Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 15:42

COMMENTAIRE : En politique, le malheur des militants et du peuple, c'est souvent de voir leurs volonté et  parole violées ou subir des distorsions dans la bouche de ceux qui les représentent - souvent dans le but de plaire aux appareils ou de soutenir un potentat haut placé - dans le dessein secret caressé d'obtenir une promotion politique comme un poste de député, par exemple. Nous savons tous combien la corruption, l'ethnisme, le régionalisme et l'ambition politique personnelle dénaturent le jeu politique au Congo où la pensée individuelle corrompue fait office de pensée collective. Ce que les vrais démocrates et républicains ne doivent pas non plus accepter.

Le texte ci-dessous est donc publié à titre de précaution afin que tout autre texte lu à Dolisie par monsieur Didier Mahouèle soit jugé non représentatif de la coordination UPADS EUROPE - AMERIQUES, de sorte que cet acte soit considéré comme une trahison et, si trahison il y a de la part d'un individu qui est passé directement au Conseil National de l'UPADS - sans avoir au préalable milité longtemps au sein du parti, la sanction doit être à la hauteur du préjudice causé à toute la coordination et à tous les militants et sympathisants UPADS EUROPE-AMERIQUES.

Il n'y a pas de petite dictature en politique ; il n'y a que de grandes imprudences de la part des militants ou du peuple. La dictature commence justement là où la volonté d'un individu supplante celle du peuple. Tout peuple qui se respecte doit commencer à apprendre à faire respecter sa volonté collective dans les appareils comme les partis politiques - ce qui n'est pas une mince affaire.

Nous appelons les militants de ce grand parti à être vigilants en photocopiant ce discours pour comparer si c'est bien le même que monsieur Didier Mahouèle entré à l'UPADS directement au Conseil National sous la sacoche d'Edouard Poungui, lira à Dolisie à partir du 29 juillet 2016.

La démocratie interne est nécessaire si nous aspirons vraiment à la grande démocratie. RESPECTER LA PAROLE COLLECTIVE, C'EST RESPECTER LE PEUPLE. AUTREMENT, ON EST UN OISEAU DU MEME NID QUE MONSIEUR DENIS SASSOU NGUESSO, UN DICTATEUR.

Que l'on ne s'étonne pas si nous ne réussissons pas à restaurer la démocratie dans notre pays quand déjà nous ne sommes même pas capables de faire respecter la démocratie interne au sein de nos partis politiques. En ma qualité de pédagogue, je dois aussi sensibiliser dans ce sens...

Nous publions le texte arrêté collectivement le 20 juillet 2016 à Paris par la coordination UPADS EUROPE-AMERIQUES qui reflète la volonté d'un ensemble et non celle d'un individu. Si à Dolisie, monsieur Didier Mahouèle prend la latitude et la liberté de lire un autre texte anathème, qu'il soit considéré comme un rénégat, un traître, un imposteur, un petit dictateur en botillons. Il ne doit y avoir aucune confusion entre la volonté et la pensée collectives et celles de monsieur Didier Mahouèle - qui peut prendre la liberté de lire un texte en son nom mais en l'assumant en nom propre et non au nom de la coordination UPADS EUROPE-AMERIQUES. Le fait qu'il représente la coordination UPADS EUROPE-AMERIQUES ne lui autorise pas de substituer sa pensée et ses aspirations personnelles aux revendications des militants de l'UPADS.

Nous appelons le peuple à la vigilance car ce qui doit être dit en son  nom doit respecter son opinion profonde.Ceci est valable aussi pour monsieur Pascal le petit et pour le reste de la classe politique nationale dont une grande partie fait de la "pourritique" professionnelle au service de leur estomac qui a pris la place de leur cerveau.

 

                     LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZIMB, MBUTA MUNTU

UPADS : DECLARATION DE LA COORDINATION EUROPE-AMERIQUES AU BUREAU POLITIQUE ET AU CONSEIL NATIONAL DES 29, 30 ET 31 JUILLET A DOLISIE

 

UPADS/EA/COO/MS/2016072001-PC

 

Déclaration de la Coordination Europe-Amériques

au Bureau Politique et au Conseil National de l'U.PA.D.S des 29, 30 et 31 juillet 2016 à Dolisie

 

Vu les Statuts du Parti, révisés lors du Congrès Unitaire Extraordinaire de juin 2013,

 

Tenant compte du Congrès Unitaire Extraordinaire de l'U.PA.D.S tenu à Brazzaville en juin 2013 qui a fait renaître l'espoir et la combativité parmi les militants, et rétabli la confiance entre les cadres et les militants ; et dont les motions et recommandations étaient très claires, notamment la recommandation numéro 7, « Recommandation sur l’ancrage de l’U.PA.D.S comme force politique de l’opposition qui aspire à conquérir le pouvoir par les urnes »,

 

Rappelant les propos tenus lors du mémorable discours de Dolisie, dont voici trois phrases emblématiques : 1 - « Soyons prêts pour reprendre le pouvoir en 2016 et faire avancer le pays » , 2 - « Préparons-nous à des moments difficiles », 3 - « Nous allons nous habiller en habits de ceux qui sont prêts à mourir pour leur liberté, pour le changement dans le pays »,

 

Rappelant à nouveau et avec insistance le triple NON de la déclaration du Conseil National lors de sa session ordinaire des 18 et 19 décembre 2014, base du barrage au coup d'Etat attenté contre la Constitution et la République, et malheureusement désormais passé à exécution, programmé par le Président Denis SASSOU NGUESSO,

 

Approuvant sans réserve la position du Parti maintes fois réaffirmée par le Premier Secrétaire, le Camarade Pascal TSATY-MABIALA, sur le NON, au référendum devant ouvrir la voix à un troisième mandat pour le Président Denis SASSOU NGUESSO, et stipulant clairement que si la légalité du référendum ne peut être contestée, en revanche son opportunité est sujette à caution pour un Président de la République en fin de mandat,

 

Considérant les conditions inacceptables de l'élection présidentielle anticipée du 20 mars 2016 à laquelle l'opposition congolaise a été forcée à participer,

 

Considérant la Déclaration du Secrétariat National de l'U.PA.D.S « prenant acte » des résultats proclamés par un Conseil Constitutionnel aux ordres, et donnant rendez-vous aux militants et électeurs pour d'improbables futures élections dont le seul maître et ordonnateur est Denis SASSOU NGUESSO,

 

Constatant le peu de cas fait aux cadres et militants du Parti installés hors du Congo, en Afrique, en Europe et dans les Amériques, notamment depuis février 2016 en ce qui concerne l'implication à la préparation de l'élection présidentielle anticipée et le récent séjour du Premier Secrétaire du Parti dans au moins trois pays d'Europe,

 

Constatant enfin et déplorant le passage de plusieurs des membres du Secrétariat National dans le camp adverse en devenant conseillers du Premier Ministre Clément MOUAMBA.

 

Les militants consultés,

 

La Coordination Europe-Amériques de l'Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale, la Section Paris-Ile-de-France et les militants de cette aire géographique

 

  • Expriment leur soutien sans faille à la tenue des sessions du Bureau Politique et du Conseil National aux fins de conclure la participation de l'U.PA.D.S à l'élection présidentielle anticipée du 20 mars 2016 autorisée par la Première Session Extraordinaire du Conseil National de l’U.PA.DS des 30 et 31 janvier 2016 ;

  • Soulignent l'ambigüité du terme « prendre acte » qui pour le commun de nos militants veut dire « reconnaître sans nuance », et que même le premier « preneur d'acte », un candidat d'une autre formation politique, a vite effacé pour le remplacer par un non moins flou « je n'ai jamais dit avoir reconnu » ;

  • Réaffirment les positions prises le 17 avril 2016, jointes à cette motion, positions en phase avec le ressenti de nos militants, de nos sympathisants et des nombreux électeurs déçus par la « prise d'acte » du 7 avril 2016 ;

  • Recommandent fermement, fortement et avec insistance au Secrétariat National de revoir sa copie en adressant à la communauté nationale un message de non reconnaissance, plus clair, sans ambigüité, dans une langue parfaitement accessible au public que nous visons et que nous appelons à voter pour nous ;

  • Recommandent à l’instance représentative qu’est le Conseil National, de maintenir et consolider la participation de notre Parti aux alliances socio-démocrates et aux plateformes luttant pour l’Alternance Démocratique, réaffirmant ainsi son ancrage et son rôle majeur au sein de l’opposition congolaise, tandis que le contraire serait trahir le combat de la démocratie pour lequel plusieurs de nos militants ont perdu leur vie ;

  • Affirment sans réserve que la vie, la sauvegarde et la cohésion du Parti, la victoire par les urnes, doivent en tout temps être privilégiés et pris pour plus importants que des négociations hasardeuses avec le P.C.T dont les visées hégémoniques ne prêtent à aucune équivoque ;

  • Condamnent avec la plus grande sévérité les positionnements irresponsables propres à démotiver les militants, d'autant plus qu'ils sont l’œuvre machiavélique de cadres de haut niveau qui s'avèrent être des pions infiltrés au cœur même de notre Parti par Monsieur Denis SASSOU NGUESSO ;

  • Suggèrent la mise à l’écart de tels cadres des instances du Parti, afin d’éviter toute voix discordante qui ne ferait que nous replonger dans des querelles dont le Congrès Unitaire Extraordinaire de juin 2013 nous a affranchis.

 

Fait à Paris, le 20 juillet 2016.

 

Pour les militants et la Coordination Europe-Amériques de
l'Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale (U.PA.D.S),

 

Le Président de la Coordination,

 

Didier Mahouèle

 

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg