Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 08:16
CE QUE JE PENSE : POURQUOI LE BOYCOTT EST UNE MAUVAISE STRATEGIE

Qu'on le veuille ou non, la consultation du peuple au travers du suffrage universel est un progrès démocratique. C'est même le premier pas du processus démocratique. Il est légitime de consulter ses compatriotes pour jouer les rôles politiques de premier plan dans une vraie démocratie. Le suffrage universel n'est pas en soi le problème : c'est un excellent outil de choix et qui dit choix dit émulation. Si émulation il y a, éliminés seront certains qui passeront au crible de l'appréciation populaire. Un mauvais président de la république ou un mauvais député ne peuvent que redouter cet exercice. Vous constaterez que les dictatures ne soumettent à cet exercice que forcées et malgré elles. Le fait qu'au Congo, les candidats du PCTue essaient de corrompre le peuple par de l'argent sale est une preuve qu'il y a une vraie crainte de leur part car solliciter le suffrage universel revient à se soumettre à l'incertitude électorale. C'est un pas important à franchir.

Solliciter les suffrages de ses compatriotes pour en retirer une légitimité va de soi. Le problème, ce n'est pas l'élection mais la transparence du processus électoral de bout en bout. C'est à ce niveau qu'il faut se battre en instaurant un vrai rapport de force pour que régime respecte le choix des Congolais. Et sociologiquement il est connu que toute structure est rétive au changement auquel elle résiste toujours. N'attendez pas à ce que la dictature vous accorde la transparence du processus électoral - sans joutes politiques. Et c'est là que l'absence d'une vraie opposition fait défaut. Avec une vraie opposition, il est toujours plus facile de créer un vrai rapport de force politique en s'appuyant sur le peuple rassemblé derrière les partis politiques. Sans partis politiques libres et indépendants du régime en place, il n'est pas possible de parler d'opposition. Denis Ndzokou Nguesso a détruit l'opposition en vassalisant tous les autres partis politiques du Congo au PCTue. C'est la raison pour laquelle je combats Tsaty Mabiala Pascal, le petit, en sa qualité de taupe du PCT à la tête de l'UPADS. La mobilisation démocratique se fait autour des partis politiques. Si ceux-ci sont muselés au travers de la corruption des leaders, toute possibilité d'insurrection populaire est anéantie.

Le suffrage universel, nonobstant la dictature, est entré dans les moeurs politiques de notre pays où le PCTue élisait son président par acclamations debout. Tout n'est pas encore parfait. En 1992, nous avons eu une belle percée démocratique mais hélas, elle n'a duré que cinq ans. En revenant, la dictature n'a pas pu supprimer le recours au suffrage universel par la consultation populaire - même si on remarque le recours à des nominations ici ou là. Tout n'est pas parfait et pour cause : il s'agit d'une dictature. Cependant, il faut éviter de reculer en rejetant les avancées que même la dictature n'a pas pu effacer.

Je vais vous dire pourquoi je suis contre le boycott et pourquoi le premier, j'ai demandé de changer de stratégie en demandant à l'opposition de participer à la dernière élection présidentielle. Le boycott est une mauvaise stratégie qui favorise le statu quo à 100%. C'est une sclérose politique totale, le boycott. Si vous boycottez, vous biaisez le choix du peuple qui se retrouve à choisir entre PCTue et PCTue. Dans ces conditions, la victoire du PCTue est assurée et Denis Dzokou Nguesso pourra toujours dire : " Tant pis pour ceux qui n'ont pas participé aux élections".  Lorsqu'il n'y a pas deux véritables candidats opposés, il n'y a pas de véritable choix. Or, la démocratie consiste toujours à accorder au peuple un vrai choix. Pour choisir véritablement, il faut au moins deux choses différentes sur la balance du choix. Autrement, le suffrage universel est tronqué par ceux qui appellent au boycott.

Restent la transparence du processus électoral et la transparence des résultats. C'est la mère des batailles. Si nous parvenons à gagner cette bataille, c'est que nous aurons réussi à gagner la bataille de la démocratie électorale. Et là, il faut instaurer un rapport de force au lieu de céder à la démission. C'est pourquoi je pense que tous ceux qui appellent au boycott travaillent sans le savoir pour la dictature. Si les candidats du PCTue sont tous battus au cours d'élections et que la dictature est obligée de tricher pour s'offrir une majorité à l'assemblée nationale, il revient aux députés légitimes et au peuple d'instaurer un rapport de force en usant du courage politique pour que la voix des urnes soit respectée. Si nous ne faisons rien parce qu'il n'existe pas de vraie opposition capable de motiver et d'organiser le soulèvement populaire, c'est de notre faute. La dictature ose. Le peuple se désiste. Nous ne pouvons nous plaindre qu'à nous-mêmes. Le point focal du progrès démocratique est là. Nous avons avancé en passant du monopartisme au multipartisme.

Nous avons progressé en instaurant le suffrage universel. La prochaine étape, c'est la bataille pour la transparence du processus électoral, de bout en bout - jusqu'à la proclamation des résultats véritablement sortis des urnes. Ne comptez pas sur la dictature pour vous faire ce cadeau - sans résister car la transparence du processus électoral, c'est tout bonnement la mort de la dictature et personne n'aime se suicider. La force de toute dictature, c'est la faiblesse du peuple. Aucune dictature n'est invincible. Seuls les peuples sont faibles - parce que mal organisés. Nul besoin d'entre dans les détails car vous savez ce qui nous reste à faire...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg