Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 17:23
Le braqueur et violeur Lider Hadrien Mbola, directeur du protocole de madame Jacqueline Lydia Mikolo, ministre de la Santé du Congo
Le braqueur et violeur Lider Hadrien Mbola, directeur du protocole de madame Jacqueline Lydia Mikolo, ministre de la Santé du Congo

Le braqueur et violeur Lider Hadrien Mbola, directeur du protocole de madame Jacqueline Lydia Mikolo, ministre de la Santé du Congo

Interpellé par des concitoyens, je me vois dans l'obligation de réagir à l'arrestation de cinq malfrats braqueurs et violeurs menés par un militaire, ancien cobra mbochi, en la personne de Mesmin Oko. Seul un Mbochi pouvait se permettre de monter un tel gang pour nuire au peuple congolais. Pourquoi ? Parce qu'il se sent possesseur d'une partie du pouvoir de l'anti-Etat. Tout militaire mbochi est un Mesmin Oko en puissance. Pourquoi ? Ils appartiennent à l'ethnie-Etat. ILS ONT LE POUVOIR DE FAIRE TOUT ET N'IMPORTE QUOI DANS L'IMPUNITE. Mesmin Oko risque de ne faire que quelques jours en prison. Vous ne me croyez pas ? Attendons de voir.

Que la police ne se vante pas trop vite car le Lion De Makanda n'est pas sujet à la manipulation par la propagande. Trop de zones d'ombre demeurent qui nous poussent à nous interroger et à exiger des éclaircissements.

Le chef de bande a été recruté dans l'armée. Certainement en sa qualité de Mbochi car comment comprendre qu'une personne d'aussi basse moralité soit un soldat de la république ? On peut comprendre pourquoi Asie Savon de Marseille a pu parler de "faiblesse publique" car il sait que les membres de l'ethnie-Etat qui composent cette armée sont des voyous de la pire espèce. Et si le cobra mercenaire Mesmin Oko est à l'image de toute la soldatesque de l'anti-Etat du Congo, on peut imaginer toutes les exactions que subissent les pauvres populations du Pool.

- Comment ces cinq malfrats ont-ils été arrêtés ? Le colonel Serge Pépin ITOUA POTO n'en donne pas plus de détails.

- Quelles sont les professions de nos cinq malfrats ? Il ne suffit pas de dire que le chef de gang était un ancien militaire qui avait quitté l'armée car RIEN ne prouve qu'il avait vraiment quitté la faiblesse publique. Le fait qu'ils sachent tous manipuler des armes de guerre en dit long.

- Sinon comment expliquer l'arsenal militaire de nos braqueurs ? Pour ne pas salir l'armée, c'est plus facile de nous dire que monsieur Mesmin OKO est un ancien militaire pour que l'honneur de l'armée reste sauf mais comment vous croire, cher colonel ITOUA POTO ? Quelle preuve apportez-vous pour étayer vos dires ? A quelle date aurait-il quitté l'armée ? A-t-il vraiment posé sa démission ? Si oui, quand ? Cela ne m'étonnerait pas que Mesmin OKO alias MEZO  ait cumulé son salaire de soldat avec le butin de ses larcins.

- D'où viennent donc les tenues militaires de nos cinq malfrats bérets rouges, les armes et tout l'attirail militaire qui leur permettait d'opérer leurs braquages ? Est-il si facile pour des civils de s'en procurer ? Je pense que non.

- Il y a deux étrangers dans le lot. On aimerait bien savoir qui sont ces gens qui font partie du gang de Mesmin OKO alias Mezo. Comment sont-ils entrés dans notre territoire ? Pour y faire quoi ? Où vivent-ils ? De quoi ? Un pays passoire comme le Congo ne peut qu'admettre de tels malfrats sur son territoire et le fait qu'on nous en dise peu me laisse dubitatif. Ce Camerounais et ce Congolais de la RDC pourraient bien avoir des liens avec le système, avec l'anti-Etat car ils apparaissent comme des gens qui mènent la belle vie.

Ayant appris que monsieur Lider Hadrien MBOLA est directeur du protocole de madame Jacqueline Lydia MIKOLO, ministre de la santé (ci-dessus deux photos du gangster au domicile de madame la ministre), je m'interroge :

- Comment madame Jacqueline Lydia MIKOLO a pu se permettre de nommer un gangster braqueur et violeur comme directeur du protocole de son ministère ? Lui a-t-on imposé le bandit de grand chemin comme le veut la rumeur ? Mesure-t-elle les risques encourus en embauchant un tel personnage qui aurait pu la braquer ou la violer ? Pour cela, il lui suffisait de venir cagoulé. Si elle n'a pas eu le choix de son personnel ministériel, elle a le devoir de s'expliquer car c'est une honte d'avoir un directeur de protocole d'un ministère de l'anti-Etat braqueur, voleur et violeur. Elle ne peut pas faire l'économie d'une explication. A ce que dit la rumeur, il semblerait que cet homme, ce Lider Hadrien MBOLA, lui ait été imposé par un haut cadre de la faiblesse publique. Le fait que ce gang était en possession d'armes de guerre, de tenues militaires, de talkies walkies semble plaider pour des complicités au sein de l'armée et de la police. Cette affaire met à mal notre "faiblesse publique" nationale, l'anti-Etat et tout le processus de recrutement des personnes qui sont censées gérer nos institutions.

Dans la mesure où un directeur de protocole d'un ministère est un poste prestigieux et bien rémunéré, nous nous demandons comment Lider Hadrien MIKOLO trouvait-il le temps de quitter Brazzaville pour Pointe-Noire afin de commettre ses forfaits avec ses potes de débauche et de crime ? Exerçait-il normalement son travail ? A-t-il été favorisé dans ses absences par madame la ministre MIKOLO ? Quels sont ses liens avec sa ministre de tutelle ?

Non, les petites explications sommaires et manipulatrices du colonel ITOUA POTO me laissent sur ma faim. Il faut que madame Jacqueline Lydia MIKOLO s'explique. Il faudra que la faiblesse publique s'explique sur les tenues, armes militaires et attirail de soldats et de policiers. Quand il s'agit d'éclairer la lanterne du peuple, monsieur Toto Ngakala alias coller la petite pétasse par le derrière n'est plus au rendez-vous.

Que la police et l'armée prennent en charge la communication dans cette affaire au lieu de laisser la justice le faire me laisse penser qu'il y a intrigues sous roche. Qui veut-on protéger ? Cette affaire n'est pas potable du tout. En effet, c'est une honte pour une armée si n'importe qui peut se passer pour l'un de ses membres. Cela montre suffisamment que Denis Sassou Nguesso n'est pas en sécurité dans son royaume car n'importe qui peut se passer pour un soldat - y compris des étrangers. A sa place, n'importe quel chef d'Etat sérieux demanderait des comptes à Jean Dominique Okemba qui dirige la Sécurité nationale. Le ministère de l'injustice ne peut rien faire dès qu'une affaire concerne un Mbochi car tous les Mbochis appartiennent à la caste royale du grand NKANI, premier malfrat de la république avec impunité absolue, lui qui a le droit de tuer - sans courir le risque d'être poursuivi - même dans le cas où il cesserait d'exercer le pouvoir.

Le Congo est une passoire pour les hommes, les armes et tout le reste. Nos compatriotes ne sont pas en sécurité si ceux-là mêmes qui sont chargés de les protéger sont des braqueurs, des voleurs et des violeurs. J'exige la preuve que monsieur Mesmin OKO n'est plus un soldat du royaume pour éviter que d'autres soldats utilisent du matériel acheté avec de l'argent public pour l'utiliser contre notre peuple.

En France, à l'heure de la moralisation de la vie publique, une telle affaire aurait eu de très sérieuses répercussions au sein du gouvernement et de la hiérarchie de la force publique mais nous savons que papi Ndzokou préfère la chasse au Mukongo que de défendre ses concitoyens. Les poignards, les armes, les bérets, les talkies walkies, tout vient de l'armée. On devrait au moins au niveau de l'Etat-Major revoir le dispositif de sortie du matériel militaire. Non, ce gang a bénéficié de complices au sein de la police et de l'armée. Je défie Toto Ngakala de mener une enquête et de me prouver le contraire. En attendant, nous sommons madame Jacqueline Lydia MIKOLO de s'expliquer !

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg