Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 20:34
IL Y A GENOCIDE DANS LE POOL SOUS LE PRETEXTE NTUMI

Il faut voir la réalité comme elle est, sans s'occuper des manipulations médiatiques offcielles scandant les mensonges d'Etat qui n'avouent pas les véritables fins poursuivies par le régime totalitaire de Denis Sassou Nguesso. Depuis le mois d'avril 2016, le pouvoir de Brazzaville a déclaré la guerre à Ntumi mais le régime ne parvient pas à le capturer - alors que nous connaissons de petites personnes qui sont allées voir Ntumi dans sa cachette actuelle. Avec les moyens dont dispose l'ethnie-Etat renforcée par les mercenaires de tous bords dont des Israéliens qui appuient les Rwandais, Centrafricains et autres, on s'étonne qu'on ne parvienne pas à capturer un homme. C'est à se demander si on veut vraiment le capturer, si sa peau est vraiment mise aux enchères. Ca frise le ridicule. Non, Sassou sait où se trouve Ntumi mais ce n'est pas sa capture ou sa mort qui lui importe :  le but est dé dépeupler le Pool, de décimer les populations pour se débarrasser de ce noyau historique de résistance politique. Ensuite, peut-être Sassou pourra installer des étrangers dans cette région pour étouffer toute contestation.

Le monstre de l'Alima prépare déjà sa succession. Il a toujours en face le casse-tête de la supériorité réelle en populations du sud sur le nord. La dimension démographique de sa stratégie implique l'holocauste des Bakongo, un dépeuplement sans pareil. Mouébara I n'a pas suffi car les objectifs n'ont pas été atteints. Le génocide d'Etat perpétré contre les populations du Pool en ce moment même, c'est l'opération Mouébara II. Sous le prétexte de rechercher un homme sur une base juridique douteuse, on écume une région, on nettoie, on tue de paisibles paysans dans les champs causant le dépeuplement d'une région. L'implication du pasteur Ntumi dans les troubles causés par des inconnus en avril 2016n'est pas du tout avérée. A-t-on arrêté quelqu'un pris sur le fait ? Les témoignages des officiels qui ont pris la peine de déplacer leurs dossiers importants avant les incidents inclinent sur un coup monté par le régime lui-même en vue de trouver prétexte pour déclencher un holocauste dans le Pool.

L'art de la réflexion ne s'épanouit que si on se pose les bonnes interrogations. Hélas, il n'existe aucune science qui enseigne le bon questionnement. Même pas la philosophie. Question : comment la soldatesque de Denis Sassou Nguesso distingue-t-elle le bon Mukongo du mauvais Nsiloulou ? Ne sont-ils pas tous des Bakongo ? En face des tueurs de la dictature, il n'y a pas une armée clairement identifiable à combattre ; il n'y a que des gens habillés en civils qui se font descendre comme des lapins car il n'y a pas moyen de distinguer le nsiloulou du bon mukongo (alors que l'idéologie veut que tout Mukongo soit mauvais et traité en ennemi par les membres de l'ethnie-Etat. Un bon Mukongo est un Mikongo mort. Boma Mukongo tika nioka). Alors, mettez-vous à la place des mercenaires étrangers et des miliciens de Tsambitso : sur qui tirer ? Qui abattre et qui laisser sauf ? Tout Mukongo peut être assimilé nsiloulou. Dans le doute, les mercenaires tuent. Il n'existe aucune typologie claire et identifiable du nsiloulou. Nous sommes en face d'un génocide planifié. "Tuez TOUS les Bakongo, Dieu reconnaîtra les siens - nsiloulous ou pas - et le diable applaudira pour le sang versé". Tel doit être le mot d'ordre donné par la Bête d'Edou. Denis Sassou Nguesso prendra le temps de raser le Pool en l'écumant au prétexte de rechercher le révérend Ntumi. C'est même un alibi pour occuper militairement la zone.

Qu'on ne m'énerve pas en me parlant de "communauté internationale", cette secte politique des grandes puissances agissant au nom de toute l'humanité - alors qu'elle ne défend que leurs intérêts. Il ne faut plus rêver : elle est avec les dictateurs qui font le sale boulot à leur place. L'ONU vient d'avaliser le coup d'Etat d'Ali Bongo. Ouvrez les yeux ! Ils ne veulent pas nous voir libres et démocratisés car cela nuirait à leurs intérêts.

Denis Sassou Nguesso est un James 007 de la politique avec un permis de tuer d'Etat reconnu par les grandes puissances, un permis de tuer avec impunité absolue. Denis Sassou Nguesso est le seul gangster d'Etat avec droit constitutionnel de massacrer son propre peuple. Quand comprendrez-vous que nous sommes seuls face à nos bourreaux ? On massacre les Bakongo dans le Pool au prétexte de combattre les nsiloulous. l'Etat a toujours raison : ça s'appelle la "raison d'Etat". Remarquez que les procès intentés contre ces gangsters d'Etats, ces mafieux qui s'encanaillent chaque jour que Dieu fait, ont du mal à aboutir en Occident. Rien n'est jugé et personne n'est sous les barreaux : les criminels sont libres tandis que les innocents croupissent en prison en Afrique - sans que personne ne vienne à leur secours même quand ils sont Français comme Modeste Boukadia ou Britannique comme Paulin Makaya. Nos vies noires et noircies par racisme ne valent rien. Même quand vous changez de nationalité. Il n'y a qu'à voir comment on abat des Noirs comme des lapins aux Etats-Unis. Tout est bon pour casser du nègre. Tant mieux si c'est un nègre qui prend la peine de s'ensanglanter les mains en zigouillant un autre nègre : cela permet aux leucodermes de jouer à l'homme civilisé. Cependant, à leurs yeux,  la vie d'un nègre ne vaut pas plus qu'une goutte de pétrole, un petit gramme de coltan ou un carat de diamant. Et ils sont prêts à vous massacrer tous pour...

Le pasteur Ntumi doit se battre. Pour sa vie. Pour le Pool. Pour le Congo. Même si hier, il était en parfait accord avec le régime venu des berges de l'Alima, il a dû comprendre que s'il faut le liquider, Denis Sassou Nguesso n'hésitera pas une seconde. Aussi, il doit prendre la ferme résolution de livrer le combat de sa vie. 

Quant à ceux qui croient au sud que seul le Pool est concerné par ce génocide programmé, ne riez pas si vite : quand Sassou aura fini de décimer le Pool, il trouvera un prétexte pour dépeupler le Niari et le Kouilou ou les Plateaux en faisant la chasse à André Okombi Salissa. Si déjà sur le papier le nord est plus peuplé que le sud, il faudra bien que la réduction démocratique se poursuive dans tout le sud du pays pour que la fiction rejoigne la réalité. Imaginez juste un tout petit instant, je ne dis pas que c'est le cas, qu'on dise à Sassou que Ntumi se trouve dans le Niari ou dans les Plateaux ou au Kouilou. Que feront ses mercenaires ? Je vous laisse répondre à la question...

Le génocide d'Etat est en marche dans le sud du pays. Il ne s'arrêtera pas si on ne le stoppe pas. Ne comptez pas sur les Français pour cela : ils ont d'autres chats blancs à fouetter. Nous nous en sortirons seuls en résistant, en attaquant, en nous défendant comme des lions ou nous mourrons tous comme  des chiens. D'une balle. De faim. De maladie. De torture. De stress. Mais pour le moment, ce qui nous tue le plus, c'est l'ignorance et l'absence de véritables leaders avec une stratégie claire de reconquête et de restauration de la démocratie.

On ne fait pas de résistance politique - sans mémoire politique. La mémoire politique sait qui est qui, qui a fait quoi et à quel moment, qui a occupé tel poste, joué tel rôle politique, qui est en connivence avec qui - au lieu d'applaudir une poule qui se fait passer pour le défenseur des cafards - dans le but de mieux les avaler tous. Au lieu de cultiver la mémoire politique, notre peuple se barricade dans une étrange amnésie doublée d'une cécité politique. Les cafards n'attendent pas que le sauveur sorte du milieu des poules. Les cafards doivent s'en sortir seuls face à leurs ennemis. Le salut vient des Juifs pour les Juifs par les Juifs ou par un Juif-Messie. La Samaritaine l'a bien compris. Ce salut prêché par le Messie n'est pas destiné à tous. A chaque espèce, son sauveur natif. Le salut du cafard viendra du cafard ou ne viendra pas. Le cafard sait instinctivement qui est son ennemi. Et cela, même le cafard l'a intégré et codifié dans ses gènes pour le transmettre à sa progéniture.

Nous devons prendre notre destin en main - sans attendre rien de personne. Ce n'est qu'à ce moment-là que le monde nous prendra au sérieux. Qui a déjà vu une poule séparer deux cafards qui se battent ? Au contraire, elle veut que vous vous battiez pour vous dévorer tous les deux. Qu'on se le tienne pour dit...

 

           LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

alerte homicide 29/09/2016 05:15

SILENCE, LE DICTATEUR SASSOU VEUT ASSASSINER DES CONGOLAIS MEME EN FRANCE.
Une source fiable nous informe que le dictateur Sassou Nguesso n’est pas du tout satisfait des missions de son attaché militaire affecté à l’ambassade du Congo Brazzaville à Paris.
En fait, cet attaché militaire avait reçu pour mission, de neutraliser sur la place de Paris les grands leaders d’opinion politiques et d’activistes résistants à sa dictature sur réseaux sociaux en France.
Le dictateur aurait donc jugé le bilan de son représentant criminel en France comme négatif. C’est la raison pour laquelle, cet attaché militaire va bientôt être demi de ses fonctions et devoir rentrer définitivement à Brazzaville sur ordre du tyran.
Le gars veut commettre des crimes pour s’acheter une conscience criminelle auprès de son mentor, le dictateur sassou.
Oui, avant son retour au pays, cet attaché militaire veut faire un gros coup – commettre trois homicides volontaires à l’encontre de deux activistes résistants sur les médias et réseaux sociaux (facebook et bloggeurs) et d’un des grands leaders d’opinion politique sur la Place de Paris.
Selon la même source, les plans d’assassinat par la mort violente de ces résistants dûment sélectionnés et choisis seraient susceptibles d’agir dans les prochains jours.
Nous attirons donc l’attention à tous les résistants vivant en Région Parisienne d’être extrêmement vigilant dans vos relations, dans vos fréquentations et dans vos déplacements au quotidien.
Nous vous invitons à signaler à la police et ou de porter plainte contre X, en cas de tentatives d’empoisonnement, de guet-apens, d’atteinte au droit à la vie privée et à l’intégrité physique.
L’article 11 de la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen datant de 1789 devant ici être rappelé: «La communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme: tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi» - la juridiction applicable ici est celle de la France et non celle des institutions illégales et illégitimes affidées au régime tyrannique et sanguinaire du dictateur Monsieur Sassou Nguesso.
Par conséquent, nous devons être individuellement et collectivement vigilant et d’éviter que ses sauvages, ses barbares et ses êtres sans foi ni loi puissent abusivement commettre leur forfaiture criminelle ici en France.
Vive la libre pensée,
Vive la liberté d’opinion,
Vive la liberté d’expression et d’association,
Vive le Congo bientôt libéré du gang des barbares oyobeek,
Vive la démocratie,
Vive le Congo Brazzaville.



CONFIDENTIEL : Sur proposition d’Arold Gatien Samba de Brazzanews, celui-ci souhaitait que je fasse une vidéo, mais j’ai préféré l’écrire et le transmettre aux sites de la résistance. Faites une large diffusion, sinon personne ne dirait qu’il ne savait pas. Le gars veut commettre des crimes pour s’acheter une conscience criminelle auprès de son mentor, le dictateur sassou. Le danger est réel, les victimes seraient Isidore aya tonga, Arold Gatien Samba, Benoit Koukebéné et eventuellement Donald Emperator.On ne sait pas pourquoi ce choix ? peut-être qu’il y en aura d’autres – car le successeur de ce barbare serait encore plus sauvage que son predesseur - A suivre

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg