Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 11:00
Construction de la route nationale n°1 tronçon Kinkala-Mindouli : Probable arrêt des travaux, si le gouvernement ne met pas la main à la poche

Lancés, officiellement, le 26 juin 2015, par le président de la République, Denis Sassou-Nguesso, en compagnie de son épouse, Mme Antoinette, lors d’une grande cérémonie à Mindouli, en présence de Mme Saskia De Lang, ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne au Congo, les travaux de la route Kinkala-Mindouli (54 km), réalisés par le groupement des sociétés Dragages et Razel Bec, ont atteint la phase de bitumage, tout au moins à partir de Kinkala.

 

Prévus pour être achevés en décembre 2016, c’est, finalement, en mars 2017 que ces travaux devraient, en principe, se terminer, à cause d’un arrêt de trois mois provoqué par le retard de paiement de la contrepartie congolaise. Pour une seconde fois, les travaux de cette route sont menacés d’abandon, à partir du 15 août prochain, si le gouvernement ne met pas la main à la poche. Que se passe-t-il ?

Co-financés par l’Union européenne, dans le cadre du 10e Fed (Fonds européen de développement) et le gouvernement congolais, pour un montant total de 37.685.630.347 F. Cfa, les travaux de la route Kinkala-Mindouli ont connu un premier arrêt de trois mois, entre novembre 2015 et janvier 2016. Les sociétés en charge des travaux les avaient arrêtés, pour obliger le gouvernement congolais à faire aussi une avance sur sa contrepartie.

En effet, si l’Union européenne avait fait une importante avance qui a permis le démarrage des travaux, le Congo trainait encore les pieds. Sur le montant total du chantier, l’Union européenne apporte 14,5 milliards de francs Cfa, tandis que le gouvernement contribue à hauteur de 29,5 milliards de francs Cfa. Depuis le début des travaux, l’Union européenne a décaissé 10.382.313.954 F. Cfa, tandis que le gouvernement a déjà déboursé 12.867.573.869 F. Cfa.

Le gouvernement a promis un nouveau décaissement de 5 milliards de francs Cfa. Mais, la fiche de paiement, portant le numéro n°264, est en souffrance au Trésor public, depuis le mois de juin dernier. Pourtant, tous les ministres s’y sont mis. La ministre du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, Mme Ingrid Olga Ghislaine Eboucka-Babackas, avait transmis le dossier à son collègue, Calixte Ganongo, ministre des finances, du budget et du portefeuille public, pour que le paiement soit effectué. Lors d’une visite du chantier, le ministre de l’équipement et de l’entretien routier, Josué-Rodrigue Ngouonimba, avait promis aux autorités locales que le gouvernement fera de son mieux, pour que les travaux de cette route s’achèvent normalement. Le premier ministre, Clément Mouamba, a pris le dossier en main. Et pourtant, le deuxième décaissement ne sort toujours pas.


Voulant tenir leur cahier des charges, les responsables du groupement de sociétés Dragages et Razel ont bourlingué à Brazzaville, la semaine dernière, et sont repartis à leur chantier, sans trouver gain de cause. A l’heure de la crise financière dont les causes suscitent de nombreux commentaires, le gouvernement n’arrive pas à trouver même un petit trois milliards, pour éviter l’arrêt du chantier. Faut-il espérer sur le retour, à Brazzaville, du ministre de l’aménagement du territoire et des grands travaux, Jean-Jacques Bouya, qui est reparti en Chine, le vendredi 22 juillet dernier, après une séance de travail avec l’ambassadeur de l’Union européenne ? En tout cas, le groupement Razel-Dragages, qui a déjà beaucoup fait pour reprendre le chantier de cette route, dégage sa responsabilité, au cas où après le 15 août prochain, les travaux ne reprennent pas. Ce serait une catastrophe, si l’on se retrouve, de nouveau, dans ce cas de figure, pense-t-on. En effet, l’arrêt de chantier occasionne, toujours, des frais supplémentaires.

Après le premier arrêt, les deux sociétés en charge des travaux ont introduit une requête auprès du gouvernement, pour réclamer une indemnisation de 5 milliards de francs Cfa, pour immobilisation du matériel et du personnel, conformément aux dispositions contractuelles. Les deux parties sont en négociation à ce sujet. Pour la reprise des travaux, en mars dernier, il a fallu payer la réparation de la dégradation du chantier. Autant dire que personne n’a intérêt à ce que le chantier s’arrête. La route Kinkala-Mindouli, qui doit rejoindre la route lourde Pointe-Noire/Brazzaville, à Mindouli, va faciliter l’écoulement des denrées produites dans le Pool, département à fort potentiel agricole, améliorer la sécurité routière, réduire le temps de parcours et faciliter la circulation des personnes, avait expliqué le ministre Emile Ouosso, lors de son lancement. Les populations espèrent que le gouvernement ne laissera pas ce chantier à l’abandon et qu’une solution sera, malgré tout, trouvée.

Joël NSONI

Source :

http://www.dac-presse.com/actualites/a-la-une/economie/3226-2016-07-30-10-54-36.html

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

alerte info 01/08/2016 18:48

SOKI NA LOBI OH BAKEKOLO A LOBAKI???
BAKEKOLO A BANDI KOLOBA?
URGENCE URGENCE CONGO : PARIS .
VOILÀ UN GOUVERNEMENT ILLÉGAL QUI CRIAIT VICTOIRE ET AUJOURD'HUI LE PEUPLE CONGOLAIS SE DEMANDE POUR QUOI CETTE CRISE BRUTALE ? CETTE FAILLITE FAIT QUE COMMENCÉE .
De mars 2015 à juin 2016, Staline Hitler Mr 8% a envoyé 750 millions d'euros au Président François Hollande.
Il s'avere que cette somme n'est jamais arrivée à destination.
Cette nguirisation s'arrêtait net entre les mains du Premier Ministre Manuel Valls et du Ministre de la Défense Le Drian.
Staline Hitler Mr 8% remettait l'argent à Jean Pierre Vidon l'ancien Ambassadeur de France au Congo, qui à son tour acheminait le magot via la couverture des lobbistes français qui venaient déjeuner avec lui à brazzaville.
Cet argent consistait à convaincre François Hollande et les siens, de soutenir Staline Hitler Mr 8% à demeurer coute que coute au pouvoir et à tuer son peuple.
Vroummmmmmm Yoka suite...
A Malabo, un diplomate Francais aurait dit la vérité à Staline Hitler Mr 8% qui se plaignait du silence de François Hollande, alors qu'il lui a déjà envoyé 750 millions d'euros.
Furieux par cette escroquerie, le têtu Staline Hitler Mr 8%, envoya 200 millions d'euros à Hollande par le canal du fameux diplomate qui lui promettait de mettre les deux hommes (François Hollande et Mister 8%) en contact avant fin août.
BOKO DZIMA NA PIANN
Calmement et sûrement le peuple reste vainqueur et meilleur ✌✌
LARGE DIFFUSION

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg