Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 21:47
TSATY MABIALA : LE 'FAUX' PASCAL QUI NOUS FAIT REGRETTER LE VRAI

Comprenne qui le peut : Denis Sassou dit Nguesso est en train de torpiller doucement la belle alliance IDC-FROCAD tout en poursuivant allègrement l'opération Mouébara dans le Pool car comment concilier un Guy Brice Parfait Kolélas qui respecte la décision de la cour constitutionnelle ou un Tsaty Mabiala qui prend acte de la victoire de l'imposteur de l'Alima avec le courage d'un André Okombi Salissa qui lui reste droit dans ses bottes et appelle à un deuxième tour entre Guy Brice Parfait Kolélas et le Général Jean Marie Michel Mokoko ?  Il reste à Sassou deux coups de grâce à donner  à l'alliance IDC-FROCAD quand Sassou mettra en place son gouvernement de l'union nationale des boukouteurs et lors de la distribution des postes de députés par le roi Achab-Sassou. 

Au cours d'un meeting de l'UPADS à Dolisie, Tsaty Mabiala, la girouette opportuniste, déclarait : " Un Pascal peut en cacher un autre ", comme s'il était chevillé pour un remake de l'épopée du GRAND PASCAL LISSOUBA.

Quand madame Sanelli Tamba-Tamba l'accusait d'avoir détruit un parti dont il ne faisait pas partie des fondateurs et qu'il ne faisait pas, par ailleurs, partie des opposants, il bottait en touche en répondant : " Ca sent l'odeur du père ", avant de s'en excuser. Que le faux Pascal sache que la petite phrase ne fait pas un grand argument.

Non, Tsaty Mabiala est un "faux" Pascal qui nous fait regretter le VRAI Pascal dont il démolit l'oeuvre, l'UPADS, son parti, son leg à la  postérité. En appelant les militants de l'UPADS au calme, il se croit le maître de leurs consciences. Si lui, Tsaty Mabiala, obéit de façon pavlovienne au monstre d'Edou qui massacre les Kongos, qu'il sache que les militants de l'UPADS ne sont pas ses valets. Il faut au contraire aller dans le sens d'André Okombi Salissa qui appelle à un renforcement de la résistance. Oui, nous sommes au courant que Djibril, le surnom de Tsaty Mabiala, a un deal avec Denis Sassou Nguesso dont il partage les méthodes pour avoir été directeur de l'école du PCT. N'a-t-il pas tribalisé l'UPADS en éjectant tous ses concurrents qu'il a fait remplacer par des pions de son ethnie ?

Le Pascal est une unité de contrainte de pression. Tsaty Mabiala est, question pression, bien loin en dessous de zéro. Il n'a pas pu résister à la pression de Denis Sassou Nguesso faite de mort, de menaces, d'intimidation et de promesses qu'il ne tiendra peut-être même pas. Quoi qu'il en soit, Pascal a réussi son opportunisme politique : n'a-t-il pas une villa en Belgique et aux Etats-Unis ? Le petit Pascal qui nous fait regretter le GRAND PASCAL est un professionnel de la politique. Comme Denis Sassou Nguesso. Voici ce qu'un ami m'a écrit le concernant :

"Le même Tsaty fuyant la guerre ne voulait pas que l'UPADS participe au dialogue de Sassou, ni aux élections. Rentré au Congo; il participe aux élections pour être nommé député de Loudima. Il chasse tous les cadres qui lui faisaient de l'ombre au parti avec les méthodes PCT comme il les a bien conservées en sa qualité d'ancien directeur de l'école du PCT car il n'a jamais travaillé si ce n'est faire de la politique son métier. Il s'oppose au changement de la constitution et au référendum puis il accepte, il s'oppose aux élections présidentielles mais il y participe, il s'oppose aux résultats et le voilà qu'il les accepte après avoir fait tuer les militants de l'UPADS à Madingou."

Ceci est la parfaite définition d'une girouette politique qui tourne au gré des opportunités qui se présentent à elle - avec la couardise et la traîtrise en plus. Et notre ami d'ajouter :

"L'upads devient le fond de commerce où Gamassa se partage les recettes avec Tsaty. Il fait nommer LEYINDA comme député et Gaby Lissouba comme vice-président du conseil départemental au Niari pour le compte de Gamassa afin que lui même continue à garder la tête de l'UPADS/PCT contrôlée par Mme Gamassa première présidente de l'URFC et toujours membre incluante du PCT... "

Nous demandons au professeur Charles Zacharie Bowao de prendre ses responsabilités afin de mettre de l'ordre au sein de l'IDC-FROCAD pour qu'il y ait une homogénéité de position politique. A quoi a donc servi la signature de la charte de la victoire si chacun y va de sa petite traîtrise ? Charles Zacharie Bowao doit recadrer son petit monde. Il y a quatre millions de vies en jeu, quatre millions !

Quant à l'UPADS, en mémoire du GRAND PASCAL, il est temps de déraciner le petit Pascal qui déshonore le peuple congolais. Le parti du président PASCAL LISSOUBA mérite mieux qu'une taupe pctiste. Les mouvements sociaux échouent dans notre pays à cause des traîtres du genre Tsaty Mabiala, un énergumène qui n'a en fait aucune épaisseur politique, d'où son flottement permanent et son manque de stratégie. Il faut réformer ce grand parti et le mettre à nouveau en ordre de bataille pour l'atteinte de très hauts idéaux. Dans l'intérêt de TOUT le peuple congolais. Djibril, pour toi aussi, GAME IS OVER...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Malanda Noëlle 12/04/2016 13:25

Bonjour à tous,
Oh! je suis d'accord avec votre avis. Ce Pascal nous a trahi et humilié. Il a participé à faire tuer les innocents qui croyaient en lui. L'upads devait avoir honte de mettre à la tête de ce parti qui a fait rêver un traître de cet envergure. Le Congo et les congolais ne l'intéressent pas. Il fait la politique pour l'argent. Il en a besoin pour offrir un niveau de vie des riches à sa famille qu'il a bien mis à l'abri en Belgique. Les habitants du Niari et du Pool doivent comprendre qu'on est pas obligé de voter Tsaty ou Koléla parce que ce sont les enfants du pays.
Nous avons besoin d'aide. Sassou nous tue sans être inquiété.
Le Professeur BOWAO dit la vérité sur la situation au Congo-Brazzaville. Le peuple congolais ne veut plus de Sassou. Il a pris le peuple en otage aux yeux du monde entier et personne ne bouge. Ses hommes de main ont créé des troubles dans les quartiers sud de Brazzaville pour permettre à la cour constitutionnelle de valider sa forfaiture. Tout le monde le sait.
Sassou tue les populations du Pool. Les innocents du village Soumouna et alentours meurent sous les balles de l'armée congolaise. La diaspora ne se mobilise pas. Les organismes internationaux et les médias restent silencieux. L'opposition est désunie et le traître Parfait Koléla s'est dévoilé en premier suivi de Tsaty. Ntoumi soutenait aveuglement un enfant du pool, Koléla. Il avait oublié qu'un serpent à sonnette ne met bas que d'un petit serpent à sonnette aussi venimeux que son parent. Comme le père Koléla, le fils vient de trahir le pool en validant le simulacre de décision de la cour constitutionnelle qui donne Sassou gagnant au premier tour. Sassou n'a pas gagné les élections présidentielles du 20 mars 2016. Lui, le sait ; son épouse le sait, son clan le sait, les congolais le savent, le monde entier le sait aussi.
Les fils et filles du pool meurent sans qu'un Koléla ne se meut. Ntoumi, certes ancien criminel, va être assassiné sans être jugé.
Sassou maltraite, humilie, noie, tue par balle ou baïonnette les ressortissants du pool. Tout le monde assiste et est complice du génocide qui se profile à l'horizon.
Maître D. Nkounkou du barreau de Paris demande l'aide internationale pour que cela cesse. Mais il est tout seul, qu'est ce que la diaspora attend?
Dans les fêtes et les veillées en Europe, c'est là où s'illustrent les "pseudo-politiques" congolais. Et les sapeurs qui vont défiler à Brazza devant Sassou, pourquoi ne demandent-ils pas à leur papa d'arrêter de tuer et de persécuter les gens du pool?
Le fanatisme c'est antidémocratique. Soutenir quelqu'un parce qu'il est de ta région ou de ton ethnie c'est dépassé. On soutient ou on combat les idées. Une fois de plus, un Koléla a roulé les autres dans la farine, il attend ses nguiris et sont poste dans le gouvernement. De chez lui, il regarde à la télé comment Sassou pilonne les siens qu'il doit traiter d'abrutis.
Bowao se bat tout seul à Brazzaville. Le Général Moukoko n'est plus gardé. Il est en résidence surveillé et à la merci des hommes de main de Sassou. A tout moment, il peut être exécuté. Le monde est au courant et personne ne fait rien. Les autres opposants, qui se targuaient il y'a quelques mois que rien ni personne n'arriverait à semer la discorde entre eux, sont aussi muets que les carpes de Madoukou.
Munari, Okombi, Tsaty, Koléla sont des habitués des nguiris. Le général Moukoko comptait sur eux en pensant qu'ils avaient changé. Il vient de constater à ses dépens que 2 de ses acolytes n'étaient là que pour divertir le peuple en manque de distraction.
La presse française si prolifique est passée où? Les démocrates français qui connaissent la situation au Congo se sont planqués où? La vie des congolais ne vaut pas grand chose, ces pseudo-démocrates préfèrent la sacrifier pour sauver les intérêts de la France au Congo. Mais que la France sache qu'il y aura une arrivée d'exilés congolais sur son territoire. L'union africaine attend que toute la région du pool soit rasée pour se manifester.
Sassou a financé la COP 21, c'est une des raisons qui a poussé Hollande de le soutenir dans sa folie de modifier la constitution pour briguer un troisième mandat. Tôt ou tard la gauche française paiement toutes ces manigances. La presse française doit expliquer aux français qui stigmatisent les étrangers qu'une bonne partie des ressources permettant de maintenir à flot l'économie de leur pays provient de l'Afrique. Et, c'est pour cette raison que Hollande ferme les yeux et laisse Sassou massacrer son peuple.
Finalement dans ces élections, les vrais opposants sont 2 : Moukoko et Ntoumi à qui on fait porter le chapeau des troubles de Brazzaville. Les autres ont mouillé le maillot pour que Sassou les appelle pour former un gouvernement d'union nationale.
Le pool doit cesser de soutenir les Koléla qui sont à la solde de Sassou. Pleurons nos morts et remettons nous à Dieu.

Le Lion de Makanda (LDM) 12/04/2016 15:39

Ma chère Noëlle, j'ai toujours dit que nous n'avons pas encore dépassé le stade du vote identitaire pour passer à celui du vote par projet, prélude à l'éclosion d'une véritable démocratie. La démocratie est le stade où l'identité, l'épiderme, les racines, ne comptent plus : on est jugé à la hauteur de ses projets et à sa capacité à les tenir. Et lorsqu'on en arrive là, les hommes politique naissent vraiment. Un homme politique, qui est-il vraiment ? C'est un homme qui ne peut compter que sur son intégrité morale et sur sa force de proposition et non sur ce qu'il EST. Voilà, le chemin qui nous reste à parcourir pour avoir des hommes politiques dignes de ce nom. Lors du vote identitaire, le projet du candidat, c'est... son IDENTITÉ ! Qu'il n'ait rien à proposer, à dire, qu'il soit traître, alcoolique, pouilleux, fou ou assassin, c'est un fils du coin, de la région, de l'ethnie. On se doit de voter pour lui. Les sages mbochis n'ont-ils pas dit à Sassou : "TU ES NOTRE FILS ; NOUS NE T'AVONS JAMAIS ABANDONNE" ? Pour passer à l'étape d'après, il y a du travail : il faut que cessent la distribution des privilèges ethniques au profit des droits de tous. Tant que cette condition ne sera pas réunie, nous pataugerons dans le vote identitaire. En fait, les hommes politiques exploitent à leur profit l'esprit grégaire, l'affinité identitaire qui est au service de l'ambition personnelle. Sassou est prêt à massacrer tous les Mbochis si ces derniers refusent d'épouser sa logique de division tribale, sa politique de distribution de privilèges ethniquement et claniquement orientée. C'est ce qui fait la force des dictateurs.
Définissons d'abord une société fragile. C'est à nos yeux une société à faible cohésion sociale par défaut de ciment politique. Et la bonne question sociologique à ce poser est : comment fait-on pour aller vers la démocratie avec une société fragile basée sur la lutte politique d'une ethnie qui essaie de dominer toutes les autres au travers d'un individu qu'on s'efforce de hisser et de conserver au sommet de l'Etat ? That is the question. In fact, the question is the problem. So try to solve it. Il existe une solution pour résoudre cette épineuse équation différentielle : la distribution des droits et des devoirs de façon égalitaire, de sorte qu’être de telle ou telle ethnie ne compte plus, ne vient plus impacter la conscience en premier. Et là est le défi qui conduit à la modernité. Le jour où être Congolais sera plus important qu’être Mbochi, Kongo, Téké, Ngala ou Vili, etc, nous aurons gagné la démocratie. Là est ma vision, là est mon espoir, là , est mon idéal. Or, que font les politiciens ? Ils assassinent cet idéal qui donnerait naissance à la nation, au CONGO. Certes, nous ne cesserons pas d'être ce que nous sommes mais si l'esprit grégaire, collectif, l'emporte sur l'esprit de partialité ethnique ou clanique, nous aurons fait un grand chemin. Et tout Congolais qui ne regarde plus qu'à ce que les hommes politiques peuvent lui apporter au lieu de regarder à qui est en face de lui, deviendra un CITOYEN car ce qu'il réclamera ne sera plus seulement pour lui tout seul mais la même chose que devront aussi recevoir les autres. Là, nous serons véritablement sur le chemin de la démocratie. Nos différences ne sont des freins que parce qu'elles ne fusionnent pas dans les ressemblances. La démocratie est comme une rivière dans laquelle on ne distingue plus les gouttes d'eau ethniques. Je pourrais m'étendre tellement mon cœur s'épand sur ce qui lui semble être le cœur, le nœud du problème. Nous devons inventer une nouvelle ethnie au dessus de toute, l'ethnie CONGO, une ethnie qui passerait avant toutes les autres - sans les faire disparaître. La différence n'est une richesse que perdue au sein de la ressemblance, au service de la ressemblance. Ah, comme les mots me viennent avec tant de simplicité !
Maître Dominique Nkounkou est un homme de haut idéal. Il faudra trouver le moyen de mobiliser les autres avocats pour le soutenir. Je n'oublierai jamais qu'il m'a défendu quand la mafia de l'Alima m'attaqua en justice en France. Nous, au niveau de la Diaspora, ne parvenons pas encore à dépasser le stade de l'ego. L'individualisme occidental a ceci de particulier qu'il fait enfler l'ego, de sorte que l'individu, le MOI, passe avant le collectif, la société. On la traîtrise n'existe que parce que l'ego individualisé tend à satisfaire l'ambition individuelle. C'est cela l’égoïsme, le fait de faire passer EGO avant LE TOUT. On le voit à l'oeuvre en Europe et dans le monde entier avec les PANAMA PAPERS. Ce fut l'inverse dans nos sociétés traditionnelles dans lesquelles l'esprit grégaire l'emportait sur l'esprit individuel. Nos ancêtres ont maîtrisé l'ego, de sorte à créer des sociétés où l'homme n'exploitait pas l'homme car pour cela, il fallait que certains ego prennent l'ascendant jusqu'au point de devenir prédateurs pour les autres. C'est le point fort. De l'esprit grégaire de nos ancêtres nous vient le vote identitaire, l'impression que le pouvoir est avant tout un pouvoir de groupe, un pouvoir ethnique. Nombreux voient dans les personnalités politiques, le porte-étendard d'un clan, d'une ethnie, etc. Il n'y a qu'à voir la composition des ministères pour s'en convaincre : chaque ministre s'entoure de ses proches (lignages, clans, ethnie, un peu les alliés matrimoniaux ou sociaux).
Vous avez tout compris. La France par la bouche du président François Hollande a choisi son camp : Sassou. Il n'y a plus rien à dire ou à faire, une fois que le choix est fait. On s'en tient. Elle plaide pour le statu quo dans la satisfaction de ses intérêts dans notre pays. De toute façon, elle ne veut pas d'un Mukongo au sommet de l'Etat. Un Mukongo, président ? Non, trop nationaliste. On me l'a dit en face. Donc, on maintient le moins nationaliste au pouvoir. Une fois que vous aurez compris cela, vous aurez compris pourquoi après Pascal Lissouba, un sudiste ne reviendra pas si tôt au pouvoir. Pourquoi ? Parce que Pascal Lissouba a exigé un meilleur traitement des intérêts du Congo en faisant passer de 17 à 33% notre part de pétrole. Et ça, ça vous pénalise tous les Bakongo. On peut les massacrer, la France ne bougera pas le petit doigt, surtout quand elle a vu Pascal Lissouba faire appel aux Américains pour venir prendre une part dans le pétrole congolais qui est la chasse gardée de la France qui tient mordicus à son indépendance énergétique. N'est-ce pas pour cela que la FRANCAFRIQUE a été créée par le Général Charles De Gaulle ? La FRANCAFRIQUE est un ensemble d'Etat vassaux œuvrant pour la satisfaction des intérêts de la France, des Etats liés par des chaînes monétaires. Sortir du franc CFA est une condition, une des conditions pour briser l'influence de la France sur ses ex-toujours colonies africaines.

Nous n'avons besoin que de NOUS pour nous sauver. LE MESSIE, C'EST LE PEUPLE, LA CHAÎNE DU NOUS QUE RIEN NE PEUT BRISER. TOUT LE PEUPLE AGISSANT EN CHŒUR. Or, qu'est donc le peuple sinon les différences coulées dans la RESSEMBLANCE ? Qu'est-ce qui fait la la différence ? La distance à l'autre. Annuler la distance différentielle, c'est créer la RESSEMBLANCE SOCIALE OU NATIONALE. La différence qui fait la richesse de chacun et de chaque groupe viendra alimenter le principe d'égalité qui engendre la ressemblance, le sentiment d'appartenance à un meme peuple.
J'espère que ce texte instinctif vous permettra de comprendre pourquoi nous sommes en proie à des difficultés politiques - tout en réalisant qu'il est possible d'en sortir. Il faut juste, au-delà de toute recherche démocratique, que l'Etat commence par ne plus distribuer des privilèges là il doit nous servir des droits à TOUS sur un plateau. Le chemin sera long, difficile, escarpé et si nous parvenons à réaliser la conscience de peuple, nous pourrons enfin faire face aux puissances du dehors qui nous oppriment et qui nous maintiennent dans la servitude perpétuelle. Les nations se construisent au détriment des différences de leurs différences. Exacerber les différences, c'est crucifier la république, la nation. Nous avons tout mis en commun : terres ou NTSI, âmes, esprits, hommes, richesses. C'est juste distribuer à CHACUN ce qui est à TOUS qui fait défaut. Il faut prendre à TOUS pour donner à CHACUN pour que naisse une nation. LE CONGO EST A CE PRIX...

LION DE MAKANDA, MWAN MINDZUMB', MBUTA MUNTU

isidore aya 10/04/2016 13:58

Le Congo: dictature, immobilisme, gangstérisme, pillage à huit-clos, génocide et peuple sacrifié ! https://www.youtube.com/watch?v=gIHlSDJY96E

Ngonzila Mbaou 10/04/2016 12:56

Il va Falloir qu'une Enquête Juridique et Publiques soit Ouverte afin que les Congolais Soient Bien Informés Comment et Où Va l'Argent du Congo. Voilà que le Panama Gates qui Vient de Sortir Publiquement et Mondialement que Nous Avons à Peine Découvert que parce que les Grands Journalistes Européens ont Entrepris une Grande Recherche qui a Abouti à Nous Faire Voir à Tous Ce Scandale. Si nous , Congolais Savions que Notre Argent ( alors qu'au Congo le Peuple Souffre sans Eau Courante, Ni Electricité Continue pour 4 Millions de Francs CFA ) se Retrouve au Panama sous un Compte d'un Jeune Cadre Congolais qui est Ministre de l'Energie et Prédicateur ), sas Oublier aussi que le Nom du Fils Kiki N'guesso est aussi Cité ??? Pitié, quelle Congo Connaissons-Nous en Réalité ??? Avec tout ça , le Père Sassou Veut encore Rester au Pouvoir à Vie alors que le Petit Peuple Souffre et son Fils a déjà une Signature au Panama ??? Où Va-t-on ? Voilà pourquoi les Politiques Congolais qui Êtes en Lutte avec Sassou de ne pas Vous Coucher devant ce Président à Vie qui Nous Détruit le Pays alors qu'il y a de Bons Congolais Capables de Relever ce Pays afin que Nous Vivons mieux dans ce Petit pays Heureusement Peu Peuplé. Et dire que d'ici 2050, l'AFRIQUE NOIRE aura 1 Milliard d'Habitants !!! Imaginez le Congo en 2050, Nous Serons Près de 10 Millions d'Habitants et que toutes les Richesses ont été Vendues à l'Occident avant 2030, avec Quoi Allons-Nous Vivre ??? C'est à cela qu'il faut se Battre contre le Président à Vie Sassou et Famille !! Il ne s'en rend pas Compte en Voulant Tuer le Peuple qui l'Aiment dans la Peur et surtout pourquoi Vouloir Tuer son Propre Peuple, ni le Révérend NTOUMI ??? Ce n'est plus de la Politique, c'est de la Dictature et Nous Y Sommes Rentrés depuis qu'il est arrivé en Assassinant le Président Marien N'GOUABI et depuis son Pouvoir est Plein de Sang du Petit Peuple et des Cadres Congolais, et autres,...

mwangou 10/04/2016 08:23

Bjour LDM! Je ne connais pas ce monsieur, mais je me souviens que sur le site congo-liberty, un autre monsieur qui semblait bien connaître ce Tsaty Mabiala, l'avait bien décrit pour attirer l'attention sur ce type qui était en fait un vrai tribalo... Malheureusement, la ferveur du combat contre sassou avait fait réagir assez violemment les internautes contre ce monsieur que l'on considérait faire le jeu du pouvoir de sassou. Aujourd'hui, vu la situation, personne ne s'en souvient plus...Comme quoi, il faut vraiment qu'on soit honnête nous-mêmes envers nous-mêmes pour qu'on évite ce genre de situation...
C'est ainsi que le silence de Kolélas sur ce qui se passe au Pool, surprend. Pourtant, il en est en partie responsable, car si le pouvoir dit bombarder les sites de Ntoumi, il faut savoir que Ntoumi après la guerre de 1998-2002 a choisi de force d'occuper des terrains dans certains villages, où il a curieusement bâti jusqu'aux écoles parfois avec internat... les bombarder, c'est bombarder les vieux habitants de ces villages qui n'ont rien demandé à qui que ce soit. Or Ntoumi a fait la campagne de Kolélas, et c'est cela son malheur... le pouvoir l'avait déjà menacé lors de sa venue à Brazza pour participer au dernier meeting de Kolélas. Que celui-ci se taise, même et surtout après son discours sur la décision de la cour constitutionnelle, cela surprend. Que Kolélas n'ait pas décrit la mascarade de la nuit du dimanche à lundi dernier, à l'intention de l'opinion nationale d'abord et l'autre ensuite, me permet de dire qu'il faut se méfier des héritiers, type héritiers des parcelles dans notre pays. C'est quand même facile de demander qu'on montre les effets des fameux combats entre les fameux ninjas et la police. Aucune trace, même pas de douille au sol... Les commissariats portent les marques des incendies, mais aucune marque de combat, comme si ces lieux avaient été désertés par leurs occupants avant que les rebelles n'arrivent. Tout cela nous amène à nous poser la question de savoir pourquoi, l'enquête sur cette affaire qui parait si facile, trop facile, a été délaissée au profit d'une accusation gratuite accompagnée de l'usage des moyens de guerre pour tuer le chef présumé des rebelles? Pourquoi n'a-t-on pas commencé par entendre tous les chefs des commissariats incendiés sur leur renoncement à la défense des locaux concernés dont ils avaient la responsabilité? pas de morts sur place, même pas dans les cachots de ces commissariats, aucune douille devant, c'est pas curieux ça?
Alors, faisons attention désormais aux avertissements qui nous seront livrés dans le futur...

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg