Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 11:46
LA LIBERATION DU CONGO NOUS CONCERNE TOUS CAR ELLE PROFITERA A TOUS

Au travers de la dictature de l'ethnie-Etat avec saupoudrage de quelques membres d'autres ethnies pour faire illusion, nous affrontons un anti-Etat, c'est-à-dire, le contraire d'un Etat, une sorte de congrégation de gangsters politiques qui ne sont au sommet du pays que pour servir les intérêts de clan. Un anti-Etat est un Etat privé totalement déconnecté du peuple - alors qu'un vrai Etat est public en servant le peuple. Il s'agit d'empêcher l'unité du peuple pour ne pas se retrouver cerné. On le divise en excitant les différences ethniques - aussi minimes soient-elles. Sans la division du peuple en deux castes principales, à savoir celle qui bénéficie des droits de tous devenus privilèges et celle qui est n'est là que pour faire oeuvre de soumission, une dictature ne peut durer longtemps. Quand Bakongo, Makélékélé et Diata manifestent, Talangaï, Ouenzé et Mikalou boivent la bière en silence. Les larmes et le sang des autres, les larmes et le sang de ceux qui ne sont pas les privilégiés. A l'intérieur des privilégiés, il y a ceux qui jouissent des ressources de tous et ceux qui n'ont qu'une participation idéologique à la vraie gestion du pouvoir.

"C'est notre pouvoir", vous disent-ils. Il ne s'agit pas du pouvoir d'un parti politique mais celui d'une ethnie tout entière. Une illusion. Et c'est à ceux-là qu'on demande d'aller mourir pour la défense du pouvoir - ceux qui ne reçoivent comme pitance qu'une simple boîte de sardines et du pain dur.

Seulement voilà, Denis Sassou Nguesso et son PCTue ruinent le pays et nous sombrerons tous. Quand il n'y a pas d'eau , pas d'électricité, pas de carburant, même Talangaï, Ouenzé, Mpila et Mikalou sont concernés.

Ceux qui bénéficient des privilèges et qui sont devenus complices d'un régime démocide ont peur de perdre leur position. D'où qu'ils viennent, ils défendent l'anti-Etat, l'Etat gangster, l'Etat privatisé. Ils vivent par l'Etat et sont prêts à tuer pour l'Etat mais pas à en mourir. On le voit pendant la guerre génocidaire qui se déroule dans le Pool. Les Généraux et les nantis vont retirer leurs fils du front en hélicoptère. On envoie les fils du Pool au charbon tuer ou mourir des balles de leurs frères. Au nom de l'obéissance aveugle.

Il est plus facile de cimenter un peuple par le haut mais il n'est pas impossible de nouer la cohésion par la base de la pyramide. Il suffit pour cela que le peuple dans son ensemble comprenne que la libération du pays profitera à tous. Profitant à tous, elle est donc une oeuvre collective qui doit au moins le temps de renverser la dictature - faire taire les différences. Nous sommes en face d'une division nationale politiquement instrumentalisée. Il suffit que les uns et les autres exigent un pays qui fasse jouer une égalité républicaine pour que le sentiment d'appartenance nationale prenne le dessus sur l'appartenance ethnique. C'est ainsi que l'on a soudé la France en une nation.

Si la libération du Congo profitera à tous, c'est donc que tous sont concernés. Au moins, le temps de la libération. Ensuite, après la libération du pays suivie par une transition démocratique, chacun pourra faire jouer le ressort de l'ambition individuelle. Il s'agira cette fois-ci de prendre le temps de réfléchir lors de la transition à un mode de gouvernance approprié et adapté à notre for intérieur de Bantous - au lieu d'imiter aveuglement des modèles qui ne nous réussissent pas depuis plus de cinquante ans de pseudo-indépendance.

Sous une dictature qui conduit notre pays à la faillite, nous constatons que tout le pays en subit les conséquences. Quand il n'y a pas d'eau, d'électricité, de carburant, de médicaments dans les hôpitaux, tout le peuple en pâtit. Quand Denis Sassou Nguesso aura fini de plonger le pays dans une faillite irréversible, les 8% qui le soutiennent aujourd'hui comprendront trop tard qu'ils ont été bernés.

Pour croire en nouveau en l'Etat, il suffit d'un homme qui n'écoute pas la musique du baratin ethnique et qui rêve de réaliser l'unité de son peuple par l'égalité des droit. Même qualité éducative, énergétique, sanitaire, numérique et infrastructurelle partout, des universités, des instituts, des centres de formation dans toutes les grandes villes et à travers tous les quatre points cardinaux, un maillage industriel du pays, la valorisation de la compétence dans la solidarité avec les plus fragiles, un vrai Etat qui défende enfin les intérêts du Congo face aux appétits des multinationales étrangères. Qu'y a-t-il de mal à ce que toutes les régions du Congo connaissent un développement identique - en tant compte de la spécificité environnementale ? Pourquoi défavoriser les meilleurs esprits de la nation au profit de courtisans incompétents qui plongent le pays dans les ténèbres ?

La raison disait Hegel n'a pas traversé l'Afrique. Nous savons qu'il avait tort car la raison n'a pas de couleur. L'Afrique est mère de l'humanité à qui elle a apporté la civilisation, la science, la vertu religieuse. Sans l'Afrique, il n'y aurait ni Pythagore, ni Solon, ni Platon, ni Euclide, ni Hyppocrate, ni Orphée, ni Moïse, ni Jésus. La lumière vient de l'Egypte mais la lampe et le combustible sont bien nègres. Nous avons subi un terrible déracinement et une acculturation qui nous a fait perdre notre identité et notre mémoire. Désormais, nous qui avons été les maîtres de l'histoire pendant plus de dix mille ans au travers de la Nubie et de l'Egypte, la subissons et nos maîtres qui ont détruit nos civilisations se moquent de nous. Nous imitons l'Occident mais nous n'avons pas les instruments de l'autonomie technologique. Conséquence : nous consommons la modernité. La démocratie prend mal sous le terreau de la pauvreté. Même en Europe, avant la création gigantesque des richesses par la évolution industrielle, la démocratie n'existait pas. Il nous faut à nouveau redevenir maîtres de notre destin. Les civilisations naissent et meurent. La nôtre a été assassinée. Celle de l'Europe finira par s'autodétruire - en entraînant peut-être l'humanité avec elle.

Nous importons tout même nos idées - alors que nous avons des cerveaux comme les Occidentaux. Nous pouvons discerner ce qui est bon de ce qui est mauvais mais nous nous laissons entraîner dans la barbarie. Nous voulons d'abord nous servir nous-même et nos différences avant de servir nos ressemblances. Nous avons été soumis par les étrangers. Désormais, la soumission a un masque noir. Cependant, nous cultivons la conscience et elle a commencé à germer - même si les ennemis de l'Afrique nous plongent dans la confusion. Pour les miettes et les os que les Occidentaux nous laissent, le Nègre assassine le Noir (le Nègre est esclave en continuant à servir le maître en tant que gouverneur noir tandis que le Noir est libre et aspire à le rester pour contrôler son destin). Aussi, les Etats africains sont tenus par les Nègres de service.

Il nous faut prendre le temps de la réflexion mais les urgences quotidiennes nous empêchent de voir au-delà du ventre car la pensée ne devient vraiment féconde que lorsque le ventre est assuré de trouver son moungouélé quotidien. Nous devons nous retrouver, nous reconstruire, nous libérer mentalement avant de réussir à entrer dans la modernité en hommes libres. Or, l'Occident contrôle la modernité et c'est là notre grand problème.

Les Congolais nous disent qu'ils comptent sur la diaspora et ils ont raison car le pays est verrouillé de l'intérieur, l'oppostion intérieure étant en prison ou en soumission. La solution pourrait bien venir de l'extérieur avec le concours des populations de l'intérieur. La diaspora congolaise a donc un rôle important à jouer. Elle doit se rassembler dans un seul objectif : libérer le Congo par tous les moyens. C'est dans cette optique que le Mouvement Républicain pour la Libération du Congo, en sigle MRLC, a été pensé et conçu avec un président démocratiquement élu en la personne de monsieur Henri PEMOT.

Toute nouvelle idée au service du collectif est toujours combattue à ses débuts car ceux qui servent des intérêts personnels cherchent d'abord à se positionner pour jouer les premiers rôles. Personne n'apprête une assiette quand l'on sait que le gibier n'a pas encore tué. Il faut au préalable une chasse collective pour faire tomber et abattre le ndzokou. Chacun apportera sa gamelle après cela. Pour l'instant, il s'agit de se rassembler et on se rassemble partout où il y a des Congolais : France, Grande Bretagne, Afrique du Sud, Hollande, Etats-Unis, etc. Ceux qui estiment que leurs petites associations suffisent à vaincre le système Sassou & PCTue n'ont qu'à persister dans leur cécité qui ne sert que leur propre ego. Au fond, en rejoignant le MRLC, ils ne perdent en rien la mainmise sur leurs appareils associatifs ou organisationnels. C'est l'union des braves pour la grande bataille avant que les ambitions personnelles ne se déchaînent.

Nous vous invitons à rejoindre le MRLC qui est une initiative collective sortie du Congrès de la Diaspora. Il y a de la place pour tous et chacun peut apporter une contribution multiforme. Nul besoin d'une visibilité ostentatoire pour celles et ceux qui ont peur de se faire remarquer ; on peut se contenter d'aider le Mouvement qui rendra compte de l'usage de votre contribution. N'oubliez pas : en face, c'est un mastodonte, un géant, un Etat devenu anti-Etat. Face à un monstre, il faut un autre monstre sinon on ne boxe pas dans la même catégorie.

Vous regardez comment Denis Sassou Nguesso retourne les moyens de l'Etat contre le peuple au nom duquel il s'endette pour nous laisser demain un pays endetté et en faillite. En politique, la taille fait la différence et force le respect. LE MRLC A BESOIN DE VOUS, MAINTENANT POUR SAUVER L'AVENIR DU PAYS QUI VOUS A DONNE LA VIE. La libération du Congo profitera même à la faune et à la flore, ainsi qu'à l'environnement, c'est-à-dire, à tout le pays car lorsqu'on laisse détruire des pans de forêts, c'est l'habitat d'oiseaux, d'animaux et d'insectes qu'on dévaste en abattant les arbres. Et sans le savoir, on accentue les dysfonctionnements climatiques auxquels nous sommes si mal préparés.

Pour une fois, une organisation fixe un objectif clair à atteindre : libérer le Congo. Tout le travail consister à oeuvrer dans ce sens, par tous les moyens, dans la discrétion.

Ce qui profite à tous est l'affaire de tous. La libération du Congo profitera à tous. C'est donc l'affaire de tout le monde et non de quelques-uns. Vous n'avez pas le droit d'être spectateurs. Il est temps de devenir acteurs du destin de notre peuple. Nous avons beaucoup parlé, marché, écrit. Il s'agit à présent d'agir. Ensemble, nous pouvons libérer le Congo. REJOIGNEZ LE MOUVEMENT REPUBLICAIN POUR LA LIBERATION DU CONGO !

 

LION DE MAKANDA, MWAN', MINDZUMB', MBUTA MUNTU,

PORTE-PAROLE DU MRLC ET DE LA DIASPORA

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg