Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 14:37
CONVERTIBILITE DU FRANC CFA EN YUAN : QUELS ENJEUX ?

De manière générale, la monnaie est une pièce stratégique de la souveraineté d'un pays. Ne pas avoir la maîtrise de sa monnaie revient à ne pas avoir les manettes de son économie dans la mesure où on n'en contrôle pas les mécanismes de l'échange. Or, ne pas contrôler son économie, c'est ne pas contrôler sa politique, sa société, bref, tout le destin national. Les Allemands ont inventé la monnaie coloniale sous le nazisme pour piller les ressources des pays européens sous leur occupation, un principe qui a très bien été repris par les Français au détriment de leurs colonies. Contrôler la monnaie d'un pays, c'est en quelque sorte contrôler son économie, bref, son indépendance. Le franc cfa est la partie visible de la poursuite de la colonisation française sur nos pays en Afrique centrale et ailleurs. La France peut bloquer une de ses ex-toujours colonies en agissant juste sur le registre de la monnaie. Pour illustration, sachez que le président Laurent Gbagbo en a fait les frais, lui qui projetait même de battre monnaie en Chine. Idriss Déby Itno, président du Tchad, s'est plaint de ne pas avoir pu obtenir de la France des liquidités - alors que le Tchad voulait s'équiper pour combattre Boko Haram. Un fait est évident : en matière monétaire, de nombreux pays sont toujours des colonies de la France et l'on pourrait de prime abord penser que toute situation qui permet de desserrer l'étau financier de ce pays sur ses anciennes colonies est une bonne chose. Hélas, quand c'est le fait d'une dictature, on est en droit de se poser des questions : on pourrait, par exemple, voir l'argent détourné des Trésors Publics de la CEMAC se retrouver en Chine. Surtout quand le dictateur agit seul - sans l'aval de son assemblée nationale et sans la présence de son pseudo premier ministre Clément MOUAMBE.

 Denis Sassou Nguesso a séjourné en Chine du 4 au 8 juillet 2016. Parmi les accords qu'il a signés avec les Chinois celui de la convertibilité du franc cfa en yuan avec possibilité d'utilisation des deux monnaies en Chine et en zone CEMAC fait couler beaucoup d'encre. Disons d'entrée de jeu que le franc cfa est une monnaie coloniale dont la production est contrôlée par la France qui n'a pas perdu le droit de battre sa monnaie coloniale arrimée à l'euro, une monnaie avec un taux de change invariable par rapport à l'euro comme ce fut le cas par rapport au franc français - ce qui est un handicap sérieux pour ses ex-toujours colonies qui subissent les fluctuations monétaires sans être capables de réagir en dévaluant ou en survaluant la monnaie. Et surtout, c'est la France qui détermine la quantité de liquidités dans son pré carré colonial.

Nombreux demeurent dans le préjugé que le franc cfa ne peut pas s'échanger directement avec une autre monnaie sans passer par l'intermédiaire de l'euro, soit de la Banque de France. Ceux-là crient au bluff de la part de Denis Sassou Nguesso qui ferait pression sur la France afin qu'elle ouvre les vannes et lâche un peu plus de cfa sur le Congo et les pays de la CEMAC affaiblis par la baisse du prix du baril de pétrole. A tous ceux qui estiment que la chose n'est pas possible, nous disons qu'elle l'est et si on n'était pas en dictature, on aurait pu saluer une telle démarche qui concerne pour l'instant la zone CEMAC mais qui ne tardera pas à inspirer la Communauté Economique de l'Afrique de l'Ouest. Une fois le billet de francs cfa imprimé, pourquoi l'Etat détenteur de celui-ci devrait d'abord avoir la bénédiction de la France pour l'utiiser à sa guise ? Si les pays de la CEMAC et de la CAO ne peuvent pas avoir d'emprise sur leur monnaie, ils doivent la changer ou du moins, la reconfigurer pour qu'elle passe de monnaie coloniale à monnaie réellement communautaire. la BSCA ou Banque Sino-Congolaise pour l'Afrique pourrait très bien étendre ses tentacules en Afrique de l'ouest d'autant plus facilement que la Chine est en affaires avec de nombreux pays de cette zone.

Certains se disent que Denis Sassou Nguesso n'a pas le pouvoir d'engager des accords sur une monnaie communautaire. On oublie qu'il peut très bien avoir reçu l'aval d'Idriss Déby et de Paul Biya entre autres, vu que tous les pays de la zone franc sont en affaire avec la Chine - même si l'économie chinoise connaît un ralentissement. Si la convertibilité du franc cfa en yuan est une bonne chose, cela n'est pas seulement valable pour le Congo-Brazzaville, dans la mesure où tous les pays utilisant le franc cfa peuvent profiter de cette opportunité pour contourner l'étau monétaire français. En tout cas, le Cameroun où se trouve le siège de la BEAC, à ce que nous avons pu lire pour le moment, semble satisfait de la démarche.

Nous nous demandons quels sont les enjeux de cette convertibilité pour la France, les ex-toujours colonies de la zone CFA et la Chine ? Pour l'instant, la France conserve le pouvoir de battre la monnaie et de pourvoir ses comptes d'opérations ou comptes d'escroquerie. Le taux de change par rapport à l'euro reste invariable jusqu'à nouvelle dévaluation décidée par la France seule ; cette invariabilité du taux de change par rapport à l'euro pourrait rendre le franc cfa vulnérable par rapport au yuan : en effet, la Chine peut décider de dévaluer ou de survaluer le yuan tandis que la CEMAC ne pourra pas agir de même sur le franc cfa. Si les Africains n'ont aucun pouvoir sur le franc cfa, en quoi est-il leur monnaie ? Le CFA est le baromètre d'un impact politique de la France, en fait, une suprématie, sur ses ex-toujours colonies.

Un ami vient de nous dire que les Mandarins sont redoutables en affaires et qu'ils ne peuvent que sortir gagnants dans cette affaire. Le fait qu'ils aient accepté de collaborer avec la BEAC va leur permettre de ramasser les centaines de milliers de milliards de francs cfa cachés sous les matelas pour les stocker dans leurs banques - en les transformant en yuans s'il le faut. Et en ne regardant que les pays de la zone CEMAC, les réserves sont importantes. Ils auront ainsi une soupape de sécurité face à la dette exorbitante que le Congo, par exemple, a à l'égard de la Chine - en détenant des milliers de milliards de francs cfa en concurrence avec la Banque de France leur émettrice.

Denis Sassou Nguesso espère ainsi remettre en confiance son créancier jaune qui lui prêterait à nouveau des yuans directement sans passer par l'intermédiaire de l'euro et enverrait les hommes d'affaires chinois investir  au Congo - notamment dans ses Zones Economiques Spéciales, vu que leurs gains pourront désormais se transformer en yuans sans passer par la banque de France pour la convertibilité. De franc cfa====> euro====> yuan, on passe à cfa <====> yuan.  Théoriquement, c'est une simplification mais dans la pratique, on peut imaginer des bâtons juridiques prévus par la France...

Qu'on ne rêve pas trop cependant : la Chine n'a pas l'intention d'industrialiser l'Afrique ; si telle était son intention, en plus de cinquante ans, cela aurait été fait ! Loin de la Chine l'idée de faire de l'Afrique une concurrente industrielle. Remarquez que la Chine construit des routes, immeubles et barrages mais pas d'écoles d'architecture, de ponts et chaussées ou d'écoles d'ingénieurs. L'Europe a commis l'erreur d'industrialiser la Chine ; la Chine ne commettra pas l'erreur d'industrialiser l'Afrique qui doit rester un entrepôt de matières premières...

Sassou et les Chinois ont ainsi trouvé le moyen de contourner le pouvoir bloquant et prélevant de la Banque de France qui retient - sans aucune raison la moitié de notre argent dès qu'une opération passe par la Banque de France.

Il est donc normal que l'on se réjouisse en Afrique centrale. Néanmoins, comment va réagir la France, elle qui par Total et ses multinationales comme Bolloré nous aide à renflouer 75% de notre budget national ? Le Congo va-t-il vendre son pétrole directement à la Chine sans intermédiaire ? Comment l'Hexagone va-t-il vivre cet affront chinois ? Peut-on imaginer que demain la Chine batte le franc cfa ? Nicolas Sarkozy avait estimé que cela n'était pas tolérable car la France risquait de perdre son rang de puissance mondiale en dégringolant à la vingtième position. Quel intérêt ont les Français à voir le franc cfa devenir une monnaie libre et internationale ? Si tout ceci est du bluff, alors Sassou est un grand joueur d'échecs.

Le Congo est en faillite. la Bête de l'Alima a besoin d'argent frais. Si cet argent ne peut provenir de la Banque de France, il peut désormais provenir de la Banque de Chine - sans intermédiaire. La Chine détient d'énormes devises étrangères - tant en euros qu'en dollars. Sassou pourrait même directement échanger ses francs cfa contre des dollars ou des euros - sans risquer de se voir ponctionner la moitié dans des comptes d'opération. Grâce à l'argent des comptes d'opération, la France, avait expliqué Denis Sassou Nguesso, pouvait lever des fonds sur les marchés financiers à faible taux d'intérêts. Le fait que des transactions financières échappent au contrôle de la France ne peut qu'affaiblir son pouvoir sur ses ex-toujours colonies.

Et si on pousse un peu la réflexion, on pourrait penser que si le franc cfa est convertible en yuan, qu'est-ce qui l'empêcherait d'être directement convertible de façon générale dans une autre monnaie ? Les enjeux de cette nouvelle posture initiée par les pays de la zone CEMAC sous la houlette du GRAND NDZOKOU est une audace qui va desserrer l'étau de la Banque de France sur nos économies. Si cette démarche n'était pas le fait d'une dictature, on aurait pu applaudir mais attendons de voir. La Chine tient Sassou par l'endettement. Elle est la première gagnante car sa colonisation économique fait un pas énorme...

 

            LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU        

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

je suis la voix de mes freres 16/07/2016 01:04

comme mandela pendant l'apartheid , moise devant pharaon en egypte, mokoko et les compatriotes qui ont de justice et de la veritable paix seront rassasies .

affaires criminelles 14/07/2016 19:41

AFFAIRES CRIMINELLES: LES SECRETS DE L' OBELISQUE ENSANGLANTE DU ROND POINT DE MOUNGALI A BRAZZAVILLE http://sendate4.over-blog.com/2016/07/les-secrets-de-l-obelisque-ensanglante-du-rond-point-de-moungali.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_new_answer_comment

Patriote le pays est en danger 13/07/2016 00:35

QUAND UN PEUPLE N’OSE PLUS DÉFENDRE SA DIGNITÉ OU SA LIBERTÉ, IL EST MÛR POUR L’ESCLAVAGE. PAR AILLEURS, QUAND UN PEUPLE OSE DÉFENDRE SA DIGNITÉ OU SA LIBERTÉ, IL EST CERTAINEMENT MÛR POUR S’AFFRANCHIR DE L’ESCLAVAGE. OBEIR C’EST SERVIR MR 8%, DESOBEIR C’EST SERVIR 92% DE LA VOLONTE GENERALE, C’EST A DIRE LE PEUPLE CONGOLAIS https://www.youtube.com/watch?v=PJRMMsKLjTA

Soleil BRILLANT 12/07/2016 08:18

Sassou se comporte comme un enfant qui a hérité une maison en indivision, et qui pense qu'il peut vendre cette maison, sans l'accord des autres frères héritiers. Il ne peut donc rien décider du franc CFA, sans l'accord des autres pays qui utilisent le franc CFA. Par contre j'ai bien peur que dans cette fuite en avant, qu'il puisse sortir le Congo du franc CFA, pour créer une monnaie locale congolaise, qui plongera le Congo dans une misère indescriptible. Il faut donc arrêter Sassou, avant qu'il ne soit trop tard.

Le Lion de Makanda (LDM) 12/07/2016 11:59

Soleil, bonjour. Et si lles autres frères étaient d'accord avec lui ? Ils se plaignent tous du notaire français qui gère la maison à leur place

isidore 11/07/2016 16:31

Le Congo et l’Afrique noire sont-ils par essence anthropologique et culturelle, un monde sans foi ni loi et sans état d’âme d’humanisme ?

Déplacer le combat de la libération du peuple congolais et d’Afrique noire contre nos dictateurs sur les problématiques tribales, ethno régionalistes et d’ostracismes entre africains est une grave erreur.

C’est comme si on demandait à un américain blanc d’ignorer la bavure ou la barbarie d’un policier blanc sur un noir. Ou comme s’il suffit qu’un blanc, ou arabe, indien, asiatique abuse ou tue un noir pour faire un buzz planétaire.

Mais la barbarie, la violence et l’injustice entre noirs ou africains est banalisée et n’entraîne pas de révolte sur différentes échelles sociétales.

CEPENDANT, NOUS ENTRONS DANS LE MONDE DES CAUSES ET DES CONSÉQUENCES INTERRACIALES DURANT TOUT CE XXIE SIÈCLE...
Aucune race n'a plus libre cours de tuer une autre et de manière abusive - sans que cela entraîne des impacts directs et collatéraux sur différentes échelles sociétales planétaires.

Le Congo et l’Afrique noire sont-ils par essence anthropologique et culturelle, un monde sans foi ni loi et sans état d’âme d’humanisme ?

Nous apprenons tous les jours et depuis presque 56 ans de post colonialisme français, l'existence et la gravité des crises sociopolitiques et humanitaires sur différentes échelles sociétales congolaises.
Que se passe-t-il? La raison, l’esprit humain, la pleine conscience, les valeurs humanistes à l’esprit de liberté, de la démocratie, de justice et de paix progressent-t-ils au Congo Brazzaville ?

Assistons-nous plutôt à une vaste entreprise de naïveté individuelle qui, pour moi est certainement de caractères anthropologiques, génétiques et culturels?

En conséquence, sommes-nous victimes de ce que j’appelle « la génétique de la naïveté sociopolitique, intellectuelle et morale » ? Par ailleurs, les principes et valeurs politiques et morales de l’individu congolais sont-ils le reflet de la tribu au quelle l’on appartient ou plutôt ceux de l’hystérie anticonstitutionnelle, antisociale, et culturelle collective?

Sinon, pourquoi le Congo et l’Afrique noire regroupent-ils et de manière récurrente le plus grand nombre de dictateurs antisociaux et criminogènes au monde ?

Une pensée anonyme de Isidore AYA TONGA.

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg