Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 11:23
CONGO/CLIMAT SOCIO-POLITIQUE : CE QUI SE PROFILE

Sur le plan macroéconomique, le prix du baril du pétrole a perdu 26% en trois semaines. L'économie chinoise tourne au ralenti. L'économie mondiale souffre. Les bourses ont dégringolé hier. Au Congo, de nombreuses sociétés pétrolières, y compris TOTAL, licencient - en ne respectant toujours pas les droits des salariés congolais qui se plaignent. L'Etat doit plus de 800 milliards de francs cfa aux opérateurs économiques du pays. Pourtant, Denis Sassou Nguesso comme une espèce de nkani qui ne voit jamais le diable - puisque le diable c'est lui - reste parfaitement calme et droit dans ses bottes, alors que la faillite guette son royaume. Avec l'entrée de l'Iran sur le marché pétrolier, le prix du baril pourrait descendre sous les 25 dollars. Ce n'est pas une bonne chose pour notre pays, je le concède mais si cette situation peut avoir des incidences sur le plan politique, cela pourrait conduire à une paralysie du pays : il suffira de deux mois sans salaire pour les fonctionnaires et les mercenaires du régime qui nous tiennent de force publique pour que ça barde, partout.

En politique, nous avons été les premiers à prédire qu'il suffirait d'une élection pour que les ambitions individuelles prennent le dessus sur les regroupements politiques du genre FROCAD-IDC. Au Congo, souvent, l'ambition collective est toujours plombée par les ambitions individuelles. Nous avons souhaité une candidature unique de l'opposition mais il semble que les choses n'en prennent pas le chemin. Parfait Kolélas a dégaîné le premier. La stratégie qui pourrait se mettre en place est celle du "TOUS CANDIDATS" au lieu d'un candidat pour tous. On espère, paraît-il de la sorte, empêcher que des voix se portent sur la personne du mokilimbembé de l'Alima pour le pousser à un deuxième tour qui verrait ensuite le regroupement de l'opposition. Cette stratégie pourrait fonctionner au cours d'une élection transparente, plurielle et populaire où tous les Congolais en âge de voter vont aux urnes. C'est dommage de ne pas jouer la solidarité au premier et peut-être unique tour car le deuxième tour hypothétique pourrait ne pas avoir lieu si fort de son hégémonie militaire, Denis Sassou Nguesso se proclamait vainqueur. La démarche de Parfait Kolélas n'est certes pas parfaite à nos yeux mais c'est son bon droit et il est libre de servir son ambition en premier avant celle du peuple. Juste une question : Que fera l'opposition en cas de fraude ? Quelles sont les voies de recours si Denis Sassou Nguesso usait du pouvoir de proclamation en clamant qu'il est victorieux au premier tour ?

Ce qui se profile au Congo, c'est l'incertitude financière et politique car pour la première fois, ce qui fait la force du mastodonte de l'Alima est sur le point de lui faire défaut : l'argent, le nerf de la guerre, le principe corrupteur et personne ne semble maîtriser les fluctuations si soudaines du baril du pétrole - comme si le ciel nous donnait un coup de pousse voyant les peuples incapables de faire tomber le GRAND NDZOKOU. On peut imaginer que Denis Sassou Nguesso a planqué des milliards sous les matelas, sous les piscines, sous les cercueils et qu'il pourra toujours à défaut de gager un pétrole qui ne fait plus recette pour le moment puiser dans ces réserves. Cependant, jusqu'à quand ? Cette situation ne change rien pour le Congolais lambda qui survit avec des cacahuètes mais pour l'Etat hyper-endetté du Congo, c'est autre chose ! Quand on a des créanciers tenaces comme Hojeij Hassan aux fesses entre autres, on se demande comment retirer cette épine du pied, d'autant que cette situation risque de durer quelques années.

Denis Sassou Nguesso ne partira pas. Il l'a dit à ses proches dont il est l'otage. Il n'a pas les moyens de partir. De toutes les façons, il sait qu'un fois le pouvoir perdu, personne ne voudra plus de la brebis galeuse Sassou, aucune part dans le monde. Il lui restera toujours son fief Oyo où il a tout pour vivre reclus. En se dotant d'une impunité constitutionnelle, il est assuré de mourir au lit de sa bonne mort - sans que personne ne le traîne devant les tribunaux internationaux. Sauf si la Constitution change et elle changera car ce machin qu'il a imposé aux Congolais n'aura pas une longue vie. Les candidats qui vont se profiler en rangs dispersés doivent donc promettre pendant leurs campagnes électorales de changer cette fausse Constitution qui fait de Sassou un tueur légal et légitime du peuple congolais dont il pourra faire couler les larmes et le sang des autres sans redouter des poursuites à la CPI. C'est un élément qui doit être leur projet commun.

De notre côté, nous avons expédié un mémorandum à l'ACCPUF ou Association des Cours Constitutionnelles ayant en Partage l'Usage du Français en Suisse (siège social), un autre au Canada (premier vice-président) et un dernier en Belgique (deuxième vice-président). Nous remercions un mystérieux personnage qui nous en a soufflé l'idée. Nous vous tiendrons informés car il s'agit d'une initiative judiciaire sérieuse sur le plan constitutionnel : si la plainte est reçue, l'ACCPUF invalidera toutes les mesures prises par la Cour Constitutionnelle du Congo qui en est membre en la discréditant au niveau international. Nous ne renoncerons jamais à la défense du peuple qui nous a donné la vie. Le succès n'est pas garanti mais un jour, je dirai à mes petits-enfants que nous avons tout essayé pour sortir le pays des griffes d'un monstre politique, le plus meurtrier après Adolf Hitler. Affaire à suivre...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

mwangou 24/01/2016 13:50

Bjour LDM! j'étais pour ma part au courant de cette fameuse stratégie " de tous" candidats" pour empêcher sassou nguesso d'avoir des voix. je m'en suis méfié, me disant que sassou nguesso n'avait pas besoin de voix; il a besoin d'un fait qui aurait des allures juridiques vraies pour lui garantir la considération internationale. pour cela, il valait mieux un candidat unique et militaire capable de s'opposer à la victoire acquise d'avance de sassou nguesso. je continue de croire que ces opposants sont trop naïfs et trop égoïstes, alors même qu'aucun d'entre eux n'a la poigne pour s'opposer à sassou nguesso. Qui vivra verra!

Le Lion de Makanda (LDM) 24/01/2016 22:55

Grand-frère, pourquoi faire une alliance FROCAD-IDC si c'est pour que chacun devienne un candidat ? Cela n'a pas de sens...

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg