Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 11:54
GABON/ELECTION PRESIDENTIELLE/ALI BONGO ONDIMBA : QUI A TRICHE, TRICHERA

Après quatre jours d'expectative, nous avons enfin le dénouement du scrutin présidentiel gabonais du 27 août 2016 à un tour. Un de mes amis m'avait prévenu : " Ali Bongo Ondimba contrôle le processus. Il sera réélu ". Il a oublié d'ajouter : " frauduleusement ". En criminologie, nous sommes en face d'un criminel récidiviste. Le crime passe du père au fils. Même adoptif. En effet, Ali Bongo Ondimba avait déjà triché, il y a sept ans. Le criminel non confondu ayant toujours la tentation de la récidive, la probabilité qu'il récidive est très grande. Et la plupart du temps, il récidive ! Ali tient cela de son père. Tout l'appareil d'Etat étant aux ordres, la victoire ne pouvait lui échapper. En Afrique, il faudra bien un jour organiser les élections pour les perdre ou les gagner si on veut que la démocratie s'enracine !

Pour à peine plus de six cents mille électeurs, il a fallu attendre quatre jours, là où en France, on ne patiente pas autant pour des millions d'électeurs à l'élection présidentielle. Le pouvoir gabonais a dû écarter des témoins gênants comme les observateurs de l'Union Européenne, inventer une histoire avec un conseiller du président ivoirien Alassane Dramane Ouattara - pour se donner le temps d'organiser la fraude dans le Haut Ogoué.

Ali se sachant largement dévancé de plus de 62000 voix, devait trouver le moyen de battre son adversaire. La magouille est venue du Haut Ogoué. Résultat : Ali Bongo Ondimba réélu avec 49,80% des voix contre 48,23% pour Jean Ping. Hier, on apprenait la disparition du gouverneur du Haut Ogoué. Il est réapparu avec la victoire d'Ali au bec ! Ali aurait obtenu 99,5% des voix dans le Haut Ogoué - ce qui est impossible... Falsification, fraude, encore et encore ! Le Gabon n'a pas fini son indigestion du Omar qu'il lui faut boire du Ali jusqu'à la lie ! La démocratie ne se donne pas : il faut d'abord chasser la dictature et cela nécessite du sacrifice. Dictateur et peuple doivent se rendre coup pour coup.

Nous pataugeons en pleine escroquerie électorale comme au Congo-Brazzaville. Reste la réaction des Gabonais ainsi floués. Nous savons que le camp d'Ali a déjà refusé un recomptage des voix bureau de vote par bureau de vote. Le calice du mensonge est trop amer pour y ajouter une seconde dose. Telles que les choses se présentent, les Gabonais vont vivre un siècle sous la domination de la famille Bongo. Décidément, en Afrique, rien ne se fait comme ailleurs. L'Etat y croule et survit à cause des mensonnges d'Etat.

La leçon qui nous vient du Gabon est la même que celle reçue au Congo : il ne suffit pas d'aimer ou de croire en la démocratie ; encore faille-t-il se battre pour elle. Dans la rue. Si on veut faire respecter la volonté populaire. Nous avons l'impression que la colonisation se poursuit par procuration en Afrique francophone.

Gabonais, levez- vous ! Le monde entier vous regarde ! Jean Ping doit réagir et ne pas se laisser faire. Les petites lâchetés d'aujourd'hui préparent les grandes et longues dictatures de maintenant à demain et à jamais.

Nous apprenons qu'à Libreville des affrontements opposent les partisans de Ping qui ont rejeté les résultats de la CENAP aux forces de l'ordre dictatorial.

D'après nos sources, le camp Ali Bongo risque d'arrêter Jean Ping pour troubles à l'ordre public. En fait, au désordre politique en vigueur au Gabon. Les peuples africains doivent commencer à relever les défis. La démocratie est à ce prix. Dans ce monde où règne la loi du talion, surtout éviter de tendre l'autre joue - ce que même Jésus n'a pas fait. Face à un mensonge d'Etat, apporter la vérité. Face à la violence d'Etat, opposer la résistance populaire. Liberté et démocratie sont à ce prix.

 

                LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg