Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 08:48
LE NOUVEAU GOUVERNEMENT DU CONGO : LA RUPTURE AVEC L'ETHIQUE ET LA COMPETENCE CONTINUE

Un jour après mon article qui dénoncait le fait que le premier ministre virtuel Clément MOUAMBE avait du mal constituer un gouvernement, le régime du Parti des Tricheurs a répondu au plus vite en combinant l'ancien gouvernement ajusté de quelques nouvelles têtes comme je l'avais annoncé à mon ami C.MP. Clément Mouamba n'obtempérant pas, Sassou par Ayessa a fini par proclamer le gouvernement - sans que le premier ministre virtuel ait eu son mot à dire. Mouamba est vraiment dans la mouambe jusqu'aux yeux : il vient d'être humilié par Sassou à travers le vrai premier ministre Firmin Ayessa. Tragique et comique à la fois !

Ceux qui me lisent et avec qui j'échange ont compris qu'avec Denis Sassou Nguesso, il ne peut y avoir de bouleversement significatif, encore moins une révolution juste une régression avec incompétence appuyée. Qui est le premier ministre pour proclamer le gouvernement ? Est-ce Clément Mouamba ou Ayessa ? Le fait qu'Ayessa proclame les élus au détournement et au boukoutage montre bien que c'est lui le vrai premier ministre. Voici ce qu'un ami vient d'écrire :

 

"Le pauvre Mouamba était surpris de voir Ayessa publier l'ancien gouvernement avec l'entrée des représentants des jeunes dont Ibombo, Tsalissan, Arlette Nono qui se voit aussi jeune. Il a même oublié son propre nom alors qu'il est ministre d'Etat directeur (inamovible) du cabinet du chef de l'état. En vérité, le vrai premier ministre c'est Ayessa..."

 

1- Ministre d'Etat, ministre de l'agriculture de l'élevage et de la pêche, Henri Djombo : c'est un ministre à vie qui a juste subi une mutation de poste. Il va désormais s'occuper à nourrir les poissons-chats, les tilapias et les vaches de son seigneur Denis Sassou Nguesso à Oyo. S'il a laissé détruire nos forêts, le garde-manger du paysan, il aura l'obligation de maintenir en vie le cheptel du dictateur. Le seul qui élève des vaches et des moutons au Congo, c'est Denis Sassou Nguesso avec 5000 vaches des dizaines de milliers de moutons et de chèvres, des chevaux, des autruches, etc. Nous ne voyons pas ce que monsieur Henri Djombo peut faire pour promouvoir l'agriculture et l'élevage au niveau national. Il va juste compter les vaches de Sassou, entretenir ses fermes et nourrir ses poissons-chats qui du reste ne sont pas destinés au marché national. La viande bio de Sassou est vendue à l'étranger ainsi que ses tilapias bio. Djombo est donc le ministre personnel de Sassou - puisque les paysans chez nous ne font que de l'agriculture de survie.

2- Ministre d'Etat, ministre de l'économie, du développement industriel de la promotion du secteur privé, Gilbert Ondongo : Gilbert Ondongo n'a plus le ministère des finances mais un homme comme lui qui connaît tous les secrets liés aux détournements du denier public ne pouvait pas être écarté du boukoutage. Il reste au gouvernement afin d'être certain que sa bouche soit tenue en laisse et en respect par le monstre de l'Alima. Ailleurs, avec le scandale de ses biens mal acquis au Portugal, il aurait quitté le gouvernement pour aller directement en prison  mais nous sommes au Congo, au sein d'une ethnie-Etat dont il est membre ;

3- Ministre d'Etat, Ministre de la construction, de l'urbanisme, de la ville et du cadre de vie, Claude Alphonse Nsilou : Nsilou est un cacique du régime. Il parle peu mais fait agir son réseau pour demeurer dans le système. Il bénéficie en outre de la la géopolitique tant appréciée par Denis Sassou Nguesso qui sait en outre, que le franc-maçon Nsilou ne le trahira jamais - même s'il détruit tout le Pool. Nsilou a vendu son âme contre de la servitude volontaire bien rémunérée ;

4- Ministre de l'intérieur, de la décentralisation et du de développement local, Raymond Zephirin Mboulou : lui, nous savions qu'il n'allait pas bouger de son poste car c'est lui qui a volé la victoire du peuple en proclamant Denis Sassou Nguesso vainqueur en lieu et place d'Henri Bouka. Mboulou est aussi l'inspirateur de la politique de la séquestration à domicile des leaders de l'opposition qui a permis de désamorcer les mouvements sociaux. C'est un esprit malin qui plaît au monstre de l'Alima. Il rest à son poste et fera la rupture dans la continuité. La passation de service se fera au ministère de l'intérieur entre Mboulou et Mboulou ;

5- Ministre des mines et de la géologie, Pierre Oba : l'ancien numéro 2 du régime, l'homme qui a oeuvré à la réussite du coup d'Etat de 1997 est un homme que personne ne peut déboulonner du gouvernement. Il restera ministre - tant que Denis Sassou Nguesso sera au sommet de l'Etat. On voit bien que le premier ministre Clément Mouamba n'a pas composé ce gouvernement de fausse rupture juste proclamée dans la continuité ;

6- Ministre de l'Aménagement du territoire et des grands travaux, Jean Jacques Bouya : nous l'avons prédit et c'était pour nous l'indicateur de la fausse rupture dans la continuité : Bouya va continuer à centraliser tout le budget d'investissement du Congo. La décentralisation proclamée dans la fausse constitution restera un effet d'annonce. Pour avoir un vélo, les autres ministres doivent aller le quémander auprès de Jean Jacques Bouya. Ce sont les ascaris de son ventre bédonnant qui vont être contents ;

7- Ministre des hydrocarbures, Jean Marc Thystere Tchikaya : ce poste a toujours été occupé par un Vili pour donner l'illusion que le Kouilou a quelque chose à voir dans la gestion du pétrole. Quand la plateforme qui exploite le pétrole de Total-Elf-Fina s'appelle Alima, on peut tout de suite deviner où vont les pétrocfas du pétrole. On se moque du Kouilou en mettant à ce ministère un fils du Kouilou. Pointe-Noire va demeurer la ville pétrolière la plus sale du monde - qui n'a du pétrole que les désagréments : pollution de l'air, du sol, de l'eau, de l'océan, etc... Aux dernières indiscrétions, Jean Marc Thystère Tchicaya a pu bénéficier de l'appui de Cendrine Sassou Nguesso pour se maintenir à ce poste. Nous ne donnons pas plus de détails ; il n'y a pas que la politique en jeu puisque les enfants aussi nous lisent. Qu'on se le dise : le pétrole coule au Kouilou mais les pétrocfas arrosent l'Alima. Le ministre qui vient toujours du Kouilou est un pied de nez fait à cette région ;

8- ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération et des Congolais de l'étranger, Jean Claude Gakosso : c'est un ministère clé et comme tel, il faut un homme de confiance à sa tête, un ancien en qui Sassou a confiance, bref, un bon Mbochi à qui on pourra parler en mbochi ;

9- Ministre de la défense nationale, Charles Richard Mondjo : si vous êtes on ne peu plus observateur, vous constaterez par-delà la conservation du poste que celui-ci est toujours occupé par un Mbochi quand ce n'est pas Sassou lui-même qui l'assume. Le pouvoir est militaire puisqu'il s'agit d'une dictature militaire exercée par une ethnie-Etat. Il est normal qu'un Mbochi défende le régime mbochi ;

10- Ministre du commerce extérieure et de la consommation, Euloge Landry Kolélas : le pacte avec le père tient toujours. Nous venons de retrouver un fils Kolélas au gouvernement. Malade, c'est son directeur de cabinet qui dirige le ministère qui doit être content ;

11- Ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Émile Ouosso : ce riche franc-maçon ami de Sassou subit lui aussi la loi de la permutation. Il change de ministère mais reste au gouvernement. Je peux comprendre qu'un ministre demeure au gouvernement au même poste comme le cerveau bleu qui revient occuper son poste mais qu'un ministre ait mal travaillé dans un ministère, qu'on lui trouve un autre poste de ministre ailleurs pour continuer dans le bricolage au quotidien, cela, j'ai du mal à comprendre ;

12- Ministre des Finances, du budget et du porte-feuille publique, Calixte Ganongo : un tel poste ne peut échoir qu'à un Mbochi. Sassou peut continuer à se faire livrer des milliards de francs cfa à domicile. La gestion de l'argent du Congo est le nerf de la guerre politique. On tue, on enlève, on torture pour continuer à jouir du l'argent du pays au sein de l'ethnie-Etat. Seul un Mbochi sous Sassou peut être ministre des finances. Nous avons aussi appris que ce directeur administratif et financier de la SNPC a été coopté par Denis Christel Sassou Nguesso qui peut a désormais la mainmise sur le pétrole et sur les finances du pays  ;

13- Ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement, Thierry Moungalla : C'est la récompense du chien de garde, la rétribution du beau parleur. Thierry Moungalla défendra mordicus le pouvoir des Mbochis qu'il vient un peu tamiser en représentant la Lékoumou et souvent des chouettes comme Moungalla crient plus fort que ceux qui l'emploient. Traiter le pasteur Ntumi de terroriste - alors qu'il sait que ce sont les milices de Sassou qui ont brûlé des postes de police, est une insulte au peuple congolais, aux innocents qui meurent dans le Pool ;

14- Ministre des transport, de l'aviation civile et de la marine marchande, Gilbert Mokoki : Je ne connais pas bien ce personnage - même si mon cerveau me dit que j'ai déjà entendu ce nom ;

15- Ministre de l'enseignement supérieur, Bruno Jean Richard Itoua : c'est un autre ministre dont le premier mérite est celui d'appartenir au sang royal, à la caste supérieure mbochie. On le dit brillant mais partout où il est passé, c'est plus par l'inaction et l'incompétence qu'il a brillé. Si les Congolais ne savent pas pourquoi ils doivent endurer la présence de cet énergumène comme ministre, Sassou, lui, le sait, lui qui a tendance à récompenser la médiocrité ;

16- Ministre de la recherche scientifique et de l'innovation technologique, Hellot Matson Mampouya : voici, le deuxième fils de Bernard Kolélas au gouvernement, toujours ministre. L'incompétence doit être préservée au nom des alliances géopolitiques. Je l'avais dit et prédit : il y aura deux fils Kolélas au gouvernement  ;

17- Ministre de la Justice, des droits humains et de la promotion des peuples autochtones, Pierre Mabiala : C'est la plus belle promotion de toutes : Pierre Mabiala va faire la loi. Cette fois-ci de manière officielle. Je précise qu'il s'agit de la loi du brigand qui arrache les parcelles des Congolais pour les vendre aux Chinois, par exemple ;

18- Ministre des petites et moyennes entreprises, de l'artisanat et du secteur informel, Yvonne Adélaïde Mougany : Voilà une sacrée bonne femme qui est appréciée par Denis Sassou Nguesso au point où on pourrait même croire que son maintien au gouvernement est une expression de l'amour que le monstre de l'Alima lui porte. Si ce n'est pas de l'amour ça, alors qu'on me dise ce que c'est ;

19- Ministre de l'énergie et de l'hydraulique, Serge Blaise Zoniaba : on verra peut-être avec lui la construction du barrage de Sounda, un barrage que les Mbochis ont juré de ne pas construire : " Tant que les Mbochis seront au pouvoir, les Vilis n'auront jamais le barrage de Sounda" - comme si seuls les vilis vivaient à Pointe-Noire. Vous constaterez que Denis Sassou Nguesso tient toujours les promesses négatives ;

20- Ministre des sports et de l'éducation physique, Léon Alfred Opimbat : Léon, il y a un nouveau stade olympique qui ne sert à rien. Peut-être faudra-t-il relancer le sport dans notre pays au lieu de laisser la jeunesse s'abrutir dans la sape ou s'encanailler dans les milices de Denis Sassou Nguesso ;

21- Ministre de l'enseignement primaire, secondaire et de l'alphabétisation, Anatole Collinet Makosso : Collinet, que nos enfants aient au moins des tables-bancs pour s'asseoir ! On sait que Sassou n'aime pas l'éducation puisqu'il fait bombarder des écoles dans le Pool mais de grâce, réclame de l'argent à Jean Jacques Bouya pour nous ôter la honte ! Le Congo a du bois, merde ! Il y a des situations qui sont dégradantes pour l'être humain et humiliantes quand elles se manifestent au niveau de tout un peuple ;

22- Ministre des Affaires Foncières et du Domaine Public, Parfait Aimé Coussoud Mavoungou : Pierre Mabiala a été promu en se montrant méchant, arrogant, insultant. Parfait doit être parfait à ce poste pour incarner la rupture mais il faut craindre qu'il ne puisse pas changer grand' chose en s'inscrivant dans la continuité. L'Etat a ses routines que personne ne peut venir changer du jour au lendemain - surtout quand il s'agit d'un Etat dictatorial ;

23- ministre de l'équipement et de l'entretien routier, Josué Rodrigue Ngouonimba : Il lui faudra demander à Jean Jacques Bouya de quoi entretenir notre petit réseau routier - sinon je ne vois pas à quoi il servira comme ministre mais nous savons déjà qu'il n'y aura rien à espérer quand on reconduit aux postes clés du pays les mêmes hommes qui reproduiront les mêmes routines, le même bricolage au quotidien - Sassou n'ayant aucune vraie politique pour notre pays, en se disant que le projet politique doit couvrir tout le pays et non se contenter de quelques petites oeuvres archiecturales ici ou là. Cependant, aux dernières nouvelles, il pourra compter sur la princesse Joujou puisqu'il bénéficierait de son soutien sous l'oreiller  ;

24- Ministre des Zones Économiques Spéciales, Alain Akouala Atipault : on se demande pourquoi avoir viré le cerveau bleu de la belle parole pour peu d'actions concrètes du gouvernement si c'est pour le nommer derechef au même poste. Vous savez ce qu'on dit : le ridicule ne tue pas. AKA (Alain Akouala Atipault) revient pour continuer à vendre du rêve, du vent, bref, des belles paroles ;

25- Ministre de l'enseignement Technique et professionnel, de la formation qualifiante et de l'emploi, Nicephore Antoine Thomas Fila Saint Eudes : existe-t-il un bassin formatif ? Où sont nos centres de formation ? Quand on regarde ce que même les Rwandais ont réussi à faire en quelques années, on a une échelle de notre incompétence nationale au sommet de l'Etat. On peut dire que monsieur Fila file déjà du mauvais coton ;

26- Ministre de l'économie forestière, du développement durable et de l'environnement, Rosalie Matondo : De grâce, madame, quand on s'appelle Matondo, il faut préserver nos forêts. Il vous faut corriger les erreurs de votre prédecesseur et arrêter le massacre de la faune et de la flore du Congo par les Asiatiques et les Occidenaux. Faites en sorte que tout soit transformé sur place et créez plus de zones protégées - notamment pour que les populations puissent continuer à utiliser les forêts comme leur principal garde-manger. Que les étrangers ne détruisent plus les forêts mais qu'ils plantent leur bois dans des espaces vides pour ensuite les couper. Ca s'appelle du bois d'élevage comme on fait du poisson d'élevage, madame. De la sorte, on protège nos forêts primaires qui sont un patrimoine national et un patrimoine pour toute l'humanité ;

27- Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme de l'Etat, Ange Aimé Bininga : quelqu'un connaît-il ce monsieur ? Je n'ai jamais entendu parler de lui. Il ressemble à quelqu'un qui a fait un saut quantique politique. Enfin, ce qui compte, c'est que Sassou l'ait appelé pour s'asseoir sur la table des élus, des boukouteurs avec impunité absolue ;

28- Ministre de la Santé et de la Population, Jacqueline Lydia Mikolo : encore une parfaite inconnue pour moi. N'hésitez pas à m'apporter des informations par vos commentaires.  Cette femme serait entrée dans le gouvernement en bénéficiant de l'appui du puissant Jean Jacques Bouya avec lequel elle travaillait déjà aux Grands et Petits Travaux (certainement de jour comme de nuit...) ;

29- Ministre des Postes et des Télécommunications, Léon Juste Ibombo : Ibombo est l'homme qui a fait la promotion du détournement dans une vidéo en déclarant : " Lorsque vous arrivez au gouvernement en moussouyi ya bata (sandales) et que vous vous retrouvez milliardaire, c'est que Denis Sassou Nguesso n'est pas mauvais ! " Il va lui aussi travailler à devenir milliardaire, lui qui a réussi à dribbler tous ses amis du M2NR plus facilement qu'il est Mbochi ;

30- Ministre du Plan, de la Statistique et de l'intégration régionale, Ingrid Olga Ebouka Babakas : c'est une fille d'un ancien ministre qui aurait ses entrées au palais. Comme quoi, le gouvernement, concocté à la va-vite, a été pioché parmi les proches - notamment des enfants et des neveux du roi Denis Sassou Nguesso ;

31- Ministre du Tourisme et des Loisirs, Arlette Soudan Nonault : Ah, madame Nonault ! Soudan ne s'est pas dépensé pour rien ! Sa femme est ministre. Il pourra désormais venir passer ses loisirs au Congo - si ce n'est lui qui en coulisse dirigera le ministère du "Mikolo nionso féti na féti", le ministère de la joie de vivre. Le griot  blanc Soudan va devenir un grillon qui va redoubler de jacasseries ;

32- Ministre de la Culture et des Arts, Léonidas Carel Mottom Mamoni : d'après ce que je viens de recevoir sur les réseaux sociaux, on sait que son entre-jambes fonctionne bien. Reste à savoir s'il a un cerveau car nombreux sont ceux qui ont le cerveau au niveau de l'entre-jambes. Sassou vient de recruter un acteur porno au gouvernement (je ne peux hélas aficher les photos reçues par décence pour mes lecteurs).  Ce "Rocco Siffredi" d'Amiens a même tenté d'être pasteur. Voici ce que me dit un ami : 

"Il (Léonidas Carel Mottom Mamoni) vient d'Amiens, et c'est un parvenu qui a fait son chemin en vendant les autres. Il s'est créé des compétences que seule la loge de Sassou connaît ..." .

A ceux qui demandent sa démission pour ébats pornographiques jetés sur la place publique, qu'ils se souviennent qu'un certain zizi albinos, ayant fait le buzz sur les réseaux sociaux, est toujours au gouvernement et même porte-parole de la dépravation des moeurs. Tout comme un ambassadeur qui se branlait au Maroc face à la caméra. Denis Sassou Nguesso, le roi de l'adultère, adore promouvoir l'immoralité, lui qui aime dominer les autres en faisant cocus ses ministres et ses autres serviteurs pour mieux les tenir.

 

33- Ministre des Affaires Sociales, de l'Action Humanitaire et de la Solidarité, Antoinette Dinga Djondo : c'est un poste qui convient à une femme. Encore faille-t-il lui donner les moyens de faire quelque chose. Quoi qu'elle ait pu faire pour se retrouver là, qu'elle ait payé de son corps ou pas, madame Djondo doit se mettre au travail ;

34- Ministre de la promotion de la femme et de l'intégration de la femme au développement, Inès Bertille Nefer Ingani : la parité n'aura pas été atteinte mais il y a de nouveaux visages féminins. Bref, l'essentiel est ailleurs, c'est-à-dire, dans la récompense. Aux dernières nouvelles, l'ex-femme de monsieur Guy Elenga, petit-frère de Blaise Elenga, un ami d'enfance, ne doit son entrée au gouvernement que parce que Denis Christel Sassou Nguesso a humecté son nectar - ce qui a même causé leur divorce. Kiki se devait de la consoler car si on perd sur un tableau, il faut bien gagner sur un autre. C'est la loi de l'équilibre qui veut ça. Au Congo, on passe très vite du lit à la politique. Comme quoi, on passe facilement des draps à un ministère ;

35- Ministre de la jeunesse et de l'éducation civique, Destinée Ermela Doukaga : Madame Doukaga aura fort à faire pour tenir une jeunesse blasée, désabusée, révoltée par tant de chômage, de magouilles et de crimes arbitraires. L'éducation civique ne pourra fonctionner que si l'éducation tout court fonctionne. Bon courage, madame ;

36- Ministre délégué auprès du premier ministre, chargé des relations avec le parlement, Digne Elvis Tsalissan Okombi : C'est aussi un entrant. Tsalissan est récompensé pour toutes les bonnes louanges qu'il a déclamées sur Denis Sassou Nguesso. Comme quoi, être un bon baratineur, ça paye ;

37- Ministre délégué auprès du premier ministre, chargé de l'économie numérique et de la prospective, Benoît Baty : un autre qui arrive et qui doit faire ses preuves pour gagner le paradis de la longévité ministérielle :

38- Ministre délégué auprès du Ministre de l'intérieur, de la décentralisation et du développement local, chargé de la décentralisation et du développement local, Charles Ngamfoumou :  si la décentralisation est le dernier des ministères, vous pouvez tirer vos conclusions. Rien ne changera. Il s'agit d'une dictature, soit le contraire d'un pouvoir partagé. Vous avez constaté que ce gouvernement, Clément MOUAMBE l'a subi comme tous les Congolais. Il n'a pu rien dire, rien faire. Le pouvoir est tenu fermement par un petit noyau et rien ne va changer. On brouille juste les pistes en faisant entrer quelques jeunes pour espérer calmer la jeunesse.

Pour finir, j'ajoutece commentaire de monsieur Sibiti qui apporte son éclairage sur le choix de certains ministres (cle Congo est vraiment un royaume où les princes font les ministres, en confondant la bagatelle avec le sort du pays) : 

" Madame MIKOLO a été proposée et imposée pa Jean jacques BOUYA. Le ministre Ngouonimba est le cas de la deuxième fille de sassou nommée Joujou que Ngouonimba saute. Batchi est un jeune sans expérience ni administratif ni de management ; il a été choisi parce qu'il faisait partie de l'équipe d'Okombi dans la Bouenza. Pour tous les nouveaux, ce sont les enfants Sassou qui ont imposé. Quant à Nsilou nous sommes surpris car ce mec n'est ni urbaniste, ni architecte puisqu'il n'a jamais terminé ses études en Italie. Allez-y vérifier le diplôme... "

C'est assez drôle, ce gouvernement. Pour y entrer, la question la plus importante aurait été : " Qui dois-je travailler les reins - au masculin comme au féminin - pour entrer au gouvernement si je n'ai pas un appui d'un Moro Obosso bien placé ? " Quand on fait la politique avec son cul, il est normal qu'un pays récolte la merde...

Nous avons conscience que Denis Sassou Nguesso n'est plus le président du Congo. Même plus un chef d'Etat. Monsieur 8% a perdu l'élection présidentielle du 20 mars 2016. Il n'est plus un chef d'Etat ; les Etats-Unis ne le reconnaissent pas comme un chef d'Etat ; même la France est embarrassée, elle qui soutient mordicus son gouverneur noir.  Il se maintient au sommet de l'Etat par la force. Cela ne peut continuer indéfiniment. Ce gouvernement ne durera pas. C'est le gouvernement d'un pouvoir illégal acquis par un usurpateur, multirécidiviste en matière de coups d'Etat. Nous finirons par aller vers une transition et un vrai gouvernement d'union nationale avant d'organiser de vraies élections.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

David Abraham Amenehomat 04/05/2016 10:05

Sassou Assad el-sass, en véritable illuminé du Diable, a en réalité deux gouvernenment: un gouvernement connu, officiel, cérémonial, de façade, apparent et trompeur, occultant le vrai; et un gouvernement occulte, officieux au sein de la présidence da la république royal d'Oyo, qui a plus de pouvoir que le gouvernement connu. Ce suppléant de Satan au Congo agit toujours dans la duplicité, dans l'hypocrisie, dans l'entre deux : l'apparent et l'occulte: deux langages, deux discours, deux parlement, l' un officiel et un autre tribal, deux armées, une apparente, et une autre occulte, deux républiques, deux polices, double nature comme une chauve-souris, mi-humain, mi-petit gris, oui et non, kéndé libosso, nzonga sima, deux pensées, deux yeux avec un au milieu, deux faces, deux maîtres: la France et le Diable, gouverneur noir congolais, maître maçon et élève de la france-afrique; et prince continuateur de l'ancien royaume d'Oyo, deux congos, deux présidences, deux États: une république et un royaume, deux initiations: une maçonique, l'autre traditionelle, tribale abbey-mbochienne, deux constitutions, deux doctrines, deux exemples, gauchiste et droitiste, marxiste et animiste, croyant et incroyant, deux auteurs des crimes: lui même, les faux accusés, les boucs émissaires de ses propres crimes et assassinats; deux origines, deux poids deux mesures; la politique de la carotte et du bâton, héterosexuel et homosexuel, un être amphibie, mi-tatywata, mi-nzokou; deux vies, deux pères; deux familles; deux pays; deux dieux, deux mondes, deux sentiments, deux palais, deux partis, toujours partagé entre deux opinions, doublement psychologique; deux raisons, deux cœurs, deux volontés, deux proclameurs des résultats des élections présidentielles: Bouka et Mboulou; pacifique et violent à la fois, bon et méchant, il soufle le chaux et le froid, père et mari de ses filles, mari et oncle des ses nièces; il fait d'un bâton deux coups, l'amour et la haine pour les mêmes personnes; il construit le pays en le détruisant en temps, il avance à reculons, un pas devant, deux en arrière il fait des changements, des ruptures dans la continuité des mêmes vices et pratiques, rusé et idiot; beau et vilain, teint clair, teint noir, courageux et lâche avec un régime civil et militaire en même temps, attirant et repoussant, deux terroristes: les vrais et les accusés à tort, bref un véritable reptilien amphibie qui hynotise, aveugle, distrait et roule les congolais dans la farine du Diable depuis plus de 32 ans. La recette qu'il propose aux congolais aujourd'hui, c'est du poulet à la mouambe, ou à la mouamba empoisonée. Ingueta!!!

mwangou 03/05/2016 19:01

Bsoir LDM! C'est surtout l'image de ce gosse qui croit bien dans son droit de jouer, même en urinant dans la bouffe, qui est très expressif de la situation actuelle. C'est bien cela la réalité de la fameuse prestation de serment. Bien joué!

isidore 03/05/2016 12:21

Pourquoi dracula sassou est le fils légitime de satan ou du diable?

LA RAISON, L'ESPRIT HUMAIN, LA CONSCIENCE LIBRE ET LES VALEURS MORALES (LE BIEN CONTRE LE MAL)!

D'après la bible et selon les nouveaux prédicateurs congolais, sassou Nguesso dit "dracula" est l'incarnation totale de satan, du diable et des forces du mal.

"Je ne peux pas être lié à un pays de primitifs, de bonobos, de sauvages, de gangue de barbares et de criminels à la tête de l'état. c'est à la fois inhumain, immoral et dissolu... Je ne peux pas être lié à un pays où le Président de la République, le chef de l'état s'est autoproclamé et donc illégal et illégitime aux yeux de ses concitoyens, des consciences et du monde libre. C'est insupportable (Isidore aya tonga, humanisme et conscience libre)".

Les libres esprits humains universels ont désormais le droit et devoir cognitif, intellectuel, moral, politique, sociopolitique, socio-économique, culturel, cultuel, écologique et sociétal à devoir reformer l'individu et le citoyen reformé sur différentes échelles sociétales. explications http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/05/pourquoi-dracula-sassou-est-le-fils-legitime-de-satan-ou-du-diable.html

isidore 03/05/2016 11:08

Un concitoyen civilisé déchire son passeport congolais et pour quelle noble cause?

Je ne peux pas être lié à un pays de primitifs, de bonobos, de sauvages, de gangue de barbares et de criminels à la tête de l'état. c'est à la fois inhumain, immoral et dissolu...

Je ne peux pas être lié à un pays où le Président de la République, le chef de l'état s'est autoproclamé et donc illégal et illégitime aux yeux de ses concitoyens et du monde libre. C'est insupportable.
https://www.youtube.com/watch?v=RfgWIJ_KtXY

sibiti 01/05/2016 21:19

votre article est formidable, rien à dire. Je voudrai juste ajouter quelques infos que voici:
- Madame MIKOLO a été proposé et imposé pa Jean jacques BOUYA, le ministre ngouonimba est le cas de la deuxième fille de sassou nommée joujou que ngouonimba saute. Batchi est un jeune sans expérience ni administratif ni de management, il a été choisi par ce qu'il faisait parti de l'équipe d'Okombi dans la Bouenza. Pour tous les nouveaux, ce sont les enfants sassou qui ont imposé. Quant à Silou nous sommes surpris car ce mec n'est ni urbaniste ni architecte puisqu'il n'a jamais terminé ses études en Italie. Allez y verifier le diplôme.

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg