Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 12:34
CONGO/DESOBEISSANCE CIVILE : LE 18 MARS 2016, OPERATION PAYS MORT JUSQU'AU 22 MARS 2016

Il est bon d'être instruit mais il faut aussi avoir une instruction spirituelle pour comprendre les codes cachés du mal. Pourquoi Denis Sassou Nguesso a-t-il fixé son coup d'Etat électoral, après le coup d'Etat référendaire, au mois de mars ? Mars est le dieu romain de la Guerre. Et qui dit guerre, dit mort, parfois mort de masse par la violence car la guerre est la violence satanique par excellence en oeuvre sur la terre. Son jour, c'est le mardi qui étymologiquement veut dire "jour de mars" comme mercredi est le jour de mercure. Il n'est donc pas étonnant que des événements sanglants interviennent au cours de ce mois. Le président Marien Ngouabi n'a-t-il pas été assassiné le 18 mars 1977 ? Le cardinal Emile Biayenda a été assassiné le 22 mars 1977. Vous n'avez pas oublié le petit Hiroshima du 4 mars 2012. Denis Sassou Nguesso est un grand maître franc-maçon ; il connaît toutes ces choses. Rien n'est choisi par hasard, surtout pas les dates : la date du 20 mars 2016 a été choisie à dessein pour sa prochaine forfaiture.

Comme nous avons une opposition incapable de choisir un seul candidat afin de battre Denis Sassou Nguesso aux urnes - même au cours d'une élection illégale, alors il ne nous reste pas beaucoup de solutions. Ne rêvons pas : si la communauté internationale ne voulait plus de Denis Sassou Nguesso comme elle ne veut plus de Bachar El Assad, cela se saurait. Ne vous fiez pas aux gesticulations diplomatiques qui ne font que distraire la galerie : il faut que les Congolais ne comptent que sur eux-mêmes car Denis Sassou Nguesso est un bon gouverneur noir franc-maçon, un bon gouverneur noir du district du Congo - comme l'a montré François Hollande en le soutenant. Soit nous entrons dans une insurrection populaire justifiée par la désobéissance civile, soit nous organisons une rébellion armée. La force ne respecte que la force et il faut une réponse de même nature pour contrer les forces qui nous tiennent captifs. De toute façon, la désobéissance civile bien que constitutionnelle n'est pas très explicite : la constitution ne dit rien de précis quant à sa mise en oeuvre. Les milliers de fonctionnaires obéissent à des syndicats corrompus. A tous ceux qui ne dépendent pas de l'Etat, comment peuvent-ils désobéir quand ils ne reçoivent pas d'ordres précis du régime et qu'ils ne sont pas au service du royaume ? La seule possibilité qui leur reste c'est d'abattre les institutions qui prolongent la colonisation du Congo, la colonisation de tout le Congo par une seule ethnie qui s'est muée en ETHNIE-ETAT.

Comprenez bien que rien n'empêche les soi-disant opposants à appeler le peuple à une insurrection - même si nous savons que les Mbochis soutiendront leur champion au nom de l'ethnie-Etat. Comme les Mbochis ne constituent pas la majorité des Congolais et qu'ils acceptent de souffrir pour que le MAL qui a explosé leurs parents en plein sommeil le dimanche 4 mars 2012 demeure au pouvoir, eh bien qu'ils restent chez eux à boire la bière ou qu'ils le défendent pour que le pays bascule dans la guerre civile car ce n'est qu'au moment où ce pays sombrera dans la violence que les puissances du monde s'en mêleront. En fait, ceux qui défendent l'injustice ne font pas partie du peuple car ils sont les ennemis du peuple. Je sais que tous les nordistes ne soutiennent pas Denis Sassou Nguesso mais leur inaction est tout de même une façon de le soutenir. Il est temps qu'ils le prouvent car après, il sera trop tard. Modeste Boukadia arrive bientôt avec le couteau de la scission et si c'est ce qu'ils veulent, qu'ils se complaisent dans leur soutien aveugle à la dictature menée sous l'idéologie ethnie-Etat. Adonis Ngatsié en sortant son pistolet a dit : "Je suis Mbochi. Nous avons le pouvoir" - ce qui résume très bien l'idéologie de l'ethnie-Etat et pour un Mbochi le fait que toute l'ethnie soit au pouvoir signifie : "TOUT EST PERMIS" ! Le Congo vit donc sous la loi de la jungle ethnique.

A défaut de participer à l'élection présidentielle, faute de candidat unique de l'opposition, les Miérassa, Kinfoussia, Dzon, Okombi, Parfait Kolélas, Tsaty Mabiala - quand bien même Sassou cherche à l'évincer de la tête de l'UPADS - doivent paralyser le pays et le jour symbolique de cette paralysie totale doit être un jour symbolique : j'ai pensé au jour de l'assassinat du président MARIEN NGOUABI. LE 18 MARS 2016, DATE ANNIVERSAIRE DE LA MORT DU PRESIDENT MARIEN NGOUABI, LE CONGO DOIT DEVENIR UN PAYS MORT JUSQU'AU 22 MARS 2016, LE 22 MARS ETANT LA DATE ANNIVERSAIRE DE LA MORT DU CARDINAL EMILE BIAYENDA. LES VILLES DOIVENT DEVENIR VILLES MORTES, LES QUARTIERS, QUARTIERS MORTS, LES VILLAGES, VILLAGES MORTS. Plus de taxis, plus de marché. Personne ne doit se rendre au travail. IL FAUT QUE TOUT LE PAYS S'ARRETE. Laissez ceux qui seuls reconnaissent le monstre de l'Alima comme LEUR SEUL PRESIDENT nous le prouver pour que la division du pays entre ceux qui soutiennent l'injustice, la barbarie et les autres qui sont pour la justice et la démocratie apparaisse en plein jour. Les chefs traditionnels, les rois doivent inciter les populations à faire des réserves du 14 au 17 mars.

Si nous avions déjà des équipes capables de saboter les lieux de la forfaiture, nous leur demanderions de saboter les élections dans la nuit du 19 mars 2016 mais avons-nous un "Général" qui guiderait une telle opération ? Ceux qui se contentent de jacter, de caqueter sans réfléchir à une action et qui rejettent toute tentative de barrer la route à l'incarnation du MAL ABSOLU - sont même à l'insu de leur plein gré, complices du monstre d'Edou. L'INACTION EST UNE COMPLICITE. Empêcher toute possibilité de faire tomber le monstre, c'est le maintenir au pouvoir. Aussi, j'accuse MATHIAS DZON, KINFOUSSIA ET LES AUTRES DE CRIME CONTRE L'HUMANITE POUR APPEL A L'INACTION QUI MAINTENDRA LE STATU QUO DANS NOTRE PAYS. 

C'est le moment d'être chaud car il n'y a plus de place pour les tièdes. Le pays se meurt et eux encouragent sa mort parcre qu'ils prennent part à la manducation de la dépouille nationale. C'est terminé.

Rien n'empêche que les leaders du nord qui se disent de l'opposition puissent pousser les citoyens du nord à se révolter. Or, ils ne parlent pas à leurs bases. Alors, en quoi sont-ils des hommes politiques ? Juste pour servir leur ambition démesurée ? Nous avons besoin d'un homme politique qui se mue en GENERAL et qui soulève le peuple, qui l'organise en comités de défense de quartiers, de zones. Les meetings auraient permis de déstabiliser le régime si les foules avaient pris et brûlé la présidence de la république, la cour constitutionnelle, l'assemblée nationale, si les prisonniers avaient été libérés, etc.

Nous  sommes en face d'une situation grave et il s'agit de prendre des graves décisions. Le temps est en fait à la REBELLION ARMEE comme au Burundi où les Burundais ont pris les armes ; la communauté internationale pousse à présent les deux camps à s'asseoir autour d'une table.

J'appelle les soldats loyalistes de la république, ceux qui dans la force publique estiment que cette situation de souffrance du peuple a assez duré, les Nsilulus, les Cobras déçus, les Katangais de la Likouala et de la sangha, les Cocoyes, les Ninjas, à se coaliser pour sauver le pays. S'ils sortent victorieux du GRAND NDZOKOU, ils gagneront leur place dans la force publique que nous réformerons pour qu'elle soit au service du peuple et de la justice.

Nous ne pourrons pas faire tomber Sassou par le jeu de la politique pure, vu que l'homme est soutenu par les puissances internationales qui ont pourtant le pouvoir de le bloquer. Il faut désormais prendre nos responsabilités et déstabiliser militairement le pays. Ensuite, tous les citoyens sortiront et envahiront les rues et détruiront les symboles de l'oppression.

Que le Dieu de nos ancêtres, NE MPUNGU TULENDO, nous vienne en aide, lui qui créa l'homme noir en premier, celui-là qui est devenu le dernier des hommes, alors qu'il est père de l'humanité tout entière.

 

NKOSSI ZA MAKANDA MAMANTSONI, LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

CONGO/DESOBEISSANCE CIVILE : LE 18 MARS 2016, OPERATION PAYS MORT JUSQU'AU 22 MARS 2016

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

mahoungou 31/01/2016 00:18

Moi je veux la guerre pour faire chasser l'idiot de sassou

Sadam Balthazar 09/01/2016 08:12

Prenrz garde à cette invite à la violence. Ils tienne de la langue de bois pour se servire de vous et vous remercirons en monnaie de singe. Pourquoi detruire ce qui a ete construie pourquoi abattre ton collegue de classe pour la seul raison qu'il est mbochi??? Cela dependait-il de lui??? Je pense que le congolais a vecu des evenement qui l'on fait evoluer mentalment et le congolais ne peut plus preter main forte a celui qui dans son discourt le traite comme du papier hygenique et ne cache pas ses pnchant tribalistes

Le Lion de Makanda (LDM) 10/01/2016 01:57

Saddam Balthazar, la rébellion, c'est juste pour renverser Sassou et non pour tuer des innocents !

att 08/01/2016 23:16

Bonjour
Ecoutez
La
Radio
de
la
Résistance
www;lavoixdupeuplelibre.com

MESSO 08/01/2016 16:10

Faux débat sur le candidat unique de l'opposition
En 2002 quand Sassou a été copieusement battu, il y avait plus d'un candidat de l'opposition en ce que je sache, donc ne nous laissons pas divertir par ce faux débat de candidat unique. Le problème c'est d'imposer au tricheur sanguinaire Sassou et a son Pct des élections véritablement libres et transparentes, avec un corps électoral maitrisé, le reste n'est que du blabla. ou les élections seront libres et transparentes, avec une commission d'organisation indépendante, dans ce cas elles auront lieux, ou se sont des élections de l'esprit ou le tricheur sanguinaire Sassou a déjà gagné avant les élections, dans ce cas elles n'auront tout simplement pas lieux, c'est ça la vérité et sur cela qu'il faut travailler.

Le Lion de Makanda (LDM) 10/01/2016 01:55

Messo, qui empêchera Denis Sassou Nguesso d'organiser sa mascarade électorale ? Vous, peut-être ? On a claironné qu'il n'y aurait pas référendum, Sassou n'en a fait qu'à sa tête. Et seul compte pour lui, les 3% de son électorat ; le reste, ce sont des absentionnistes. Avez-vous un moyen de coercition contre Sassou ? Je suis impatient de lire vos réponses...

Mwishi 08/01/2016 11:37

Fidèle lecteur du blog du Lion de Makanda, comme d'autres sites traitant de l'actualité congolaise, mon constat est que les analyses développées sur ce blog frisent parfois la mauvaise foi ou la malhonnêteté intellectuelle.

Il est vrai que la situation exceptionnelle que vit notre pays, nécessite des actions fortes mais se présenter comme une personne visionnaire ou un guide bien pensant, assis tranquillement à l'étranger, me paraît irresponsable.

Ce qui est développé dans votre appel à la désobéissance du 18 au 22 mars 2016 n'est que la reprise de la déclaration du Collectif des Partis de l'opposition que vous critiquez, alors qu'ils sont en réalité les seuls leaders que j'estime clairvoyants dans le contexte actuel (DZON, KITOUSSIA, ITADI, MOUKOUEKE...).

Voici quelques extraits de cette déclaration que vous voulez passer sous silence pour vous approprier leur position pourtant claire : 1. "Choix du mois de mars pour l'élection présidentielle anticipée, celle d'un mois lourd de souvenirs et d'émotions pour des milliers et des milliers de congolais ayant perdu des êtres chers....". 2. Devant cette situation d'ensemble, l'élection présidentielle anticipée n'est donc pas la solution. Elle appel plutôt et impérativement des mesures fortes de trois ordres : Démission du PR, Organisation d'un dialogue national, ouverture d'une transition avec une constituante à qui il reviendra le pouvoir d'organiser les prochaines élections générales (N'est ce pas le Lion de Makanda qui prône un CNT avant l'heure?). 3. Toutes les forces patriotiques et républicaines doivent se mobiliser, dans un élan libérateur et dans l'unité, pour atteindre cet objectif très rapidement et arrêter la marche diabolique engagée par le Président Sassou. Dans cette perspective, la mise en oeuvre de l'appel de Diata sur la désobéissance civile est plus que jamais impérative". Monsieur, nous sommes sur le terrain et savons pourquoi le pouvoir manipule l'opposition pour une candidature unique, sans remise à plat du système électroral actuel. Merci

Le Lion de Makanda (LDM) 08/01/2016 12:15

Mon cher Mwishi, bonne année. D'abord, le CNT n'est qu'une association qui a pour vocation de justifier la nécessité d'une transition républicaine, une association dont je ne suis pas le créateur. Je suis membre de celle-ci parce que j'estime que c'est la seule voie possible pour sortir le pays de l'impasse et restaurer la démocratie. Au regard de l'histoire, les CNT sont au départ l'idée de quelques individus avant de devenir une idée collective. Dès que la greffe prendra au niveau national, l'association française entrera en dissolution. D'ailleurs, les Congolais ont fini par comprendre la pertinence de cette idée que j'ai défendue et vulgarisée en créant le H2CRT et le CNRT. Ce ne sont que des associations ! Tout se passera au pays. Si l'opposition avait de l'audace, elle mettrait en place un gouvernement bis au lieu de tergiverser avec un homme qui se trouve dans l'illégalité.
Deuxième chose : non, je n'ai pas du tout piqué une quelconque idée de l'opposition qui n'a pas de stratégie claire comme le constate le commun des Congolais. Mes idées sont là pour booster une opposition en manque d'inspiration. Je vous défie de me sortir
Troisième chose : annoncer la démission d'un dictateur que vous appelez "PR" pour Président de la République est une marque d'immaturité politique. Sassou n'a jamais été PR, juste gangster en chef au sommet de l'Etat. Aujourd'hui, il n'est même plus chef de l'Etat. Croyez-vous que Sassou va obéir à l'opposition et démissionner - alors qu'il vient de défier avec succès Hollande et Obama ? Eh bien, non ! Il faut prendre des actions énergiques pour le chasser de son piédestal ! Croyez-vous qu'un dialogue national soit suffisant pour entraîner la démission du dictateur Denis Sassou Nguesso ? C'est le dialogue qui constitue pour vous une "MESURE FORTE" ? Si discuter et parloter suffisaient, Sassou serait déjà parti.
Quatrième chose : vous êtes sur le terrain. Une bonne idée n'a pas de terrain. Agissez donc et sortez notre pays de la dictature sinon à quoi cela vous sert-il ? Juste à claironner que vous êtes sur le terrain ? De Gaulle se trouvait à Londres ; avec ses bonnes idées, il a sorti son pays du traquenard nazi. Cela dit, je ne me prends pas pour De Gaulle mais juste pour dire qu'on peut agir pour son pays de l'extérieur.
Cinquième chose : lisez-moi bien. La candidature unique de l'opposition n'est pas une manipulation du pouvoir et elle ne peut se faire que sous condition de transparence électorale avec inscription de TOUS les Congolais sur les listes électorales et un contrôle total du processus électoral.
Sixième chose : je suis persuadé que seule une rébellion militaire est la réponse adéquate, la force ne respectant que la force.

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg