Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 22:12
LETTRE A FRANCOIS HOLLANDE : KOUKEBENE NE DOIT PAS DEVALUER SES PROMESSES

La mémoire de mes jets me permet de rappeler aux Congolais des propos écrits dans d'autres circonstances comme : "Même si un cabri chassait Denis Sassou Nguesso du sommet de l'Etat, le peuple applaudirait le cabri". Mes mots et expressions reviennent : "La force ne respecte que la force" car c'est le seul langage qu'elle comprend. Et j'ajoute aujourd'hui : "Lorsque l'illégitimité et l'illégalité ont pris le pouvoir en violant le droit, il devient légitime et légal de violer le droit pour rétablir la loi en reprenant le pouvoir du peuple". Le 9 janvier 2016, à l'assemblée nationale française, j'ai enfoncé le clou en assénant : "Il est venu par les armes ; il ne partira que par les armes". Ils le disent eux-mêmes : "To zuaki na minduki, to kozonguissa na minduki". L'histoire et les événements montrent qu'il n'y a aucun autre moyen, vu la faiblesse insurrectionnelle populaire, que la force pour chasser Denis Sassou Nguesso et ses crocodiles tueurs du PCT.  Nous avons essayé la légalité de la voie électorale mais celui qui méprise la loi, monsieur 8%, a transformé sa cuisante défaite en victoire. Que celui qui peut armer un bras sauveur du peuple, le fasse car nous avons trop attendu. Près de vingt ans, c'est trop !

Que l'ancien ministre Benoît Koukébéné l'ait compris est une bonne chose. Certains de mes amis qui m'ont envoyé la copie du contenu de sa lettre à François Hollande me disent que ce n'est pas la première fois que l'homme menace le régime de Brazzaville. Et nous savons qu'il en a les moyens : il peut joindre l'action à sa parole, à ses promesses. Annoncer avec fracas une telle intention à François Hollande, c'est faire preuve de témérité ; nous aurions préféré la discrétion et la surprise - mais si on ne peut rien faire au Congo sans mettre l'Hexagone au courant... Si cette promesse n'est pas suivie d'effet, que Benoît Koukébéné se taise à jamais.

Derrière les mots-promesses, le peuple souhaite des actes-accomplissement. Nous ne souhaitons pas savoir comment il va s'y prendre dans quelques mois comme il le promet mais qu'il le fasse car la souffrance du peuple a atteint un point de gravité exceptionnelle. Benoît Koukébéné doit tenir ses promesses à l'égard du peuple qui lui a donné la vie - d'autant qu'il les profère en toute liberté, en ayant la plénitude de ses moyens intellectuels, mentaux, psychiques et physiques comme en témoigne sa missive au président français François Hollande. Le peuple n'a pas eu besoin de le supplier ; il est seul avec sa conscience et ses milliards et personne ne l'a pas forcé à rendre publique cette correspondance - si tant qu'elle est authentique. En face, quand Denis Sassou Nguesso crache une promesse violente, avant que sa salive n'ait touché terre, la promesse - violente - est accomplie par ses serviteurs, les dévots du diable. Cette menace de plus ne doit pas être une intention en l'air. Si au lieu d'applaudir un cabri, nous applaudissions un homme, qui ne le ferait pas ! Qu'il plaise donc à monsieur Benoît Koukébéné de ne pas dévaluer ses promesses, sa parole, une parole donnée à tout un peuple dont le dernier messie croupit en prison - faute d'avoir été crucifié. Lui au moins a eu le mérite de s'opposer ouvertement, frontalement, en ne reconnaissant pas la fausse victoire de monsieur 8%, préférant la prison à la trahison du peuple. Il est encore temps que Koukébéné prenne la place messianique qui reviendra au sauveur du peuple congolais. Si tant que nous ayons besoin d'un messie incarné dans une seule personne, un seul individu car comme je l'ai dit :

                  " LE MESSIE, C'EST TOUT LE PEUPLE CONGOLAIS..."

Il se peut que je me sois trompé. Et comme j'aimerais que Benoît Koukébéné me fasse mentir !

 

           LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Monsieur le Président, 

 

Au lendemain de la dernière Conférence des Ambassadeurs organisée avant la fin de votre mandat et dans un contexte  africain marqué par la crise post-électorale du Gabon, j’ai le devoir de m’adresser à vous, encore une fois, au sujet de la crise que connaît la République du Congo.

Ce pays, qui est aussi le mien subit, depuis de nombreuses années, le joug d’une odieuse tyrannie laquelle ne repose plus que sur la violence politique et l’emploi inconsidéré des armes, après les élections tronquées du 20 mars 2016.

Si ce régime était déjà un non-sens historique, désormais, aux yeux du monde, il n’a ni légitimité ni légalité. Cependant, il se maintient. Et la  stratégie du tyran de Brazzaville tient sur un double ressort. Tout d’abord, croire et attendre l’alternance politique en France en mai 2017, avec l’arrivée espérée de la Droite française au sein de laquelle il dit compter d’éminents soutiens. Ensuite, faire croire aux chancelleries qu’il est le garant de la stabilité en Afrique centrale. Aussi  propose t-il ses « bons offices »  à l’occasion de  toutes les crises qui surviennent dans cette région.  Il escompte  un statu quo qui tournerait à son avantage.

Hannah Arendt a raison d’affirmer que les régimes totalitaires s’appuient sur un homme et s’écroulent lorsque celui-ci prend la fuite.

Dans peu de mois, par la force, puisqu’il ne peut en être autrement, je  mobiliserai  les dignes fils du pays pour faire  partir du pouvoir le tyran de Brazzaville. Nous  ne sommes  pas des  tyrannoctones. Le libre exercice de son droit de fuite lui sera donc laissé. J’y veillerai personnellement.

De même, je puis vous assurer que la communauté française vivant au Congo Brazzaville sera protégée  ainsi que  les  intérêts des firmes françaises.

La France libre et le Congo Brazzaville partagent une belle histoire. Puisse cela continuer.

Je vous prie de  croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma très haute considération.

 

                                        Benoît KOUKÉBÉNÉ

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

JDM 01/10/2016 04:39

Si ce que monsieur raconte n'est pas seulement du vent, il est temps d'aider avec du matériel militaire les combatants dans le Pool, pour eviter les bombardements des hélicoptères dans le Pool, ces combatants ont besoin urgemment des stinger et des roquettes antichar.

Le Lion de Makanda (LDM) 01/10/2016 11:10

JDM, depuis quand a-t-on vu un fomenteur de coup d'Etat le crier sous tous les toits ? C'est une première. Koukébéné parle de mobiliser des forces à l'intérieur du pays. Lesquelles ? Où se trouvent-elles ? A-t-il une autorité assez grande pour qu'on le suive ? Comment fera-t-il pour les mobiliser à distance ? Pour leur faire parvenir des moyens ? Nous aurions souhaité le silence et la discrétion - au lieu d'une publicité qui risque d'être très mortifère pour nos frères du Pool et d'ailleurs car le monstre d'Edou va utiliser les moyens d'Etat pour détruire les Bakongo. Le tigre ne proclame pas sa tigritude. Il bondit sur la proie. Dixit Soyinka. En fait, l'action est la meilleure façon de parler. Se taire mais parler avec ses actions...

mwangou 24/09/2016 15:28

Bjour LDM! Si le peuple souffre, pensez-vous vraiment que sassou nguesso soit délogeable actuellement de la tête de l'Etat congolais, surtout après un tel avertissement? Est-il sûr de bien connaître la situation du Congo? Pense t-il que le fait de donner quelques assurances à Hollande sur les intérêts français au Congo, que cela sera suffisant pour le convaincre à le laisser mener son action à terme?
j'espère me tromper dans toutes ces questions... mais comme qui dirait, "qui vivra verra"!

Le Lion de Makanda (LDM) 24/09/2016 16:15

Grand-frère, bonjour. Ce qui m'étonne dans cette affaire, c'est de voir pour la première fois un homme qui veut faire un coup d'Etat le clamer à haute-voix. Sassou va se préparer en conséquence. Tu connais la suite...

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg