Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 21:20
BLOCAGE DE L'ARGENT MAL ACQUIS DES DICTATEURS : LA SUISSE DOIT PRENDRE DES MESURES IMMEDIATES

Nombreux sont mes amis et les membres de mon réseau à m'envoyer l'article du Point que l'on peut trouver à l'url suivante : http://www.sen360.fr/afrique/economie/le-1er-juillet-la-suisse-bloque-l-039-argent-des-dictateurs-36923.html qui annonce un durcissement de la loi helvète à l'égard de l'argent volé aux Etats par les dictateurs comme Denis Sassou Nguesso à partir du 1er juillet 2016. La Suisse promet de bloquer et de restituer les valeurs patrimoniales d'origine illicite à compter du 1er juillet 2016 aux pays tiers sous condition de changement de régime. La justice helvétique pourra séquestrer les avoirs d'un dictateur avant sa chute (ce qui indique qu'elle le faisait à sa chute).

Il y a lieu de se réjouir mais du fait que la LVP ou loi sur les valeurs patrimoniales entre en vigueur le 1er juillet 2016, les dictateurs et leurs acolytes ont un mois pour vider leurs comptes suisses et, si vous avez déjà fait un virement, vous savez que dans le monde bancaire, nul besoin d'un mois pour déplacer des milliards de francs suisses. La décision aurait pu s'appliquer de façon immédiate. Quand on est convaincu qu'il s'agit d'argent sale, pourquoi attendre aussi longtemps pour appliquer la loi ? Les Helvètes savent que l'argent que les dictateurs déposent dans leurs banques est de l'argent détourné, de l'argent mal acquis. Laisser tout un mois à ces voleurs, qui n'hésiteront pas à s'entourer de grosses pointures du barreau pour vider leurs comptes, est scandaleux. Cette mesure pour se montrer véritablement efficace doit s'étendre à toutes les banques, à tous les paradis fiscaux. De toutes façons, nous savons tous, qu'une fois le pouvoir perdu, les banques bloquent les comptes des dictateurs et s'approprient cet argent. L'argent de Sassou n'est pas en Suisse mais en Chine et dans les paradis fiscaux mais si une telle démarche judiciaire faisait tache d'huile, il a beaucoup à perdre. De plus, Denis Sassou Nguesso a sa propre banque comme l'a révélé Mathias Dzon.

Cette situation tombe mal au moment où la faillite couve au Congo. Si les fonds cachés à l'étranger sont bloqués, cela peut affaiblir de plus bel la dictature des crocodiles du Parti Congolais des Tricheurs. Nous avons eu vent que la fausse monnaie est légion dans notre pays pour combler le manque de la vraie...

Nous attendons que la France imite la Suisse pour donner à cette LVP une valeur plus universelle. Pourquoi la France n'agirait-elle pas aussi de cette manière ? Cependant, nous avons quelques doutes quant à l'adoption d'une telle loi en France qui fait bon accueil aux dictateurs du monde entier. Quand on voit l'affaires des Biens Mal Acquis prendre son temps, on se dit qu'il n'y a pas urgence pour les juges français...

Néanmoins, ceci illustre bien qu'il ne suffit que d'une loi pour que les Européens s'approprient l'argent des dictateurs africains entre autres. Il est évident que si restitution il y a, elle ne peut se faire qu'auprès d'un gouvernement démocratique. Donc, cela ne sera pas si facile de recouvrer tout ces milliards d'euros ou de francs suisses. Nous vous l'avons dit : si les Occidentaux voulaient vraiment stopper les dictatures dans nos pays, elles n'ont qu'à agir sur le plan judiciaire : si la signature De Denis Sassou Nguesso n'est plus valable nulle part, il négociera son départ avec les puissances du monde.

Il y a une chose qui m'étonne : si l'Iran a subi un embargo pétrolier, pourquoi le Congo n'en subit-il pas un ? L'Irak aussi a connu un tel embargo. Si une telle mesure n'est pas appliquée dans notre pays le Congo, la raison en est simple : nous n'avons pas la propriété de notre pétrole qui appartient à la France là où l'Iran et l'Irak avaient procédé à des nationalisations. Nous disons à la France que si elle continue à soutenir le dictateur Denis Sassou Nguesso, nous serons dans l'obligation de nationaliser toutes les compagnies pétrolières dans notre pays - quoi que cela déclenche. De toute façon, la chute actuelle du cours du baril de pétrole et la faillite étatique qui en découle présage de ce que sera notre destin lorsque nous n'aurons plus de pétrole. Donc, il nous faut prendre des décisions austères pour préserver l'avenir s'il y a encore quelque chose à sauver...

Même le buffle sait jusqu'à quelle hauteur il doit brouter l'herbe tendre de la savane pour ne pas nuire à la croissance de celle-ci. Le pétrole nous apporte des malheurs parce que nous n'en contrôlons ni la production, ni l'exportation, ni la commercialisation. Tout cela doit changer à l'avenir. Et ce qui est valable pour le pétrole l'est pour tout le reste de nos matières premières. A défaut d'avoir la mainmise sur la monnaie, nous devons au moins réguler NOUS-MEMES nos propres ressources. Nous ne sommes pas sujets de notre économie. C'est une situation qui indique que le Congo est encore une colonie. Si nous voulons vraiment parler démocratie, il nous faudra d'abord devenir véritablement indépendants. Si nous voulons devenir véritablement indépendants, il nous faudra passer MAITRES de notre économie. C'est aussi simple que cela : IL NE PEUT Y AVOIR D'INDEPENDANCE POLITIQUE - SANS INDEPENDANCE ECONOMIQUE. Une paysanne qui possède des tomates qu'elle ne mange pas ou qu'elle ne récolte ou ne commercialise est une esclave qui travaille pour un seigneur. Le fait que le Congo est dépossédé de ses ressources est un indicateur que nous n'avons pas entre nos mains notre destin économique et si notre économie nous échappe, cela ne doit pas nous étonner que notre politique nous échappe aussi. Si vous me lisez et comprenez vraiment ce texte, vous déduirez pourquoi la démocratie a du mal à prendre dans notre pays.

N'ayons pas peur de le dire : le Congo n'est pas encore sorti de l'emprise de la colonisation et ceux qui nous maintiennent en servitude n'ont absolument pas intérêt à ce que cela change. Comme je l'ai dit à l'assemblée nationale, il y a une dictature du dehors et une dictature du dedans qui est au service de la première.

Les banques suisses saisiront l'argent des dictateurs et l'utiliseront à leurs propre fins. Nos dictateurs n'ont rien compris : leur argent n'est pas en sécurité en Europe. De toute façon, les dictatures africaines enrichissent l'Occident et les puissances du monde : on vous laisse des miettes ; vous les prenez et venez les rendre à ceux qui pillent vos pays. Ce n'est que normal que les puissances du monde concluent que vous n'avez pas besoin de cet argent. Alors, pourquoi ne pas le prendre, le spolier à des voleurs ? Si ce n'est pas malheureux, comme le disent mes amis Ivoiriens...

                      LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg