Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2017 1 24 /07 /juillet /2017 13:27
DE L'IMPORTANCE DE L'ANTERIORITE DE LA RACE SOMBRE

On ne réclame pas la suprématie de quoi que ce soit lorsqu'on affirme que nous sommes la race primordiale. Dire cela, ce n'est pas affirmer une quelconque supériorité mais juste notifier notre antériorité sur le reste de l'humanité qui découla de nous, une humanité qui nous doit la religion, la culture, la science par notre fille l'Egypte et par notre soeur Sumer, terre peuplée par des Noirs - avant que des envahisseurs ne les exterminent. On rappelle juste ce que nous avons oublié. Nous souffrons pour avoir cessé d'être nous-mêmes. Imiter les autres ne nous réussit pas. Nous devons commencer par accepter la différence pour trouver notre voie. Le droit à la différence nous est refusé et nous l'avons accepté ! Les peuples qui vivent en harmonie nous le prouvent. C'est une question de stabilité identitaire. Et la stabilité identitaire est indispensable à la définition de son destin collectif. 

Que fit-on aux esclaves noirs en Amérique et aux Antilles ? On les déposséda de tout - même de la liberté de penser et de la possession de leur propre personne. Les ressources d'un esclave appartiennent au maître. En Afrique, nos ressources minières, nous appartiennent-elles ? Déjà que la monnaie que nous utilisons est celle du maître... 


Nous avons vécu en paix et en harmonie avant qu'on nous impose de suivre des voies qui sont sans issue car ce ne sont que des voies qui conduisent à la servitude en partant de la servitude. Cette affaire qui semble anodine à ceux qui se croient malins est le coeur de tous nos problèmes. Aucun arbre ne croît en s'appuyant sur les racines d'un autre arbre. 


Les juifs ont tout enduré dans leur histoire. Même dominés ils n'ont jamais renoncé à qui ils étaient. Les Chinois, les Japonais montrent qu'en respectant ses traditions au lieu de suivre aveuglement une culture allogène, on trouve sa propre voie harmonieuse. Un esclave se reconnaît à ce qu'il a perdu le droit de se définir, de décider de sa personne et de son propre destin.


La première des transformations qui fut introduite et qui conduisit à la chute du grand royaume Kongo fut une nouvelle religion, le christianisme, qui entra en conflit avec la religion de nos ancêtres, un trésor spirituel qui maintint le pays en paix pendant des siècles avant l'arrivée des Portugais à Kongo à la fin du XVè siècle. Le catholicisme ruina un vaste royaume qui contrôlait un vaste territoire habité par plus trois millions de personnes. 


Je ne crois pas que la forme de démocratie à l'occidentale que nous suivons nous soit adaptée car elle n'a été mise en place que pour piller nos richesses. Voilà près de soixante ans que le Congo erre dans la république comme dans un désert. Quand je discute avec certains amis, je me rends vite compte que personne ne croit vraiment en la république. C'est un instrument de servitude. A l'indépendance, on aurait dû se retrouver entre nous, Bantous, pour choisir la voie à suivre. Ensemble - sans les étrangers. Nous avons laissé les Français décider à notre place. Conséquence : ils continuent à décider de notre destin. Et vous n'êtes pas libre si quelqu'un d'autre décide de votre destin...


La démocratie a besoin d'un certain état d'esprit collectif qui commence à peine à se développer. Cependant, tant que nous demeurerons une colonie française, nous ne parviendrons jamais à la véritable démocratie qui remettrait en cause les chaînes qui nous entravent. Tout le problème est là. Il n'y a donc rien à espérer de la France ou des puissances du monde qui vivent à nos dépens.


Tout médecin véritable cherche la cause première d'une maladie. Les Congolais ne croient pas en la démocratie qui se heurte à nos différences ataviques que le Blanc a érigées en obstacles infranchissables. Tant qu'on ne prendra pas la peine d'examiner où nous mène cette voie tracée par les autres pour les autres, pour leur seul intérêt, oui, Patrick Eric Mampouya, nous sommes perdus.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Bakomba 25/07/2017 17:11

J'ai eu des larmes en lisant ces vérités. Emu de lire quelqu'un qui partage les mêmes pensées. Mais malheureusement le peuple congolais ne pourra faire marche arrière pour revenir au carrefour et prendre le bon chemin car il est dépendant de cette addiction qui est le christianisme à l'attente d'un sauveur retrouvé en la bible.

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg