Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 11:20
CONGO : TRANSFORMER L'HOPITAL EN MACHINE DE LA MORT EST UN CRIME CONTRE L'HUMANITE

Je profite de cet article pour remercier maman Coco et son époux Pierre qui me lisent du fond de la France profonde et qui ont eu la gentillesse de m'inviter chez eux, en pleine campagne française, hier, dimanche 11 juin 2017. Tout cela n'aurait pas été possible sans le concours de l'abbé S. que je remercie aussi au passage. Pierre est passionné du Congo et j'ai été impressionné par tout le matériel qu'il a accumulé chez lui et qu'il projette d'envoyer au Congo pour aider les Congolais - notamment ceux qui en ont le plus besoin, à savoir, nos compatriotes de la région du Pool qui sont démunis de tout en ce moment. Il garde un souvenir indélébile de son voyage au Congo et l'a même conservé sur des supports numériques. J'en conclus qu'il n'y a pas que des Congolais qui aiment le Congo. On peut naître quelque part en France et se passionner d'Afrique - parfois même plus que les propres fils du continent. 

A présent, parlons de notre sujet du jour. Un Etat est une machine assise sur les richesses d'un pays ; c'est une superstructure qui pense des politiques, des projets ou programmes pour tout un pays, qui prend des engagements qui ont des incidences et des conséquences nationales. Il possède des moyens financiers, des ressources humaines et matérielles pour que les objectifs soient atteints. Et pas toujours en bien car on peut mener VOLONTAIREMENT une politique qui va à l'encontre des intérêts du peuple que l'on est censé défendre ou protéger ! Et cela n'arrive pas qu'en dictature ! Nous le constatons même dans des vieux pays démocratiques comme la France où les hommes politiques tiennent rarement leurs promesses. A la différence qu'en terre de démocratie, les populations peuvent décider de faire table rase des vieilles écuries politiques qui ne tiennent jamais leurs promesses. La déroute du parti socialiste qui a eu tous les pouvoirs politiques sous Hollande en est une des conséquences - ce qui devrait mettre la pression sur le président Emmanuel Macron car s'il échoue, c'est tout le système politique français qui devra se remettre en cause. Que le président Emmanuel Macron n'oublie pas qu'il faille aussi couper avec une politique extérieure néfaste pour l'Afrique...

Une politique étant un ensemble de décisions délibérées, réfléchies - parfois financées pour qu'elles se réalisent en bien ou en mal, il n'y a qu'une seule réponse à la question principale posée par notre savant et inventeur national Tsengué-Tsengué sur les réseaux sociaux. Pourquoi l'Etat congolais préfère-t-il financer le FESPAM au lieu de financer la réfection des hôpitaux ou la maintenance du matériel hospitalier ? Si l'Etat congolais finance le FESPAM qui ne sauve pas des vies, qui n'améliore même pas le quotidien des Congolais - au lieu de financer la maintenance du matériel hospitalier, c'est parce que le régime dictatorial du PCTue oeuvre au dépeuplement du pays afin de supplanter les vrais fils du ntsi par des étrangers. Pourquoi ? Parce que les étrangers ne s'intéressent pas à la politique intérieure d'un pays.
N'avez-vous pas remarqué qu'il y a de plus en d'étrangers au Congo et de Congolais à l'étranger ? On chasse les fils du pays en leur rendant la vie impossible dans leur propre pays pendant qu'on facilite l'arrivée et l'implantation d'étrangers ouest-Africains ou Libanais au Congo où l'on croise désormais même des terroristes afghans !
Tout ce financement d'activités farfelues comme le FESPAM, les galas, les conférences bidons, etc, est aussi l'occasion de détourner de l'argent public. Tout pour eux est occasion d'enrichissement illicite, même le malheur du peuple, surtout le malheur du peuple.
En supprimant les subventions publiques qui auraient permis de réparer le dispositif de stérilisation du matériel chirurgical, l'Etat assassin sait très bien que les Congolais sont exposés à une mort certaine. Comme madame Antoinette Sassou Nguesso gère l'industrie mortuaire, le clan au pouvoir appauvrit encore les vivants en leur faisant payer le cercueil et toutes les babioles funéraires à des prix exorbitants. On nous signale aussi un probable trafic d'organes. Tous ces morts sont donc d'une façon ou d'une autre source de profit pour les nantis du régime. 
Si la santé des Congolais n'est pas une priorité pour Denis Sassou Nguesso et son PCTue, à quoi sert le ministère de la santé ? A quoi sert madame la ministre de la santé ? Pourquoi construit-on de nouveaux hôpitaux si c'est pour ne pas les entretenir ? Que fait-on du budget du ministère de la santé ?

 

Quel est donc ce gouvernement qui préfère que ces membres soient soignés à l'étranger au lieu de se faire soigner sur place dans leur propre pays ? Demain, nous interdirons aux membres du gouvernement d'aller se faire soigner à l'étranger pour pousser l'Etat à moderniser les hôpitaux du Congo. Un hôpital, ce n'est pas juste des murs. C'est aussi du personnel compétent, du matériel performant et un environnement sain entretenu quotidiennement. La maintenance du matériel hospitalier est une priorité nationale. Si tel n'est pas le cas, c'est qu'il y a volontairement planification d'un pis aller, d'une démission volontaire, délibérée. Il y a crime contre l'humanité. J'accuse l'Etat poison Sassou d'assassinat de tout un peuple. LA TRAGEDIE QUI SE DEROULE DANS NOS HOPITAUX EST UN CAS DE HAUTE TRAHISON, ENTRE AUTRES. Et je pèse mes mots au milligramme près. 

L'hôpital est mort au Congo, non pas d'une mort naturelle mais d'un assassinat conçu et planifié par la machine de l'Etat assassin Denis Sassou Nguesso. Quand on finance le FESPAM ou des galas de boxe au lieu de subventionner les hôpitaux, on ne peut pas nous faire croire que ceci ou cela n'est pas fait volontairement, sciemment. Quand on préfère aller se soigner à l'étranger, c'est que l'on a nullement confiance dans le système de santé de son pays dont on a pourtant la charge d'améliorer et de rendre performant. Quand on dépense des milliards dans l'achat des armes de mort - au lieu d'entretenir la machine de vie qu'est l'hôpital, on est un criminel. Il n'y a pas du tout d'excuses pour ce régime poison, criminel, assassin qui cultive la mort comme comme on cultive des arachides. Regarder l'hôpital mourir sans rien dire ferait de nous des complices de l'anti-Etat, de l'Etat de mort. Nous ne raterons jamais une occasion pour dénoncer ce scandale coûteux en vies humaines. Au Congo, d'une manière ou d'une autre, Denis Sassou Nguesso et son PCTue sont impliqués dans la mort des Congolais au quotidien. Quand votre mission est de sauver ou de protéger votre peuple et qu'au lieu de cela, vous l'exposez volontairement à la mort, vous êtes UN ETAT ASSASSIN. Et les assassins sont passibles de la Cour pénale. Non, comment échapperez-vous demain au jugement du peuple ?

Le CHU est devenu depuis longtemps un CH-TUE. L'État tue le peuple en tuant l'hôpital qui devient un laboratoire de la mort. Couper les subventions de maintenance du matériel hospitalier est un crime contre l'humanité. L'Etat doit répondre de cette politique d'abandon, d'assassinat du peuple qu'il est censé protéger. Nous sommes en face de la Haute Trahison. Dans l'immédiat, quelqu'un doit rendre des comptes de cette situation macabre. Madame la ministre de la santé doit s'en expliquer au plus vite car sa vie n'est pas plus importante que celles de tous les Congolais qui meurent par la négligence délibérée de son anti-Etat.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg