Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 13:09
MESSAGE AUX NINJAS NSILOULOU : SOUVENEZ-VOUS DES DISPARUS-MASSACRES DU BEACH

En ce moment, on ne parle plus que de la rencontre entre Sassou et ses serviteurs à propos du Pool. Ce n'est pas encore le dialogue mais juste un entretien entre le maître et ses esclaves. Les gens se réjouissent déjà. Attendez, pas si vite ! Denis Sassou Nguesso manie l'art du double langage. Vous lui dites une chose, il en répond une autre - totalement à l'ouest de votre question. On lui parle d'un dialogue pour résoudre le génocide du Pool, il répond : "les Ninjas Nsiloulou doivent rendre les armes". Certains veulent dialoguer, lui parle de se rendre, de racheter les armes et de les traduire en justice. Personne ne sera tué mais pourtant sa milice massacre de pauvres innocents. La question ici n'est pas de soulager les populations qui souffrent et dont Denis Sassou Nguesso a volontairement détruit les villages mais de conforter le pouvoir de Sassou. Les pseudo-sages viennent jouer leur comédie car les vrais concernés ne sont pas là. La Bête de l'Alima a affirmé : " On ne dialogue pas avec un terroriste". Or, dans l'affaire, le terroriste, le  seul, le vrai, c'est lui, Denis Sassou Nguesso, un vrai terroriste d'Etat à la peau grattée aux cosmétiques de madame Tchibota, son épouse. On veut désarmer les Ninjas Nsiloulou pour faciliter la capture du pasteur Ntumi car entouré de ses vaillants guerriers de Kua Tulendo, Ntumi, l'ombre de Dieu, semble imprenable et invicible. Nous avons compris la ruse dans l'oeil brillant et assassin de l'ogre de l'Alima. Voici ce que Sassou a dû se dire : "Parlez, caquetez tant que vous voulez mais moi, ce qui m'intéresse, c'est d'arrêter Ntumi et de désarmer les Ninjas Nsiloulou".

Avant même le dialogue tant attendu pour résoudre les problèmes du Pool, si les soi-disant sages sont d'accord avec Denis Sassou Nguesso, à quoi cela servira-t-il de s'asseoir encore ? De quoi va-t-on encore discuter  et pour quoi faire ? Denis Sassou Nguesso, fauteur de troubles dans le Pool depuis 1992 et même avant, a même réussi à faire croire que le problème du Pool, c'est ... le Pool à travers les fils du Pool. On agresse le Pool mais c'est la faute aux Bakongo.

Nous attendons la réaction de Ntumi dont le roitelet des Batékés, faux Makoko, a promis la foudre du nkwembali s'il ne sortait pas de la forêt. S'il était aussi fort en gris-gris "nkwembaliques", il aurait déjà mis ses compétences occultes au service de la main qui le nourrit pour au moins trouver où Ntumi se cache. Il est fort peu probable que ce genre d'argument fasse trembler Kinzinza kia Nzambi, l'ombre de Dieu là où il se trouve. Cela lui fera tout au plus sourire. Le nkwembali n'est pas pour la violence car les inkwis et les nkiras ne sont pas des forces destructrices. C'est même contraire à l'esprit du nkwembali. Si le nkwembali avait le pouvoir de nous débarrasser d'un homme, il nous aurait déjà débarrassé de Denis Sassou Nguesso. Le pasteur Ntumi est sous la protection du Dieu des ancêtres, une toute-puissance bien au dessus du nkwembali. Le Makoko installé par Denis Sassou Nguesso ne doit pas se ridiculiser de la sorte en public - même si c'est pour plaire à son maître...

Avant de rendre ou de vendre leurs armes, que les Ninjas Nsiloulou se souviennent des disparus-massacrés du Pool à qui on promit de rentrer à Brazzaville par le port de Brazzaville pour retrouver leurs familles et qu'on ne revit plus jamais - parce qu'ils furent massacrés sans pitié par les barbares mbochis assoiffés du sang et des larmes des autres - surtout du sang et des larmes des Bakongo. S'ils rendent leurs armes contre quelque menu argent, ils n'auront plus la possibilité de se défendre et seront faits comme des rats. Un barbare, ça ne tient jamais sa promesse. Si la justice doit s'appliquer, qu'elle s'applique d'abord aux assassins barbares qui courent les rues du Congo comme les Zulu Bad, les Bébés noirs, les mercenaires ou les miliciens du pouvoir qui n'ont jamais été désarmés depuis 1997. La justice ne peut pas s'appliquer juste aux Ninjas Nsiloulou qui n'ont fait que se défendre face aux attaques des mercenaires du régime. Qu'on ramasse d'abord les armes de tous les barbares avant de racheter celles des Ninjas Nsiloulou.

Si vous sortez des forêts, en rendant vos armes, cela équivaudra à une reddition. Ils vous découperont en menus morceaux. Si vous vous rendez maintenant, à quoi cela aura servi de résister pendant un an et demi ? Avez-vous oublié qui est le chef des barbares de l'Alima ? Quand il vous dit tout haut que vous aurez la vie sauve, c'est au contraire à vous exterminer tous qu'il pense tout bas - sinon pourquoi continue-t-il à vous bombarder avec ses hélicoptères de combat et ses avions de guerre ? Ne vous laissez pas influencer par les airs de respectabilité extérieure que se donnent certains barbares. Il se sait que lorsque l'intérieur est pourri, on soigne l'extérieur pour mieux masquer la pourriture morale intérieure.

On ne peut faire confiance à un serpent qui n'arrête pas de vous lancer son venin depuis des mois. Quand vous serez entre les mains des barbares, vous serez à leur merci et personne ne pourra vous sauver. Les barbares qui ont massacré les pauvres paysans du Pool ont à coeur de venger les leurs que vous avez tués. Si Denis Sassou Nguesso voulait de la paix, il aurait prononcé une amnistie générale. Or, ce n'est pas le cas. L'homme est dos au mur. La présence des agents du FMI à Brazzaville le pousse à faire semblant de se montrer magnanime. N'oubliez pas que Denis Sassou Nguesso est un barbare qui n'a pas de pitié et dont la parole ne vaut rien parce que dévaluée. Quand Sassou ouvre la bouche, avant même qu'il ne prononce un mot, c'est un mensonge qui sort.

Nous sommes pour la paix dans le Pool mais pas dans ces conditions-là. Ce n'est pas le pasteur Ntumi qui a provoqué la fuite de centaines de milliers de Bakongo en brûlant leurs villages, plus de trois cents, en coupant les arbres fruitiers en empoisonnant les sources d'eau. Entre les mains des barbares mbochis, vous ne passerez pas la journée dès que vous aurez rendu les armes. Dans votre position, il n'est qu'un conseil qui tienne : CONTINUEZ A RESISTER ! Il est vrai que c'est dur dans la forêt, sans confort, dans le froid, la pluie, la boue, les épines, la faim mais vous êtes en vie. Se rendre ferait de vous des lâches...

Si Denis Sassou Nguesso laisse organiser un dialogue auquel pourront participer tous ceux qui le désirent dès lors qu'il a imposé son point de vue sans discussion préalable, ce qu'il vous réserve, c'est la torture et la mort car c'est la seule forme de justice que connaissent les barbares.

Suivez mon conseil : ne croyez jamais un barbare. Surtout quand vous avez tué des membres de la barbarie triomphante. Il y a peut-être un problème Ntumi mais lui a vécu dans le Pool en bonne intelligence avec les populations. La haine du Mukongo de Denis Sassou Nguesso ne date pas de l'apparition de Ntumi dans la scène politique congolaise. Cet homme vous a rappelé qu'il a une mémoire politique - même si c'est une mémoire sélective qui oublie volontairement ses propres crimes. Prenez au sérieux la menace du roitelet Makoko qui vous promet la foudre mystique du nkwembali car sous le ton comminatoire du faux Makoko, il y a la soif bien réelle du sang et des larmes des autres qui brûlent la gorge des barbares désireux de venger le sang des leurs.

Si Denis Sassou Nguesso voulait vraiment la paix dans le Pool, il aurait annoncé le cessez de feu et le retrait de toutes ses troupes pour que les populations retournent chez dans leurs villages reconstruire leurs maisons en faisant en sorte que les enfants aillent à l'école. Dans toute cette histoire, on voit des gens se retrouver pour discuter des problèmes du Pool - sans la présence des représentants de Ntumi-comme si on pouvait faire de tout cela un succès sans Kinzinza Kia Nzambi. Qui ira faire entendre raison à Ntumi  dans la forêt de Bangou ? Les Ninjas-Nsiloulou sont fidèles à tata Ntumi - ce qui rend hasardeuse la tentative de couper l'ombre de Dieu de sa base armée. En effet, nous avons compris que Denis Sassou Nguesso complote avec ses serviteurs pour isoler Ntumi afin de l'arrêter. Il faudra vraiment que le nkwembali fonctionne là où la kalachnikov et les bombes ont échoué.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg