STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 7.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 5.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 2400 ARTICLES, *** 495 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 1200 COMMENTAIRES... 

 


MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

RECTIFICATIF PROGRAMME DE LA JOURNÉE DU 1er NOVEMBRE 2014 à Lyon

Le samedi 1er Novembre 2014, se tiendra l’HÔTEL IBIS LYON PART DIEU à Lyon, la convention pour la dynamique du Rassemblement, le respect de la constitution le dialogue et la paix.

Y sont conviés :

Les représentants de la société civile congolaise, les chefs d'entreprises, les artistes, les universitaires, les politiques engagés pour la restauration de la démocratie au Congo.

------------------------------------------

MATIN

09h –09h45 : Réception des invités et participants autour d’un café

-------------------------------------------

10h –10 h10 : Mot de Bienvenue, Jean-Claude BERI, Président du DAC

10h15–10h30 : Pourquoi  la Convention pour la dynamique du Rassemblement, le respect de la constitution le dialogue et la paix. Orientation et buts Gertrude MALALOU KOUMBA  (Modératrice)

 

10h40- 10h 55 : Sans rassemblement la société civile congolaise peut-elle avoir son destin en main : MaitreSilvère IDOURAH, Individualité

 

11h 00 –11h 15 : L’esprit de KI-MUNTU de Jean Pierre IBOUANGA (LION DE MAKANDA)

 

11h 20 – 11h 30 : Le rassemblement entre unité ou unicité : Joseph LOUFOUA Individualité

 

11h 35- 11h45 : Le rassemblement vu par le panafricanisme UMOJA

 

11h 50- 12 h 00 : L’esprit des Etats généraux : Sanellie Tamba-Tamba.

 

12 h 05 –12h15 : Le sens de l’unité au sein de la diaspora : le CODICORD

12 h 20  12 h 30 : L’esprit du dialogue et de paix :  Les assises Nationales

 

12 h  35- 12 h 45 : Pourquoi les jeunes se détournent de la politique : Jean-Pierre Godefroy Karanda

----------------------------------------------------------------------------------------------

PAUSE DEJEUNER (à ceux qui ont réservé le repas à midi) 

----------------------------------------------------------------------------------------------

APRES-MIDI :

 

--------------------------------------------------------------------------


14 h00 - 14 h 15 : L’éthique, la morale et la politique: Maître Tony MOUDILOU

 

14 h 20 –14 35 : Dans un contexte de crise congolaise, quelle est la place du rassemblement politique ? : MBIKI de NANITELAMIO Individualité

 

14 h 40 – 14 h 50 : Lisanga 2016 : Vivien Manangou

 

14h 55- 15 h 10 : Quel est l’état constitutionnel du Congo-Brazzaville à ce jour et que faire ? : Raoul Ludovic LOUBELOIndividualité.

 

15h10–15h20 : L’enjeu du dialogue politique dans le contexte congolaisOUABARI Mariotti

 

15 h 25- 15h 35 : Faut-il changer la constitution congolaise ? F. B.M

 

15h 40– 15h 50 : Comment réussir le Changement et imposer l’alternative au Congo ? Le Congrès de Genève

15h 55 - 16 h 10 : La nouvelle républiqueAdrien HOUABALOUKOU individualité.

16h 15 –16 h 30 Contribution de la jeunesse au rassemblement : Evrard NANGHO et KEVIN DIAFOUKA

 

16 h 35 – 16 h 45 : Le rassemblement pour le dialogue ou soumission ?  : MCCD,   Bruno MOUELE

 

16 h 50 : 17h 00 : Les forces vives face  au  rassemblement et le dialogue. Jean-Sylvestre ITOUA

17 h 05 : Lecture de l’appel de LYON (C’est une  invitation au rassemblement,  une incitation  à une réflexion responsable devant  conduire  la diaspora vers   l'élaboration d' un projet de large consensus pour un retour à la démocratie véritable) Celle-ci n’est plus soumise à la discussion des participants. Libre à vous d’adhérer ou pas. ( Après avoir pris connaissance)

PS : La notion de respect de l’heure est scrupuleusement recommandée. Aussi,  nous vous invitons à nous faire parvenir vos communications qui seront lues le 1er Novembre à Lyon, au plus tard le 27 Octobre 2014., afin de préparer le document ( rassemblant toutes ces interventions)  final qui sera distribué le jour de la rencontre.

developperautrementlecongo@gmail.com

contact@dac-presse.com

La liste des participants est close.

--------------------------------------------------------------------------------------

18H : REPAS CONVIVIAL DANS UN RESTAURENT AFRICAIN

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                                                                    Le comité d'Organisation

demain le congo brazzaville

Samedi 15 septembre 2012 6 15 /09 /Sep /2012 21:41


Je me suis intéressé à ces articles sur OKiemy. Pour moi, un moyen de cracher toute la vérité que je savais sur ce sulfureux politique. Votre rôle, étant d'oeuvrer pour le retour de la démocratie, je me suis permis de vous écrire afin de vous envoyer cet article qui ne doit pas rester à moi seul, mais que le peuple congolais doit unanimement savoir. veillez donc le publier; la presse écrite reste pour nous peut-être le seul moyen.


          LE MINISTRE OKIEMY OU LA RAGE D’UN JEUNE BRIGAND POLITIQUE

Ouvrons la suite de ce feuilleton, par cette scabreuse remarque d'un soit disant comité de lecture des articles sur le ministre OKIEMY. Peuvent-ils être 10 ou même 100, qu’ils devraient se gêner de l’inculture administrative qu’a imprimé depuis 3 ans leur maître. Peut-être que parce qu’ils sont en France qu’ils ne vivent pas des sondages d’opinion pour constater le climat délétère au département de la communication. Assurément ils sont déconnectés de la réalité à Brazzaville et qu’ils doivent faire l’effort comme nous qui vivons aussi en France mais qui de temps en temps nous rendons au pays pour vivre la marche boîteuse de la démocratie de SASSOU, surtout avec des potentats comme le sulfureux OKIEMY.

Monsieur le Roi de Makanda, bravo pour cette culture de la liberté d’expression. Le peuple congolais n’est pas dupe et chacun sait faire la lecture de la très mauvaise gestion des départements ministériels à Brazzaville. Nous y reviendrons plus largement prochainement.

Désolé !! S’il y a plus intellectuel ce n'est vraiment pas à dénicher dans leur propos très squelettiques et insensés. Il ne s'agit même pas d'un droit de réponse dans son étymologie, mais d'une plainte chancelante de ces gars de Boundji, dont l'inaptitude politique déçoit plus d'un supporter des grands comme OBENGA (prof.) ; ADADA (Mathématicien) et Letembet AMBILY (écrivain)! qui eux au moins, font la fierté de cette contrée (leur dignité et leur histoire a fait de Boundji le creuset remarquable des intellos du nord). Or, de ce comité de lecture composé de frères mbochis d'OKIEMY de Boundji, l’on croit plutôt qu’il tire résolument le Congo vers le bas.
De toute manière, un droit de réponse n'est ni la lamentation, ni la supplication mais le démantèlement, argument à l'appui, des propos antécédents. Ce comité n'a qu'à refaire les cours de logique et de systémisme pour prouver le contraire : y a-t-il eu gabegie ou pas ? Y a-t-il eu népotisme ou pas ? Y a-t-il eu bagarre en banque ou pas ? Y a-t-il eu détournement de véhicules ou pas ? Y a-t-il eu médiocrité administrative ou pas ? Y a-t-il eu inspection générale de la sécurité ou pas ?… Absolument oui et les faits jugés juridiques se feront dévoiler très bientôt car un comité de défense de droit de la communication se prépare aussi à intenter un procès de hold up administratif contre le sieur OKIEMY.
L’important pour un bon citoyen c’est d’occuper des fonctions et de bien les exercer au bénéfice du peuple congolais. Être ministre n’est rien d’autre que se sacrifier pour la cause juste en faveur du développement national. Mais, pousser par l’outrageuse gabegie et enrichissement sordide relève de l’incivisme, le cas d’OKIEMY.

Maintenant, voici la suite sur le sulfureux OKIEMY. L'amateurisme et la sorcellerie n'ont fait que primer sa gestion à la tête du département de la communication. Et voici comment.

De l'exercice administratif 

Quand arrive OKIEMY au Ministère, il se taille un appétit pécuniaire invraisemblable. Tous les D.A.A.F sont frères, sœurs, cousins et maîtresses : Okiemy DAAF à la T.V.C (demi grand-frère, ancien pompiste Hydro-Congo niveau BEPC), NDZONGA Tamya DAAF à la Radio (cousine-maîtresse, aucune expérience de gestion, prof de lycée), DAAF à l'A.C.I (une dame-maîtresse, elle est devenue depuis un moment la copine de cet autre OKIEMY DAAF à la Télé et gestionnaire des crédits), D.C à la Radio, BIAZOK (troubadour, aucune notion du marketing), DAAF au Ministère (Willynullard plus gros troubadour de la famille, frère aîné, agent culinaire et bagagiste à Roissy il y a peu).
Il s'agit donc d’une politique népotiste qui n'a de sens que le bon contrôle des versements directs au Ministère. C'est pourquoi, toutes les menus recettes, tous les contrats, tous les budgets sont pilotés et engagés directement au cabinet sans la moindre participation des D.G. Et c’est cela la gestion des finances au Congo.

Récemment une enquête de l'inspection d'Etat, de la sécurité présidentielle s'est effectuée au cabinet sur la base de fausses factures des entreprises de construction. Sous l'effet de la panique OKIEMY a vite sorti le bus (Hiace) et le matériel incommodant qu'il s'est vu obligé de remettre aux organes de presse.

Notons que ledit bus portait déjà l'enseigne du Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement, était caché à Boundji. En le remettant parmi le lot du matériel colporté à Kinshasa, à Paris et à Brazzaville, a été présenté comme une acquisition de lui-même alors qu'il s'agit de la dotation du parc-auto depuis six mois. Si et seulement si il était un don à faire au CNRTV et acheté par lui-même pourquoi alors a-t-il porté déjà l’immatriculation imprimée par le parc-auto ? Allez vérifier.

Vous vous en doutez ! la Prado du Directeur de cabinet et le pinkup des services de liaison n'ont jamais été exposés à leur destinataires. Le Directeur de cabinet patrouille à Brazzaville à pied entre sa maison et son bureau. C’est le seul qui n’a jamais été doté en voiture mais qui accomplit quand même les missions de son patron dans des taxis à longueur des journées. Celui-ci est souvent relégué en second rang pendant qu’OKIEMY le remplace par un Directeur divisionnaire assumant les lectures des discours en ses lieux et places.

Peut-on imaginer qu'un intello, soit-il de par son cursus universitaire, n'a jamais pu travailler avec un directeur de cabinet ? Celui qui est là, un vieux retraité OSSENGUE est une potiche, prêt à tout avaler. L’homme très fatigué dans des costumes vieillis et démesurés n’a que faire si ce n’est de garantir ses émoluments mensuels. Il est le directeur de cabinet le plus mal loti à comparer d’avec les autres. OKIEMY en trois ans, a changé six directeurs de cabinet (dont Sandy IBAMBO au point où le Président SASSOU un jour se moquait de lui en le traitant de polygame intrépide…) rires en chœur de l’assistance…

Au cabinet, les pigistes et autres attachés recrutés sous l'identité de l'ethnicisme n'ont (pas) perçu leur dû depuis 3 mois. Le recrutement des agents de la communication n'a plutôt favorisé que des frères, sœurs de Boundji sans niveau requis pour affronter les grands défis de la presse.

Le détournement des financements accordés par le PNUD, le FNUAP, l'UNESCO, la S.N.P.C à des fins personnelles alors qu'il les sollicite pour les formations des journalistes. Rendez-vous compte si la Télé, la Radio, la Nouvelle République, l’A.C.I font vraiment la fierté de l’image du Congo ? Nous en France on s’en plaint tous les jours, et s’il n’y avait pas le patriotisme, on n’aurait jamais pris l’abonnement du bouquet dans lequel figure le Congo. Quelle honte alors que nous sommes sur satellite en face des amis d’Afrique noire qui eux cartonnent bien dans les créativités même rediffusées sur Télé Congo. Quelle honte !

Le contact inattendu avec des grosses sommes d'argent a du coup rendu OKIEMY ingrat. Lorsqu'il décaisse 500.000.000 FCFA du budget de l'investissement en 2011, il surprend son mentor qui a fait de lui Ministre. Car les frais d'investissement ne peuvent être décaissés que sur la base d'appels d'offres relatifs à un projet.

Qu'a-t-il fait de cet argent ? Rien, sauf à renflouer ses comptes. Et le feu était tel qu'il fallait le justifier, sous le contrôle des Grands Travaux. Hélas ! M. OTOKA a souffert pour tenter de le rattraper, trop tard. L'homme avait déjà tout "catché". D'où la construction à la hussarde du siège de la Nouvelle République, dans l'enceinte du CNRTV, avec en compensation, l'hypothèque d'une portion de terrain aux coopérants chinois, juste à côté dudit bâtiment.

OKIEMY a-t-il le droit de vendre un espace public à des étrangers ? ET ce bâtiment de la Nouvelle République, une pigeonnière aux bureaux insuffisants, sans cafétéria, ni bibliothèque ni imprimerie. Un bâtiment qui n'a jamais été évalué et dont la construction a été remise à une société écran d'OKIEMY. A combien revient-il, et quelles en sont les normes d’appels d’offres ? Demandez-le lui.

Pendant ce temps la Radio-Télé croupit dans la misère. Le matériel est désuet. Les agents appauvris, les pigistes non payés, les productions boîteuses et les programmes inconsidérément analphabétiques.


De la valeur intellectuelle

Voilà un homme instruit. Après tout c'est un maître de conférences à Reims. En plus, il enseigne le droit. Mais quelle droiture dans ce droit qu'il a légué en trois ans d'exercice ministériel ? Rien de rien.

Plutôt qu'il n'a aucune maîtrise de la gestion des hommes ou des cadres. C'est un tribaliste hors série. Car de toutes les missions de presse il n'a fait qu'envoyer les mbochis de Boundji qu'il a recrutés. La plupart de véritables ignares.

Jamais un seul Bakongo, ni Téké, ni Bembé n'a voyagé sous le compte du Ministère. Exemple : ses touristes qu'il a envoyés en Chine, en Inde, en France, etc. ne sont que ses parents. Si c'est cela le caractère intellectuel d'OKIEMY, je regrette.

De la moralité

Le ministre OKIEMY est avant tout un Harpagon. Il ne veut pas voir quelqu'un d'autre gagner l'argent. C'est pourquoi, il a tout verrouillé en sa faveur. Quelle est cette administration où aucun DG ne peut gérer son budget ?? Du jamais vu à la communication.

Maître dans l'art de la division, il sait compter sur les énergumènes qu'il a placés à chaque direction en échange des allégations faussement rapportées. Toute la communauté professionnelle de la communication est très désemparée et ne travaille plus selon les normes requises.

Donc que les gens qui ne connaissent pas la réalité se taisent. Il y a beaucoup d'autres choses sur OKIEMY en inadéquation avec l'expérience administrative. Cela se saura très bientôt.
Le Roi de Makanda, je t'en prie tu fais bien ton travail de libérateur des consciences, "liberté d'expression oblige". N'écoute pas les sirènes des Thuriféraires qui s'engraissent sans effort de l'argent du contribuable congolais : les OKIEMY sont ceux-là.
Quoi qu'il en soit, le jeune franc-maçon n'a rien à craindre car il a quand même passé le pacte de la servitude dans leur loge avec ses "initiateurs".
Nous, comité de veille administrative en faveur du bon Congo sommes prêts à un débat organisé par OKIEMY à Télé-Sud en France. Qu’il se fasse inscrire et demande la participation de notre comité, à ce débat nous y serons. Peut-il le programmer même dimanche prochain sur le thème porté en titre ?

Par JEAN ANKIELE INGOBA - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 14 septembre 2012 5 14 /09 /Sep /2012 20:08

Vous avez certainement lu pour certains d'entre vous un article de la Lettre du Continent dévoilant le financement de la revue Géopolitique Africaine par la SNPC. Un correspondant anonyme nous a envoyé les preuves de transactions entre la SNPC via la BGFI BANK de Brazzaville vers Géopolitique Africaine par son compte à la Banque XXX qui permet aussi de virer des sommes en direction de l'ambassade du Congo en France (Paris) dont Henri Lopès est l'ambassadeur. Nous ignorons si la Lettre du Continent a eu les mêmes données que nous mais il est vraisemblable, à la lecture des montants, que la source soit la même.

Il y a les correspondances entre Jean-Paul Pigasse et la SNPC (facturation des troisième et quatrième trimestres 2010), entre Jean-Paul Pigasse et une madame C.B. de la banque XXX du huitième arrondissement de Paris, entre Jean-Paul Pigasse et le son "cher Denis", la photocopie d'un chèque de Géopolitique Africaine sise 2 Place Joffre dans le septième arrondissement de Paris en direction de l'ambassade du Congo en France de 9000 euros.

La SNPC finance cette revue via la BGFI BANK de Brazzaville. Nous avons pourtant décidé de ne pas publier toutes ces données ; nous redoutons un piège afin de nous traîner à nouveau en justice. Par contre, nous étudions le moyen de porter plainte dans cette affaire pour blanchiment d'argent et il y a quelque chose d'assez étonnant : Géopolitique Africaine facturerait plus de 200.000 euros mais n'en recevrait qu'un peu plus de 152.000 euros. Où va donc la différence ?  Visiblement, Géopoltique Africaine sert à blanchir de l'argent car il n'y a aucune raison que la SNPC finance une revue privée avec de l'argent public. 

 

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 14 septembre 2012 5 14 /09 /Sep /2012 11:42

COMMENTAIRE : Nous avons d'importantes informations à révéler à nos fidèles lecteurs et à tout le peuple congolais mais pour l'heure, il faut en terminer avec la controverse autour du ministre Okiémy. Aussi, je ne  mettrai en ligne que plus tard d'importantes informations qui vont mettre en lumière certaines pratiques qui explicitent comment le gouvernement du Congo utilise aux seules fins de la gloire de monsieur Denis Sassou Nguesso le denier public. Et nous apporterons plus que des paroles ou de l'écrit mais pour l'instant, soldons le cas Okiémy contre ses détracteurs...

Il semble que les textes publiés sur le ministre Okiémy déchaînent désormais les passions. Je suis de ceux qui estiment que c'est de la contradiction que naît la vérité mais trop de défense peut nuire à la défense. Aussi, n'en faisons pas trop et restons dans la dignité. Si nous avons publié les textes sur le ministre Okiémy, c'est parce qu'ils concernent un homme public - notamment des pratiques qui concernent PRETENDUMENT son MINISTERE et si vous les lisez, les reproches qui lui sont faits concernent d'abord la gestion de son ministère ; le reste fait étalage de jugements de valeur qui sont de la nature même de l'homme et nous avons pour principe de ne rien amputer au nom de la liberté d'expression et du respect de la pensée d'autrui. Et l'imbrication de la vie publique et de la vie privée est telle que nous avons par exemple aujourd'hui l'affaire des Biens Mal Acquis dont le ministre Okiémy n'est nullement accusé. Aussi, faisons attention quand nous évoquons la vie privée qui en l'espèce ne pourrait concerner que les supposés acquisitions immobilières du ministre en France et quelques constructions au Congo ; le reste dénonce des conflits entre le ministre et sa soeur mais en qualité de membre du ministère. C'est là-dessus que j'attends des démentis.

Pour les injures à l'égard du ministre, chacun a sa manière de lire les textes mais j'attends qu'on les cite in situ. Nous estimons par contre que lorsque l'on dénonce - même à tort le fonctionnement d'un ministère, qu'il y a là un critère politique car nous travaillons pour l'émergence d'un nouveau Congo-Brazzaville demain mais cela ne peut se faire si nous ne dénonçons et ne changeons certaines pratiques qui ne servent pas l'intérêt collectif - et dire cela n'accuse en rien le ministre Okiémy d'être dans ce cas...

Nous protégeons nos sources car au Congo, on emprisonne pour un regard de travers et personne ne peut nous empêcher de publier les points de vue de nos compatriotes. Entendons-nous bien : nous ne faisons pas oeuvre de journalisme, c'est-à-dire que nous sommes conscients que ceux qui écrivent ne nous disent pas toujours la vérité mais nous n'avons pas toujours le moyen de vérifier certaines allégations. D'où le droit de réponse. Deux textes d'attaques, trois de défense : la défense a visiblement dépassé l'attaque.

Je viens de recevoir deux autres messages qui vont dans la défense du ministre Okiémy. Nous avons pris la mesure des enjeux qui sous-tendent le remaniement ministériel et nous savons que la vérité n'a que faire des insinuations, des insultes, etc. Nous sommes, pour ce qui est qui du Congo, dans la phase de l'apprentissage de la liberté d'expression et je me battrai pour que tout le monde ait le droit de s'exprimer. Donc, à toute attaque, nous autorisons la défense mais nous n'avons qu'un seul parti pris : LE PEUPLE CONGOLAIS. Si cette affaire peut faire que la gestion du ministère de la communication se porte au mieux, le Congo aura gagné.

Quant au ministre Okiémy, SA MEILLEURE DEFENSE, ce ne sont pas ceux qui écrivent mais SON TRAVAIL qui plaidera sa cause auprès du chef de l'exécutif qui fait la pluie et le beau temps au Congo. Pour le reste, le peuple congolais appréciera car il connaît certainement la part du vrai et du faux dans cette affaire. Aussi, je déclare close la controverse Okiémy mais vous pouvez toujours écrire au travers de commentaires. Un petit conseil : Evitons de faire ce que nous reprochons aux détracteurs du ministre. RESTONS DANS LA MESURE car ce n'est pas la première fois que l'on attaque un homme publique mais ici, c'est le contexte du remaniement qui rend les attaques suspectes...

 

TEXTE 1


Réaction
C.L.
Cher frère "Lion de Makanda"

J'ai lu avec beaucoup d'attention le commentaire que vous avez posté sur le Ministre Bienvenu Okiemy. Moi aussi je suis un fervent internaute de votre site; je me permettrais donc de vous faire part de mon point de vue, après votre commentaire sur le message du ‘’collectif ‘’ tout comme sa publication en l’état que j’ai beaucoup apprécié, recapitalisant ainsi mon appréciation sur le site qui était mise en berne pour les mêmes raisons.

Comme vous avez su le dire, dans cette période pré remaniement, les ragots fusent de tous les cotés et il est parfois indécent de lire ce qui est diffusé sur notre site préféré demainlenouveaucongobrazzaville.
Ne vous laissez pas distraire par ceux qui, hier se pavanaient parce qu’ils étaient au lait et au miel et qui, sevrés, se posent aujourd'hui en moralisateur et homme vertueux. Il serait dommage que nous soyons privés de notre outil de combat par la faute de ces opportunistes de tout poil, passés maitre dans l'art de la diffamation et du dénigrement.

Pour rappel, au mieux pour votre information:

Selon la loi du 29 juillet 1881, est considérée comme diffamation "toute allégation ou imputation d'un fait qui porte atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne" (article 29 de la loi).
Le dénigrement consiste à jeter publiquement le discrédit sur une personne. Il s'agit d'une une attitude fautive au sens de l'article 1382 du Code civil. En effet, l'exercice de la liberté d'expression peut être fautif lorsque le titulaire de cette liberté en fait, à dessein de nuire, un usage préjudiciable à autrui.

Cher frère,

La liberté d’expression pour tous, au sens de l’article 11 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen est sans conteste un principe constitutionnel. Toutefois, le droit permet d’en réprimer les abus, et ce même lorsqu’ils sont commis sur internet.

Les articles injurieux publiés sur le ministre Okiemy n'ont pas de contenu politique. Ne confondons pas règlement de compte privé et action politique. Si certains de vos confrères (Mwinda, zenga-mambu et congopage) n'ont pas publié ces tracts, c'est parce qu'ils n'ont aucun intérêt politique.

Ne jouons pas au "héros national", au "petit télégraphiste" de toutes ces calomnies, ces messages haineux et ragots politiques, colportés par tous ces cancres en mal de reconnaissance.

Je vous demande simplement d'avoir du discernement car nous comptons beaucoup sur vous.

Fraternellement.

Mwana ya mama

 

TEXTE 2

 

Contribution suite aux allégations érronnées sur la personne de M. BIENVENU OKIEMI
UNTINOU CYR
.

Objet : Contribution


Chers compatriotes Congolais et responsables du site « Demain le nouveau Congo », je me permets de vous écrire pour exprimer mon opinion et contribuer à la manifestation de la vérité ; suites aux propos malencontreux qui ont été tenus à l’encontre de M. BIENVENU OKIEMI.

D’entrée de jeu, et au regard du cadre factuel décrit ; j’aimerais vous inviter à faire un grand distinguo entre la vie privée d’un citoyen et la vie publique qu’il exerce dans le cadre de ses fonctions ministérielles.


Monsieur OKIEMI avant d’être Ministre est un fils du pays et citoyen congolais. Il a droit au respect à sa dignité et à sa vie privée. Il n’est donc pas concevable que sa dignité, sa probité morale, ses qualités humaines et surtout son honneur soient jetés en pâture et livrés « aux chiens »sur la place publique.

Cette diatribe qui a été publiée sur votre site ne peut être acceptée ; quelles que soient les motivations qui ont animé le citoyen qui l’a écrite.

Monsieur OKIEMI, le connaissant depuis REIMS à la fac de droit, a toujours été habité par la volonté de bien faire, le sens de la chose publique et par l’honnêteté.

Ces qualités intrinsèques à la personne, lui ont valu d’être accepté par ses pairs de l’université de Reims à divers postes de responsabilité.

Résident à REIMS, Monsieur OKIEMI a toujours été propriétaire de sa maison et n’a jamais vécu grâce aux découverts (comme l’insinue votre site); encore moins aux deniers publics.

Ayant l’amour de son pays natal, il y est retourné pour servir dignement le Congo qui lui a donné une bonne partie de sa vie.

Dans l’histoire du monde, il n’est pas exclu qu’un Ministre travaille avec un parent. Vous connaissez peut être mieux que moi, qu’il y a eu des cas similaires ici en France.

Le fait que le Ministre sanctionne un parent qui n’a pas le respect de la chose publique, peut paraître (pour vous) comme sui generis et doit être encouragé.

Cette diatribe semble regorger des éléments de règlement de compte qu’il ne faut même pas considérer ; car cela risque de ternir l’image de votre site. Je ne vois pas le mal qu’un ministre construise à pointe-noire encore que tous les reproches qui lui ont été faits, sur son enrichissement illicite, ne reposent sur aucune preuve et ne sont nullement étayés. S’il lui est reproché le détournement des deniers publics dans l’exercice de ses fonctions, vous convenez avec moi , qu’il existe des voies et mécanismes constitutionnels de saisine de la Haute cour de Justice seule compétente en la matière.



J’invite l’auteur de ladite publication à plus de maturité et de sagesse. Actuellement, notre pays le Congo est en train d’écrire une page importante de son histoire. Que ces propos inadmissibles ne contribuent pas à mettre les peaux de banane sur le chemin politique de M. OKIEMI. Le commun des mortels sait ce qu’il a apporté à son département ministériel depuis sa nomination par le chef de l’Etat. Votre site pourra interroger là-dessus, ses principaux collaborateurs.

Le plus important pour les citoyens congolais de : makabana, ouesso , liranga, mayalama, loutété, oyo, mayéyé, mbé, diosso, nsouélé, kibouba, divenié, mbomo, c’est la poursuite de la réalisation de l’idéal commun ; c’est- à–dire le développement de notre cher et beau pays le congo. Cela passe également par la volonté de tous les congolais, de lier le développement économique et le progrès socio-éducatif.

Loin de me substituer à un avocat, car je n’en ai nullement les compétences, je voulais juste apporter ma contribution.



Vivons tous pour un Congo digne.

J’ai dit.

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Jeudi 13 septembre 2012 4 13 /09 /Sep /2012 18:22

COMMENTAIRE : DNCB est un espace d'exercice de la liberté d'expression qui est un pendant de la démocratie. Autant que possible, nous passons des messages mais il ne doit pas être fait de confusion entre celui qui envoie un message et celui qui le met à la portée du grand public.

Nous savons qu'à l'heure où se profile un remaniement ministériel, des peaux de banane vont être jetés sous les pieds de certains ministres car nombreux aimeraient prendre leur place...

Ayant subi deux critiques de la part d'une personne vraisemblablement proche, le ministre Okiémy est à présent défendu par un Collectif de lecture. Il est évident que nous n'avons rien contre le ministre Okiémy et nous ignorons tout de ce qui se passe à l'intérieur de son ministère et de tout ce qui peut exister comme inimitiés entre lui et ses proches car nous vivons à l'étranger. Nous avons pris à bras le corps avec certains frères de nous mettre au service d'une information qui n'est pas à la solde du pouvoir de Brazzaville et, croyez-moi, ce n'est pas une tâche simple...

Retirer ce qui est déjà publié ?  Ca dénaturerait le droit de réponse qui n'aurait plus de sens. il faut que l'attaque et la défense persistent comme l'envers et l'avers d'une même médaille. De toute façon, le chef de l'Etat ne nomme pas ses ministres en fonction des critiques qu'on leur fait mais nous estimons que chaque personne a le droit d'être défendu et pour ce qui a été publié, rien n'est à même de nuire à la carrière politique du ministre Okiémy car si les informations sont fausses, la vérité est connue du chef de l'exécutif, Denis Sassou Nguesso. Nous espérons que cette réponse publiée en l'état équilibrera le propos qui a été tenu contre le ministre de la communication.

                                                                 LDM

 

 

Contribution urgente

Sur le conseil d’un ami, j’ai pris l’habitude de consulter votre portail ou blog. Je ne peux que vous féliciter, tout en vous remerciant. Autant vous conseillez à tous un langage de vérité, autant je ne peux rester indiffèrent face au colportage. En effet, vos deux documents sur le ministre OKIEMY disent tout et leur contraire et nourrissent la polémique.
Par exemple :
-Gagner 3000 à 4000 euros en France et vivre que des crédits est une chimère et je ne vois pas un enseignant de l’université sans beaucoup d’ancienneté gagner 4000 euros. C’est encore là une fausseté.
J’ai personnellement étudié à Reims et ce monsieur est propriétaire avant d’être ministre. Dire qu’il a acheté au Congo et ailleurs certainement, mais à Reims, c’est aussi une là une fausseté.
-Dire qu’il a détourné le coaster, alors qu’on le voit mettre à la disposition de télé Congo (cf le JT du 11 sur télé Congo) et du matériel de reportage est là aussi une fausseté.
-Dire que le ministre Okiemy doit son poste grâce à la collaboration avec la fille du président alors que les deux ne s’entendent pas (à ma connaissance bien entendu), c’est encore là une fausseté.
-Dire qu’il a un budget aussi important au niveau de son ministère alors qu’il ne s’entend pas avec Sassou et Bouya c’est nous faire avaler des couleuvres, voire nous gaver des insanités de toute sorte.

J’aime ce que vous faites, et (en) toute amitié, je vous conseillerais de les retirer car le second document jette le discrédit sur le premier qui me semblait un peu digne politiquement, malgré ses insuffisances intellectuelles.
Son neveu au crané rasé qui se lance dans une cabale aujourd’hui pour avoir perdu son poste, tout comme sa mère, n’était pas conscient de leurs malversations financières quand il était en poste ? Pourquoi acceptez-vous de servir de tribunal pour un différend familial ? Ce qui intéresse le congolais, c’est principalement les maux qui minent le système dans son ensemble et non les querelles intestines et enfantines (Le Congo n’est pas malade de ses ministères, mais de son système sur lequel notre combat et efforts sont rivés. Que les gens ne viennent pas se venger chez vous en contribuant à la mort ou au décroit de la visibilité des sites qui s’efforcent à éclairer la lanterne des congolais à la quête de la vérité.
Nous aimons le Congo, voilà pourquoi nous vous encourageons et vous orientons si nécessaire. Un journal digne de ce nom n’a pas besoin de telles insinuations exprimant des propos infondés et incohérents, pour exister. Voilà pour ma modeste contribution, avec l’espoir que le demain le nouveau Congo ne se présentera pas avec les mêmes habits sales et critiqués.

                                                Au nom du collectif de lecture DNC

Par A.M. - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 13 septembre 2012 4 13 /09 /Sep /2012 15:10

Extraordinaire affaire que celle des biens dits Mal Acquis avec ses rebondissements et ses temps morts auxquels s'ajoute désormais un aveu fracassant : La justice française prétend désormais manquer de moyens ! C'est tout de même de la justice française dont il est question, d'une justice qui en impose sur son sol mais qui avoue être aux abois - juste pour le clan Sassou&Nguesso et le clan Bongo car pour le fils Obiang, c'est une autre histoire. Voilà des mois que nous attendons mais toujours rien et pour cause ! La justice française semble accuser son impuissance au travers d'un article que nous a envoyé un ami.

C'est Denis Sassou Nguesso qui doit être content - alors que pour emmerder le fils Obiang, on n'a pas manqué de moyens. Allez-y comprendre. Eh oui, bien joué Sassou ; tu peux siroter ton champagne en paix. Cette affaire va bientôt être abandonnée faute de moyens si ça continue et de la sorte, on ne fâchera pas ceux qui sont assis sur l'indépendance énergétique de la France et surtout, on ne créera pas un précédent fâcheux qui pourrait faire des émules. On se demande de quels moyens parlent les juges : des hommes  ? Des fonds ? Il leur suffit pourtant d'une injonction pour obtenir des informations sans se déplacer mais de quoi parle-t-on quand on parle de moyens ? Il y a toute une police qui s'occupe de la délinquance financière entre autres. Nous avons cru que la Gauche au pouvoir arrangerait les choses mais Sassou a certainement raison de dire : "MON pétrole est mon meilleur avocat..." IL N'AURA MEME PAS EU A SE DEFENDRE : LA JUSTICE FRANCAISE SE MET HORS-JEU TOUTE SEULE ! Qui peut croire à ça ? Est-ce la raison pour laquelle le grand éléphant et son clan ont continué à acheter des biens mal acquis ? Nous ne sommes pas au bout de surprises extravagantes. LA JUSTICE ET LA DEMOCRATIE S'ARRETERAIENT-ELLES A LA PORTE DE L'ARGENT ET DE SES INTERETS CONNEXES ?

 

JUGES_MANQUENT_MOYENS.jpg

 



Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 12 septembre 2012 3 12 /09 /Sep /2012 12:26

Grâce à la veille informationnelle d'un ami, nous avons appris que François Hollande, président de la république française a rencontré Jim YONG KIM, président de la Banque Mondiale. Du communiqué qui a suivi cet entretien, une déclaration a attiré notre attention :

 

FLUX_FIN_ILLICITES.jpg

 

Les flux financiers illicites sont une façon polie de désigner l'argent détourné en Afrique et dans les pays en voie de développement. Ce qui attire notre attention est le fait que la France et la Banque Mondiale sont au parfum du phénomène mais que rien ne semble être fait pour enrayer ce phénomène mais ce n'est pas tout : nous apprenons aussi que cet argent détourné est supérieur à l'aide publique au développement - en d'autres termes, l'Afrique peut très bien se passer d'une telle aide. On peut même se demander quelle est la fonction véritable d'une telle aide : s'agit-il de l'argent des contribuables européens qu'on soustrait aux budgets des Etats pour l'envoyer vers des pays en développement mais en exigeant qu'il revienne sous des formes détournées ?

Ce fléau qui mine le développement de l'Afrique est donc bien connu ; reste à se demander pourquoi rien n'est fait jusque-là (en effet, Hollande parle de "s'impliquer davantage"), pour mieux combattre ce crime économique car l'Europe et les institutions internationales ne sont pas dénuées de moyens. Est-ce parce que les pays développés sont les grands bénéficiaires de ces sommes faramineuses soustraites à des pays comme le Congo ? Nous notons que cet argent se thésaurise dans les banques occidentales quand il ne devient pas biens mal acquis (ce qui revient au même car il finit toujours dans les banques occidentales et d'ailleurs).

En outre, pourquoi en dépit de la connaissance de ces pratiques, la France entre autres pays développés, continue-t-elle à jouer à cette mascarade de l'aide publique au développement ? Et nous constatons qu'en dépit de la crise qui frappe les pays occidentaux, ce jeu qui consiste à apporter de l'argent à des voleurs qui n'en ont même pas besoin, sous forme d'aide publique, continue ! Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond : vous savez qu'ils peuvent se passer d'aide mais vous continuez à les aider. N'est-ce pas là une manière habile de continuer à favoriser le détournement de deniers publics dans les pays dits en voie de développement ?

Nous sommes par ailleurs ahuris de voir que l'affaire des Biens Mal Acquis est d'une extrême lenteur - notamment en ce qui concerne le clan Sassou & Nguesso. François Hollande pourrait déjà commencer par exiger une plus grande rapidité dans le traitement de cette affaire : il n'y a pas que le fils Obiang en cause !

Pour terminer, pourquoi ne voit-on pas des dénonciations publiques de tels comportements ? Certes, nous savons que les banques se fichent de la misère des peuples mais qu'en est-il des Etats comme l'Etat français ? Un pays qui se proclame pays des Droits de l'Homme ne devrait pas permettre que son pays soit souillé par de telles pratiques qui affament des peuples  entiers en leur privant de l'essentiel : éducation, santé, alimentation, eau, électricité, etc.

Nous sommes convaincus que si l'Occident le voulait, l'Afrique pourrait aller beaucoup mieux dans tous les domaines mais nous savons que le poids des réseaux occultes ou mafieux peut expliquer de tels paradoxes car dans un monde où un billet de banque vaut plus qu'une vie humaine, rien, même pas la démocratie et la justice ne peuvent enrayer la cupidité des adorateurs de Mammon...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 11 septembre 2012 2 11 /09 /Sep /2012 11:59

OkiemyPhoto COMMENTAIRE : Décidément, on en veut à Okiémy et pour cause ! Nous avons évoqué à son entrée au gouvernement que l'âge ou le fait d'avoir séduit la fille du chef de l'Etat ne suffisait pas à faire un bon ministre qui doit être un alliage d'équité, de désintéressement, du sens du devoir et de la chose publique et de compétence à manager les hommes et à construire des projets jusqu'à atteindre les objectifs assignés. On n'est pas ministre par la simple proximité au chef de l'Etat ; c'est trop facile. Celui qui nous envoie ces informations sur Okiémy semble bien informé et nous attendons toujours le démenti du ministre sur le premier article à son propos que nous avons publié. C'est peut-être trop vrai pour être démenti. En fait, l'homme semble agir comme s'il savait qu'il n'allait plus être ministre et il en profite pour faire le paquet car si tout ce qu'on lui reproche est vrai et si en dépit de cela Sassou le maintient au gouvernement, le message qu'il enverra au peuple sera celui-ci : "PLUS UN MINISTRE EST NUISIBLE POUR LE PAYS, PLUS IL M'INTERESSE...". C'est au faiseur de ministres, le grand éléphant himself de décider à la lumière du côté obscur d'Okiémy qui semble avoir fait ombrage à la cupidité des autres ministres pour qu'il s'attire ainsi les foudres de ceux qui l'observent. OKIEMY APPREND VITE ET BIEN CAR IL SEMBLE AVOIR FAIT EN 3 ANS CE QUE LES AUTRES ONT FAIT EN QUINZE ANS. Aussi, en matière de nuisance, ne sous-estimez jamais le petit dernier ! LA CUPIDITE DU DERNIER SERA LA PREMIERE DE LA CLASSE DES CUPIDES...

Force détails nous permettent de dire avec conviction que l'homme qui nous envoie ce message, ce citoyen congolais visiblement outré, connaît bien le ministère de la communication et le ministre Okiémy. Une seule question : Comment Sassou peut ne pas être au courant de cette gabegie, lui qui est au courant de tout  ?

 

 

LE MINISTRE OKIEMY !! LA POTION SULFUREUSE OU l’ENRICHISSEMENT ILLICITE



Rien qu'à se rendre compte de la richesse du Ministre OKIEMY en 3 ans d'exercice ministériel, l'on n'a plus de doute que la politique au Congo est un puits d'or. Vous vous en rendez compte ??
OKIEMY vient de France d'où il a été débauché de l'université de Reims alors qu'il était Maître de conférence en droit avec plus ou moins 3000 à 4000 € / mois. Il ne vivait que des crédits bancaires sans fonds de garantie comme l'on sait la rigueur budgétaire en France. Ainsi peut-il dire merci aux ‘’enfants à papa’’ pour cette repêche bienveillante mais sans compter avec la moralité ordurière du juriste concupiscent.

Et du coup, il gagne 6000000 de FCFA en qualité de Ministre. Il gère un budget de 600.000.000 de FCFA en 2010, 2011 et 1.000.000.000 de FCFA en 2012. Ajoutons -en les enveloppes spéciales lors de grands événements à couvrir (les festivités du 15 Août, les cérémonies officielles etc.…). Le juriste du droit commercial s'est accaparé aussi des budgets des Directions générales sous tutelles. Aucun DG n'y a effectué le moindre engagement des fonds, à lui affectés.

C'est ainsi qu'il est devenu le plus riche des ministres en trois ans à la tête du département de la communication dont il n' a pu relever ni le niveau de prestation, ni la qualité de la gestion et moins encore la crédibilité de ce secteur miroir du pays.

Comment a-t-il gagné cet argent :


Par le placement à la tête de toutes les D.A.A.F, ses frères, cousins et nièces pour gérer dans l'opacité lesdits budgets.

Tenez !
Pour notification :

a) Des constructions : Le Ministre OKIEMY a réhabilité son village paternel proche de Boundji. Ce village demeuré dans l'abîme des années et des années vient de retrouver des habitations modernes avec un investissement lourd détourné des recettes des contribuables congolais. Coût total des investissements : 500.000.000 de FCFA. Alors nous demandons-nous, comment a-t-il eu autant d’argent pour réhabiliter un village longtemps mort s’il ne pioche pas dans les comptes du ministère.
b) Deux belles villas à Pointe-Noire viennent d'être achevées et les travaux ont été suivis par son frère aîné Willynullard sans un seul diplôme, si ce n’est à peine le C.E.P.E. D’ailleurs ce sieur qui vient d’être recruté à la fonction publique a vu son dossier plusieurs fois refoulé à la fonction publique à cause de l’usage de faux diplômes. Quand même sous le poids de son frère cadet Ministre, il a été recruté comme agent subalterne au grade d’un chauffeur d’administration au Congo. Malgré tout ça, il est nommé D.A.A.F au Ministère du petit-frère en remplacement de la grande sœur aînée déchue pour vol à gros sous (Cf. la mise à main d’un compte de près d’un milliard en banque d'où la grande querelle qui l’opposa à ses frères). Même son nom et une phrase littéraire ne peuvent sortir de son cerveau… L’administration de la communication est bien en faillite.
c) Une villa à Poto-poto, un domaine à 10 maisons à Djiri s'étendant sur 10 parcelles.
d) Un appartement et un pavillon à Paris et à Reims.

Ce ne sont que les quelques biens repérés de ce sinistre Ministre dont l'objectif maléfique n'est que de s'enrichir vite.
e) de sa grande-sœur, "la reine du fric", en son temps de D.A.A.F au cabinet, plusieurs parcelles ont été construites à Poto-poto, au  Plateau des 15 ans et à Moungali. Mme ETOMBE, puisqu'il s'agit d'elle s'est vue contrer en banque pour un décaissement de 400.000.000 FCFA, par son petit frère Ministre OKIEMY.

Les deux cleptomanes se sont insultés copieusement devant les agents de la banque de la place au grand dame de leurs personnalités respectives.

Le grand frère du Ministre, Willynullard, lui aussi a construit à Poto-poto, et a pu acheter un appartement en France. Ce brut agent culinaire et bagagiste d'Air-France à Roissy, déifie son petit-frère et n'entend pas parler du mal de lui. Tous, sont devenus riches au bout de 3 ans grâce à ce poste ministériel.

De tout ce qui précède, l'on devait sanctionner toute nomination par une enquête de moralité.

Le Ministre OKIEMY, juriste, a-t-on bien lu sur les cartes de visite, n'est finalement qu'une vermine aux appétits sorciers ; certainement un sombre lien familial, car son père géniteur aurait été tué ou pourchassé de son milieu parental à cause de la sorcellerie (à vérifier). D’où son retranchement à Boundji ville natale. Tel père, tel fils, vérifions bien cette anecdote qui sied bon au comportement de ces sieurs.

Voyons ! Il se permet d'interpeller au téléphone, les commerciaux de WARID Congo pour le paiement anticipé des factures de la pub à la Radio et à la Télé. Franchement ! Un Ministre ! Il presse de tout temps les annonceurs au paiement des factures des contrats avec des organes de presse sans rétrocéder les retombées au trésor public.

Tout comme il mange comme sans se soucier de quoi que ce soit les royalties des émetteurs de R.F.I et la R.A.V.


Enfin, du budget d'achat du matériel audiovisuel, il n'a dépensé que le 1/4, en achetant quelques caméras non professionnelles qu'il présente tambour battant à la presse. Vérifiez le prix et la qualité vous tomberez de marbre.

Dans tout cela où est la grandeur d'homme d'Etat ? Absolument rien. Ce qui devait assiéger la conscience du Président SASSOU avant toute nomination au poste de Ministre. (Mal)Heureusement que c’est une affaire de franc-maçon qui au lieu de construire est en train de détruire ; exemple : le coaster et les 4x4 distribués à chaque ministère sont introuvables à la communication en ce qui la concerne. Gabegie, jouissance, cleptomanie, incompétence, voilà les termes de référence bien imputés au sulfureux OKIEMY !! la potion maléfique.

(Dossier à suivre)

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 10 septembre 2012 1 10 /09 /Sep /2012 13:20

COMMENTAIRE : C'est une vidéo tirée d'un reportage sur ARTE que je mets en ligne car certains n'ont peut-être pas eu l'occasion de le voir. C'est important que le citoyen lambda comprenne comment fonctionne ce monde dans toute sa noirceur et son machiavélisme symbolisés par l'esprit des banques ; c'est ainsi que nous pourrons changer les mentalités. Goldam-Sachs, la banque qui dirige le monde et qui impose ses banquiers à la tête des institutions monétaires et politiques européennes et mondiales. Je vous invite à regarder ce reportage qui vous permet de réaliser qu'une banque peut éliminer ses concurrents comme Lehman-Brothers, escroquer ses propres clients jusqu'à les couler en spéculant en plus sur ce fait et ce sont les hommes de Goldman-Sachs, ces pyromanes qui jouent encore aux pompiers du monde, ceux-là mêmes qui ont maquillé les vrais chiffres de la dette grecque en se sucrant au passage. Les hommes qui dirigent les institutions bancaires mondiales sortent de Goldam-Sachs et restent bien entendu en contact avec la maison qui les a formés - tout en respectant son esprit.  

Mario Draghi sort de chez Goldman-Sachs et a pris la direction de la BCE ; Goldman-Sachs dirige cette institution au travers de cet homme qui a déjà commencé à prêter l'argent du contribuable européen aux banques. Et nous avons la preuve que ces banques n'ont pas reversé cet argent dans l'économie réelle. Voici ce que l'on peut lire :


"Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a convenu mercredi qu'il avait espéré que les prêts massifs consentis ces derniers mois par l'institution aux banques européennes profiteraient plus rapidement à l'économie réelle. "


Au lieu de casser cette banque en banques plus petites, on laisse le monstre exister, c'est-à-dire ruiner des millions de gens par jour. Vous n'avez qu'à penser à l'affaire des subprimes pour vous en convaincre. Ils recrutent les hommes les plus brillants, notamment des mathématiciens et les enrôlent à travailler selon l'esprit Goldman-Sachs qui est composé d'arrogance, de perfidie et de cupidité, cupidité qui deviendra leur car ils gagneront de gros salaires et de gros bonus et deviendront vite des requins.En plaçant ses hommes au sommet des institutions mondiales, Goldman-Sachs garantit son immunité et sait qu'elle peut compter sur eux en cas de problème...

Pour la finance, le monde est une proie et comme la proie est incapable de se défendre, elle va prendre protection chez....le prédateur comme dans les fables  ! Si les choses continuent à l'identique, et c'est ce qui arrive parce que les hommes de Goldam-Sachs dirigent le monde en servant les intérêts de cette banque arrogante, vous pouvez être sûrs que les crises succèderont aux crises et le gagnant ne sera toujours et toujours Goldam-Sachs et non les peuples... Nous avons pris la précaution de l'enregistrer au cas où elle disparaîtrait en ligne pour la remettre en selle.


Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 7 septembre 2012 5 07 /09 /Sep /2012 20:44

Pour informer les Congolais, nous faisons de la veille informationnelle. Ne sont retenues que des informations stratégiques. Nous y consacrons une à trois heures par jour en moyenne. De toute façon, il n'y a pas de nombreux sites capables de fournir une information de qualité sur le Congo. il y a d'un côté le point de vue des Congolais usant de leur liberté d'expression et de l'autre des informations factuelles qu'on se doit d'analyser en recherchant le facteur qui détermine l'action politique - notamment l'action du gouvernement congolais qui est orientée nord parce que le gangster en chef au sommet de l'Etat pratique l'ethnodiscrimination la plus éhontée qui soit.

Nous nous demandons si le fait de détruire les quartiers nord par un petit Hiroshima n'était pas volontaire pour permettre à Sassou de faire un don de quartiers modernes à ses parents du nord. En effet, bien avant le drame du 4 mars 2012, l'information circulait déjà que Sassou allait raser les quartiers nord pour en faire des quartiers modernes ; ce que l'on ignorait, c'est qu'il allait le faire à la Néron en foutant le feu par des explosions programmées. Rien d'étonnant que l'enquête sur le drame du 4 mars 2012 n'aboutisse pas et qu'il s'acharne sur des innocents comme le colonel Marcel Tsourou...

Après avoir assassiné cinq mille de ses frères du nord, peut-être était-ce le prix à payer - pour justifier son action politique, le grand éléphant sanguinaire va consacrer un milliard de dollars (je vous laisse faire les conversions en francs cfa) pour donner aux survivants du drame du 4 mars 2012 des villas modernes qui resteront dans les mémoires comme le plus grand chantier public du Congo et nous savons que ce n'est pour pour Bacongo qu'il aurait pu y consacrer tout cet argent public - encore moins pour Pointe-Noire : Bacongo a 50 logements qui peinent à trouver preneurs à cause du coût exorbitant de 50 millions de francs cfa.

Tandis que le barrage de Chollet dans la Sangha  a déjà été budgétisé à hauteur de 700 milliards de dollars, le barrage de Sounda demeure à l'état de préprojet et nécessitera un an et demi d'études de faisabilité - alors que les études existent déjà et on se demande déjà pourquoi une durée d'étude si longue. Question d'endormir les tenants de la SCISSION ?

Sassou suit le conseil que lui donné sa défunte fille : développer le nord du pays grâce à l'argent du pétrole afin qu'à sa mort, les siens se souviennent de lui. Oyo est une ville moderne, les quartiers rasés du nord de Brazzaville vont créer un vrai contraste avec le reste de la capitale et nous savons que lors de la distribution de ces logements, la pagaille habituelle viendra mettre son grain de sel. L'argent de la république qu'on le prenne dans la caisse ou qu'on gage le pétrole - ce qui revient au même - sert avant tout à améliorer le nord et les conditions de vie des orginaires du nord. Si Sassou met un milliard de dollars pour reloger ses frères du nord, il peut mettre autant pour créer des écoles, des hôpitaux, des universités mais d'abord au nord et tant pis si les populations du sud meurent de faim, de soif, de maladie, dans l'ignorance et l'obscurité.

Nous savons pourquoi les populations du nord ne peuvent se rebeller face à Sassou - malgré le massacre qu'ils ont subi le 4 mars 2012.  Un Mbochi m'a exprimé ce qui est le point de vue de tous les nordistes en général et des Mbochis en particulier : "Mon cher LDM, oui, nous aurions pu nous soulever jusqu'à faire tomber Sassou au vu de la catastrophe du 4 mars 2012 mais nous avons peur que le pouvoir revienne au sud ; nous savons que nous vous avons fait beaucoup de mal et nous redoutons la vendetta, votre vengeance et c'est là tout notre problème..." A ce propos, je tiens à rassurer les populations du nord qu'il n'y aura ps de vendetta mais seuls les coupables  répondront de leurs crimes devant la justice car tel est le sens d'une véritable république et d'une véritable démocratie.

UNMILLIARD_DE_DOLLARS.jpg

Ne croyez pas à la générosité chinoise ; il n'y a pas de "dons" mais une sorte de troc car en politique, il n'y a pas d'amis mais seulement des intérêts : la Chine est à la recherche de terres arables, d'essences rares, de pétrole entre autres matières premières - donc, l'Afrique est la proie idéale. L'académie d'agriculture va servir ce dessein sur le plan agricole car ce n'est pas pour le Congo que la Chine va planter des courges mais d'abord pour elle-même. Croyez-vous que les Chinois peuvent nous apprendre à planter du manioc que nous cultivons depuis des lustres ? Sans blague ! Pour exemple, les Chinois font pousser des légumes dans une espèce de ferme expérimentale à Kombé ; on doit se demander où vont les légumes puisqu'ils ne sont pas vendus sur les marchés congolais : on les retrouve en Chine car la désertification et la pollution gagnent du terrain dans ce pays. Il y a à Kombé, des milliers de poules mais tout ça, vous ne le verrez pas sur nos marchés car il faut nourrir le milliard 600 millions de Chinois. Vous voulez la preuve que la vie est chère au Congo ? Ce sont les griots du pouvoir qui en parlent le mieux ! Alors, pourquoi les Chinois viennent-ils planter des choux qui ne nourrissent pas nos enfants au Congo ? Lisez ce qui suit que j'ai trouvé sur le site officieux du pouvoir :

PRIX_DENREES.jpg

 Sassou endette et vend le pays aux Chinois qui font de la COLONISATION ECONOMIQUE ET UN JOUR, SI ON N'Y PREND GARDE, TOUT LE CONGO APPARTIENDRA AUX CHINOIS. PRENEZ DATE  ! ET avec ça, Sassou va jusqu'à donner un milliard de francs cfa à la Chine pour reconstruire des écoles détruites par un tremblement de terre - comme si la riche Chine avait besoin de ça - alors qu'il est incapable de mettre une somme pareille dans la construction des écoles dans son propre pays. Cherchez l'erreur ! SASSOU EST UN HOMME SOUS INFLUENCE ET LES CHINOIS FONT PARTIE DESORMAIS DES DONNEURS D'ORDRE. DANS PEU DE TEMPS, LE CONGO DEVIENDRA LA PREMIERE PROVINCE NOIRE DE CHINE...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Vendredi 7 septembre 2012 5 07 /09 /Sep /2012 16:08

C'est une information qui pour l'instant concerne les officiers de la police nationale au Congo ; on parle même de cent-quatre (104) officiers qui ont été mutés. "Ce sont des fonctionnaires ; ils doivent s'attendre à ça", me dit un officier de police. On espère par une telle mesure atténuer l'impact de la corruption - sauf qu'on oublie que les corrupteurs, les commerçants et autres, auront vite fait de corrompre les nouveaux venus qui ont déjà goûté aux fruits de la construction ailleurs car autrement, on ne saurait expliquer leurs énormes villas et leur train de vie exorbitant. Ce qui recréera l'équilibre corruptrice dans lequel patauge le pays depuis le retour aux affaires du reptile à tête et à estomac d'éléphant.

En fait, si Sassou voulait que les choses changent vraiment au niveau de la police, il aurait suffi de virer  Jean-François Ndenguet mais comme vous le savez, Sassou ne touche pas aux membres du clan et vous en verrez l'illustration dans le prochain gouvernement qui pourrait être chapeauté à nouveau par un "FAUX PREMIER MINISTRE", faux car SA constitution ne prévoit pas de premier ministre : Sassou n'est pas seulement le gangster en chef de l'Etat mais aussi le chef du gouvernement (premier ministre) et le ministre de la défense. C'est la preuve que Sassou ne supporte aucune compétition, aucun partage d'autorité mais il peut déléguer en se gardant de prendre lui-même les décisions importantes, dictature oblige.

Revenons à nos officiers de police. S'il ne tenait qu'à ça, il n'y aurait pas de vagues : là où les superflics se plaignent, c'est que les moyens ne suivent pas car il faut voyager avec biens et familles, c'est-à-dire, femmes et enfants. Encore qu'à l'arrivée, rien n'est prévu pour les recevoir comme des baraquements de fonction. Ensuite viendra le tour des sous-officiers et des policiers ordinaires.

Nous nous demandons s'il n'y a pas une décision politique derrière cette manoeuvre - parce que Sassou ne fait rien sans arrière-pensée et surtout, nous savons que ce n'est pas pour lutter contre la corruption que certains officiers vont aller titiller le moustique à Ouesso. Non, il doit y avoir une autre raison et nous essaierons de savoir ce qui se manigance derrière cette opération qui si elle était ordinaire devrait être menée tous les quatre à cinq ans.

Sassou est à Brazzaville et lundi il ira à Oyo où il se sent en paix au milieu de ses vaches, de ses autruches et de ses poissons-chats sans oublier les crocodiles de l'Alima. Oyo aurait dû être la capitale du Congo selon une indiscrétion qui nous a été confiée ; il semble que ce soit les habitants de la ville qui aient refusé ce transfert de la capitale de Brazzaville à Oyo. En effet, Sassou aimerait y demeurer officiellement sans avoir à se déplacer. Après tout, il y a un aéroport international à Ollombo qui ne sert presque pas et qui peut recevoir les hôtes de marque. Pour les sceptiques, qu'il vous souvienne que le président Fulbert Youlou a déplacé la capitale politique de Pointe-noire à Brazzaville en pleine nuit grâce à un décret secret et Sassou en admirateur avoué d'Houphouet peut faire d'Oyo son Yamoussoukro. Nous avons aussi appris que la sécurité présidentielle est désormais assurée par des intérimaires qui ne peuvent pas faire plus de trois mois. Comme qui dirait une sécurité jetable mais cette information reste à confirmer...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Recommander

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : cuisine Santé France Société bébé Politique
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Archives

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg

W3C

  • Flux RSS des articles

Images aléatoires

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Recherche

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés