Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 19:23
CONGO : NAISSANCE DU FRONT PATRIOTIQUE POUR LA RESTAURATION DE LA DEMOCRATIE

Trop c'est trop !
La vie semble s’arrêter en République du Congo. Tous les indicateurs de la vie nationale sont au plus grand rouge. Aucun secteur d’activités de notre pays n’affiche un visage de sérénité. Ils accusent tous des signes d’essoufflement. Le Congo, notre beau pays présente un paysage fatidique et désastreux.
Le pays n’est qu’un champ de ruines et se trouve en état de total abandon. Le désordre dans nos départements, la faillite dans le secteur économique du pays, la misère qui touche les 98% de la population, la terreur dans le Pool, constituent les traits les plus frappants de l’œuvre grandiose que le règne Sassou a bâtie en République du Congo.
L’œuvre de destruction systématique instituée au cœur de l’activité de l’Etat, a précipité le pays dans un véritable gouffre chaotique sans issue, la corruption, l’anarchie, l’embourgeoisement, l’impunité, l’arbitraire, le totalitarisme, la tyrannie, la rapine, la voracité, la concussion, l’individualisme, l’injustice, l’insouciance, l’exploitation, l’aliénation, l’incurie, le gaspillage, le clientélisme, etc…
Depuis lors, le soleil qui apporte les rayons du bonheur aux habitants de la planète, a cessé de se lever dans les horizons du pays.
Aujourd’hui, plus qu’hier, notre pays, le Congo vit dans une atmosphère de fin de règne. La démission de l’Etat est totale. Le pays est comparable à une jungle, sinon à de l’herbe séchée et broutée.
Le tissu économique est en parfaite décomposition, le chômage bât tous les records et affecte plus de 90% de la population, la tension inflationniste brûle tous les baromètres, l’appareil judiciaire est en état de grippage grave, l’insécurité des personnes et des biens, la faim, la misère, la prostitution sous toutes ses formes, la toxicomanie, les maladies et autres épidémies sont autant des fléaux qui s’abattent sur la vie de la population, au point que le nombre de morts qu’on déplore quotidiennement est enregistré au rythme d’une véritable hécatombe.

Le Congo est un pays où la vie ne sourit plus à personne. La société congolaise, gagnée par le profit et l’individualisme, est en manque d’humanisme cruel. Si bien que les vivants commencent réellement à envier les morts. Mais, tout le monde vit dans l’espoir d’une délivrance qui tarde à venir.
Du coup la misère, entraînant l’extrême pauvreté, le saccage au Pool et la brimade des cadres sélectionnés en clan, déferle un vent important dans son sillage un régime autocratique sans réelle assise d’expression populaire, provoque une mobilisation d’énergies fortes au peuple opprimé qui croit fermement être désormais devant la porte de cette délivrance tant attendue.
Les ambitions obsolètes de la 4ième République qui animent la vie de l’Etat moribond et agonisant, la pression forte du côté du peuple opprimé qui réclame mordicus la tenue du dialogue sincère en vue de hâter l’avènement de nouvelles ambitions d’une démocratie restaurée en lieu et place de celle de la dictature sourdine de monsieur Sassou. Ce dernier s’accroche et est obligé de sacrifier le PCT - Parti Etat pour endosser celui de PCT - Parti enfants (privé).
Cela entraîne une chose qui se répercute sur la scène politique de notre pays, renvoie les échos qui sont généralement interceptés par le peuple en terme de graves bruits de ménage, le Chef de l’Etat opère une démocratie de façade en vue d’assurer la pérennité de son régime.
Dans sa formule actuelle, quoique fort contestée par le peuple, est la seule carte politique valable que Monsieur Sassou exhibe en employant des moyens militaires non conventionnels.
Le Congo est vide de toute sa substance dans son effort de vouloir concilier le réel et l’irréel, le vrai et le faux, le bien et le mal, au point que les véritables sujets de fond sont restés pendants à ce jour en terme de grandes interrogations au cœur de la conscience.
Il est aisé de comprendre la raison fondamentale de la tenue du dialogue, posant un vrai débat de fond. Nous sommes appelés à initier ce débat dans le but de rechercher à cimenter la cohésion nationale dans un océan de culture et de traditions aux sensibilités diverses.
C’est dans cette optique qu’est née le FPRD afin de poursuivre la lutte armée tant que n’auront pas cessé la présence de l’armée dans le Pool et les tracasseries dont sont victimes les Congolais sur le territoire.
Arrivé au pouvoir à la faveur d’un coup d’Etat, celui qu’on croyait être l’homme providentiel qui allait promouvoir les conditions d’une véritable paix sociale dans le pays, s’est révélé immédiatement comme un bon plongeur au service d’un clan et de ses enfants, peu soucieux de l’intérêt supérieur du peuple à qui il va même priver jusqu’aux miettes du juteux gâteau pour lequel il s’était battu à forger son chemin dans le roc. Monsieur Sassou a fait saigner de sa veine droite, toute l’économie du pays pour se constituer une fortune personnelle considérée comme l’une des plus importantes du monde.
La corruption - érigée en système de gouvernement dans un pays qui avait tous les atouts pour promouvoir les conditions d’un réel développement - avait été l’élément essentiel qui allait conduire à la dérive. Si bien que l’importance de la fortune accumulée par la classe dirigeante du pays, grâce à ce système de corruption, est à la hauteur même de l’état de pauvreté dans lequel se trouve la population congolaise. Ainsi, le paradoxe est curieux quand on sait que le Congo est riche, mais que la population est extrêmement pauvre.
Pour couvrir ce système honteux qui allait permettre à la clique au pouvoir de s’enrichir, toute une architecture morale basée sur le sophisme aliénant fut planifiée dans le but de dérouter et d’aveugler les consciences, de manipuler et d’embrouiller les esprits.
C’est dans ce contexte qu’est née le CNRTV avec ses puissants instruments de propagande, distraire en dirigeant le peuple sur des fausses pistes pendant qu’ils se renflouent les poches.
Tout a été fait pour écarter le peuple du festin national auquel il avait droit, ainsi, depuis plusieurs décennies, ils ont fait chanter et danser le peuple congolais pendant qu’eux-mêmes ont la bouche pleine.
Voilà comment tout un peuple est pris en otage et réduit à la misère la plus noire. 
Nous encourageons les généraux et autres officiers pour leur assistance multiforme, pour divers services rendus au Front Patriotique pour la Restauration de la Démocratie. Par ce geste patriotique, nous tendons la main aux autres les invitant à se rallier au mouvement pour qu’ils soient amnistiés après la chute de ce régime.
A cet effet, un appel au front commun est officiellement lancé à tous les Congolais patriotes. La prise de conscience, la détermination de soi et la mobilisation de l’ensemble des congolais s’imposent. Soyons tous unis du nord au sud. Evitons l’esprit du fanatisme aveugle car la famine, la misère et la souffrance n’ont pas de clan tribal.
Le Front Patriotique pour la Restauration de la Démocratie est l’allié sûre de tous les Congolais pour l’unité, la réconciliation nationale et la restauration de la démocratie chèrement acquises pendant la Conférence Nationale.

Le FPRD : Front Patriotique pour la Restauration de la Démocratie    

Partager cet article

commentaires

spander 20/11/2016 00:51

Bravo a toi le lion de makanda c est que nous essayons de faire comprendre aux congolais surtout de la diaspora de CREER UN MOUVEMENT OU FRONT DE LIBERATION DU CONGO. NOUS SOMMES LATRGEMENT D ACCORD CAR NOUS SOMMES EN PHASE AVEC CETTE IDEE QUE NOUS ESSAYONS DE PROMOUVOIR DEPUIS UN BON DE TEMPS. L HEURE N EST PLUS AU DISCOURS OU TOUT AUTRE CONFERENCES. SI ILS SONT DANS LE BUT DE SENSIBILISER LE PEUPLE POUR AGIR A L UNISSSON EH BIEN C EST BON SI NON LES DISCOURS ET AUTRES CONFERENCES POUR FUSTIGER MR SASSOU SONT UNE PERTE DE TEMPS NE MENERONT NULLE PART. AVEC UN FRONT OU MOUVMENT DE LIBERATION LES RESULTATS SERONT AU RENDEZ VOUS ET C EST QUE ATTENDENT DE NOUS LES CONGOLAIS DANS LEUR ENSEMBLE : CREER UN FRONT DE LIBERATION DU CONGO

Le Lion de Makanda (LDM) 20/11/2016 11:25

Le 9 janvier 2016 j'ai dit à l'assemblée nationale française qu'il n'existait qu'un seul moyen de faire partir Sassou : la lutte armée.

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg