Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 09:08
A MON CHER DAVID : DE DEUX MENSONGES, JE N'EN CHOISIS AUCUN !

David, j'ai lu les documents auxquels tu fais allusion. J'ai même publié un article à ce propos. Ce que je reprochais à Modeste Boukadia dont je déplore par ailleurs l'arrestation arbitraire, et c'est ici l'occasion de le dire, c'est une statistique macabre qui n'était prouvée par rien : il brandissait des données électorales produites par Sassou et son régime - quand on sait que TOUS les votants ne sont pas inscrits sur les listes électorales - pas plus que toutes les personnes vivantes puisque les moins de dix-huit ans, peut-être les plus nombreux, en sont exclus. N'oublions pas que le Congo est un pays jeune. Cela s'est encore constaté lors du scrutin du 20 mars 2016. Une personne non inscrite sur une liste électorale n'est pas forcément une personne morte. Donc passer de l'absence sur une liste électorale à la conclusion de la mort du perdième manquant dans le "Pool électoral" et non le Pool physique ou Pool démographique, qui contient aussi une forte communauté tékée entre autres, est un faux raisonnement, un raisonnement trop mécanique, peut-être idéologique à souhait. Le Congo électoral est inférieur au Congo réel. Par conséquent, le Pool électoral est inférieur au Pool physique, au Pool démographique. Je crois qu'en qualité de pédagogue professionnel, je ne peux pas produire meilleure démonstration.. 
Encore, une fois, je ne nie pas le génocide nommé MOUEBARA et l'intention exterminatrice qui la sous-tend mais je demande des preuves quantitatives. Si Sassou sait que le vote des ressortissants du Pool lui est défavorable, il peut faire en sorte de minorer la population du Pool par simple calcul politicien tout en majorant celle de la partie du pays qui lui est favorable.

Entre deux mensonges, je n'en choisis aucun : Sassou peut stratégiquement réduire les données démographiques du Pool pour des raisons électorales. S'il y avait eu 700000 morts, cela aurait fait un génocide qui ne serait pas passé inaperçu. Oui, il y a eu des morts mais je ne crois pas que les habitants du Pool aient attendu sans bouger que "Mouébara", la mère de Sassou, vienne les massacrer tous sans détaler. Que Parfait Kolélas soit arrivé premier au scrutin présidentiel est à mes yeux une preuve que les ressortissants du Pool sont toujours la première population du Congo - puisque dans notre pays, le vote reste identitaire, quand il s'agit d'un vote de projet dans de vraies démocraties. Ce qui bien entendu, n'enlève rien au projet de Parfait Kolélas. 
Modeste Boukadia s'appuie sur un génocide qui a bien eu lieu sur la base de ce que certains appelle "KONGOPHOBIE" que j'ai moi-même expérimentée de 2009 à 2011 dans un procès au Tribunal de Grande Instance de Paris mais il semble en exagérer les données par convenance personnelle. Juste pour la petite anecdote : pour Sassou et les siens, les Bakongo ne se réduisent pas au Pool mais comme tu l'as bien dit à tous les ressortissants des anciens royaumes de Kongo, Loango, Matamba, etc. Il y a une ligne de démarcation physique, culturelle et spirituelle entre le nord et le sud politiques. J'insiste sur le caractère politique de la distinction.

Si le régime dictatorial des crocodiles de l'Alima veut provoquer une extinction des Bakongo du Pool, c'est pour affaiblir l'instinct de résistance démocratique dont le cœur, par l'histoire, se trouve dans cette région - tout en réduisant la population de la région la plus importante démographiquement parlant du Congo.
Mais pourquoi Denis Sassou Nguesso attaque-t-il le Pool et veut décimer ses populations ? Parce qu'il en a peur. Il y a un foyer mystique et politique puissant dans cette région qui a donné au Congo un André Matsoua, un Massamba-Débat ou un pasteur Ntumi de nos jours. Youlou et Massamba-Débat eux-mêmes redoutaient la puissance mystique et politique du Pool. 
Je crois qu'il n'ait possible d'établir la portée du génocide Mouébara I que si une vraie enquête officielle voyait le jour. On devrait commencer par pacifier la région et demander à tous ses ressortissants de revenir sur leurs terroirs. Ensuite, on comparerait les résultats du recensement avec ceux connus avant Mouébara I. Voilà une démarche heuristique probante qui statuerait sur des chiffres permettant de mesurer l'hécatombe car 500 ou 700 mille, ça fait beaucoup. Je parle bien d'un recensement démographique et non d'une simple révision de listes électorales.
Boukadia, faute d'avoir reçu son coq (poste promis de premier ministre), voulait un Etat à lui. On ne démembre pas un pays sur une base fallacieuse ou mensongère. Les données doivent être établies. Le génocide du Rwanda a réussi à rassembler des données comptables indiscutables. Si Denis Sassou Nguesso avait atteint ses objectifs lors de Mouébara I, pourquoi poursuit-il cette opération aujourd'hui ? Quoi qu'il en soit, nous ne ferons pas l'économie d'une vraie enquête sur les tristes opérations qui portent le nom d'une femme innocente : MOUEBARA...
Le Tchad bascule vers le fédéralisme. Une expérience que nous allons suivre de près pour voir ce que celava donner comme fruits. Cela pour dire, qu'il existe d'autres modes de gouvernance avant d'en arriver à la scission. Il faut que l'on comprenne ceci : lors des présidences issues de ressortissants du  sud, nos compatriotes du nord n'ont pas demandé la scission. Ils ont plutôt tout fait pour reconquérir le pouvoir.

Pour avancer vers le développement, il faut d'abord résoudre la question du mode de gouvernance - ce qui n'est pas encore le cas dans notre pays. La sagesse, la vraie, n'est pas expression de l'émotion mais celle d'une vision qui scrute au plus loin l'avenir en envisageant les conséquences de nos actions présentes. La division appelle la division. A peine sevré du nord-Soudan, le sud-Soudan est en conflit ethnique. Devra-t-on encore le diviser ? Je vous demande, mon cher David, de bien réfléchir à tout ceci.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

mwangou 10/05/2016 21:40

J'apporte l'info que je viens d'apprendre ce soir: Il semble qu'il y ait eu coups de feu nourris du côté de Ouenzé, Mpila, entre deux corps de l'armée, la GR et la police militaire... Info à faire vérifier par des gens habitant cette zone. Merci!

mwangou 10/05/2016 21:38

Bsoir LDM! A propose de ce débat sur le génocide, je pense qu'on n'a pas besoin de grossir les chiffres pour donner la preuve du génocide. Bref. je crois me souvenir qu'en 1991 ou 92, le recensement général de la population donnait la Bouenza, plus peuplée que le Pool, bien que le district le plus peuplé du Congo ait été celui de Mindouli. En tout état des faits démographiques du Congo, le Pool ni aucune région, n'a recensé plus de 310.000 habitants... Ce qui fait qu'on ne peut pas tuer plus de 310.000 personnes dans une région congolaise.
En conséquence, c'est aller vers une politique contreproductive que de gonfler mensongèrement les chiffres d'un quelconque génocide. De cette guerre dont je me souviens bien pour l'avoir vécue, je crois savoir plutôt que le nombre de tuer total avoisinait les 50.000 morts. On a dit entre 25000 et 50000. Ce chiffre ne signifie pas qu'on peut s'autoriser à nier le génocide. Ce n'est pas le nombre qui fait le génocide; c'est l'intention qui donne corps à un projet qui s'exécute et provoque la mort des gens qui sans cela, ne seraient pas décédés...

David Abraham Amenehomat 10/05/2016 12:53

En politique, faire preuve de beaucoup trop d'intelligence ne suffit pas, pour faire long feu, surtout lors qu'on occupe des hautes fonctions. En effet les politiciens africains utilisent soit la sagesse, soit la ruse pour faire long feu au pouvoir. Et c'est l'une des choses que Sassou kadiampemba a toujours utilisé, notamment la ruse, pour perdurer au pouvoir. Et la Ruse ou mayelé ya ïmbi ou mayelè mabé, est une des choses que les politiciens de Satan utilisent. Beaucoup d'autres politiciens africains comme lui, ont fait usage de la ruse en politique. Ce sont les cas de Mobutu, Éyadema, Biya, Idriss Déby...ect.
Par contre, l'Afrique a connu des politiciens trop intelligents, mais très peu sages, en commettant des erreurs tactiques, en faisant publiquement
des discours incendiaires et provocateurs devant les maîtres de ce monde,
qui leur a coûté la vie, soit physique ou politique. Comme on dirait, l'intelligence mal utilisée, peut se retourner contre son possesseur. Ce sont les cas de Lumumba avec son discours incendiaire, un discours intelligent mais pas sage devant le roi des belges, qui lui a coûté son martyr, pour le malheur de son peuple alors pouvait s'abstenir de faire un tel discours qui n'a pas profité aux rdcéens; le cas de Sankara avec son discours incendiaire, un discours intelligent, mais pas sage devant Mitterand; le cas de Marien Ngouabi avec ses discours incendiaires, discours intelligents mais pas sages contre l'imperialisme des occidentaux; le cas de Lissouba trop intelligent mais pas trés sage, plus savant que sage, pour avoir commis l'erreur tactique et diplomatique, faisant alliance avec Savimbi, et e lui déroulant le tapis rouge pour l'acceuillir, et cela a été le facteur déterminant pour l'entrée ou l'intervention de l'angola, qui voulait la paix chez elle, en faveur du mokilimbémbé national, dans le conflit congolais, le cas de Laurent Kabila avec ses discours incendiaires contre ses maîtres; le cas de Savimbi, trop intelligent mais pas trés sage, pour avoir continuer la guerre après l'independance du pays, contrairement à Holden Roberto, au point de renoncer au poste de vice-président de l'angola, avec ses discours incendiaires contre ses maitres et le souverain primaire qui est le peuple. Cependant, l'Afrique a connu aussi des politiciens, comme Houphouët, Nkrumah, Senghor, Juluis Nyerere, Mandela, er peut-être aussi Bongo, qui ont pu associer l'intelligence et la sagesse pour le bien de leur peuple, et ont fait long feu au pouvoir. Donc, en Afrique, il est nécessaire pour nos politiciens faire preuve d'Intelligence et de Sagesse, en même temps. Un adage kongo dit:"mayela bu yiyoka mpe mbi e bozoba", c'est-à-dire quand l'intelligence est de trop dans un homme, cela devient mauvais et manque d'intelligence, au point qu'on peut livrer ses tactiques, ses stratégies, ses sécrets à l'ennemi ou l'adversaire, sans le savoir. Et ce dernier en profite et fais des dégats. Puis que le plus souvent Satan ne sait rien, il attend que Dieu parle pour qu'il soit inspiré, agisse et pervertisse les Paroles de Dieu et fruste les plans de ce dernier. Par exemple, c'était au peuple de bruler les psp, mais les ennemis du peuple se sont emparés de cette idée original, et ont fait des dégats avec, jusqu'au point de justifier le génocide des kongos, notamment dans le pool, régulièrement pillonné par l'armée des bawuta: ceux qui sont venus après fouler les terres sacrées du Kongo. Un adage dit que toute vérité n'est pas bonne à dire. Même Dieu qui est tout-puissant ne dit pas tout, mais garde certains sécrets, pour les révéler au temps opportun, de peur que son adversaire s'en empare, pour des des choses préjudiciables à Son peuple. Et la Sagesse est un Don de Dieu, et non des études. Et la crainte de Dieu set le commencement de la Sagesse. Pour l'instant, les congolais n'ont veulent pas à la personne de Sassou Assad el-sass, comme telle, mais bien a sa politique, à son système dictatorial et tyranique, tribal et satanique qui réfuse l'alternance démocratque, la passation pacifique du pouvoir pour sauvegarder l'unité nationale, mais il préfère la politique de la terre brûlée. C'est a priorité de l'heure pour les opposants. Ingeta!!! tata mbuta muntu. La lutte continue et la victoire est certaine!

Le Lion de Makanda (LDM) 10/05/2016 14:24

David, tu comprends pourquoi tout ne doit pas être dit et étalé en public. Ecris-moi par mon adresse mail : demainlecongobrazzaville@yahoo.fr. Merci

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg