Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 16:09
CORRESPONDANCE : MWANG' MILONGUI NOUS APPREND QUE LES CANDIDATS DU YUKI PARTICIPERONT BIEN AUX ELECTIONS LEGISLATIVES

COMMENTAIRE : Mon ami Malonga nous révèle que Parfait Kolélas et son Yuki ont trouvé une esquive au gros tsuki du ndzokou en présentant des candidats indépendants aux élections législatives et locales - alors qu'on leur avait fermé la porte principale de l'accès aux législatives. C'est de bonne guerre politique !

Nous souhaitons à tous les candidats du Yuki bonne chance en leur qualité de candidats indépendants - car contrairement à plusieurs de nos compatriotes qui m'attaquent sur les réseaux sociaux, au regard de l'échec de la stratégie du boycott qui est un large boulevard ouvert à la dictature, je suis pour l'affrontement politique car je refuse une assemblée où ne siégeraient que les membres du PCTue. Même Adolf Hitler avait des opposants au Reichtag ! L'assemblée nationale est le creuset où se disputent les problèmes du pays et il est hors de question que le PCT se retrouve en face du PCTue pour que ndzokou nous administre sa dose mortelle de poison quotidienne sans qu'une voix discordante ne se lève.

Que mon ami Malonga me lise bien : j'ai écrit que le ndzokou cherchait à enlever le moungouélé (politique) de la bouche de Parfait Kolélas. Rien ne garantit qu'il y parvienne ou qu'il n'y parvienne pas et qu'y a-t-il d'injurieux dans une telle expression imagée ?

Je suis bien heureux que Guy Brice Parfait Kolélas aux yeux de Mwang' Milongui soit un espoir de succession à notre inébranlable et indécrottable ndzokou national. Nous souhaitons tous être débarrassés du ndzokou. Au moins là, nous sommes d'accord, cher ami et si le tsuki du Yuki est la solution, eh bien, faites vite car le Pool souffre, le Congo gémit. Au rythme du rapport de force politique actuel, il est à redouter que les cartes politiques ne soient rebattues qu'à la disparition du ndzokou, du moment que personne ne peut soulever son gros popotin royalement éléphantesque de son fauteuil étatique.

Mwang', Milongui, je suis heureux de constater que Parfait Kolélas est un bon joueur aux échecs politiques qui tient tête à la Bête de l'Alima. Qu'il se dépêche pour faire échec et mat au ndzokou car le temps nous est compté.

En attendant, je vous avais averti des charges qu'il allait viser Pako et qui ont commencé à sévir - comme je lui avais averti qu'on allait invalider sa candidature à l'élection présidentielle s'il se présentait en candidat du MCCDI. Il a trouvé une habile pirouette pour se retrouver en face du ndzokou pour lui faire mordre la poussière. Tant mieux si l'allié d'hier est devenu le plus terrifiant adversaire aujourd'hui !

Croyez-moi, si Parfait Kolélas est la solution aux maux du Congo, je m'en réjouirais pour notre pays. En attendant, je vous réitère mon conseil de bien veiller sur lui car je n'ai rien contre l'homme et surtout, les menaces qui complotent contre lui sont au pays. J'espère au moins que cette fois-ci, quand le PCTue voudra vous flouer de vos suffrages que vous ne vous contenterez pas de prendre acte car ça va arriver. Et très vite, cher ami ! C'est à la réaction vis-à-vis de l'injustice que nous jugerons le Yuki. Nous voulons une calebasse bien ronde qui ne s'aplatit pas en reconnaissance quand elle gagne des élections. J'espère cette fois- ci me faire comprendre. Et la revendication n'est pas forcément synonyme de violence physique. Il s'agit d'affirmer une volonté qui défende le choix des électeurs. A bon entendeur, salut !

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

                Ouayaa ! Pako avance lentement et sûrement ! 
 
  
 
 

Mbuta, vous avez certes la capacité, par vos prédications, de voir loin avant les autres. J’admire votre supériorité spirituelle et soyez en félicité. Mais nous qui avons opté pour l’action politique sur le terrain, luttons en prenant le soin d’étudier les stratégies de nuisance des mauvais gestionnaires de la démocratie congolaise, très inquiets sur les sanctions que les congolais leur réservent dans les urnes.
Alors, les prédications et les prophéties, nous les laissons à ceux qui les professent et aux personnes effrayées par les simagrées politiques du Ndzokou national.
Pako avait simplement osé le 20 mars 2016 et il l’avait terrassé. Vous le savez, même si vous ne voulez pas le reconnaître. C’est votre liberté ! Enfin, là n’est pas le débat.
Non, mon frère, ce n’est pas le Ndzokou national qui a peur de se retrouver encore en face Parfait KOLELAS, le briseur du mythe de la suprématie Ndzokuesque. Cette phase est dépassée et Pako poursuit son chemin pour apporter sa contribution au combat politique qui se mène dans le pays. Les peureux de l’ascension politique de Pako s’appellent : Claude Alphonse Silou, Hellot Matson Mampouya, Euloge Landry Kolelas, Nick Filla, Adélaïde Moughani et les autres traitres qui ont un regard inquiet sur la chute vertigineuse de leurs cotes de popularité politique et sur la menace de coupure de leur traitement de faveur auprès du Ndzokou national. Ils sont très effrayés par la colère populaire qui monte contre leur couardise et leur infantilisme politique. Ils ont vivement souhaité ne pas rencontrer Pako sur leur chemin.
Effectivement, à l’annonce de la décision relative à la non-participation des candidats Yuki aux locales et aux législatives, ces francs couards avaient sabré le champagne dans leurs officines, pour exprimer leur joie d’avoir gagné les élections par les automatismes qui caractérisent leur imbécilité politique.
Mais c’était sans compter sur la capacité titanesque de Pako qui, dans son face-à-face avec Mboulou, a fini par trouver une solution à cette exclusion injuste et injustifiée. Les candidats Yuki participeront aux élections législatives et locales en indépendants, ce, au grand dam des pique-éléphants qui se contentent des broutilles qui leur sont servis en guise de récompenses à leur traitrise maladive. 
Ouayaaa !!!! Pako continue son chemin en toute simplicité et de façon sereine. Ce ne sont pas les quolibets des mauvais rivaux qui lui feront fléchir. Pako n’a jamais voulu, ni souhaité être dans le cœur de SASSOU, il est suffisamment grand pour se prendre en charge, « massolo wana atikéla bana wana balingaka kokola té ! » C’est leur problème. Nous assumons les conséquences de nos actes en toute responsabilité.
Ce n’est pas Guy Brice Parfait Kolelas qui torpille la démocratie congolaise, que ceux qui sont atteints de la cécité politique se taisent s’ils ne savent plus comment contrer le système SASSOU devenu obsolète. 
Pour qu’elle raison diantre, la non-participation des candidats Yuki peut-elle apporter la satisfaction dans le jeu démocratique congolais ? De quoi, nos adversaires ont-ils peur ? Pourquoi, ne veulent-ils pas nous affronter dans les urnes ?
Pako est encore là, je suis très désolé, vous aurez encore à le subir. Ce n’est pas sa faute s’il a pour adversaire les politiciens qui mouillent leurs culottes avant la bataille électorale.
Mbuta, cessez de croire que Pako nous avait trahi, nous sommes toujours avec lui, nous croyons en sa démarche politique, la preuve, il fait trembler tous ses adversaires politiques qui sont en train de perdre leur aura politique. Non, non et non, nous ne nous sentons pas trahis par Pako
Ndzokou national n’est pas le maître de l’univers pour qu’il ait la capacité de punir ou de briser Pako, il ne mène pas son combat politique pour garantir le yaka dans sa bouche, vous faites une mauvaise prédication Mbuta, veuillez remettre à jour votre logiciel de prédication. C’est une injure que vous lui avez faite. Pako a l’ambition de présider aux destinées de la République du Congo, il n’a pas le temps de se faire traiter par le Ndzokou national, sa colère ! On s’en fout ! 
Qu’il soit irrité, à la simple pensée de la désinvolture de Pako à son égard, jusqu’à ce que la tension lui monte, monte, monte et trouve la mort !!!!!!! Justice sera faite pour ce cynique. 
Ah, Si Emmanuel Macron s’était juste contenter du traitement de faveur de François Hollande !


Mwang’ Milongui

 
 
  

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM)
commenter cet article

commentaires

Congo Brazza 23/07/2017 21:28

Correspondance : Brazzaville 29 Juin 2016


La coalition des partis politiques de l'opposition congolaise par le biais de Monsieur Charles Bowao a annoncé le 29 Juin 2016 à Brazzaville qu'elle ne prendra pas part aux élections législatives et locales prévues le 16 juillet 2017. Cette décision intervient alors que le Frocad réclame d'abord «l'arrêt de la guerre» dans le département du Pool au sud du pays et «la libération des prisonniers politiques». Certains  ONGs tells que l'OCDH (l'Observatoire Congolais Des Droits des Droits De l'Homme), l'Union Europeenne y compris le rapport accablant de l'US Department sur les droits de l'homme concernant le Congo-Brazzaville datant de 2016, la quasi-totalité des droits fondamentaux protégés par les traités internationaux, la Constitution et le code de procédure pénale ont été violés en République du Congo. Les faits sont énumérés, bruts, sans commentaire ni interprétation. Et les agents de l’Etat sont désignés comme les principaux responsables.  
 

Première vague:  Assassinat de Bruno Ossebi et vague d'arrestation arbitraire  (Fevrier 2009 -  Debut 2014)

- Le 20 janvier, un incendie surprend Bruno Jacquet Ossébi à son domicile,Bruno Jacquet Ossébi, journaliste franco-congolais engagé dans la lutte anticorruption,est mort à Brazzaville à l'âge de 44 ans, le 2 février 2009, dans des circonstances mal expliquées, alors qu'il soutenait la plainte déposée à Paris contre les "biens mal acquis" visant les président du Congo Brazzaville.

- Dans la nuit du 12 au 13 novembre 2011 enlèvement et séquestration de Michel Ntari (Sud-Kongo) par le Colonel Philipe Obara et ses éléments a son domicile, vandalisant au passage la maison de ce dernier. Le motif de son arrestation tout simplement parce que ce dernierétait censé coordonner la compagne des législatives qui etaient prévues pour Juillet 2012 dans la zone (Poto Poto, 2) pour le compte de l’A.R.D (Alliance pour la République et la Démocratie. Ndlr : l’ARD est le parti de l'opposant Mathias DZON). Michel Ntari avait été emprisonné depuis Novembre 2011 et mourut quatre (4) jours apres qu'il soit urgemment admis au CHU (Centre Hospitalier Universel) de Brazzaville, son fils Ntari Ravel avait aussi inculpé par les autorités de Brazzaville de diffamation envers le Chef de l'Etat. Six ans apres l'arrestation barbare de son pere (Ntari Michel), Ravel Ntari est toujours recherché par les autorités du Congo-Brazzaville, selon nos sources, une convocation de la police avait été établie envers Ravel Ntari.
 
- Le 17 décembre 2011 au Congo-Brazzaville, les Colonels Philippe OBARA et ses elements de la DGST arrêtèrent  arbitrairement  Monsieur François IKULAMBA dit ''Franco''.
Le seul crime commis par cet évangéliste est celui d’être proche d’un officier supérieur Général à la retraite s'opposant a Denis Sassou Nguesso. 

- Ancien ministre de la Justice du Congo-Brazzaville, devenu opposant au chef de l'état, Jean-Martin Mbemba est soupçonné par les autorités d'être mêlé à une "tentative de déstabilisation des institutions". Depuis mai 2013, la Direction de la surveillance du territoire (DST) a ouvert une enquête contre lui pour "possession d’armes de guerre". Jean-Martin Mbemba, président du parti Union pour le progrès, dirige aussi la Commission nationale des droits de l'homme de son pays, a été évacué en France en juin 2014 pour y recevoir des soins. Plusieurs de ses partisans sont également détenus. C'est le cas notamment d'Eric Souami, arrêté le 13 février 2013 et mort en prison ainsi que Me Samba Mountou Loukossi, arrêté le 31 mars 2013.
 
Deuxième vague: l'affaire Ntsourou (fin 2014-début 2015)
Le colonel Marcel Ntsourou, a d'abord été le numéro 2 des services de sécurité congolais, avant de devenir un opposant à Denis Sassou-Nguesso. Il finit par être mis en cause dans l’explosion du dépôt de munitions de Mpila (quartier nord de Brazzaville), qui a officiellement fait 282 morts, le 4 mars 2012. Le 16 décembre, une perquisition à son domicile donne lieu à des combats féroces avec les forces de sécurité nationales. Marcel Ntsourou est arrêté, avant d'être jugé et condamné à cinq ans de travaux forcés avec sursis, pour "rébellion, détention illégale d’armes de guerre et de munitions, assassinat, coups et blessures volontaires et association de malfaiteurs ". Le vendredi 17 février 2017, à la suite d’un malaise, il est sorti de sa cellule et emmené à l’hôpital militaire de Brazzaville, où il décède. Trésor Nzila, de l'Observatoire congolais des droits de l'homme (OCDH) a regretté la mort d'un "témoin-clé" dans l'affaire dite des "disparus du Beach". Une cinquantaine de ses collaborateurs ont également été arrêtés au cours de cette période. C'est le cas de l'activiste Cyr Mvoubi, en prison depuis décembre 2014.
 
Troisième vague: contestation de la réforme constitutionnelle ( Décembre 2014- Novembre 2015)
En avril 2015, après une phase de consultations avec l'opposition (le dialogue inclusif"), le chef de l'état décide d'organiser un référendum sur une nouvelle constitution. Ce nouveau texte lui permettrait de briguer un troisième mandat et de se porter candidat au-delà de la limite d'âge des 70 ans. Le référendum aura lieu le 25 octobre 2015 et la nouvelle constitution sera promulguée le 6 novembre. Ancien collaborateur de l'opposant historique Bernard Kolelas, Paulin Makaya a passé plusieurs années en exil à Londres après 1997. De là, il animait son parti les Forces Républicaines Démocratiques (FRD). Rentré au Congo en juillet 2015 pour s'impliquer dans l'élection présidentielle, il prend part à la marche de désobéissance civile du 20 octobre à Pointe-Noire et appelle à boycotter le référendum constitutionnel. Il est arrêté trois jours plus tard. Le 30 octobre, une perquisition se déroule à son domicile, ou la police affirme avoir découvert des armes d'assaut et des "documents séditieux". Il sera inculpé pour "détention illégale d’armes de guerre et participation à une marche pacifique non autorisée". Il est toujours en prison, avec plusieurs autres activistes, ayant protesté contre ce référendum. Amnesty International a demandé sa libération.


Quatre vague Genocide en cours dans la Region du Pool (Avril 2016)

L'année 2016 a été marquée par les violences dans la région du Pool où l’on compte encore 13 000 déplacés selon le HCR. Pendant un mois, les autorités ont délibérément restreint l’aide humanitaire ainsi que l’accès aux observateurs et aux journalistes. Les journalistes qui sont régulièrement victimes de violences et de pressions, selon le rapport, lequel fait suite à un autre établi cette fois par l'Observatoire congolais des droits de l'homme, fin avril.

Si monsieur  Denis Sassou Nguesso nie l'existence de prisonniers politiques, les ONG, elles, en comptent plus d’une centaine dont deux candidats à l’élection présidentielle de Mars 2016. De nombreux détenus le sont en violation du code de procédure pénale, dans des prisons surpeuplées, où les maladies infectieuses font des ravages. D’autres séjournent dans des lieux tenus secrets, dont l’accès est interdit aux observateurs

Blanc Daniel 04/07/2017 19:06

Bonjour la rédaction
et le parti de la République Maa, que fait il?
Présente t ils des candidats?
salutations

Le Lion de Makanda (LDM) 04/07/2017 19:43

Bonjour, Daniel. Jamais entendu parler de ce parti :

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg