Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 12:54

Non, une opération de police ne se fait pas avec des hélicoptères de combat, au canon, avec des tanks et des obus. Quelle est cette opération de police qui consiste à raser plus de quatre cents villages dans le Pool ? Personne n'est dupe dans cette affaire. Ce qui se passe dans la région du Pool, c'est la guerre, une véritable guerre d'une ethnie-Etat contre une partie de son propre peuple, une épuration ethnique, un holocauste des Bakongo. En position de légitime défense, les FALC résistent et ils résistent bien - en dépit des gigantesques moyens logistiques de la milice de l'ethnie-Etat...

Denis Sassou Nguesso et le haut commandement ethnique de l'armée envoient les soldats issus des rangs des anciens cocoyes et des anciens Ninjas dans le Pool - parce que les jeunes mbochis de Tsambitso, de plus en plus, désertent le front. Tout soldat originaire du sud du Congo doit avoir deux options :

- ou déserter l'armée pour aller se réfugier dans son village natal et attendre la fin des opérations de génocide menées par l'ethnie-Etat ;

- ou rejoindre les FALC pour renforcer les Ninjas-Nsiloulous qui défendent la cause juste du peuple.

Dans le Pool, pour la soldatesque de Sassou, ce n'est pas une promenade de santé. On ne nous dit pas tout mais de l'enfer du Pool des images réussissent à nous parvenir. Regardez celle-ci que je viens de recevoir : 

GUERRE DU POOL : NOUS DEMANDONS AUX ANCIENS COCOYES ET NINJAS DE DESERTER L'ARMEE

Elle a tout l'air de sortir d'un Rambo 8 ou 9. Visiblement, nous avons affaire à des soldats prisonniers, peut-être des prisonniers de guerre. Le fait qu'ils se trouvent en pleine nature indique qu'ils sont dans le Pool et c'est bien les FALC qui retiennent les membres de la "Faiblesse Publique". J'attends de plus amples informations sur cette image. Vous constaterez comme moi qu'il s'agit de soldats de notre milice ethnique dans une fosse-prison. Comme il pleut en ce moment, ils se retrouvent dans l'eau et la boue. Et même s'ils ont été formés pour endurer les pires traumatismes physiques possibles, il faut redouter l'hypothermie et les maladies. Cela ne doit pas être aisé de dormir dans ces conditions. Le Pool, c'est vraiment l'enfer. Pour les victimes paysannes et aussi pour les bourreaux de la milice de l'ethnie-Etat.

Franchement, se sacrifier pour que Denis Sassou Nguesso et ses enfants narguent vos parents, c'est mourir ofélé. Pensez à vos parents, à vos enfants qui vont devenir des orphelins. Cette guerre, c'est celle de la haine de Denis Sassou Nguesso contre les Bakongo et non la vôtre. Il n'est pas normal qu'un Mukongo prenne l'arme pour aller tuer ses propres parents quand même les nordistes font désertion.

Le pouvoir n'est pas en danger, le pays n'est pas attaqué. Même si l'obéissance aveugle est de mise dans l'armée, il y a des situations qui appellent à la désobéissance - surtout quand il s'agit d'ordres iniques qui consistent à retourner l'arme contre son propre peuple. La présence de la faiblesse publique dans le Pool n'est pas justifiée. Une opération de police n'est pas menée de la sorte. Les grands policiers qui sont sortis de Saint-Cyr à côté de Lyon le savent très bien : on n'effarouche pas une cible que l'on doit arrêter. On procède par espionnage, infiltration, écoutes jusqu'au jour où toutes les conditions pour l'arrestation du suspect seront réunies et on procède par surprise. Or, vous prenez des chars, des hélicoptères de combats, des troupes au sol et vous prétendez aller arrêter le pasteur Ntumi. Pourquoi ? Sous un prétexte fallacieux de troubles publics - alors que les Bébés noirs tuent chaque jour dans les grandes villes du pays - sans que la police ne bouge le petit doigt.

Le monstre de l'Alima doit faire preuve de discernement pour ne pas succomber à ses propres excès. Ses propres miliciens risquent de se retourner contre lui et son régime si cette situation se poursuit. Le génocide des populations bakongo au prétexte d'arrêter le pasteur Ntumi est un désastre qui a déjà coûté 198 milliards de francs cfa qui sont allés dans les poches des officiers comme Nianga Mbouala - tandis que les soldats manquent de tout. Cet argent aurait pu être mieux utilisé. Il arrive même à un éléphant de reculer. A bon entendeur, salut. KU LE POOL, IKUBIRI !

Désormais, c'est une lutte sans merci entre un ndzokou et une ombre divine. La lutte ne peut s'achever qu'avec la chute de l'un et la victoire de l'autre. En dépit des moyens disproportionnés de l'ethnie-Etat, cette affaire qui dure depuis plus d'un an commence à inquiéter. Et ce n'est pas celui qui dort en plein air des deux ennemis qui devrait être le plus inquiet...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg