Etats.

Etrange monde. Cet article de Bakchich quoique très long mérite d'être lu car vous comprendrez que tout cet argent qui constitue la richesse du monde est détenu par quelques banquiers qui en fait tiennent le monde au point où l'on prétendait que la banque juive Goldman-Sachs dirigieait le monde. C'est dans ce contexte qu'il convient de penser et la civilisation occidentale et la démocratie car on détuit la planète pour que quelques individus amassent des fortunes colossales et ce monde-là, il le trouve parfait, ils disent qu'ils ne changeront pas leur mode de vie où l'on gaspille l'énergie, la nourriture, les matières premières, un monde dont l'objectif final est l'esclave total qui se trame derrière la ... MONDIALISATION qui a totalement déconnecté l'argent de l'économie réelle et tant que cela perdurera, la crise des Etats se prolongera. TOUT SE PASSE COMME SI LA CUPIDITE DIRIGEAIT LE MONDE - CE QUI EST ENCORE PLUS VRAI AU CONGO OU TOUS LES OBSERVATEURS ONT RAPPORTE LA CUPIDITE DE DENIS SASSOU NGUESSO QUI FAIT MEME DES AFFAIRES SUR LES LARMES, SUR LA SOUFFRANCE, SUR LE SANG DE SON PROPRE PEUPLE...

-------------------------------------------------------------------------------------------

 

Un Sénateur américain révèle que les institutions financières ont bénéficié de 16 trillions de dollars pour se sauver. Parmi elles la Société Générale, Dexia et BNP ont touché près de 500 milliards...
 
Bernard Sanders, Sénateur américain « indépendant » du Vermont dont les prises de position radicales ont attiré des la fin de l’année 2010 l’attention de la correspondante à Washington du quotidien Le Monde, ne fait pas mystère de sa sympathie pour la Social Démocratie européenne. 
Ce qui ne l’a nullement empêché d’être désigné en août 2011 comme le 3ème Sénateur US le plus populaire du parlement yankee d’après l’institut de sondage politique Public Policy Polling ; 
 
Bref, il pourrait tout à fait devenir le meilleur copain de Melenchon si ce dernier ne venait pas de s’enticher du président équatorien Rafael Correa après en avoir un moment pincé pour Hugo Chavez.
 
C’est dans son discours du 27 juin 2012 que Bernie a mis le feu aux poudres.
Au détour d’un couplet appuyé à l’intention des banksters locaux :
« …Et maintenant, 4 ans après le début de la crise financière provoquée par J.P. Morgan, Bank of America, Goldman Sachs et les autres gigantesques institutions financières, on aurait pu penser qu’elles auraient appris quelque chose ; qu’elles auraient retenu la leçon de l’énorme crise financière prouvant qu’on ne peut plus tolérer le plus grand casino de l’histoire du monde. Mais elles n’ont apparemment rien appris, et remettent ça comme le prouvent, les 2, 3, peut être 5 milliards de pertes de jeu de J.P. Morgan Chase. 
 
Si l’on veut remettre les gens au travail, il faut que Wall Street investisse dans l’économie productive. Les petites et moyennes entreprises de ce pays ont besoin de prêts abordables et c’est ce à quoi devraient s’employer les institutions financières. Elles devraient nous aider à créer des emplois, à favoriser l’expansion et enfin mettre un terme à leurs combines de jeu exotiques et sauvages… » 
Le sénateur iconoclaste embraye et rend public ce qui n’était encore connu que des rares initiés :
« Non Madame, la Présidente, lorsque nous expliquons pourquoi le peuple américain est en colère, c’est parce qu’il vient de comprendre que Wall Street a bénéficié du plus important plan de sauvetage que le monde ait jamais imaginé. On ne parle pas seulement des 700 milliards de dollars que le Congrès a approuvé au titre du programme TARP. Au terme d’un audit indépendant que certains d’entre nous sont parvenus à imposer dans le cadre de la loi Dodd-Frank, nous venons d’apprendre Madame la présidente que la Réserve Fédérale a fourni la somme hallucinante de 16 trillions de dollars, virtuellement sans intérêt, à toutes les institutions financières de ce pays, à des banques centrales autour du monde, à des grosses sociétés voire même à des individus fortunés. Et que voulez-vous que pense le peuple américain ? Si la FED peut fournir 16 trillions de dollars aux gigantesques institutions financières, ne pourrait-elle pas aussi se remuer pour protéger les propriétaires immobiliers, les salariés, la classe moyenne de ce pays ?… » 

    

On comprend mieux pourquoi Ben Bernanke, Alan Greenspan et une flopée de banquiers pseudo-distingués s’étaient opposés avec l’énergie du désespoir à la réalisation de l’audit, n’hésitant pas à mentir comme des arracheurs de dents au Congrès en affirmant que les résultats de l’enquête auraient des effets dévastateurs sur les marchés.

Un casse à 16 000 milliards de dollars

Il est vrai que les américains, ivres de colère, auraient pu être tentés d’aller décrocher leurs Winchester s’ils avaient découvert les conclusions de l’enquête du US Government Accountability Office, (GAO) une sorte de Cour des Comptes en Forme d’Inspection Générale des Finances, qui a rendu ses décoiffantes conclusions en juillet 2011. 
 
 
 
D’autant plus, que les banques en question ne sont pas, loin s’en faut, toutes « born in the USA ».
 
Le programme TARP (Trouble Asset Relief Program) de rachats aux banksters agonisants de leurs actifs pourris à hauteur de 700 milliards de dollars signé par George Bush le 3/10/2008 avait en effet été discrètement précédé du programme TAF (Term Auction Facility)  lancé par la FED le 12/12/2007.
 
Le bousin, conçu conjointement par la FED, la BCE, la Banque Nationale Suisse, la Banque d’Angleterre et la Banque du Canada,  consistait à attribuer aux enchères, des liquidités – déjà – aux banquiers mis hors d’état de faire leur boulot envers l’économie réelle du fait d’un excès de déshydratation, provoqué par le tarissement du marché interbancaire…
 
Les banques hexagonales pour ne citer qu’elles qui n’avaient officiellement besoin de rien jusqu’à ce qu’elles changent d’avis pour finalement aller s’abreuver au robinet marqué « LTRO » de la BCE, étaient déjà passées faire le plein en douce à la FED : 
 
Comme le révèle en effet la page 131 du rapport d’audit du  GAO, entre le 1/12/2007 et le 21/7/2010, BNP Paribas par exemple a fait le plein en dollars à la FED à hauteur de 175 milliards ( !) et sa meilleure ennemie la Société Générale a quant à elle, rempli ses soutes de 124 milliards ( !) de dollars aimablement prêtés par le contribuable yankee. 
 
   
Cachottières avec ça….
Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 5 septembre 2012 3 05 /09 /Sep /2012 16:09

Depuis le 4 mars 2012, les habitants de Talangaï en général et de Kanga Mbandzi en particulier affectés par le petit Hiroshima du 4 mars 2012 ont eu six mois pour voir venir. Quoi donc ? Du vent, des promesses, 3 petits millions vite dépensés auprès des nièmes bureaux. Ils s'apprêtent à affronter une nouvelle saison des pluies. Désormais, ils semblent penser à une stratégie plus offensive et nous les y encourageons : ils veulent occuper les bâtiments publics. Qu'ils commencent par les 50 logements vides de Bacongo qui ne trouvent pas preneurs et puis tous les nantis du pouvoir ont des hôtels ; pourquoi ne les occupent-ils pas ? Ils les connaissen, ces hôtels et villas acquis avec l'argent de l'Etat - donc ce sont bien LEURS hôtels, ce sont aussi des bâtiments publics sous le couvert du privé ! Ils peuvent les occuper et comme on dit au nord : "LE CIEL NE TOMBERA PAS !"

MENACES.jpg

 

Pendant que le député Jean Claude Ibovi s'emploie à calmer les siens, l'Etat congolais qui a pourtant augmenté son budget de 400 milliards de francs cfa comme par enchantement pour distribuer 3 millions de francs cfa à qui veut avoir de l'argent gratos mendie encore des miettes auprès de la BAD et on se demande à quoi vont servir les 550 millions de la BAD puisque sur le terrain, il y a la grogne. TOUT SE PASSE COMME SI LE GOUVERNEMENT FAISAIT DES AFFAIRES SUR LA SOUFFRANCE DU PEUPLE ! Lisez ce qui suit :


CongoMendicite.jpg

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 4 septembre 2012 2 04 /09 /Sep /2012 22:10

 

OKIEMY.jpg

OkiemyPhoto.jpg LE MINISTRE OKIEMY : UN VERITABLE VENIN DANS LA PRESSE CONGOLAISE (PAR N.A.)


  L'histoire se conte du bout des lèvres comme un film de western joué minutieusement par les acteurs dont la concupiscence, la gabegie et l'extraordinaire amoralité administrative effraient la corporation de la communication encore frileuse et perméable à la corruption. Ces acteurs de sulfureuse identité sont, en l'occurrence, OKIEMY, sa grande sœur Mme ETOMBE, et son grand frère Willy nullard.

Le Ministre, parachuté à la communication avec l'aide de "ces enfants à papa" n'a vraiment pas rendu service à ses mentors. Au contraire, il a eu pour vocation la vitesse effrénée à l'enrichissement illicite avec dans sa caisse, à peine 3 ans à la tête de ce département une économie comptable de 2 milliards de FCFA.

Comment a-t-il rapidement gagné de l'argent ? En volant nuit et jour dans les caisses de la radio, la télévision l'A.C.I, l'imprimerie nationale, la T.D.C et la Nouvelle République. Toutes ces structures de presse sous tutelle n'ont pas pu gérer leur crédit et leur budget d'investissement ; lesquels budgets ont été systématiquement centralisés à son cabinet. Et comment ?

Mme ETOMBE est sa grande sœur. Ancienne femme d'affaires, fugitive du droit congolais dans les années 80 après un détournement d'argent des caisses du trésor public, revient à Brazzaville au poste de D.A.A.F du Ministère, nonobstant sa qualification douteuse. Elle connaît bien les arcanes du circuit d'argent au Trésor, au point de sortir coup sur coup, sans difficultés tout l'argent des budgets des structures suscitées (2010, 2011, et 2012).

Pour preuve, la saisie dans les caisses d'une des banques de la place, d'une bagatelle (somme) de 400.000.000 de FCFA au bon crédit d'une entreprise fictive exécutrice des travaux de construction. Cet argent bloqué par un des amis de son frère cadet, le Ministre OKIEMY, a été le déclencheur de la grande crise entre la grande sœur et son cadet. Injures, bastonnades, accusation en public ont aujourd'hui divisé les membres de cette famille. Sanction : Mme ETOMBE a été relevée de ses fonctions, et a juré désormais de mener la guerre à son frère.

Le Ministre OKIEMY : quel rapace hors paire… Le jeune dit ne pas venir servir le Président SASSOU sans s'enrichir. D'après lui, voler n'offusque pas le Roi, c'est plutôt lorsqu'on veut lui ravir son fauteuil, que ça devient un sacrilège. 400.000.000 FCFA détournés de l'investissement 2011 avec pour raison l'achat du matériel audiovisuel. C’en est jamais le cas, et finalement cet argent sommeille bel et bien dans les comptes privés. Les entreprises de presse souffrent énormément du sous-équipement .

Pour le justifier à demi-œuvre, il a construit la case du journal Nouvelle République et la clôture de la C.N.R.T.V après les interpellations par la Délégation des Grands Travaux. D'où la non assistance du Ministre délégué ni au lancement des travaux, ni à l'inauguration du bâtiment. Le mentor Jean Jacques BOUYA, le coach d'hier, ne veut plus entendre parler de son poulain, remarqué condescendant et excessivement cupide.

Depuis qu'OKIEMY est nommé à la tête du département de la communication, les menus recettes, les budgets de fonctionnement, les programmations des journaux, les nominations hasardeuses ne favorisent guère les libres gestions par les directeurs généraux sous tutelle. D'où tout le vacillement qu'on remarque dans les différentes chaînes de presse au Congo :

Mauvais programmes à la Télé et à la Radio, parution irrégulière des journaux : Nouvelle République, népotisme insouciant et surtout les bricolages dans les formations des professionnels. Dans le cadre de la coopération avec les pays amis, quelques invitations de presse sont organisées par les ambassades. Et il en fait son jeu.

Le juriste de Reims est un corrupteur avéré. Au lendemain du bruyant passage des inspecteurs d'Etat à la télé en juin 2011, OKIEMY a piqué une grande colère contre le "frimeur OBAMBI" pour haute trahison. Réprimande publique, mise en réclusion du DG et intoxication du climat administratif ont été ses maîtres stratégies pour demeurer seul ordonnateur du budget de la presse. Il le chante sans scrupule : “ c’est moi l’ordonnateur…“

10.000.000 Frs CFA ont été aussi sortis des caisses du cabinet pour corrompre le patron de l'inspection d'Etat afin que rien ne soit officialisé des conclusions de cette inspection. De la gestion des fêtes, Monsieur OKIEMY, vit stupidement des devis demandés par le comité des fêtes afin de réussir les rétransmissions en direct et autres couvertures relatives aux événements. Dès lors qu’il a perçu l’argent, il ne le rétribue jamais aux ayants droit.

69.000.000 FCFA pour Kinkala n'ont servi à rien car les prestations de Télé Congo ont été des pires laissant le public protestataire. Les commentaires des journalistes insipides, un son discontinu, des images sombres, en tout cas, il n'y a que lui le néophyte en audiovisuel pour souhaiter bonne fête à ses agents ; lesquels agents n'ont été payés que 48 heures plus tard sur place à Kinkala en sous-traitement. Mais auparavant près d'un demi-milliard de FCFA ont été décaissés des fonds d'investissement pour achat du matériel (fly case, caméras, micros, véhicules) et finalement rien de rien. Le matériel de la télévision demeure obsolète.

A ne citer que ces exemples, le Président SASSOU ne compte finalement pas sur les jeunes. Et puis, comment de tels drames administratifs se sont-ils déroulés sans un moindre article à la presse ? La grande bête a été bien corrompue. L'œuvre des incompétents c'est de bien corrompre la presse pour cacher les faiblesses.

Heureusement que ce jeune franc-maçon bénéficie encore du soutien des “fils à papa“ pour occuper d'autres postes. Quant à la presse, les plaies sont béantes et la thérapie n'est pas d'OKIEMY autrement dit le "médicament" tant espéré est sans effet.
Comme pour prouver le comportement " goétique " de l’homme, il est le pur malfaiteur de sa famille. Rendez-vous compte que c’est grâce à son grand frère le professeur et chirurgien OKIEMY qu’il a été emmené en France comme fils adopté. Grâce à lui les études ont été aussi supportées. Mais ils sont de nos jours chat et chien.

Par N.A. - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 4 septembre 2012 2 04 /09 /Sep /2012 19:39

N'avez-vous pas constaté que Denis Sassou Nguesso passe désormais ses vacances en famille en Espagne à Malaga ou ailleurs ? Depuis l'affaire des Biens Mal Acquis, il y a comme un désamour entre la France et le grand éléphant qui préfère aller titiller la langue espagnole avec ses petits-enfants. Certes, l'Espagne est reconnu pour son climat méditerranéen et pour ses plages de sable blanc mais la présence régulière du chef de l'Etat du Congo dans ce pays depuis l'affaire des biens mal acquis peut lever des interrogations.

Nous venons d'apprendre qu'il aurait demandé à ses avocats (français ?) de vendre tous ses biens immobiliers sur le territoire français. Nous vous apportons la nouvelle au conditionnel car nous nous demandons comment on peut vendre des biens sur lesquels enquête  la justice française. Certes, il doit posséder certains biens sous des prête-noms mais la justice devrait être capable de suivre tous les mouvement financiers du Congo vers la France dans le sens de l'acquisition des biens immobliers.  La nouvelle serait-il semble-t-il même connu au Congo ; nous allons en  demander vérification. 

S'il réussit à les vendre, cela poserait un problème de taille : comment peut-on vendre  des biens sur lesquels enquête la justice française et qui prendrait le risque d'acheter de tels biens supposés mal acquis ? En tout cas, s'il réussissait ce pied-de nez à la barbe de la justice française, l'affaire ferait grand bruit et c'est la crédibilité de la justice française qui serait remise en cause. Aussi, nous avons quelque doute - même si nous savons que des biens acquis sous prête-noms peuvent eux être vendus. La nouvelle semble peu vraisemblable mais en matière de failles dans la loi - qu'importe la loi, certains cabinets d'avocats font des miracles. N'a-t-on pas par exemple vu une villa de Teodorino Obiang devenir brusquement propriété de l'Etat équato-guinéen ? Conseil avisé d'un cabinet d'avocats ?  Nous connaissons le sérieux de la justice française et nous ne pensons pas qu'elle se laisserait facilement avoir - même si le grand éléphant a pour lui la perfidie de la souris et la ruse du cobra.

Nous empressons donc la justice française d'accélérer son enquête sur les Biens Mal Acquis - notamment dans le dossier concernant le clan Sassou&Nguesso. En effet, nous avons du mal à comprendre pourquoi l'enquête piétine tant - alors que du côté de la Guinée équatoriale, elle semble connaître à certains moments des rebondissements spectaculaires.

Si le grand éléphant envisage de vendre ses biens immobiliers en France, peut-on croire que les autres membres du clan seraient dans la même disposition ? Comment le grand éléphant peut-il de la sorte envoyer un message qui conforterait la justice française dans sa suspicion ? Sassou est nous semble-t-il plus fin que cela, lui qui dit avoir le coeur chaud et la tête froide. C'est ce qui rend cette information invraisemblable : quand on a rien à se reprocher, on laisse la justice suivre son chemin...

Nous estimons, nous le souhaitons en tout cas, que cette information soit strictement du domaine de la rumeur mais il est fait mention de proches du pouvoir qui auraient ébruité la nouvelle. Nous espérons que la justice française prendra toutes les dispositions empêchant toute transaction immobilière sur des biens supposés mal acquis sur lesquels elle enquête. Il en va de sa crédibilité et de son indépendance...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 4 septembre 2012 2 04 /09 /Sep /2012 16:43

HenriOssebi.jpgNombreux disent que le Lion de Makanda ne fait que critiquer et ne reconnaît pas les bonnes initiatives. Eh bien, dans cet article, je vais féliciter le professeur Henri Ossébi d'avoir enfin osé discuter avec les Chinois du barrage de Sounda. On aurait pu envisager la question il y a quinze ans si des personnalités courageuses avaient agi dans le sens de l'intérêt national mais nous savons tous que son prédécesseur Bruno Richard Itoua ne faisait pas le poids, au vu de son incompétence notoire. Le ministre de l'Energie et de l'Hydraulique a su prendre de bonnes décisions en lançant enfin l'étude de faisabilité du barrage de Sounda  dans le Kouilou et de celui de Kouembali dans les Plateaux.

Deuxième ville du Congo et de surcroît capitale économique, Pointe-Noire mérite une indépendance énergétique non basée sur l'aléa du gaz - d'autant que les Congolais de toutes origines, les Congolais des quatre points cardinaux du pays, y résident voire y travaillent en toute sérénité. Il est temps que le Kouilou qui fournit la plus grosse partie de la richesse nationale en bénéficie de sorte à créer des conditions propices à un rapide développement du sud du pays. Sassou n'a-t-il pas assez favorisé le nord peu peuplé ? 

Nous souhaitons que le professeur Henri Ossébi soit maintenu à son poste de ministre de l'Energie et de l'Hydraulique pour mener à bien ces projets ou que l'homme qui lui succédera puisse poursuivre le travail qu'il vient à peine de commencer mais dans l'idéal, il faut le laisser finir son travail.

Nous espérons qu'il ne s'agira pas juste d'amuser la galérie mais d'aller jusqu'au bout de l'initiative. En effet, il y a eu trop de tergiversations sur la construction de ce barrage de Sounda comme si techniquement, il présentait le plus gros challenge technologique jamais rencontré au monde...

J'ai discuté au téléphone de la question énergétique avec une personnalité  TRES proche de monsieur Denis Sassou Nguesso à propos de l'électrification totale du Congo en lui disant ceci : "Si votre ... en quinze ans avait mis le cap sur l'électrification totale du pays ...", avant que je ne finisse ma phrase sa réponse était :

"MBE TO KOMA MOSSIKA..."

Il se reconnaîtra !

C'est dire que nous n'avons pas d'ennemis ; nous ne visons que le bien-être de tout le pays et pour cela, il faut arrêter avec la politique d'ethnodiscrimination car NOUS AVONS MIS NOS TERRES EN COMMUN - AVEC TOUT CE QU'ELLES RECELENT - POUR EN FAIRE UNE REPUBLIQUE, IL EST NORMAL QUE LA JOUISSANCE DES RICHESSES NATIONALES SOIT EQUILIBREE DE FACON A NE PAS PENALISER  LA MOINDRE PARTIE DU CONGO ; TOUS LES CONGOLAIS DOIVENT PROFITER DES RICHESSES NATIONALES AU NOM DE LA JUSTICE SOCIALE, AU NOM DE LA REPUBLIQUE...

 

BarrageSOUNDA.jpg

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 3 septembre 2012 1 03 /09 /Sep /2012 12:50

Comme vous devez le savoir, les tractations vont bon train et le fait que Sassou soit en vacances avec tous ses enfants et petits-enfants n'y change rien. D'ailleurs, il va rentrer bientôt pour venir recevoir le vice-Premier ministre chinois, Hui Liangyu car il tient à doter ses frères du nord sinistrés après le drame du 4 mars 2012 de nouveaux logements neufs et modernes : 300 milliards de francs cfa, l'argent de tous les Congolais, sont déjà prévus pour l'atteinte de cet objectif pour que les Chinois lui construisent des logements neufs à ses frères et parents du nord pour compenser les pertes en vies humaines ; c'est qu'ils vont être contents d'avoir des maisons neuves notamment  ceux qui n'avaient que des taudis et même si nous savons que c'est le principe de l'ethnodiscrimination qui est en oeuvre, nous sommes heureux pour nos compatriotes du nord.

Que les choses soient claires, monsieur Akylangongo : vu la logique d'occupation spatiale ethnisée de nos quartiers urbains, même s'il y a des sudistes dans les quartiers nord de Brazzaville, ils sont statistiquement minoritaires et d'ailleurs, certains sont discriminés comme tels quand il s'agit de recevoir les 3 millions de francs cfa ou de se voir dotés d'une nouvelle maison...

Cela montre en suffisance que Denis Sassou peut transformer tout le Congo mais il eût fallu qu'il n'y ait qu'une seule région : le nord et que tous les Congolais soient parents du grand éléphant qui ne travaille en fait que pour l'épicierie familiale (entendre la famille au sens étendu bantou)  ; les sinistrés du sud n'ont pas eu cette chance - notamment ceux qui ont reçu un avion cargo sur la tête à Pointe-Noire : n'est pas Mbochi ou nordiste qui veut !  Sassou tient à traduire la domination politique du nord en domination sociale dans la mesure où il a parachevé la domination économique du nord sur le sud...

Ailleurs, tout projet de développement tient compte du poids démographique mais pas au Congo où Sassou applique le principe d'ethnodiscrimination ou même d'ethnoracisme car pour lui le nordiste est supérieur au sudiste... parce que plus proche de son éléphantesque personne. A tous les niveaux en commençant par l'armée et en terminant par la fonction publique, vous verrez l'ethnodiscrimination à l'oeuvre. Par ethnodiscrimination, nous entendons la logique politique qui s'emploie à accorder les droits et privilèges en fonction de la proximité à l'ethnie du chef de l'Etat - avec en prime les devoirs et le respect de la loi en moins, comme si tous les ethnodiscriminants bénéficiaient de l'impunité du chef de l'Etat et lorsque l'ethnodiscrimination comporte une dimension génocidaire afin d'aboutir à un aplanissement démographique, nous entrons dans l'ethnoracisme dans lequel les ethnodiscriminés n'ont aucun droit - surtout pas celui de s'exprimer et de se plaindre comme s'ils étaient devenus esclaves dans leur propre pays.

Sassou a déjà prévu de nombreux projets (la plupart au nord comme le barrage sur la Sangha ou le complexe industriel autour d'Oyo) qui vont encore faire plaisir aux Chinois qui s'enrichissent au passage de plus bel comme le projet d'université à Nkombo qui sera un vrai calvaire pour les étudiants des quartiers sud de Brazzaville car il leur faudra traverser toute la ville de Brazzaville pour se rendre à cette université - alors qu'il aurait fallu commencer par réhabiliter l'université Marien Ngouabi en construisant en hauteur et en rénovant complètement la faculté des sciences qui est devenue une véritable forêt où se réfugient des grédins et des gangsters. Nous avons enregistré des plaintes à ce sujet. Il ne restera aux Brazzavillois qu'à tous aller vivre à Nkombo parce que là-bas, il y aura internet, la télé, l'université, des habitations modernes, l'électricité d'Imboulou qui s'arrêtera là-bas, etc.

La télé a déjà été déplacée à Nkombo au nord de Brazzaville - alors qu'il suffisait de moderniser l'ancienne, il y aura l'université, des logements et plus encore selon l'imaginiation débridée du grand éléphant qui est curieusement orientée nord  de sorte à ce que les projets suivent la route du nord jusqu'à Oyo, la capitale du royaume.

Du côté des perdants des législatives, certains auraient déjà des compensations comme Nguelet qui serait nommé ambassadeur en Italie et Pierre Michel Nguimbi ambassadeur au Sénégal mais ils auraient souhaité autre chose comme des fauteuils de ministres et, pendant qu'ils se morfondent, Kama, ministre de l'enseignement général relooke son staff - certains y voient un signe de maintenance à son poste actuel de ministre mais attendons pour voir...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 2 septembre 2012 7 02 /09 /Sep /2012 12:59
COMMENTAIRE : DNCB est un espace démocratique et républicain où vous avez le droit de prendre la parole pour qu'on entende la voix du peuple qui est bâillonnée au Congo et qu'importe si vous partagez notre point de vue ou pas. Le Général De Gaulle, en exil à Londres, tandis que la France était sous occupation allemande, a déclaré : "SE TAIRE, C'EST DEJA PERDRE..." C'est dire que tout combat commence par l'expression orale, écrite, médiatique, etc.
Je publie ici un message d'un compatriote, fidèle lecteur de DNCB, répondant au pseudo de "VERITE VERITE RAISON" qui interpelle monsieur AYMARD (un autre pseudo ?) à propos de son commentaire portant sur les photos de Sassou et de ses petits-enfants en vacances en Espagne.
J'ai dû amender quelques coquilles mais l'esprit du mail reçu a été respecté. Vous avez ici un espace qui vous permet d'interpeller le pouvoir ou simplement de donner votre opinion car LA LIBERTE D'EXPRESSION EST LA PREMIERE DES LIBERTES et l'on reconnaît une dictature là où la liberté d'expression a été remplacée par le culte de la personnalité d'un individu. DNCB échappe à la censure gouvernementale et tant que vivra cet espace de liberté, nous dirons, je dis, "NOUS", ce qui ne va pas au Congo parce que nous ne supportons pas l'injustice et le non-respect de la vie humaine.
-----------------------------------------------------------------------------------------
Monsieur Aymard,
 
D'abord, je m'excuse de vous répondre suite à votre observation concernant les photos de monsieur Sassou  et ses petits fils. Cet espace qui nous est offert nous permet d'échanger.
 
D'ailleurs, il faut remercier les promoteurs de ce blog car il n' y  a plus de médias pouvant faciliter au peuple congolais de dire ce qu'il pense, constate et surtout sur ce qui concerne le clan au pouvoir.
 
Si vous vous souvenez de ses propres paroles, monsieur Sassou, en recevant les Sages du département de Pointe-Noire/Kouilou,  avait prononcé une parabole  des souris et   je  me permets de  vous rappeler que « La souris qui te ronge les pieds est sous ton propre lit ».

Donc,   n'allez pas  loin pour chercher qui a fourni les images de monsieur Sassou et ses petits Fils. L'entourage des  présidents a toujours beaucoup joué pour la trahison. On se souvient plus récemment de l'autre côté du fleuve Congo avec Kabila père, au Burkina Faso de  Thomas Sankara, de la Guinée... Ce sont autant d'exemples qui en principe devraient permettre de ne plus poser ce genre de questions.
 
En analysant le message du Lion de Makanda, en réponse à votre message, Monsieur Aymard, j'ai été très choqué par l'image du petit qui a un fardeau sur la tête, en plus portant le tee-shirt du chemin d'avenir.
La taille de ce tee-shirt qui ne convient pas au petit  est le résultat de ce que le LION de  MAKANDA a soulevé dans sa réponse, je cite "UN ENFANT DONT LA CROISSANCE A ETE VISIBLEMENT AFFECTEE"
 
 La comparaison faite avec l'image de Monsieur Sassou et ses petits-fils nous permet de dire que le Chemin d'avenir c'est pour Sassou et sa descendance. La comparaison de  ces images révèle  des écarts sociaux entre les Congolais et la famille présidentielle, d'un président qui n'a pas pitié et qui  ne se soucie pas de son peuple.  Ceci prouve en suffisance que le Grand Eléphant de M'pila  n'est  que pour sa familiale  et non pour la république comme le déclarait un  grand homme politique de ce pays  sur les antennes de RFI je cite : " Sassou est un  bâtisseur familial ".
En gros, l'observation  de la photo de ce petit peut nous amener  à dégager  tous les maux qui minent le peuple congolais.
 
Ces deux photos peuvent faire l'objet d'une thèse de doctorat sur la souffrance du peuple congolais et l'enrichissement de la Famille Prédisentielle.
 
 
 
Vérité Vérité Raison, " le moment sera venu...."
 
Bonne journée, le LION de MAKANDA
Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Recommander

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : cuisine Santé France Société bébé Politique
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Archives

Commentaires

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg

W3C

  • Flux RSS des articles

Images aléatoires

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Recherche

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés