STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 7.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 5.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 2400 ARTICLES, *** 487 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 1200 COMMENTAIRES... 

 


MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

demain le congo brazzaville

Samedi 11 août 2012 6 11 /08 /Août /2012 00:23

INVITATION_CONFERENCE.jpg

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 10 août 2012 5 10 /08 /Août /2012 23:13

526757 475023495844731 1326598694 n Pourquoi Denis Sassou Nguesso en veut-il à maître Malonga ?  C'est pourtant un avocat qui a toujours exercé son métier sans problème au su de tout le monde jusqu'au jour où il ose défendre le colonel Marcel Tsourou désigné par le pouvoir pour être le bouc émissaire dans le drame du 4 mars 2012. Sans cette affaire, cet homme serait certainement en liberté au moment où j'écris ces mots. 

Le juge dans la fausse affaire qui oppose maître Malonga à l'Etat a une fois encore demandé la relaxe de l'avocat dont la vie est en danger à cause d'un empoisonnement. Cet homme essaie de faire correctement son travail de magistrat mais il ressemble à un agneau dans un monde de loups.

Le temps joue contre maître Malonga : il faut absolument qu'il sorte du Congo pour se faire examiner à l'étranger : de son propre aveu, il a été empoisonné à la présidence de la république par des hommes cagoulés. Le fichier audio est sur DNCB ; vous pouvez le rechercher. Chaque seconde qui passe pourrait aggraver son cas.

En tout cas, l'acharnement du procureur de la république Essamy Ngatsé ne traduit que la haine de Denis Sassou Nguesso contre maître Malonga dans cette affaire : il ne fait que représenter la volonté de l'Etat, c'est-à-dire, celle de Denis Sassou Nguesso et non celle de la justice. Au Congo, l'Etat n'est plus une institution mais un homme qui peut tout se permettre et qui se permet tout. En sa qualité de premier magistrat, Denis Sassou Nguesso a le pouvoir d'arrêter cette mascarade mais il ne fera rien car il sait que le temps travaille contre maître Malonga.  Même si dans cette affaire louche, on demandait la grâce présidentielle qu'il la refuserait pour des raisons subjectives.

De ce qui ressort de l'entretien qu'il a eu aujourd'hui avec le groupe d'avocats conduits par le bâtonnier de Brazzaville maître Djolani, il a encore nié la justice pourtant rendue au nom du peuple congolais et non au nom de Denis Sassou Nguesso à qui il obéit aveuglément. Ces avocats ont tour à tour rencontré le juge d'application des peines et le procureur général mais hélas aucune de toutes ces autorités rencontrées n'ose s'engager pour signer la sortie de maître Malonga. Nous sommes donc dans un pays où même la justice a peur car le système mis en place, le système dont le garant est Aimé Emmanuel  Yoka n'a été conçu que pour défendre le pouvoir dans son iniquité absolue. 

Une dictature se reconnaît lorsque dans un pays les magistrats ont peur de rendre la justice car ils doivent se plier à la volonté du monarque absolu. Dans cette affaire, Denis Sassou Nguesso est muet mais l'on se doute que c'est l'homme qui murmure des décisions  aux oreilles du procureur Essamy Ngatsé qui  a même pris le dessus sur le procureur général - parce que ce dernier sait que lorsque Ngatsé parle, c'est Sassou qui parle.

 

L'assistant de maître Hervé Malonga, monsieur Aris Batota, dénonce un acharnement politique car vous l'avez compris, nous ne sommes plus dans l'ordre du judiciaire : ce qu'il faut faire triompher ce n'est ni la vérité ni la justice mais la volonté d'un individu, la haine d'un homme envers un mokongo. Cet homme assiste à une parodie de justice et s'inquiète pour la santé de maître Malonga. Voici ce que nous dit en substance Aris Batota :


"Cette attitude prouve que maître Malonga est vicitime d'une arrestation arbitraire. Ceci explique aussi qu'au Congo-Brazzaville la justice n'est pas indépendante. Nous lançons un appel à tous les Etats du monde et ONG qui oeuvrent pour la défense des droits de l'homme d'intervenir au Congo-Brazzaville car notre justice vient de montrer ses limites...."


Et avec ça, Sassou prétend que des progrès ont été faits au Congo - alors qu'il est lui, le principal facteur du désordre et de l'injustice et c'est cet homme-là, le mal incarné au sommet de l'Etat, qui prétend agir pour le bien-être des Congolais. qui peut le croire ? Essamy Ngatsé sera responsable de tout ce qui pourra arriver à maître Malonga car il s'est mis dans une situation de déni de justice...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 9 août 2012 4 09 /08 /Août /2012 12:54

MBOULOU_ZEPHYRIN.jpgCOMMENTAIRE : Nous remercions ALBATROS de nous avoir envoyé la liste exhaustive des nouveaux députés congolais. Nous lui demandons de nous envoyer toute information complémentaire utile à cette fin. Nous constatons qu'à Vindza, c'est bien Aimé Emmanuel Yoka qui a été élu et non Jean-Paul MATSIMA : le gardien du temple de l'injustice ne pouvait pas être du reste. D'une manière générale, le PCT s'est taillé la part de l'éléphant, les autres n'ayant obtenu que des miettes. Techniquement, la dicature se démultiplie pour ne contempler qu'elle-même...

...............................................................................

La liste exhaustive des résultats des législatives de 2012 


Le PCT avait obtenu 57 sièges au premier tour du 15 juillet dernier. A l'issue du second tour de dimanche, il en a gagné 32 autres, sur les 67 qui restaient à pourvoir.

Des indépendants proches du parti ont pour leur part remporté 12 sièges, contre 7 élus pour le Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI, majorité). Dans
l'ensemble, le PCT et ses alliés ont raflé 117 sièges. L'union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), premier parti d'opposition, a obtenu 7 députés, contre 11 dans l'Assemblée
sortante, qui comptait 137 élus.

Le mandat de l'Assemblée sortante se termine fin août. La nouvelle sera installée dans la première semaine du mois de septembre. Par ailleurs, cette Assemblée comptera moins d'élus que les 139
prévus à l'origine, car trois circonscriptions de Brazzaville n'ont pu voter faute de révision des listes électorales après l'explosion début mars d'un dépôt de munitions à Mpila.

Voici la liste définitive des élus lors des élections législatives de juillet 2012 par département:

Brazzaville
-----------------------------------------------
1- Ossiala Sylvestre (PCT)
2- Elenga Faustin (PCT)
3- Ikia Sassou N’Guesso (PCT)
4- Tiélé Gambia Olou Antoinette (PCT)
5- Nianga Elenga André (PCT)
6- Kourissa Jean de Dieu (PCT)
7- Opimba Charlotte (PCT)
8- Ollingo Oniangué Jean Claude (PCT)
9- Badiabio Joseph (MCDDI)
10- Moussodia Jean Didace Médard (Indépendant)
11- Loussakou François (RC)
12- Bassouama Pierre ( PRL)
13- Pandou Anicet Wilfrid (Indépendant)
14- Fila née Lemina Marthe (RC)
15- Fouemina Tanguy Jastel (RC)
16- Mouagny Hydevert (CPR)
17- Miakassissa Damien (PCT)
18- Bongo Bernard Claude Augé (Club 2002 PUR)
19- Ébourefe Édith (PCT)
20- Malanda Jean Jacques (Indépendant)
21- Malonga Filibert (MCDDI)
22- Nsondé Jean Marie (PCT)
23- Kidzié Hilaire Epiphane (PCT)
24- Bizonzi Nouny Gabriel (Indépendant)

Cuvette-Ouest
-------------------------------------------------------
25- Mouélé Serge Hubert (PCT)
26- Odzoki Serge Michel (PCT)
27- Bininga Ange Aimé Wilfrid (PCT)
28- Ovaga Jean Daniel (PCT)
29- Opimbat Léon Alfred (PCT)
30- Hobié Thierry (PCT)
31- Épola Julien (PCT)

Sangha
------------------------------------------------------
32- Ndouane René Dambert (PCT)
33- Diawara Ibrahim (PCT)
34- Aniaba Pierre Symphorien (PCT)
35- Zoniaba Ayimessone Henri (PCT)
36- Accel Arnaud Ndinga Makanda (PCT)
37- Albert Mbouma (PCT)

Plateaux
-----------------------------------------------------
38- Ampion Philippe (UPDP)
39- Mboulou Raymond Zéphirin (PCT)
40- Ondzé née Ngambolo Bernadette (PCT)
41- Okombi Salissa André (PCT)
42-Ngouélondélé Hugues (PCT)
43- Itoua Bruno Jean Richard (PCT)
44- Ibara Ndéli Félix (PCT)
45-Gakosso Jean-Claude (PCT)
46- Ossebi Henri (PCT)
47-Soussa Louis (PCT)
48-Ngouonimba Josué Rodrigue (UFD)
49- Ngongara Nkoua Auguste Célestin (UPDP)
50- Gantsio Ngambou Guy Timothée (PCT)

Cuvette
-------------------------------------------------------
51- Mokoko Raphaël (PCT)
52- Bopoumbou Jean Marie (PCT)
53- Ayessa Firmin (PCT)
54-Sassou N’Guesso Denis Christel (PCT)
55-Ondongo Gilbert (PCT)
56-Owassa Yaucka Abel Joël (PCT)
57-Okoula Edouard Roger (PCT)
58-Ambéto Blaise (PCT)
59-Longobé Gabriel (PCT)
60-Ngokana Denis Auguste Marie (PCT)
61-Bouya Jean Jacques (PCT)

Bouenza
-----------------------------------------------------
62-Kalla Marcel (PCT)
63-Bounkoulou Benjamin (UR)
64-Baty Benoit (PCT)
65-Tsaty Mabiala Pascal (Upads)
66- Mabonzo Émile André (PCT)
67- Munari née Mabondzot Claudine (Must)
68- Bidimbou Michel (PCT)
69- Ngoma Mboukou Ulrich (Must)
70- Moudoudou Placide (PCT)
71- Kollo Laurent (PCT)

Niari
------------------------------------------
72- Sibaly Jean (PCT)
73- Ouosso Emile (PCT)
74- Koumba Justin (PCT)
75-Leyinda Pascal Alain (Upads)
76-Mabiala Pierre (PCT)
77- Nguimbi Pierre Michel (PCT)
78- Ignoumba Maliga Serge Victor (PCT)
79- Nzengui Mombo Handel Laury (Indépendant)
80- Mahoungou Massila Yves Bernard (PCT)
81- Nkounka Maganga Yogo Marianne (PCT)
82- Mavoungou Ngot Jean Michel (PCT)
83- Nkoua Alphonse (Indépendant)
84- Lengoma Dieudonné (PCT)
85-Foutou Guillaume (Upads)
86- Sayi Honoré (Upads)
87- Marcel Leouobo (PCT)
88- Louela-Boumba Jean (Indépendant)
89- Tsalabiendze Joseph (Indépendant)

Pointe-Noire
-------------------------------------------------
90- Nkodia Kynd Gaëtan (PCT)
91- Kitombo Ngoko Alphonse (PCT)
92-Mavoungou Makaya Jean Baptiste (RDPS)
93-Thystère Tchicaya Jean-Marc (RDPS)
94-Ndinga Alexis(Indépendant)
95-Alphonsine Ibeyabo (PCT)
96- Mavoungou Maurice (MAR)
97- Tchignoumba Boumba Paul (Indépendant)
98- Mavoungou Zinga Mabio(PCT)
99- Milandou Claude Abraham (PCT)
100-Loembe Delphin (RDPS)
101-Follo Isaac Raymond (PCT)

Kouilou
-----------------------------------------------------
102- Bouiti Viaudo Roland (MAR)
103-Mabiala Alexandre (PCT)
104- Coussoud Mavoungou Aimé Martin Parfait (PCT)
105- Tengo Laurent (MAR)
106- Louembet née Nitou Landou Véronique
107- Kiloemba Amedé (Rdps)
108- Bongo Mavoungou Raymond (PCT)

Likouala
-------------------------------------------------------
109- Sabaye Fernand (PCT)
110- Mangondo Gerry Gerard (PCT)
111- Etéka Yemet Valère (PCT)
112- Moka Alain (PCT)
113- Djombo Henri (PCT)
114- Tono Marie Louise (PCT)
115- Bathéas Jean-Marie (PCT)
116-Mania Venance (PCT)

Pool
----------------------------------------------------
117- Ondongo Evariste (PCT)
118-Tchibambélela Bernard (MCDDI)
119- Kolelas Parfait Guy Brice (MCDDI)
120- Mvouba Isidore (PCT)
121- Gomas Anicet (Indépendant)
122-Aimé Emmanuel Yoka (PCT)
123- Pambou Germaine MCDDI)
124- Miatabouna Moubongo Enock (PCT)
125- Kolélas Miankongo Théodorine (MCDDI)
126- Mougani Adélaïde Yvonne (PCT)
127- Beté Siba Emmanuel (PCT)
128-Ébina José Cyr Adelard (Indépendant)
129- Mayela Stevy Étienne (PCT)
130- Mienagata Paul (MCDDI)

Lékoumou
------------------------------------------------
131-Kignoumbi Kia Mboungou Joseph ( Upads)
132- Moungala Thierry Lezin (PCT)
133- Tsoumou Moukassa Adrien (Upads)
134- Tseké Moukila Jean (PCT)
135- Ngoubili Charles David (PCT)
136- Mfoutou Simon (UPADS)

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 8 août 2012 3 08 /08 /Août /2012 18:00

COMUNIQUE_PS.jpg

 

WAIT AND SEE...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 8 août 2012 3 08 /08 /Août /2012 13:38

KTK_FDCFC.jpg

Par Kovalin Tchibinda Kouangou - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 8 août 2012 3 08 /08 /Août /2012 12:17

Vous parlez d'un deuxième tour sans problème, sans heurts mais tout ça ne nous garantit en rien que les députés de demain auront bien gagné dans les urnes. Aimé Emmanuel Yoka, ministre de l'injustice qui ne se contente pas de son ministère, pillage des caisses de l'Etat oblige, a brigué un mandat de député très houleux dans la circonscription unique de Vindza dans le Pool avec comme adversaire monsieur Jean-Paul Matsima - au prétexte qu'il aurait habité dans le coin. Il a une maison à Oyo, peut-être à Owando ou à Ollombo, il n'y est pas pourtant candidat ! Il vit à Brazzaville ; il n'y est pas pourtant candidat ! L'argument d'avoir habité Vindza un jour deux secondes ne tient pas - c'est un prétexte car Sassou ne savait pas où placer son oncle et il a pensé qu'un bled perdu dans le Pool ferait l'affaire - sans se douter qu'il trouverait un Matsima sur son chemin.

Aimé Emmanuel Yoka a-t-il la mémoire qui flanche pour se présenter pour la première fois à Vindza ? Pourquoi a-t-il été foudroyé par l'amnésie les mandatures passées en omettant de se présenter à Vindza ? Ce n'est pas le plus grave : son adversaire du second tour dénonce une confiscation organisée des résultats au détriment de la loi électorale. Non, le ministre de l'injustice ne veut pas se taper la honte de ne pas être député - alors que tous les autre membres du clan ont été élus au premier tour ! On devait pourtant faire le décompte devant les représentants des deux candidats et les résultats provisoires doivent être affichés selon la loi mais à Vindza, le ministre de l'injustice Aimé Emmanuel Yoka  sait que les lois de son neveu dont il est pourtant le gardien ne valent que pour les autres, pas pour le clan ou la famille !  N'EST-IL PAS LA POUR FAIRE PREVALOIR L'INJUSTICE SUR LA JUSTICE ? EN FAIT, IL LE SAIT, IL N'Y A DE JUSTICE AU CONGO PUISQUE LE POUVOIR  N'EST MEME PAS TENU DE RESPECTER SES PROPRES LOIS. AIME EMMANUEL YOKA EST BIEN LE MINISTRE DE L'INJUSTICE...

En France, les bureaux de vote ferment à 18 heures, on a les résultats à 20 heures ! Et je vous parle d'un pays de  60 millions d'habitants ! Ce qui prouve que Sassou se donne du temps pour manipuler les résultats - avant d'aller délibérer autour d'une cuisse d'autruche au bord de l'Alima car qui mange de l'autruche au Congo, hein ? Dans ces conditions, c'est toute l'assemblée nationale qui perd sa légitimité. LE CONGO EST UNE DICTATURE. POINT ! QU'ON SE LE DISE !


ELECVINDZA.jpg


Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Lundi 6 août 2012 1 06 /08 /Août /2012 23:05

ROI_HAMED_BAHREIN.jpgLa presse française a évoqué une visite en catimini parce que non annoncée  lorsque le président français, l'homme qui revendique une présidence normale,  François Hollande, a reçu ce 23 juillet 2012 le roi HAMED du Barheïn, un homme qui n'hésite pas à tirer sur son peuple comme le fait actuellement le syrien Assad en bombardant Alep, la capitale économique de la Syrie, avec des avions de guerre.

En recevant ce dictateur notoire, François Hollande, le président normal, semble avoir décidé de  "normaliser" la dictature - qui est un mode de gouvernance comme un autre. Même si la dictature n'a que faire de la volonté du peuple. 

C'est que Denis Sassou Nguesso a désormais toutes ses chances d'être lui aussi reçu - pourquoi pas au grand jour. Denis Sassou Nguesso est un génie politique qui a transformé les antivaleurs en valeurs, l'anormal en normal car ce qui est normal, c'est ce qui est banal, quotidien, ce qui n'étonne plus personne, n'indigne même plus l'opinion, ce qui nous accompagne et régit notre vie de tous les jours - de sorte que si la faim est notre quotidien au point où elle ne nous étonne plus, elle peut paraître normale, tout comme les meurtres quotidiens, les détournements de chaque instant, l'injustice de chaque jour. Ce qui est normal constitue la norme et la norme est l'unité de mesure au point où si la dictature est le quotidien de certains peuples comme le peuple congolais, il peut s'envisager comme la norme et apparaître ... normale. Le mal peut être normal s'il est la norme d'une société, comme la justice lorsqu'elle tient dans sa férule les démocraties.

C'est peut-être l'Elysée et l'intérêt de la France qui exigent que même un président normal de gauche de surcroît ne peut ne pas "normaliser" ses visites souterraines ou pas. Il est admis que ce monde doit NORMALEMENT avoir sa dose de dictateurs autorisés, admis, tolérés - notamment quand ce sont des bons gouverneurs noirs des ex-toujours colonies françaises qui sont aux manettes - et cela, au nom de la non ingérence et de la liberté des peuples à disposer d'eux-mêmes, à supporter "normalement" des dictateurs et des dictatures. Normal : la dictature est un mode de gouvernance comme un autre et un dictateur un homme "normal" car la normalité n'est pas l'autre nom de la sainteté ou de la pureté car Dieu lui-même a jugé normal que le mal coexiste avec le bien.

A partir du moment où l'on considère que l'Afrique n'est pas prête pour la démocratie, on peut trouver normal qu'elle croupisse sous la dictature car ce qui serait anormal aux yeux des Européens, ça serait de voir une Afrique démocratique. Dès cet instant, on peut s'accommoder de la réception des dictateurs qui ne sont que des fidèles serviteurs des puissances de l'argent...

A ceux qui en doutent encore, François Hollande, celui-là même qui n'a pas défini sa "normalité", recevra inéluctablement Denis Sassou Nguesso, un dictateur qui a rendu la dictature banale au Congo, presque "normale", avec des semblants d'élections, des députés "normaux", une dictature "normale" qui n'a rien à envier aux autres dictatures. Aussi, disons-nous ceci en conclusion : "un président normal et un dictateur même anormal ont le terme normal en commun puisqu'il suffit d'ôter le "a" qui pourrait empêcher qu'ils dînent ensemble..."

François Hollande est la parfaite illustration d'une prouesse "normale" : on peut rouler en TGV au lieu de l'avion pour faire des économies et recevoir des dictateurs avec le sourire ! Bien joué, Fabius !

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 5 août 2012 7 05 /08 /Août /2012 22:07

HellotMampouya.jpg De l'aveu même de la presse payée rubis sur ongle par le pouvoir, ce dimanche, il n'y avait pas foules devant les centres de vote. Les Congolais ont boycotté le deuxième tour encore plus que le premier car ils savent que pour les soixante-dix sièges qui restent, Sassou mettra ses sbires en orbite selon des listes dûment préparées au bord de l'Alima. L'abstention a largement  dépassé les 97% ! Lassé par un système assassin qui le croit naïf, le peuple congolais ne veut plus jouer car l'achat des consciences ne marche plus et nous espérons que c'est le début d'un mouvement qui prendra de l'ampleur avec le temps. A Ouenzé, dans le cinquième arrondissement, un président de bureau surpris avec des bulletins préremplis d'un candidat du pouvoir a été tancé par les populations.

En fait, le PCT, parti au pouvoir est assuré d'avoir la majorité grâce à ses alliés et ses 30 indépendants (j'ai toujours dit qu'il n'y avait pas de candidats véritablement indépendants au Congo-Brazzaville). Comme d'habitude, pour éviter une trop forte indignation, Sassou laissera des miettes aux autres partis : il faut bien laisser quelques os aux mendiants quand toute la viande vous revient. Sassou s'est arrangé pour que les Christel, Claudia, Bouya, Itoua, Ngouélondélé entre autres passent au premier tour servis par un découpage électoral plus clément au nord avec des circonscriptions de circonstance...

A cause du trauma des événements de 1997, les Congolais ne veulent plus de la violence mais ont compris qu'ils pouvaient opter pour la non-violence en restant chez eux. L'intimidation et l'achat des consciences n'ont pas toujours fonctionné car le ministre hellot Mampouya s'est retiré au deuxième tour à cause de la pression des populations qui savent qu'il n'a aucune audience à Makélékélé 4 mais c'est juste parce que Sassou veut imposer ses serviteurs à tout prix qu'il était parvenu au deuxième tour.

Le principe d'un remaniement ministériel semble acquis ; de nos sources, le remaniement est prévu après les festivités du 15 août 2012 au cours desquelles Denis Sassou Nguesso prononcera un discours important pour l'avenir du système. Nous verrons bien si ses rejetons vont entrer au gouvernement ou s'il faudra qu'ils attendent encore un peu. Nous savons qu'il y a belle lurette que Claudia Lemboumba Sassou Nguesso convoite le ministère de la communication...

A Lyon, inspirés par cette non adhésion du peuple à la farce politique qui perdure au Congo depuis 1997, nous nous sommes réunis pour initier des actions dont nous ne manquerons pas de vous parler les jours qui viennent car nous avons encore du travail à faire : nous avons opté pour une nouvelle démarche en rupture  avec la pratique passée de la diaspora. Pour l'instant, nous n'en dirons pas plus...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 5 août 2012 7 05 /08 /Août /2012 21:31

regardquitue.jpg

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 4 août 2012 6 04 /08 /Août /2012 22:42

colombe.gif Demain s'achève la deuxième partie de la farce législative ; on voit déjà le pouvoir jeter du lest ici ou là en retirant des candidats qui en fait ne méritaient pas d'être au second tour. C'est le cas à pointe-Noire et dans le Kouilou où le PCT retirent ses candidats pour laisser triompher les candidats du RDPS (Loandjili 1, Pointe-noire et Hinda) - en prétextant qu'il s'agit d'un parti allié. Si le RDPS, L'UPADS, LE RDD, LE MCDDI sont des alliés du PCT, où se trouve l'opposition ? Elle est inexistante et donc totalement à construire.

Demain, les fils du Congo profond se réunissent à Lyon pour mettre en place une véritable opposition qui saura résister à ces charognards et à ces hyènes qui s'acharnent sur la charogne du Congo qu'il ont tué et livré à l'appétit de puissances étrangères tout en participant à rogner les os de sa dépouille.

Le président de la CONEL Henri Bouka essaie d'amadouer les candidats pour qu'ils acceptent la compromission et la corruption de ce pouvoir assassin : en effet, il est totalement anormal qu'un président de la CONEL rencontre des candidats en ballotage avant l'élection : ça pue la corruption à mille lieux ; il doit rester neutre et loin des candidats car cette démarche trahit la farce que l'on veut que les Congolais acceptent de force. Comment peut-on promettre la justice à des candidats - alors que tous savent que les élections sont truquées ? SI VOTRE VOTE N'EST PAS PRIS EN COMPTE, C'EST COMME SI VOUS NE VOTEZ PAS ! DANS CE CAS, POURQUOI ALLER PERDRE SON TEMPS DEVANT DES URNES BOURREES A L'AVANCE ?

candidatsretiresdupct.jpgDans un climat où vos votes ne sont pas respectés, pourquoi aller voter ? D'ailleurs, comment irez-vous voter puisque le pouvoir ne vous a pas délivré les cartes d'électeurs pour la majorité d'entre-vous ? D'ailleurs, chose étrange, Henri Bouka ajoute qu'il ne suffit pas d'avoir une carte d'électeur ; encore faut-il être inscrit sur les listes électorales. Donc, même lorsque vous avez une carte d'électeur, le pouvoir peut ne pas vous inscrire sur les listes électorales !

Pour Sassou, ceux qu'ils tenaient absolument à voir à l'assemblée, ses enfants, neveux et oncles, sont passés. A présent, face à la fronde, il redistribue les cartes car trop de gens vont pleurer au bord de l'Alima et son nègre blanc qui écrit les mots de Sassou, Pigasse, vous demande d'aller voter ? Non, la bonne réponse doit être l'inverse : RESTEZ CHEZ VOUS !

Si vous n'allez pas voter, vous ôtez toute légitimité  à ce pouvoir et à son assemblée. Laissez Sassou nommer ses députés comme d'habitude ; ne vous déplacez pas. Restez chez vous puisque le pouvoir ne respecte pas vos suffrages. Le boycott est la seule façon pacifique de protester à des élections truquées, à des élections faussées puisque les listes électorales sont truquées, les morts n'ayant pas été enlevés des listes et les jeunes ayant atteint la majorité n'ayant pas été ajoutés - surtout, Sassou vous crache au visage en faisant voter des étrangers qui n'ont pas le droit de le faire - alors que nous en France, n'avons pas le droit de voter comme si nous avons perdu nos droits civiques.

En restant chez vous, vous agirez comme des pacificistes, à la manière de Gandhi, c'est-à-dire, de manière non violente en exposant tous les mensonges de ce pouvoir illégitime qui va finir par s'arrêter et nous solderons la dette de justice car il n'est pas normal que ce régime tyrannique dilapide l'argent qui aurait permis de nourrir nos enfants, de soigner nos vieux et de développer le Congo en le jetant par les fenêtres. NOUS SOMMES POUR LA JUSTICE ET LA OU ON VOUS LA REFUSE, BOYCOTTEZ LE SYSTEME  ! Prenez l'argent mais qui vous oblige à aller voter ? N'est-ce pas votre propre argent qu'on utilise encore pour vous corrompre ? Laissez Sassou avec ses faux députés à l'assemblée qui n'a de nationale que l'adjectif qualificatif car ils devront être jugés demain pour haute trahison - même si nous savons que nombreux prendront la fuite quand l'heure de la justice sonnera parce qu'ils sont Français, Canadiens ou résidents là où ils ont acheté des Biens Immobiliers Mal Acquis...

Par Le Lion de Makanda (LDM) - Publié dans : demain le congo brazzaville - Communauté : Liberté et démocratie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Recommander

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : cuisine Santé France Société bébé Politique
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Archives

Commentaires

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg

W3C

  • Flux RSS des articles

Images aléatoires

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Recherche

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés