Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 11:43

La force appelle la force. Parce que la force ne respecte que la force. En fait, la force ne peut s'incliner que devant la force, une force de même nature. Il est impossible de faire communiquer le langage de la force et celui de la démocratie par les urnes. LES ARMES ET LES URNES NE PARLENT PAS LE MEME LANGAGE. Nous l'avons prédit. Les faits nous donnent à présent raison. Les armes se mettent à nouveau à parler. Quand une arme crépite, c'est une autre qui répond. Nous avons changé de langage politique. Le Congo bascule dans le spectre de la violence post-électorale. Certains disent que les troubles ont commencé à deux heures du matin, là où on nous indiquait quatre heures. 

Pointe-Noire aussi sombre petit à petit dans le crépitement des armes. Tandis que la cour constitutionnelle est convoquée en urgence pour avaliser la forfaiture du coup d'Etat électoral, la désolation a commencé à se répandre. Dans la ville océane, les commerces ferment, le centre-ville se vide. Dans ce genre de situation, de scénario catastrophe ce sont toujours les pauvres populations qui trinquent et qui se voient obligées de fuir. Les habitants des quartiers sud de Brazzaville peuplés majoritairement de Bakoongo courent se réfugier dans les quartiers nord de la capitale. On semble revivre le trauma du coup d'Etat de 1997. L'histoire aboit toujours au moins deux fois. De la même façon.

JO vient de poster un commentaire dans lequel il révèle que le Général Jean François Ndenguet se promène avec 80 millions de francs cfa pour motiver les troupes car il estime que "si le chef tombe, eux aussi tombent avec lui". Solidarité de conditions. Solidaires dans le crime. Il ne leur reste plus que la fuite en avant. Quitte à tout démolir. Quand Sassou tousse, c'est tout son clan qui s'enrhume tandis que le Congo tout entier fait une tuberculose. Au sein du clan, ils sont tous liés par un pacte de sang. A la vie, à la mort. La vie pour eux, la mort pour les autres.

Nous n'avons pas le choix si nous voulons sauver notre peuple : il faut parler le même langage que celui de Denis Sassou Nguesso : celui de la force. Si le MAL s'impose par la force, il ne peut s'extirper JUST BY FORCE. BELLUS BELLUM INVOCAT. La force appelle la force. Nous sommes en guerre. La servitude nous mène la guerre depuis trop longtemps. La liberté a attendu trente-deux ans pour répondre. ELLE DOIT REPONDRE. Nous avons indiqué qu'il n'y avait pas d'autres options que l'option militaire face à un régime qui est une dictature armée qui joue à la démocratie mais en braquant un pistolet sur la tempe du droit et des libertés.

Nous mourrons tous. Seuls ceux qui se sacrifient savent pourquoi ils meurent. Vous verrez, si les choses continuent ainsi, la France va enfin parler à son gouverneur noir. Mais de là à croire qu'il deviendra raisonnable, il ne faut pas rêver. Nous l'avons dit, nous l'avons affirmé : chaque fois que la liberté répond au défi de la servitude, elle gagne. Pour un peuple, combattre porté par les ailes de la LIBERTE, c'est déjà gagner.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Quelques images de Brazzaville. Remarquez l'apparition de barricades..) :

Le spectre de la violence avec son lot de destruction et de traumatisme se met doucement en place au Congo...
Le spectre de la violence avec son lot de destruction et de traumatisme se met doucement en place au Congo...
Le spectre de la violence avec son lot de destruction et de traumatisme se met doucement en place au Congo...
Le spectre de la violence avec son lot de destruction et de traumatisme se met doucement en place au Congo...
Le spectre de la violence avec son lot de destruction et de traumatisme se met doucement en place au Congo...
Le spectre de la violence avec son lot de destruction et de traumatisme se met doucement en place au Congo...
Le spectre de la violence avec son lot de destruction et de traumatisme se met doucement en place au Congo...
Le spectre de la violence avec son lot de destruction et de traumatisme se met doucement en place au Congo...
Le spectre de la violence avec son lot de destruction et de traumatisme se met doucement en place au Congo...

Le spectre de la violence avec son lot de destruction et de traumatisme se met doucement en place au Congo...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

JDM 05/04/2016 05:22

La premiere mission ; la neutralisation de l'aviation de Sassou . Lancer un obus chez lui, vous verrez comment il prendra la tangente , vous savez comment ses camarades l'appelait dans l'armée? Ma femme. Que faire ? Rester là les bras croisés attendant que Sassou massacre tout le sud? Etre hyper arme ne veut pas dire gagner le guerre , mais avec de la methode on peut venir a bout de ce monstre.

Loathey 04/04/2016 19:47

Pour une fois je ne souscris pas totalement a votre analyse mon cher Lion. car ce qui se trame a Brazza n'est point une revolte armee du peuple mais UNE GRAVE MANIPULATION du pouvoir pour reprendre la main sur le processus electoral avec la COMPLICITE DE NTOUMI qui fait le jeu de Sassou. les jours a venir vont nous eclairer davantage mais je puis vous assurer que j'ai vecu ce scenario le vendredi 18 decembre 1998 a Bacongo. Ntoumi n'a pas une rebellion pour lutter contre Sassou meme une journee, mais ils (le clan de Mpila et Ntoumi) feront tous en sorte que ca dure le temps qu'il faut pour massacrer les populations et creer le chaos. le but de toute cette manipulation est de tomber dans le classique de la guerre nord/sud en vue de mobiliser les populations du nord (contre le sud) qui penchaient plutot pour J3M et le respect des resultats des urnes ces temps-ci. Quand bien meme je souscrirais a votre idee que Sassou ne devrait partir que par les armes, il n'en demeure pas moins que personne en ce moment n'est assez organise pour faire face a Sassou, ses milicies et ses mercenaires, tous surarmes.
Il faut a mon avis des a present condamne Ntoumi avec la plus grande energie car c'est un manipulateur qui participe a un jeu de role macabre. Combien donc gagne Ntoumi a sacrifier ses propres parents? je suis subjugue a l'idee qu'un fils du Pool complote dans le dos de ses freres et soeurs. le premier genocide ne lui a donc pas suffit?

okemba 06/04/2016 23:33

sassou est a la fin et la liberté des congolais est proche soyons juste prudent. Dieu endurci le coeur de pharaon comme c'etait le cas des efts d'Israel

okemba 06/04/2016 23:33

sassou est a la fin et la liberté des congolais est proche soyons juste prudent. Dieu endurci le coeur de pharaon comme c'etait le cas des efts d'Israel

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg