Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2017 6 11 /11 /novembre /2017 18:11

En regardant la succession des chefs d'Etat au sommet de l'Etat dans notre pays, le Congo, quiconque constatera que le pouvoir a été plus longtemps entre les mains des ressortissants du nord que du sud, de l'est ou de l'ouest. Denis Sassou Nguesso, à lui tout seul, cumule, 34 ans au pouvoir, et je vous épargne le fait qu'il est au sommet de l'Etat depuis près de quarante trois ans. Et il faut le dire, aucun ressortissant du nord n'a jamais conquis le pouvoir par des voies démocratiques. Nous pouvons arguer que déchus, les présidents de la république issus du sud du Congo ne s'accrochent pas au pouvoir : Fulbert Youlou a démissionné (ce que Denis Sassou Nguesso ne fera jamais), après avoir été évincé par Marien Ngouabi après un coup d'Etat, Massambat-Débat est allé cultiver ses champs. Quant au professeur Pascal Lissouba, il n'a jamais tenté de revenir au pouvoir par les armes. Qu'on se le tienne pour dit qu'au sud, on s'accroche moins au sommet de l'Etat qu'au nord. Et en plus, il y a une conspiration des ressortissants du nord pour garder le pouvoir politique ad vitam aeternam entre leurs mains. C'est pour dénoncer ce complot que j'écris cet article.

Il est temps de se poser ouvertement toutes les questions qui froissent la conscience de ceux qui ont peur de la démocratie, de la liberté d'association et du One Man, One Vote, ceux qui ne se sentent bien que lorsque le pouvoir est dans leur camp, c'est-à-dire, au nord de la république, ceux qui nous font l'insulte et l'offense de dire que les Mbochis sont une race de seigneurs : le Congo est-il condamné à avoir au sommet de l'Etat un ressortissant du nord, notamment un Mbochi ? POURQUOI ?

Nous voyons les conséquences de la gestion du pouvoir dans notre pays par des barbares venus des bords de l'Alima qui n'ont aucune moralité, aucun sens de la chose publique, des esprits qui s'encanaillent dans l'impunité absolue, des gangsters d'Etat, des voleurs  qui ont plongé le pays dans les ténèbres de la banqueroute. Nous voyons comment ils ont pillé le pays et comment ils s'accrochent au pouvoir et ne veulent pas le lâcher. Il est vrai que tous les Nordistes ou tous les Mbochis ne sont pas comptables des actes du gang des barbares mbochis mais la question que l'on doit leur poser est claire : peuvent-ils supporter ou accepter la démocratie, c'est-à-dire, le fait qu'il y ait quelqu'un d'autre au sommet de l'Etat qui ne soit pas Mbochi ou Nordiste ? C'est important de se poser cette question car cela peut permettre de comprendre pourquoi malgré le marasme dans lequel est plongé le pays, les Mbochis et les Nordistes continuent à soutenir ce régime.

On a vu certains Nordistes soutenir le Général Jean Marie Mokoko par pur tribalisme - parce qu'ils désiraient que le pouvoir reste au nord. Le pouvoir doit-il rester à tous prix au nord alors que les barbares mbochis  et nordistes détruisent le pays ?  La preuve est faite que ces gens-là ne sont pas des démocrates et qu'ils ne sont pas là pour défendre les intérêts de tous les Congolais. Alors, de quel droit devons-nous accepter qu'ils s'accrochent au sommet de l'Etat ? Pour nous ruiner et nous massacrer ? Est-ce la conception  que tous les Congolais se font de la politique ?

La Lettre du Continent a révélé que les sept personnes qui gèrent (mal) les ressources du pays sont tous des Mbochis d'Oyo. Nous voyons comment les prédateurs sauriens du nord se sont organisés pour avoir la mainmise sur les ressources du pays - au point où nous n'avons même plus d'hôpital central à Brazzaville. Et ils doivent demeurer au sommet de l'Etat ? Pourquoi ? Parce qu'il faut que le pouvoir reste au nord ? Pourquoi le pouvoir politique devrait-il toujours rester au nord ? Parce que nous sommes tous devenus des suicidaires ? Cette question est fondamentale car nous avons découvert que parmi nous, au sein de la diaspora, de nombreux amis ressortissants du nord, bien que dénonçant les frasques du régime Sassou, caressent au fond d'eux l'idée que le pouvoir reste au nord et ont de ce fait peur de la démocratie, c'est-à-dire, du One Man, One Vote. Ce sont des disciples de Noumazalaye qui ont infiltré les vrais démocrates congolais. Je tire aujourd'hui la sonnette d'alarme pour que nous ne soyons pas surpris quand demain ils nous lâcheront à la chute de Denis Sassou Nguesso - afin de vouloir à tout prix que le pouvoir reste au nord. Pourquoi ? Parce que le pouvoir est pour eux synonyme d'argent facile, de privilèges, d'impunité absolue, de discrimination ethno-régionale à leur profit. Il faut le dire sans ambages : la démocratie est plombée au Congo car la menace du "NOUMAZALAÏSME" pèse sur lui. 

Attendez, en m'interrogeant, je ne nie pas la possibilité à un nordiste d'accéder démocratiquement au pouvoir mais il faut que les Nordistes et les Mbochis acceptent aussi que n'importe qui - même un Téké - accède au pouvoir ! Il y a une entente tacite et explicite entre nos compatriotes du nord qui ne veulent pas que celui qui accède au sommet de l'Etat soit un sudiste. Pourquoi ont-ils peur qu'un sudiste accède au pouvoir si telle est la volonté du peuple ? Parce qu'ils redoutent la fin de leurs privilèges immérités ? La question se pose car le 4 mars 2012, alors même que Denis Sassou Nguesso fait exploser les quartiers nord pour récupérer de l'espace, nous ne voyons pas de soulèvement des nordistes et des Mbochis ! Le pays est ruiné, tout ce à quoi nous assistons de la part de ceux qui profitent en privilégiés des ressources du pays, c'est juste des plaintes.

Chers compatriotes du Nord, chers compatriotes Mbochis, si Sassou ne vous a pas privés de vos salaires, vous plaindriez-vous du système qui suce le pays jusqu'à le vampiriser totalement - en le vidant de son sang, de ses ressources, de ses finances ? Jusqu'à quand allons-nous jouer à l'hypocrisie ? Il s'agit désormais de ne plus se voiler la face.

LA DICTATURE NORDICO-MBOCHIE assistée de ses complices de toutes les ethnies du territoire a ruiné le pays. Il est temps de mettre fin à ce système et d'instaurer une vraie démocratie avec du One Man, One vote, les mêmes droits et devoirs pour tous, la méritocraties et les mêmes chances pour tous les enfants du pays. Or, ce système ne pourra se mettre en place si on continue avec le tribalisme et avec le complot nordico-mbochi de vouloir à tout prix garder le pouvoir au septentrion.

Je sais que ce texte va peut-être soulever des vagues. C'est mon souhait. Nous ne pouvons plus ne pas parler du tribalisme, de l'ethnoratie, de l'ethnocentrisme. Il faut percer l'abcès. Ou nous sommes des démocrates ou nous ne le sommes pas. Il s'agit pour moi de séparer le bon grain de l'ivraie car le Congo est en danger. J'ai depuis des années tiré la sonnette d'alarme. En vain. Je constate que rien ne change et à l'allure où vont les choses, le pouvoir sera conservé au nord du pays - juste parce que les nordistes et les Mbochis qui soutiennent Denis Sassou Nguesso et son régime ne sont pas des démocrates.

Je vois que vous me direz qu'il y a aussi des sudistes qui profitent du système dictatorial mis en place par Denis Sassou Nguesso. Attendez, s'il n'y avait que des Mbochis et des Nordistes à tous les postes de décision, comment aurait-on pu un seul jour faire croire à l'illusion de l''UNITE NATIONALE" ? A travers l'histoire, on a remarqué que tous les envahisseurs gouvernent toujours en associant des complices locaux ou autochtones. La dictature de l'ethnie-Etat a besoin d'un masque trans-ethnique.

Vu la gravité de la situation, il faut élever le niveau de conscience en ouvrant la boîte de Pandore des questions tues par démagogie. Il est évident que je sais que tous les Congolais souffrent et que du nord au sud, d'est en ouest, on réclame un changement mais combien sont pour la VRAIE DEMOCRATIE ? Pour le One Man, One Vote ? Pour la fin des privilèges ethno-régionaux ? Combien ?

Je me souviens de la lettre des sages mbochis qui doit toujours être en ligne, une lettre dans laquelle des individus qui se proclamaient sages demandaient à Denis Sassou Nguesso de quitter le pouvoir mais de laisser un Mbochi ou un Nordiste au sommet de l'Etat. La lettre est en ligne. Il vous suffira d'une recherche pour la retrouver.

Il faut briser la glace des mensonges et de la fourberie politiques. Il y va aujourd'hui de l'avenir de tout un pays que le tribalisme a ruiné depuis 1960 en divisant les Congolais au lieu de les unir autour des mêmes droits et des mêmes devoirs. Nombreux trouveront cette vérité amère. Oui, elle a un goût amer. il est aujourd'hui question de ne plus faire semblant d'être aveugle - alors que nous voyons avec nos deux yeux.

Il faut ruiner le tribalisme pour ressusciter le Congo. Et cela n'est pas possible tant que de nombreux faux démocrates voudront que le pouvoir demeure ad vitam aeternam au nord du pays, notamment entre les mains d'un président mbochi.

Je suis le Lion De Makanda, Mwan' Mindzumb'. Je n'ai qu'une religion : LA VERITE. Il n'y a plus de place pour l'hypocrisie ou pour le mensonge. Me lire voudra désormais dire boire la vérité avec toute son amertume. 

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

LE CONGO EST-IL CONDAMNE A AVOIR UN PRESIDENT ISSU DU NORD JUSQU'A LA FIN DES TEMPS ?
LE CONGO EST-IL CONDAMNE A AVOIR UN PRESIDENT ISSU DU NORD JUSQU'A LA FIN DES TEMPS ?
LE CONGO EST-IL CONDAMNE A AVOIR UN PRESIDENT ISSU DU NORD JUSQU'A LA FIN DES TEMPS ?
LE CONGO EST-IL CONDAMNE A AVOIR UN PRESIDENT ISSU DU NORD JUSQU'A LA FIN DES TEMPS ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg