Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 17:09
FROCAD : POURQUOI NOUS ESTIMONS QUE PASCAL LE PETIT SE TROMPE CONCERNANT SES OBJECTIFS

Interrogé récemment sur son éviction à la tête du FROCAD, Pascal le Petit mbendé de Loudima qui redoute de se faire dévorer par Denis Sassou Nguesso, le Cobra Royal de l'Alima, préférant plutôt le servir, a tenu à minimiser l'événement. A l'entendre parler, les esprits faibles pourraient croire que le FROCAD n'a plus lieu d'être sur deux points :

1) Le respect de l'ordre constitutionnel, dans la mesure où le monstre de l'Alima a réussi illégalement (coup d'Etat constitutionnel) à avaliser sa fausse Constitution en violant celle du 20 janvier 2002 qui reste pourtant et malgré tout et contre tout - LA SEULE VALABLE A CE JOUR ;

2) La restauration de l'Alternance Démocratique, parce que résigné et CORROMPU, il préfère passer à autre chose, vu que Sassou a succédé à Sassou, au mépris total de la volonté populaire. Aussi a-t-il reconnu tranquillement le coup d'Etat de monsieur 8% - afin de vivre en paix en cassant les cacahuètes sur le dos de ses militants qui ne l'ont même pas plébiscité lors du scrutin présidentiel du 20 mars 2016.

Ce traître passé maître dans l'art de la manipulation, pour avoir été le directeur de l'école de l'agitation politique du PCT, avoue d'une certaine façon qu'il est le serviteur volontaire de Denis Sassou Nguesso, le dictateur - puisqu'il reconnaît ce dernier comme son maître - alors que Denis Sassou Nguesso, si l'on considère le droit, a perdu l'élection anticipée du 20 mars 2016 et qu'il ne peut se maintenir légalement au sommet de l'Etat qu'au regard de la Constitution du 20 janvier 2002 selon laquelle son mandat prendra fin avant le 15 août 2016. Monsieur Pascal Tsaty Mabiala, il est une chose de supporter et d'endurer un dictateur parce qu'il terrorise son peuple mais il en est une autre de le reconnaître comme le souverain légal qu'il n'est pas :

CE QUI COMPTE POUR CARACTERISER UN REGIME, CE N'EST PAS LA FACON DONT ON CONSERVE LE POUVOIR MAIS CELLE PAR LAQUELLE ON EST ARRIVE AU SOMMET DE L'ETAT...

Ne soyez pas étonnés si éjecté de l'UPADS un jour, il réagisse comme Clément Mouambe en encartant au PCT - qu'il n'a par ailleurs jamais quitté. En vérité, la taupe Tsaty Mabiala est toujours membre du PCT dont il a transposé les méthodes au sein du parti dont il est l à la fois l'espion et le fossoyeur.

Pascal le petit a tort parce que nous n'avons pas renoncé à revendiquer le respect de l'ordre constitutionnel et lorsqu'on est un démocrate, on ne peut y renoncer - en dépit de tout. Quitte à mourir de faim...

Claudine Munari vient à son tour d'asséner que Denis Sassou Nguesso ne sera plus le roi à partir du 15 août 2016 - conformément à la Constitution du 20 janvier 2002 toujours en vigueur lorsqu'on est légaliste. Et ce n'est pas parce que l'on a joué le jeu de battre Sassou à son propre jeu que cet objectif n'est plus valable. Au contraire ! Certes, le monstre de l'Alima est au sommet de l'Etat mais nous savons tous qu'il ne s'y maintient que par la force et non par le respect du droit. Il reste hors-la loi faisant la loi du plus fort parce qu'il est celle qui écrit et réécrit les tables de la loi du gangstérisme d'Etat - ce que le faible Tsaty Mabiala approuve ; il préfère se concentrer sur sa mangeoire personnelle aux trois palmiers que sur le droit qui ne peut rien face aux armes des mercenaires de Sassou qui le tiennent en respect.

Tsaty Mabiala est un rat palmiste qui ne vise plus la gestion du palmier tout entier, ni celle de tout le régime de noix de palme mais se contente de quelques noix, tout au plus. Ses rêves de pouvoir du temps où il affirmait fièrement à Dolisie qu'un PASCAL (LE GRAND) pouvait en cacher un autre (lui, Pascal, le petit), se sont envolés quand il a réalisé qu'il n'a même pas obtenu la majorité à Loudima. Nous estimons que l'ordre constitutionnel doit reprendre son cours dans notre pays, n'en déplaise aux traîtres comme Tsaty Mabiala. Sans cette exigence, nous ne sommes ni des républicains, ni des démocrates !

Quand il estime que l'alternance n'a plus droit d'être, il avoue ne pas être un démocrate mais un soumis. Il reconnaît la dictature et baisse le froc pour se faire écarteler le fion - là où une femme, Claudine Munari, lève la tête. Dans ces conditions, comment peut-il rester à la tête de l'UPADS qui est dans son essence le premier parti républicain et démocratique du Congo - si on suit l'esprit de son fondateur ?

Nous demandons aux militants de ce grand parti de le virer  lors de la réunion du Conseil National qui se tiendra à Dolisie à la fin du mois de juillet. Pascal Tsaty Mabiala est un traître doublé d'un collabo qui a trahi le parti aux trois palmiers et ses militants ainsi que le Congo et les Congolais. Si vous, base de l'UPADS, tenez à désinfecter ce parti du poison purulent de ce mbende de Loudima, il faut qu'il quitte la tête du parti. Nous n'avons pas besoin de rongeur au sommet des trois palmiers. Comment pouvons-nous espérer assainir le pays si nous ne parvenons même pas à nettoyer un grand parti de ses rongeurs collabos ? La reconquête et la restauration de la démocratie passe par l'assainissement des partis politiques congolais. Il est un proverbe kugni qui dit : " les poux attaquent toujours par la tête ". Tout épouillage se fait donc par le haut...

 

                   LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

isidore aya 16/07/2016 15:47

L'intellectuel explique le monde et fournit à l'individu et à la société ; les armes du combat contre l'obscurantisme, la barbarie, le des-humanisme et la dé-civilisation (Isidore AYA TONGA) ! https://www.youtube.com/watch?v=LffpvnXV4b4

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg