STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 5.500.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 3.500.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 2300 ARTICLES, *** 458 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 1120 COMMENTAIRES... 

 


MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

*** LE LION DE MAKANDA VOUS PRESENTE SES VOEUX  2014 : SANTE, CONNAISSANCE, BONHEUR, ABNEGATION, FOI EN UN AVENIR MEILLEUR ! ***

demain le congo brazzaville

Jeudi 19 avril 2012 4 19 /04 /Avr /2012 14:54

Voici une interview sur "LA VOIX DE L'AMERIQUE" de maître Roger Guy Kinga, l'un des huit avocats qui ont pris à coeur de défendre leurs deux confrères, Hervé Malonga et Ombessa, arbitrairment arrêtés par le pouvoir de Brazzaville,  une interview qui nous permet de comprendre comment la loi a été violée los de l'arrestation arbitraire de ces deux avocats : ils n'auraient pas dû être arrêtés sans la présence du bâtonnier de l'ordre des avocats qui curieusement s'oppose à tous les avocats - alors qu'il est censé défendre la loi ! Les avocats doivent demander sa démission car il est visiblement au service du pouvoir et non de la justice. Et vous parlez d'une justice ! Pour exercer le métier d'avocat dans de telles conditions, il faut être un héros.

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Jeudi 19 avril 2012 4 19 /04 /Avr /2012 12:42

Nombreux sont les observateurs qui se demandent ce que Jean Dominique Okemba a fait manger à Denis Sassou Nguesso pour que ce dernier accepte toutes les inepties qu'il lui propose et, parfois, il décide seul ! Sassou est toujours d'accord à quelques exceptions près - comme s'il s'agissait d'une corégence, comme si Jean Dominique Okemba était déjà au pouvoir.

C'est une manière habile de succéder à quelqu'un en prenant déjà le pouvoir de son vivant ; les Egyptiens appliquaient la technique de la corégence pour initier les princes à l'exercice du pouvoir mais ce n'est pas la façon la plus habile pour prendre le pouvoir. COMMENT Y PROCEDE-T-ON ? EN PRENANT LE POUVOIR SUR CELUI QUI EXERCE LE POUVOIR     (C'EST CE QUE FONT CERTAINES PUISSANCES SUR LEUR EX-TOUJOURS COLONIES MAIS UN INDIVIDU PEUT REUSSIR CETTE MANOEUVRE). ET SI VOUS LUI FAITES FAIRE DES ERREURS, IL TOMBERA PLUS VITE ET PLUS TOT, VOUS PRENDREZ LE POUVOIR. Okemba pousse Sassou vers la fosse car il a déjà pris le pouvoir. Vous vous en rendrez compte trop tard. N'est-ce pas lui qui l'a représenté au Sénégal lors de l'investiture de Macky Sall ? Il dirige souvent le pays quand Denis Sassou Nguesso n'est pas là. En fait, Sassou semble dépassé par la charge étatique qu'il se décharge volontiers sur Okemba qui en profite : il est déjà le second dans tous les plans : vice-chef d'Etat, Obali du Kani, second de la franc-maçonnerie qui représente souvent le Grand Maître Sassou, etc. IL N'A PLUS QU'UNE MARCHE A MONTER...

 

Nous venons d'apprendre que Jean Dominique Okemba fait circuler une liste noire de personnes à arrêter SANS RAISON, SANS MOTIF. Vous savez que si je mets le pied au Congo aujourd'hui, je serais aux arrêts. J'AI ENVIE DE VENIR CHEZ NOUS mais je sais que je suis utile pour l'instant ici car mes compatriotes ont besoin de moi : J'ASSUME LE SACERDOCE D'ETRE L'INTERMEDIAIRE DE MES FRERES QUI SONT BAILLONNES AFIN QUE LE MONDE SACHE CE QUI SE PASSE AU CONGO.

Je connais un peu le chef d'Etat Sassou Nguesso ; je dis chef d'Etat mais pas président car président, c'est autre chose que chef d'Etat car on peut devenir chef d'Etat par la force ou la ruse : il suffit de se hisser au sommet de l'Etat et si Jean Dominique Okemba y parvient demain, il deviendra chef d'Etat mais PRESIDENT, il faut le mériter !  Sassou supporte la critique ; il nous lit et parfois réagit positivement ; je le reconnais mais OKEMBA NOUS DONNE DEJA LA PREUVE QU'IL NE SUPPORTE PAS DU TOUT LA CRITIQUE.

"J'ai arrêté Mbaou...

-Pourquoi l'as-tu fait ?

-Tu ne peux pas laisser ce type en liberté après tout ce qu'il a dit et puis il y a l'élection..."

Cette conversation entre Sassou et Okemba a eu lieu après qu'il ait demandé qu'on arrête le Général Mbaou. Cet homme, assurément, serait pire que Denis Sassou Nguesso s'il accédait au pouvoir. IL FAUT LE STOPPER A TOUT PRIX.


Dans la liste noire qui circule en ce moment, il y a le nom de Joe Washnigton EBINA, entre autres,  un homme apprécié de TOUS LES CONGOLAIS, qui agit pour le bien du peuple avec le peu de moyens dont il dispose à travers la FONDATION EBINA, une véritable exception comme un peu de lumière au milieu des ténèbres. Okemba veut l'arrêter. Je sais qu'il doit y pousser Sassou.

Doit-on arrêter tous ceux qui ne sont pas d'accord avec le chef de l'Etat ? PARCE QU'IL A DEMANDE LA DEMISSION DE CE DERNIER ? MAIS NOUS SOMMES NOMBREUX A DEMANDER LA DEMISSION DE MONSIEUR SASSOU DENIS ! Ce n'est pas un délit, monsieur Okemba ! C'est la manifestation d'une désapprobation ; en démocratie, c'est normal et personne ne va en prison pour ça. Joe Washington EBINA ne  menace pas le pouvoir de Sassou en disant cela.

Nous savons que monsieur Denis Sassou sait faire  preuve de retenue et d'analyse quand il sent que les choses vont trop loin et là, IL FAUT QU'IL SE MEFIE D'OKEMBA QUI POUSSE LE BOUCHON TROP LOIN. EN PROJETANT D'ARRETER JOE WASHINGTON EBINA, JEAN DOMINIQUE OKEMBA ESPERE CERTAINEMENT DECLENCHER LE SOULEVEMENT POPULAIRE QUI POURRAIT NUIRE A SASSOU. QUE L'HOMME D'ETAT QU'IL EST Y REFLECHISSE ! L'arrestation de deux avocats est déjà une grosse erreur qui n'a pas fini de faire des vagues ; si à cela Sassou laisse Okemba arrêter Joe Washington Ebina, IL PROUVERA PAR LA QU'OKEMBA A DEJA PRIS LE POUVOIR DANS CE PAYS...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Jeudi 19 avril 2012 4 19 /04 /Avr /2012 12:01

Mes chers compatriotes, vous êtes désormais 239 abonnés à la NewsLetter à me suivre au quotidien. Je vous en remercie. Si vous avez des difficultés comme certains à vous abonner, il vous suffira de m'envoyer un mail comme le font certains et je vous inscrirai. Vous n'aurez plus qu'à confirmer dans votre boîte mail votre abonnement qui je le rappelle est gratuit. Pour le mail du blog, je vous le rappelle : demainlecongobrazzaville@yahoo.fr ; il vous suffit de me demander à vous inscrire si vous n'y arrivez pas pour telle ou telle raison.

Le sujet du jour est une curiosité - même une double curiosité et cela en dépit du fait que nous savons que LA SNPC EST LE VERITABLE TRESOR PUBLIC DU CONGO QUI A DECLASSE LE TRESOR PUBLIC USUEL QUI RECOIT DE LUI DES MIETTES DE TEMPS EN TEMPS. Dans un article, nous vous avons révélé qu'il existait un compte à la SNPC où députés et sénateurs de la mouvance présidentielle pouvaient allaient se servir - à condition d'être Mbochi ou du nord. C'est le fond qui les aide à battre camapgne, à donner des cadeaux de temps en temps à leurs ouailles politiques comme des cahiers, des tables-bancs aux écoles, etc. LA SNPC AGIT COMME LA BANQUE PRIVEE DES SASSOU & NGUESSO. Vous avez un problème ? Vous êtes du sérail ? Allez à la SNPC, elle pourvoiera. Et celui qui fait pareil pour financer sa revue Géopolitique africaine, c'est Jean-Paul Pigasse qui envoie les factures de cette société directement à la SNPC qui paye pas moins de 800.000 euros à cet homme qui semble être en affaires avec l'éternel ambassadeur du Congo en France, lui qui est déjà le griot blanc de Denis Sassou Nguesso. IL FAUT  QU'IL EXPLIQUE AU PEUPLE CONGOLAIS EN QUOI IL FACTURE LE CONGO VIA LA SNPC (C'EST BIEN DE L'ARGENT PUBLIC QU'IL S'AGIT) POUR UNE REVUE DONT LE PEUPLE CONGOLAIS N'EST PAS ACTIONNAIRE.

Cet homme est l'un de ceux qui se goinfrent aux frais du contribuable congolais car vous verrez qu'il agit même en tant que lobbyiste pour d'autres, des obligés qui lui reversent des commissions et qui par conséquent enlèvent eux aussi comme Pigasse le moungouélé de la bouche de nos enfants.

 

A tous ceux qui pourraient le voir à Brazzaville, demandez-lui des comptes. Il travaille peut-être pour Sassou mais en quoi cela regarde-t-il le peuple congolais pour qu'il nourrisse ses enfants avec NOTRE ARGENT pendant que les nôtres meurent de faim ?


IL DOIT VOUS RENDRE DES COMPTES : LA DEPECHE DE BRAZZAVILLE, GEOPOLITIQUE AFRICAINE, TOUS CES MACHINS A DEUX SOUS, C'EST DES PIEGES A FRIC, DES MOYENS DE VOLER LE CONGO. J'ACCUSE JEAN-PAUL PIGASSE D'ETRE UN PREDATEUR NOIR A PEAU BLANCHE.

A TOUS LES PIGASSES NOIRS A PEAU BLANCHE QUI SUCENT LE CONGO, NOUS ARRIVONS. L'HEURE DES COMPTES, C'EST POUR BIENTOT...


PIG_FIN_SNPC_1.jpg

PIG_FIN_SNPC_2.jpg



Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 17 avril 2012 2 17 /04 /Avr /2012 23:00

Depuis le drame du 4 mars 2012 qui est en fait un coup d'Etat qui n'est pas allé jusqu'à son terme, Sassou ne sait plus où mettre de la tête : il lui faut trouver le commanditaire avant qu'il ne récidive ET IL VA RECIDIVER ! C'est une question de temps : il est par ailleurs connu en criminologie que le criminel récidive toujours...

Si l'enquête "administrative" ne donne pas les résultats escomptés, c'est que le complot est bien noué et personne ne trahira le vrai commanditaire - quitte à orienter le pouvoir sur des fausses pistes. PLUS LE COMMANDITAIRE EST PROCHE, PLUS IL EST TRES DIFFICILE A TROUVER - surtout s'il n'y a pas de preuves directes comme l'a si bien dit le ministre de la justice Emmanuel Yoka. S'acharner sur des innocents ne conduira à rien. Certes, la technique qui consiste à faire semblant de suivre une piste pendant que d'autres s'orientent ailleurs est un classique mais si celui qu'on recherche est une clé du réseau, il sera difficile à trouver et lui voudra réussir sa seconde tentative avant qu'il ne soit découvert. Il faudra qu'il attaque à nouveau le premier et cette seconde fois...

Nous savions que Denis Sassou Nguesso avait lancé une campagne d'intimidation dans la région des Plateaux. Si ce n'est pas pour donner l'impression qu'il veut s'en prendre aux Tékés, alors on doit se demander ce que c'est. C'est vrai que dans une correspondance récente qui nous annonçait l'arrestation du colonel ONANGA, nous savions que les mercenaires de Tsambitso étaient dans cette paisible région - juste question de mettre la pression sur les leaders tékés - alors qu'Emmanauel Yoka feignait qu'il n'y avait aucun "problème téké".

Nous venons juste de recevoir un coup de fil relatant l'encerclement de Lékana dans la région des Plateaux par les mercenaires de Sassou. Nous lui disons : "Perds ton temps, distrais-toi mais sache que les instigateurs du coup d'Etat manqué courent toujours et te cernent. Ils profiteront certainement d'un faux pas que tu ne tarderas pas à faire..."

Quelqu'un sait-il que c'est l'arrestation arbitraire de Marien Ngouabi qui fit perdre le pouvoir à Massamba Débat ? Oui : Sassou le sait ! Certes, l'armée est mbochisée à souhait mais certains ont perdu des proches dans le drame du 4 mars 2012, des parents dont les corps ont été jetés dans le fleuve Congo. La rancoeur est là, semée par la destruction d'une maison, la perte d'un parent cher et ce n'est pas le fait qu'il fasse semblant de s'en prendre aux Tékés qui sortira le commanditaire de son terrier.

Les injustices de Sassou vont finir par liguer encore un peu plus les comploteurs contre lui et la prochaine fois, nous le savons, ils ne manqueront pas leur coup. Alors, encercle Lékana comme tu veux mais tes ennemis sont autour de toi. Les Angolais ? Des mercenaires qui te gardent  et qui sont prêts à tuer pour de l'argent mais à toi qui lis Machiavel, tu saurais que personne ne conserve son pouvoir gâce à des mercenaires ; au moindre tracas, ils n'hésiteront pas à t'abandonner ; Kadhafi en sait quelque chose, lui qui avait enrôlé de nombreux mercenaires qui ont facilement été vaincus.

Oui, tes militaires défilent devant la maison d'Okombi Salissa mais ils n'ont rien contre ce monsieur qui est un parfait innocent et c'est une perte de temps. Ton enquête piétine depuis plus d'un mois déjà ? Tu ne trouveras personne par contre, eux te trouveront certainement AVANT...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 17 avril 2012 2 17 /04 /Avr /2012 19:43

En ces moments de tristesse, de drame, de coeurs déchirés par la douleur qui a explosé à l'heure où d'innocentes âmes dorment encore, un ami m'a envoyé une vidéo que j'aimerais vous faire découvrir qui vous démontrera que nous, Africains, nous Noirs, pouvons jouer la MUSIQUE DES MUSIQUES, la musique la plus épurée comme un concentré d'émotion pure, celle de Beethoven ou de Mozart jouée par des femmes n'ayant aucune connaissance de la musique écrite, ne sachant pas lire ou déchiffrer une seule note de musique - ce qui démontre que les Africains peuvent faire tout ce que les plus illustres des mortels sont capables de réaliser de grandiose. A condition, qu'ils le veuillent. C'est la divine musique qui jaillit du coeur de la pauvreté, une musique que l'on payerait cher pour écouter ailleurs mais qui se déguste à Kinshasa comme un produit ordinaire, comme une bière locale, parce que jouée par des musiciens ordinaires qui ont démystifié Beethoven et Mozart qui eux auraient bien du mal à jouer du ndombolo s'ils vivaient encore.


La musique du monde, la World Music made in Kinshasa réinvente la musique symphonique au coeur de la pauvreté, de la noirceur la plus totale où jaillirait la musique épluchée de toutes ses fioritures. ELLE, LA RICHE MUSIQUE DES RICHES JOUEE PAR DES PAUVRES COMME SI ELLE VIVAIT EN EUX, LES HABITAIT POUR QUE TOUT INTERMEDIAIRE FÛT SUPERFLU...

 

Nous n'avons pas fini d'explorer les potentialités de notre kimuntu-bomoto et qui sait ce que nous ferons demain quand nous aurons vaincu ce qui nous asservit et qui nous injecte ce sentiment d'infériorité dont le but est de nous donner à croire que nous sommes nés pour être des esclaves - ce qui est évidemment faux. C'est la fausse vision du monde portée par des gouverneurs noirs comme Sassou Nguesso qui retardent l'Afrique de plusieurs siècles. J'aurais pu intituler cet article : "Quand de vulgaires mains noires jaillit la musique des grandeurs, la musique de Beethoven ou de Mozart", l'hymne à la joie parce que nous avons en nous la quintessence de la joie, nous, "nègres" qui sommes JOIE PURE, EMOTION PURE, VITALITE PURE et qu'on a dépossédé de l'âme la plus pure de la terre : KIMUNTU, TSIMUNTU-BOMOTO...

 

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 16 avril 2012 1 16 /04 /Avr /2012 10:34

 

LDM2 Mwangou, vous aurez tous compris que pour Sassou ce qui est important c'est le pouvoir et non le peuple. Pourquoi cette attitude ? PARCE QU'IL NE TIENT PAS SON POUVOIR DU PEUPLE MAIS DE LA FORCE ET DE LA FRANCE... Dès lors, il ne raisonne plus qu'en termes de MENACE, DE COMBAT DE LA MENACE, DE CONSERVATION DU POUVOIR PAR LA FORCE, PAR L'OBEISSANCE A LA FRANCE et la plus grande menace pour lui en dehors de la DEMOCRATIE elle-même et de LA FRANCE (en même temps alliée et ennemie de l'extérieur), faiseuse de "GOUVERNEURS NOIRS", ce sont les BAKONGOS (ennemis de l'intérieur) qui dans la logique tribale du nord concerne TOUT LE SUD DU PAYS, TOUS LES RESSORTISSANTS DU SUD NATIFS DES ETHNIES DITES KONGOS qui en cas de démocratie prendraient forcément le pouvoir puisqu'ils sont les plus nombreux. D'où cette expression de GUERRE CONTRE LES BAKONGOS QUI N'EST PAS SEULEMENT LA GUERRE CONTRE LES RESSORTISSANTS DU POOL (LARIS, KONGOS) MAIS CONTRE TOUT LE SUD pour réduire la population du sud (PAR UN GENOCIDE DIT "PROPRE ET SILENCIEUX") et cette guerre est multiforme : ne pas donner du travail aux habitants du sud (discrimination par le travail), ne pas les soigner en construisant des hôpitaux dignes de ce nom (discrimination par la santé), ne pas donner de l'eau et de l'énergie au sud (discrimination énegétique), casser l'école où les "BAKONGOS" excellent (discrimination éducationnelle) et puis se préparer à un génocide en achètant des armes de destruction massives.

Sassou a fait de la région et de l'ethnie des alliées de l'intérieur qu'il se doit de favoriser pour fortifier le soutien aveugle qu'elles peuvent lui apporter. C'est en leur direction que va la distribution des droits de tous transformés en privilèges ethnorégionaux. C'est pourquoi le drame du 4 mars 2012 est grave pour lui : 1) il vient d'un des siens qu'il a élevé au sommet de la gloire 2) il met en mal la solidarité instinctive que le nord a en lui car il a jeté ses propres frères dans le fleuve les privant de sépultures décentes, une grave et impardonnable abomination.

Pour la petite anecdote, lors de mon procès contre son frère aîné, il a demandé me concernant : " A ZA NANI ? MUKONGO ?" Et on lui  a répondu oui - alors que je ne suis ni Lari ni Kongo de par l'ethnie. C'est bien là l'illustration que dans la logique tribale de Sassou à visée de conservation du pouvoir, le MUKONGO est un terme générique qui désigne TOUT LE SUD. Tous ceux qui ont travaillé au nord du pays vous le diront : le Mukongo est un natif des ethnies du sud. POINT !

Dans un de ses conseils de ministres, Sassou a déjà prévu de racheter TOUT son arsenal détruit... Pourquoi ? Pour défendre la nation ? NON ! POUR MATER LES BAKONGOS EN CAS DE REVOLTE... IL S'AGIT DE FAIRE EN SORTE QUE LA FRANCE DEMEURE UNE ALLIEE EN LUI DONNANT LES RESSOURCES QU'ELLE VEUT POUR NE SE PREOCCUPER QUE DE L'ENNEMI INTERIEUR : "LES BAKONGOS".

Nous devons dépasser cette logique tribale par la seule manière par laquelle elle peut être vaincueLA JUSTICE SOCIALE. IL S'AGIT DE FAIRE EN SORTE QU'IL N'Y AIT PLUS D'IMPORTANCE D'ETRE NE PAR HASARD AU SUD OU AU NORD. Si qui que l'on soit, on est assuré d'obtenir les mêmes droits et d'être assujetti aux mêmes devoirs, cette logique sera battue en brèche ; c'est la raison pour laquelle Sassou l'entretient dans sa politique de "DIVISER POUR MIEUX REGNER". Ne le suivons pas dans cette logique car elle retarde le SALUT du Congo.

Lors de la catastrophe du 4 mars 2012, le peuple a démontré que d'où que l'on vienne, on est CONGOLAIS et l'on mérite la solidarité de ses compatriotes en cas de drame. Sassou lui n'a jamais indemnisé les sinistrés "bakongos" - alors que pour ceux du nord, il calme la douleur à coups de millions. LE DRAME DU CONGO EST D'AVOIR UN TRIBAL A LA TETE DU PAYS, UN MONSTRE QUI OPPOSE LE NORD ET LE SUD ALORS QU'IL DEVRAIT ETRE AU-DESSUS DE TELLES BASSESSES...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 15 avril 2012 7 15 /04 /Avr /2012 21:00

 

COMMENTAIRE : L'homme qui a envoyé ces informations est très proche du pouvoir ; quand lirez le message, vous vous rendrez compte qu'il décrit bien ce qui se passe. Il nous a été fourni pour que l'on arrête Sassou dans sa logique machiavélique.

Nous sommes désormais au courant des réunions familiales confidentielles qui ont arrêté une certaine logique que vous allez comprendre. CA FAIT FROID AU DOS. Vous allez découvrir la logique machiavélique qui guide les actions du clan Sassou&Nguesso. QUAND JEAN DOMINIQUE OKEMBA LIRA CET ARTICLE, IL COMPRENDRA QUE SON HEURE A CERTAINEMENT DEJA ETE ARRETEE PAR LE GRAND ELEPHANT...

Nous venons aussi d'apprendre l'arrestation du colonel ONANGA - ce qui signifie que les arrestations arbitraires continuent au sein de l'armée. De nombreux officiers sont arrêtés sans raison et vous savez que tout cela est illégal et en pleine violation des libertés fondamentales.  

 

EMMANUEL YOKA A BIEN DIT QU'IL N'Y AVAIT PAS DE PREUVES DIRECTES - CE QUI SIGNIFIE QUE CE A QUOI NOUS ASSISTONS EST DICTE PAR UNE LOGIQUE QUE NOUS SOMMES A MEME DE VOUS DEVOILER : SANS PREUVES DIRECTES, POURQUOI ARRETER TSOUROU, ONANGA ET LES AUTRES ? UNE ENQUETE ADMINISTRATIVE N'A PAS BESOIN DE VIOLER LA LIBERTE DES PERSONNES.


Nous sommes à présent capables de vous livrer la logique qui guide le pouvoir et NOUS VOUS DEMANDONS UNE LARGE DIFFUSION DE CET ARTICLE AU TRAVERS DE VOS RESEAUX. Vous avez ici la confirmation que le pouvoir a bien fait disparaître des corps pour minimiser l'impact du drame du 4 mars 2012.

Denis Sassou Nguesso a mis un plan en place pour calmer les populations. VOUS DEVEZ COMPRENDRE QUE POUR SASSOU, LE PEUPLE CE N'EST PAS LE PLUS IMPORTANT. TOUTE LA LOGIQUE DU CLAN SASSOU EST DEVOILEE !

Voici le message que nous avons reçu avec ce titre et dont nous avons gardé le style  : 



LES VERITABLES RAISONS DE L'ARRESTATION DU COLONEL  MARCEL TSOUROU


Au cours d'une série de réunions familiales et de comités sécuritaires tenues à partir du 6 Mars 2012,   on a abordé les points suivants :

POINT 1

  • GESTION HUMANITAIRE DE  LA CRISE  

Le peuple, "les populations", ce n'est pas le plus important..... pour le Président (SASSOU).

Des éléments devaient faire disparaître des corps pour diminuer l'impact comptable de la crise.

Pour calmer le peuple Il faut lui donner de l'argent.

(1) organiser médiatiquement la solidarité ;

(2) Soins de l'étranger + argent  et ça va se calmer.

POINT2 

Ce qui est grave pour lui, c'est que cette affaire vienne de l'intérieur, des hommes armés dans le régime (bataille pour la sucession).

Donc il faut voir qui a intérêt à foutre le désordre. 

Entre les différents clans pour l'instant c'est le flou......qui est avec qui ; il y a des gens qui font double jeu (notez que Sassou est conscient que certains jouent un double jeu).

(1) On a décidé de faire venir les Angolais et les éléments de Tsambisto pour rétablir un cordon sécuritaire rapide autour du chef de l’Etat. Car  le 4 mars 2012 pendant 1 à 2 heures, le pire aurait pu se passer (pour réussir l’élimination Sassou, même côté services de sécurité et garde présidentielle ça n'allait pas, ça fuyait dans tout les sens...) 

(2) On a décidé qu' il ne faut pas laisser au vrai commanditaire le temps de profiter la situation floue.

    La décision a été prise de  lancer des enquêtes par plusieurs canaux  (Obara, Yoka, Oba officiellement. Officieusement, d'autres personnes... dont on taira le nom.) pour en profiter de nettoyer l’armée. La mise à l’écart sur certains dossiers de l'amiral Okemba.

(3) Tsourou et certains Tékés, ça fait longtemps que on demande leurs têtes au grand chef. Pour garder le pouvoir, il faut garder le plus fort, donc le grand chef a décidé de donner Tsourou aux loups qui l'entourent. "La survie du corps vaut bien le sacrifice d'un doigt". Même le président est prisonnier de forces qu'il a réveillées qu'il ne contrôle pas, des tueurs qui ne vivent que pour les femmes et l'argent et qui ne sont là que pour ça, "tuer les gens, faire comme avec les Bakongos".   

L'objectif de l'arrestation de Tsourou est de garder les plus forts (sic) dans l’armée.

L'objectif des enquêtes, c'est que les militaires se bouffent entre eux, et (que) chacun vienne donner des informations sur l'autre, le temps que le grand chef retrouve une visibilité et fiabilité minimum des services d'espionnage et de sécurité.

L'objectif des opérations d'intimidation en cours menées dans les Plateaux avec en même temps la diffusion à la télé des reportages qui montrent que tout va bien là-bas c'est pour divertir le peuple.  

Seules 2 à 3 personnes sont chargées de mener la vraie enquête sur qui a voulu déstabiliser le pouvoir. Même les membres suspects de la propre famille du président sont sous sur surveillance.

Le président est en train d'appliquer 3 règles :

  • diviser pour règner; 
  • Garder tes ennemis encore plus proches de toi que tes amis (parmi ceux qui sont proches du Général Sassou, leur futur suicide ou  futur décès par maladie a déjà été décidé) ;
  • Quand on vient te dire : " c'est lui ton ennemi", coupe-lui la tête ; même si c'est vrai; attends d'être sûr... 

Si Okemba n'était pas proche comme ça, il serait aux arrêts. Son cas se règlera au sein de la famille, chez nous là-bas (c'est par cette phrase que nous déduisons que c'est un proche du pouvoir qui a envoyé ce message)...

 

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Dimanche 15 avril 2012 7 15 /04 /Avr /2012 13:34

Il n'est plus nécessaire de vous parler de l'affaire dite des Biens Mal Acquis qui concerne trois clans au pouvoir : Obiang, Bongo et Sassou&Nguesso, une affaire qui ne va pas assez vite à mon goût mais qui connaît parfois quelque fulgurante accélération comme si la justice française sortait de sa torpeur de temps en temps pour sévir. Pour ceux qui nous lisent, vous savez que deux juges d'instruction avaient été nommés.


Le procureur de Paris François Molins a donné un avis favorable au mandat d'arrêt international demandé par les juges d'instruction Roger Le Loire et René Grouman contre Teodorin Obiang Nguéma, fils du président Teodor Obiang Nguéma Mbasogo dans l'affaire des Biens Mal Acquis. Il a été jugé qu'il s'agissait vraisemblablment de blanchiment d'argent car l'on ne peut comprendre ou expliquer qu'avec juste son salaire le fils du président équato-guinéen ait la possibilité de s'acheter un pareil patrimoine.

 

Ne perdez pas de vue que ce qui est valable chez les Obiang l'est chez les Sassou&Nguesso : même dictature en nature, même pouvoir clano-familial, mêmes moeurs prédatrices, même appétit vorace, même folie des grandeurs.


Les polices du monde entier peuvent désormais arrêter Teodorin Obiang qui doit à présent faire attention quant au choix de ses destinations. Il est à peu près sûr que le fils Obiang pourra se promener librement en Afrique mais mettre le pied en Europe ou aux Etats-Unis risque de le mettre dans l'embarras.


Son père transformerait actuellement certains biens de son fils en biens de la Guinée Equatoriale. Cependant, cela ne suffit pas : pour mieux protéger son fils, Teodor Obiang a entamé des démarches pour lui conférer le statut de diplomate à l'Unesco afin de lui doter d'un passeport diplomatique qui lui accorderait une immunité au plan international _ même si rien ne dit que la justice française va reconnaître ce statut échappatoire au regard des faits antérieurs à son obtention.


Vous allez me dire : "qu'en est-il pour les Sassou&Nguesso également prévenus dans cette affaire ?" Je vous répondrai que c'est juste une question de temps : la justice française ne va pas tarder à lancer les mêmes poursuites en direction de membres du clan Sassou&Nguesso qui pour certains, ont continué à acquérir des biens à l'étranger.

Nous souhaitons que la justice française soit égale et juste pour tous les prévenus, que les opérations soient simultanément lancées chez les Obiang, Bongo et Sassou&Nguesso.


Avec un seul mandat d'arrêt international lancé à l'encontre de Teodorin Obiang, on a l'impression d'une justice qui agit avec atermoiements pour certains, comme  s'il y avait une vitesse pour la Guinée Equatoriale et une autre pour le Congo et le Gabon. Le clan Sassou & Nguesso possède de nombreux biens mal acquis avant Teodorin Obiang et il eût été normal, légitime de commencer à lancer des mandats d'arrêt contre les membres du clan au pouvoir au Congo élargis aux militaires et même à certains ministres. NOUS AVONS BON ESPOIR QUE CELA NE SAURAIT TARDER ET NOUS SAVONS QUE C'EST UNE AFFAIRE DE TEMPS ET LES MINUTES LEUR SONT COMPTEES...


Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 15 avril 2012 7 15 /04 /Avr /2012 11:37

Chaque jour, je donne de façon bénévole deux à trois heures pour suivre l'actualité de notre pays, lire mes mails et  informer nos compatriotes. En 2008, au cours de mon voyage au Congo, j'ai constaté le paradoxe suivant : il est plus difficile d'avoir des informations du Congo au CONGO qu'à l'ETRANGER. Il faut donc faire oeuvre désintéressée d'informer et d'instruire le peuple : c'est en travaillant la conscience de nos compatriotes que nous parviendrons entre autres moyens de restaurer notre démocratie confisquée. Il est facile de comprendre pourquoi la dictature Sassou&Nguesso&Okemba a détruit l'éducation nationale  : le but est de plonger le pays dans l'ignorance et lorsque le peuple ignore ses droits, il lui est impossible de les renvendiquer ou de livrer batailler pour.

De temps en en temps, un mail, un coup de téléphone d'encouragement qui montre que nos compatriotes nous lisent et vous êtes de plus en plus nombreux. DNCB compte 232 abonnés (nous vous conseillons de vous abonner à la NewsLetter pour être informé de façon instantanée)- ce qui n'est pas rien. Nous sommes obligés de jouer le rôle d'une information libre parallèle à l'information officielle qui est censurée- pour preuve, elle ne dit pas la vérité sur les arrestations qui se déroulent en toute opacité et en toute violation des droits fondamentaux car pour une soi-disant enquête administrative, on séquestre des citoyens pendant plus de dix jours juste dans le but de leur faire dire n'importe quoi qui éloignerait l'attention des véritables coupables qui courent toujours au grand dam de Sassou.

Sans notre divulagation des faits sur internet, on n'aurait pas vu monsieur Emmanuel Yoka, ministre de l'injustice, parler de Tsourou et des avocats arrêtés. Nous faisons en sorte que le pouvoir de Brazzaville ne contrôle plus l'information et qu'il se rende compte qu'en dépit de la censure, des menaces, du secret, des collusions, des connivences, nous parvenons grâce à un travail de fourmis, à sortir en plein jour ce qui se fait dans l'ombre au Congo-Brazzaville.

Bien sûr que nous sommes un réseau car un homme seul ne peut pas réussir dans cette tâche difficile, lourde de conséquences car la dictature Sassou&Nguesso&Okemba nous considère comme ses ennemis. Pourtant, nous ne voulons que le BIEN-ETRE, LE DEVELOPPEMENT de la nation tout entière dans une démocratie apaisée où le fait d'être de telle ou telle ethnie n'aura plus aucune importance.

Un mail d'un compatriote écrit depuis l'Afrique du sud me conseille de faire oeuvre de pédagogie en éclairant la conscience congolaise au travers de leçons et de cours sur les ressources, la constitution, la manière dont le pays est géré, etc. C'est ce que nous essayons de faire au quotidien ; il faut peut-être encore un peu plus de pédagogie et nous allons essayer de répondre aux attentes de nos concitoyens.

Je signale que DNCB est ouvert à tous ceux qui peuvent apporter une information utile au monde entier à propos du Congo et des drames qui s'y déroulent. Nous savons que nous devons apporter la nourriture de l'esprit au peuple pour que sa conscience politique grandisse en dépit des freins causés par les divisions et les injustices entretenues par le pouvoir de Brazzaville qui sait qu'UN CONGO UNI SIGNERAIT LA FIN DE LA PIRE DICTATURE AU MONDE...

SOUTIEN_AF_SUD.jpg

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 14 avril 2012 6 14 /04 /Avr /2012 23:23

Manif.jpg

  

La Diaspora du Congo Brazzaville lance un appel vibrant à tous les défenseurs des Droits Fondamentaux et à tous les Démocrates de toutes origines pour ramener à la raison le Général Denis SASSOU NGUESSO.

Depuis l’ouverture d’une pseudo enquête sur les explosions du 4 mars 2012 qui ont rasé 3 quartiers de Brazzaville et fait de milliers de victimes, le Général Denis SASSOU NGUESSO a donné carte blanche au Ministre Pierre OBA et au Colonel Philippe OBARA pour monter un scénario de complot et trouver des boucs émissaires par l’instauration d’un climat de psychose et de terreur dans tout le pays. Ainsi :

-        on assiste à des arrestations arbitraires;

-       des citoyens sont menacés d’enlèvements par les barbouzes du régime ;

-  des médias sont censurés et des journalistes sont menacés physiquement ;

-        des avocats sont incarcérés et torturés;

-        la population est muselée.

 

Congolaises, Congolais, citoyens du monde,

Samedi 21 Avril 2012 à 11H00 tous devant l’ambassade du Congo sise 37 rue Paul Valéry

 75116 Paris, Métro Victor Hugo, Ligne 2

Pour dénoncer :  

  • Les violations massives  des droits de l’homme, les arrestations arbitraires et les tortures ;
  • Le musèlement des partis politiques de l’opposition, les brimades des journalistes et des leaders de la société civile ainsi que la censure des médias.

Pour :

  • Rendre hommage à toutes les victimes des explosions du 4 mars 2012
  •  Exiger une enquête internationale sur ces explosions;
  • Interpeller les autorités françaises sur la gouvernance autocratique et népotiste du régime de SASSOU NGUESSO.

Cessons d’avoir peur

SASSOU DEGAGE !


COORDINATION : CONGO YA SIKA

ENFANT DU CONGO, EPA-CONGO, GRP, CCSC, CERCLE DE LA RUPTURE, CODICORD, KIMPWANZA, UPRN-FRANCE, ICPC

Contacts : 06 22 27 18 64 / 06 26 94 12 46

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

VIDEO DU JOUR

 

 

 

Recommander

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : cuisine Santé France Société bébé Politique
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Archives

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg

W3C

  • Flux RSS des articles

Images aléatoires

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Recherche

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés