Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2017 5 27 /10 /octobre /2017 21:29
ESPAGNE : LA CATALOGNE ENTRE INDEPENDANCE (LIBERTE) ET DICTATURE DE LA LOI

L'Europe se plaît à dire qu'elle est par ses nations et ses institutions, l'exemple à suivre, un modèle de cohésion, de civilisation harmonieuse, de bien-être, de vivre ensemble, de liberté, de démocratie, etc. On croit que le coeur de l'Europe est à l'abri de toute division, de tout élan séparatiste. Eh bien, on se trompe. Si en France les velléités indépendantistes de la Corse se sont calmées, celles de la Catalogne en Espagne sont en pleine effervescence.  

Aujourd'hui, la Catalogne a proclamé son indépendance après un référendum d'auto-détermination. Aucun Etat - même pas la Russie, n'a pris le soin de reconnaître l'indépendance de la Catalogne. Madrid n'a pas tardé à rétorquer par la férule du droit, par la dictature de la constitution pour que les Catalans restent au sein de l'Espagne. La loi a donc vocation à s'opposer à la liberté de ceux qui ne veulent plus partager le même destin national. La vieille Europe plaide pour des frontières immuables car l'exemple catalan pourrait représenter un très mauvais exemple en constituant un précédent dans lequel s'engouffrerait la Corse, par exemple.

Nous sommes en face d'un combat entre la liberté et la contrainte de la loi censée constituer la modernité. L'exemple catalan me rappelle la démarche de Modeste Boukadia et sa république du sud-Congo, à la différence qu'il n'a pas eu la possibilité d'organiser un référendum et de bénéficier d'une portion du peuple capable de soutenir son ambition.

Non, la loi n'est pas une prison, aussi agréable soit-elle. La Catalogne nous le démontre. L'Espagne est une démocratie royale, c'est-à-dire, qu'il y a dans cette soi-disant démocratie, une famille qui se succède à la tête du pays sans la moindre élection juste par le droit du sang. L'amalgame des peuples culturellement différents est un problème. Les Catalans ne se sentent pas Espagnols et veulent vivre leur différence en la sanctionnant dans un Etat. Les Catalans sont-ils prisonniers du droit ? Ils estiment que le peuple est au dessus de la loi - ce que lui conteste Madrid. L'Union Européenne prend le parti de l'Espagne - comme si la démocratie est un mariage forcé - sans la moindre possibilité de divorcer.

Que va-t-il se passer ? D'un côté, Madrid a proclamé la destitution du président catalan par la bouche de Mariano Rajoy. La Catalogne va perdre son autonomie. Nous retrouvons la sempiternelle bataille de la liberté de décider de son destin et la dictature de la loi qui tient absolument que les frontières du troupeau restent intactes. Il semble que les deux camps ne peuvent éviter l'affrontement. Ceux qui ont tracé nos frontières sur des cartes à la règle et au compas vont apprendre à se battre les uns pour la liberté de décider de leur destin et les autres pour le respect de la dictature de la loi.

Il nous faut comprendre que la loi est celle de l'intérêt d'une classe ou d'une élite dominante. Nous le voyons au Congo où Denis Sassou Nguesso refait le droit selon ses intérêts.

Nous allons peut-être assister à une guerre civile au sein de l'Europe, de la vieille Europe, qui se plaît à donner des leçons au monde. Le caractère immuable de la loi est une prétention dictatoriale qui s'oppose à la notion de liberté mais ainsi va le monde depuis Rome.

Le monde suit avec beaucoup d'attention ce combat à très grande valeur symbolique. Faut-il toujours une guerre pour se séparer en deux Etats ? Les visages des Etats même européens ont changé avec le temps. Qu'est-ce qui rend les choses si différentes aujourd'hui ? On s'interroge sur la valeur de cette indépendance. Doit-on forcer les gens de culture différente à vivre ensemble ? 

Mariano Rajoy a supprimé l'autonomie de la Catalogne qui date de 1932. Le parlement catalan a voté l'indépendance. Carles Puigdemont déclare l'indépendance - alors que le parlement catalan se voit frappé de dissolution. La loi sanctionne la liberté. Les institutions catalanes nouvelles sont déclarées mortes avant même de voir le jour. Dans les jours qui viennent en Catalogne vont avoir lieu deux élections. La démocratie a un bras répressif qui sévit contre la liberté.

L'Union européenne qui soutient Madrid n'est pas non plus à l'abri de la division. La coercition de la loi risque de plus en plus de se heurter à la volonté de liberté des peuples enchaînés à vivre ensemble par la force de la loi. On constate que le peuple n'est pas le pouvoir mais que c'est la force de loi qui s'estime le pouvoir véritable. Si le peuple est le pouvoir, il devrait toujours être au dessus de la loi...

L'Europe brandit déjà la menace de l'effondrement économique de la Catalogne. Des grandes sociétés délocalisent leurs sièges à Madrid. Nous assistons à un bras de fer qui ne pourra que déboucher sur une guerre civile. Il est impossible que deux pays aient deux autorités étatiques car l'Etat ne supporte pas la concurrence d'un autre Etat sur le même espace. Nous attendons de voir qui de la loi et de la liberté d'un peuple à décider de son destin va l'emporter.

Madrid va user de la force et à la force répondra la force. L'Europe est peut-être un espace de démocratie mais est-elle un espace de liberté ? La légalité de forcer les gens à vivre ensemble est-elle démocratique ? Deux taureaux sont dans l'arène d'une corrida. On ne peut éviter le choc frontal. Les prochains jours vont être décisifs. La leçon de cette affaire, c'est qu'on ne peut pas arrêter l'histoire, l'histoire de la liberté et celle des peuples à disposer d'eux-mêmes. Si la démocratie est la dictature de la majorité, la loi est la dictature des Etats...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg