Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2017 5 14 /07 /juillet /2017 09:19
GREVE : LES EMPLOYES DE TOTAL DOIVENT TENIR BON

C'est inespéré ! Un peu comme si mes pensées secrètes finissaient par influencer le réel. La grève des employés de Total est d'une telle importance qu'on ne peut que rêver de la voir se prolonger au moins un mois. Quand on est un stratège, on comprend vite que dans un contexte de crise économique faillitaire avec glissement vers la banqueroute, stopper un mois l'exploitation pétrolière coûterait cher à l'Etat congolais car le pétrole est sa principale source de devises. Une telle grève pourrait mettre en difficulté tout le fonctionnement de la dictature. Cette grève des employés de TOTAL frappe le ndzokou au coeur de son système. Il faut donc qu'elle s'amplifie et se généralise ! Si seulement cela pouvait se passer ainsi ! Dans un pays sans réserves financières, un pays où l'ethnie-Etat a déjà même épuisé par des détournements continus les fonds des générations futures, si le Congo ne tire rien pendant un mois de l'exploitation de son pétrole, la dictature est mal, très mal.

Hélas, la durée des grèves est aléatoire car souvent les grévistes n'ont pas les économies ou le soutien nécessaires pour les prolonger à leur guise. La grève n'a pas de conséquences que pour l'ethnie-Etat et pour Total : elle sanctionne aussi les grévistes qui se privent de leur travail, c'est-à-dire, de leur principale entrée d'argent - puisque la grève impute sur leur salaire. Total a des économies et peut donc voir venir. Pour l'ethnie-Etat, la situation est plus compliquée car ses caisses sont pratiquement vides. Ce qui a poussé Denis Ndzokou Nguesso à envoyer le Général Jean-François Ndenguet commencer par intimider les grévistes avant de chercher à parlementer car si cette grève dure, elle aura forcément des conséquences à l'échelle nationale.

J'ai toujours rêvé d'une situation dans laquelle l'ethnie-Etat ne parvient plus à payer sa soldatesque ethnique et ses mercenaires. Cela mettrait en péril toute la chaîne de commandement. Et si plus personne n'obéit, c'est tout bonnement la mort du pouvoir...

L'importance de ce mouvement social déclenché par les salariés de TOTAL ne réside donc pas dans la connaissance des revendications mais dans les conséquences de la paralysie de la principale source d'entrée financière du régime dictatorial instauré par le monstre de l'Alima. Cette grève si elle dure assez pourrait avoir des conséquences insoupçonnées sur le système venu des bords de l'Alima. C'est vrai qu'elle tombe mal à quelques jours du début des élections législatives qu'elle pourrait perturber dans le Kouilou. Cette affaire dépasse donc le colonel Itoua Poto pour que le Général Jean François Ndenguet fasse lui-même le déplacement.

Bloquer une dictature, je l'ai toujours dit est une chose facile : il suffit de bloquer ses moyens financiers. S'il est vrai que monsieur Hassan Hojeij ait réussi à saisir ou du moins à bloquer 21 millions de dollars du Congo destinés au paiement de sa dette, cela pourrait accentuer la pression financière des créditeurs du Congo sur son ethnie-Etat. J'ai toujours rêvé du blocage de tous les comptes du Congo, de sorte à ne plus permettre au monstre de l'Alima et à son ethnie-Etat la moindre transaction financière. Le système s'écroulerait très vite. Il n'y a pas que l'insurrection populaire ou l'insurrection armée pour combattre une dictature : il y a aussi et surtout l'arme fiduciaire. Et la grève des salariés de TOTAL, si elle dure, deviendrait une redoutable arme fiduciaire. Espérons que la mésentente entre TOTAL et ses employés perdure au point d'induire des incidences pécuniaires à l'ethnie-Etat. Je me dis que les salariés de TOTAL ne sont pas les plus mal lotis du royaume et qu'ils pourraient bien avoir quelques économies qui leur permettraient de tenir un mois. Le pays souffre déjà assez et tout ce qui pourrait contribuer à mettre à mal ce gangstérisme d'Etat pour l'écourter à la longue - ne peut que servir les voeux du Congo profond.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg